AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✤ UPRISING : topic commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: ✤ UPRISING : topic commun   Sam 12 Juil 2014 - 17:58


new dawn: uprising
topic commun

Maintenant que vous avez lu l'intrigue ainsi que le mini-contexte, voilà l'endroit où vous pourrez laisser vos personnages réagir à ce qui vient de se passer à Radcliff. Attention, afin que le rp avance rapidement, vos réponses ne devront pas dépasser les 500 mots. N'hésitez pas à interagir avec les autres personnages et l'événement, mais n'oubliez pas que l'endroit est entouré par les policiers et les agents de sécurité, il est donc conseillé de ne pas faire de vagues. Le groupe UPRISING n'existe pas encore, il sera formé par la suite. Cependant, vous pouvez discuter l'envie de faire partie d'un tel groupe. Amusez-vous !

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2824
SUR TH DEPUIS : 08/05/2014
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Dim 13 Juil 2014 - 17:23


Mikael Hartman

new dawn: uprising

Cela faisait quelque temps qu'on entendait partout que Thaddeus Lancaster allait faire un discourt courant l'après midi. A la base, je n'avais absolument pas prévu d'y aller. Un anti mutant qui va faire un discourt? pourquoi ça m'intéresserais? Moi, j'allais juste faire ce que tout être vivant doit faire pour assurer sa survie: aller s'acheter à manger.
Il était en effet, un peu plus de 16h quand je passais vers le lieu du discourt de notre maire. Il y avait une bonne foule agglomérée devant la scène de fortune, mais moi, j'étais sur le trottoir d'en face. Je n'avais aucune envie de me mêler à la populace. Néanmoins, le discourt attira rapidement mon attention. Lorsqu'ils firent monter sur la scène une mutante, qui semblait bien avoir été battue vu son état. Ils disaient qu'elle était à l'origine de l'incendie de la dernière fois. Cette jeune fille?
"Je ne peux laisser un tel crime impuni"
A ces mots, j'ouvrais des yeux ronds comme ils ne l'avaient jamais été. Il ne va tout de même pas... pensais-je.
Il sortit son arme, devant la foule complètement silencieuse, tétanisée par ce qui allait se passé. Il ajuste rapidement son bras. On pouvait lire dans les yeux de la jeune Hope ce qui fait trembler le monde entier: "La mort". La peur de la mort, qui sera venue si brutalement pour elle. En un bruit sourd. La foule horrifiée d'avoir assistée à un meurtre public, observait toute sorte de réaction. Des femmes pleurants, des hommes prenants leurs familles pour vite partir de cet endroit, des hunters essayant de cacher leur joie certaine.
Mon poing se serra. Il l'a fait. Devant une foule, comportant des jeunes adolescents et des enfants. Il n'avais même pas tremblé. Cet homme n'en est pas à son premier meurtre vu la main sure qu'il à eu en tirant cette unique balle, à la trajectoire parfaite. Parfaite? Pas tant que ça. Même si son discourt avait pour but de culpabiliser cette jeune fille avant de l'exécuter, Thaddeus était passé du statut de "maire de la ville" à "criminel" avec plus de 200 témoins. Il n'allait pas s'en tirer d'une fuite à l'arrière de la scène. Les humains allait le craindre, et craindre pour eux ainsi que pour leur famille. Et cet acte allait passer pour une déclaration de guerre auprès des mutants, qui, eux non plus ne vont pas se laisser exterminer. Et moi le premier.

Code by Fremione.


_________________



Nightmares...





TH Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Lun 14 Juil 2014 - 16:25

The stars, the moon, they have all been blown out
Topic commun
Apparemment tout le monde était attendu sur la place principale de la ville. Encore un discours de ce fameux Thaddeus. Pourtant, le temps ne semblait rien annonçait, il faisait beau et claire. Loeven n’avait pas à travailler à ce moment-là vu que tout le monde était parti à cet événement. En même temps dans une ville pro hunter, qui ne voudrait pas voir l’exploit de leur maître si parfait, car non il n’était pas maire, un maire n’est pas comme ça.

Alors, il y été parti à pieds. Tranquillement, même s’il se souvenait très bien de ce que Thaddeus avait dit lors de l’ancienne réunion. Beaucoup avaient été torturés, tués, tirés dessus par des hunters. Même Loeven avait été pris pour cible, par la personne la plus innocente de la ville, enfin c’était ce qu’il pensait…

Lorsqu’il y arriva, il eut le ventre qui fit deux tours. Arrivé un peu en retard, ce n’est pas sur le maire que ses yeux se fixèrent mais sur son amie. Sa tendre amie qui savait tout de lui. Cette pauvre femme qui était là que depuis quelques mois, même pas un an. Il ravalait sa salive et son visage n’exprimait alors plus d’expression, il la regardait juste avec force, il ne la quittait jamais du regard. Imaginez un peu lorsque le coup partit. Encore une personne qu’il appréciait et qui mourrait, encore une autre que l’on pouvait ajouter à la section : tué de sang-froid par un hunter de merde. Tout comme sa sœur. Lorsque le coup partit, ses mains se refermèrent en deux poings. Son visage se noirci et il regardait alors autour de lui qui allait cautionner tout ça. Et avec dégoût, il vit que tout le monde restait ainsi. Sans rien faire à regarder, certains applaudissaient ce qui le rempli d’une rage certaine. Il mordit sa lèvre fortement avant de sortir une douleur dans l’une de ses paumes. En effet, il venait de refermer ses points sur son trousseau de clés, qui certaines l’avaient lacéré.

Code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Lun 14 Juil 2014 - 19:23

Il marche en direction de la grande place de la ville, il s'est acheté le journal du matin pour se mettre aux nouvelles et notre homme a fortement envie de voir le maire de Radcliff faire son petit discours. C'est toujours amusant de voir un homme comme celui-ci s'exprimer en public. Quand il arrive il reste à l'écart des autres, vêtu du costard habituel avec un chapeau sur la tête ainsi qu'une valise à la main. Joke regarde la scène, une mutante est présentée comme l’incendiaire d'une maison, comme d'habitude il faut un coupable et cela semble arranger le maire en question. Une arme est pointée vers la jeune fille et un coup de feu est tiré de sang froid, un large sourire se dessine sur les lèvres du mécréant qu'est Joke. Certains sont choqués, d'autres non, lui est simplement compréhensif face à cette situation de crise, il fallait une étincelle pour foutre le feu aux poudres une bonne fois pour toute et ce cher maire avait tout compris ! Alors il s'approche un peu puis s'arrête à coté d'un homme, à partir de ce moment il ne bouge plus et ne tourne même pas la tête, il aimerait tellement s'en mêler, mais c'est bien trop risqué...

« Et boom ! Nouveau martyr, nouvelle guerre, les affaires reprennent... » dit-il à coté du brun qui semble serrer ses poings, un mutant ? Sans doute. En tout cas Joke désire y mettre son grain de sel, faire réagir quelqu'un simplement pour voir les proportions que tout cela pourrait prendre en sachant que dans les jours à venir les choses vont dégénérer, la guerre de la race humaine évoluée face à des humains haineux et dégoûtants... Tout pour lui plaire.

Du coup, l'ancien avocat ne bouge pas, attend une réaction mais ne tourne pas encore la tête, pas encore du moins. Il le fait en posant ses derniers mots en affichant un large sourire.

« J'sais pas si on doit applaudir ou se révolter... T'en penses quoi mon bichon ? » demande t-il à Loeven qu'il ne connait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Mar 15 Juil 2014 - 0:37

Les mâchoires étroitement serrées l’une contre l’autre, ses deux mains croisées au niveau de sa taille, Talisa demeurait avec ce visage impassible, l’habituelle silhouette se tenant dans le sillage de son père. Thaddeus Lancaster savait s’entourer, disait-on, et jamais n’avait-il prononcé le moindre discours officiel sans exhiber toute la cour qui le suivait et le soutenait au moindre de ses choix. Pourtant, rien n’avait été plus difficile pour la jeune femme aujourd’hui, que de quitter sa chambre, vêtue comme une femme, pour rejoindre son père ; quand elle regardait son père, Talisa repensait à Eremon. Eremon et l’ascenseur. Eremon qui l’avait aidée, et de qui elle n’avait pas osé prendre la moindre nouvelle : est-ce que ses gardes du corps avaient achevé le jeune homme, l’avaient-ils emprisonné, ou amené à son père ? Y avait-il une seule chance pour qu’ils l’aient laissé partir ? A chaque fois qu’elle se laissait aller à y penser, Talisa sentait un frisson parcourir tout son dos, bloquer la respiration au creux de sa gorge, et faire accélérer les battements de son cœur. Peut-être était-ce une inquiétude sourde et insidieuse, peut-être était-ce plutôt une honte à même de rosir ses joues ; elle aurait dû le défendre, pourtant, plus elle y repensait, plus elle avait le sentiment d’avoir fui ses responsabilités. Fui ses responsabilités auprès de qui ? D’un dégénéré qui n’avait eu de cesse de l’insulter dans leur prison à tous les deux ? De quelqu’un qui lui avait menti et s’était jouée d’elle ? Pourtant, à l’image répugnante de l’homme qu’elle avait découvert, se mêlait aussi ces battements frivoles de son cœur, ces petits sourires qu’elle avait eus avec lui ; se mêlaient, Talisa et Eremon, en toute simplicité.

Dans le brouhaha de ses songes, Talisa tentait, tant bien que mal, de faire disparaître le spectre d’Eremon de ses songes, luttant pour prêter attention à ce que son père disait : l’heure était grave ; tout comme ce qu’elle avait connu lorsqu’un dégénéré avait tué sa mère, des gens étaient morts une nouvelle fois à cause de ces mutants. Cette mutante, aussi frêle qu’elle, qui ramena vivement une bile acide au creux des lèvres de la brune ; elles se ressemblaient beaucoup, au premier abord. Toutes les deux brunes, toutes les deux plutôt petites, insignifiantes au milieu de tous les hommes qui étaient debout, sur scène. Ça aurait pu être elle – la vérité la transperça de part en part, remuant ses entrailles comme la pire des nausées. Elle serra les doigts, crispa ses mains moites l’une contre l’autre, s’acharnant à écouter la litanie de son père. Mais Thaddeus prononça des paroles qui la firent frissonner d’horreur ; c’est à peine si elle vit son père – son propre père – lever son arme en direction de la pauvre brune toute frêle. Et l’abattre. L’abattre en un éclat, un éclat qui tendit l’air, vida les poumons de sa propre fille. Talisa se sentit vaciller ; elle connaissait son père comme un homme aimant, celui qui avait caressé ses cheveux avec affection lorsqu’elle avait été petite fille, celui qui avait toujours apprécié sa stature, l’air qu’elle se donnait. Celui qui tuait de sang-froid. Déjà, toute une cohue s’était emparée de la foule, et une main sur son épaule entraînait Talisa à quitter l’estrade. Mais elle ne bougea pas : ses azurs étaient ancrés encore sur le corps au sol. Morte. Morte. Tuée par son père. Sa mère aussi, s’était retrouvée morte ainsi. Morte. Sans crier gare, Talisa repoussa la main de son garde du corps, faisant volte-face pour descendre, titubante, les marches de l’estrade. Elle voulait disparaître, ne plus exister. Elle voulait rembobiner, effacer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17616
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Mar 22 Juil 2014 - 13:20





uprising [Intrigue]  

How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul.




Tuer Thaddeus Lancaster. C'était une solution qui traversa l'idée de Faith durant quelques instants, une simple idée passagère qui avait disparu dans un soupir de martyre. La demoiselle pensait qu'il suffisait de tuer un homme pour que tout s'effondre comme un vulgaire château de cartes. Un simple mouvement pour faire tomber la hiérarchie et faire s'écrouler les dictâtes. C'était beau de rêver, mais cela n'arriverait pas et il ne fallait pas se voiler la face, même si le maire de la ville mourrait, un autre viendrait prendre sa place et ainsi de suite... Sauf que sur le moment, cela semblait tellement facile de se glisser dans la foule et de le tuer d'une balle dans la tête. Cela ferait un enfoiré de moins sur terre, mais cela serait comme pactiser avec la mort et se condamner sans échappatoire. La blonde avait longtemps espérée voir des hommes comme lui s'écrouler, ce n'était pas le premier et cela ne serait certainement pas le dernier... Pour détruire le haut, il suffisait parfois de s'attaquer aux fondations et de regarder lentement la décadence des bourgeois. La demoiselle tournait cette histoire sans cesse dans sa tête et pas une seule fois, elle semblait capable de se raviser et d'oublier que la cause de la protection des mutants, n'était plus la sienne.

En venant sur cette place aujourd'hui, elle savait pertinemment que cela ne serait que pour assister à un spectacle de désolation et de rire narquois. Une exécution publique pour menacer les mutants et créer de la confusion dans l'esprit des gens. La blonde, elle, se glissa dans la foule pour venir assister calmement à la scène pour tâter les réactions. Les flics, les gardes du corps et autres protecteurs étaient partout sans concession... Rien n'était trop beau pour protéger le beau maire et toutes les personnes qui étaient proches de lui, politiquement parlant. Les lunettes de soleil sur le nez et les mains dans la poche, la demoiselle regarda la scène impuissante et lorsque la sentence fut exécutée, elle se contenta de fermer les yeux et de serrer les poings. Il fallait garder son sang froid et observer, c'était le but de cette journée... Le cadavre gisait au sol. La demoiselle détourna son regard de l'estrade pour observer la foule, certains pleuraient, d'autres semblaient heureux de voir une gamine se faire buter sur une place publique. Les hunters ne se cachaient plus depuis des années, cette journée n'était qu'une victoire de plus pour eux. Cette journée ne pouvait que mal se finir, si certains mutants avaient la mauvaise idée de se soulever dans un endroit comme celui-là ou tout simplement si les hunters décidaient de sortir les armes et de jouer au chat et à la souris sur un coup de tête. Venir ici était probablement une grosse connerie et la dégénérée le savait depuis le début, mais l'envie était trop forte et de toute manière elle n'avait rien à perdre.




love.disaster


ps:
 

_________________
Trois ans
Aux souvenirs, qui m'ont donné une raison de ne jamais m'en aller. Une année, pour le bonheur des uns, à ceux-là.
trois vies
Au temps, qui prend, mais qui m'a donné une raison de continuer. Une rencontre, amitié innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Mar 22 Juil 2014 - 14:09

The stars, the moon, they have all been blown out
Topic commun


« Et boom ! Nouveau martyr, nouvelle guerre, les affaires reprennent... » C’est cette phrase qui tira Loeven de ses pensées. Le sang lui montait, il devenait de plus en plus haineux, rageur en voyant ce qui venait de se passer sous son nez. Il voulait crier vengeance contre sa pauvre amie, défunte à présent. Il fermait les yeux un court instant afin de se calmer, d’essayer de se ressaisir mais ce n’était pas une chose simple à faire. Il mordait ses lèvres pour ne pas hurler, pour ne pas révolter un peuple de mutant qui devait bien se trouver là, parmi tous ces gens, sur cette place. « Les affaires reprennent » C’est ces mots qui heurtèrent Loeven, froids et mesquins.

« C’est un jeu pour vous ?! » dit-il sur le ton de l’horreur, de la rancœur, de l’envie de détruire quelque chose ici maintenant. « J'sais pas si on doit applaudir ou se révolter... T'en penses quoi mon bichon ? » MON BICHON. Mais il se prenait pour qui lui. Le sang qui déjà bouillonnant dans les veines de Loeven ne fit qu’un tour. Loeven empoigna l’homme par l’épaule et le tira vers lui. Ils n’étaient plus qu’à quelques centimètres voire minimètres l’un de l’autre et la respiration forte de Loeven devait forcément se sentir sur la peau de l’inconnu. « Je sais pas qui t’es et je m’en contre fous de le savoir. Mais un truc, tu m’appelles mon bichon encore une fois et je te réduis en cendre. Allez parler à d’autres, enfoiré.» Ses mots se décortiquait les uns des autres sous la rage haletante du mutant. Sa voix était plus grave qu’à son habitude. Il le repoussa violemment et voulu quitter cette scène, cette place, cet homme qui n’avait aucun amour propre, aucune dignité, aucun honneur. Il s’enfuit alors vers le fond de la place voulant partir le plus vite possible, voulant rentrer et prendre une bonne douche. Il ne pouvait et ne voulait plus. C’est comme si une part de lui venait de se détacher et de noircir sous la colère, sous l’envie de tuer. On pouvait voir sur son visage la colère, alors qu'il tentait de s'extirper de cette foule compacte.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2824
SUR TH DEPUIS : 08/05/2014
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Mar 22 Juil 2014 - 14:26


Mikael Hartman

new dawn: uprising

De plus en plus de monde s'agitait. S'en allait, parlait, se disputait... Le type d'agitation que je n'aime pas. Qu'est-ce que je pouvais y faire. Elle était morte. Mon don ne consistant pas à ramener les morts je ne pouvais rien pour elle. Et je devais renoncer à mon habitude de faire des vagues coef' 100... Tout ce que j'avais à faire, et ça ne me plaisait pas, c'était partir. Me casser. Et si possible discrètement. Je n'étais pas sur la place, j'étais sur le trottoir d'en face. Alors j'avais plus qu'à le suivre. Je marchais le long du trottoir lorsque quelque chose m'interpela... à presque 100m, il y avait quelques immeubles. Et comme bons immeubles qui se respectent, entre eux, il y a des ruelles avec toutes sortes de choses. Poubelles, bières brisées, chats morts... Mais aujourd'hui, ce n'était pas des chats. Mais bel et bien des hommes. Je venais de voir une silhouette armée, se glisser dans l'une de ces ruelles, en parlant. Ce qui veut dire que plusieurs personnes y étaient. Des hunters. En embuscade. Ils n'étaient surement pas dans le groupe de Thaddeus. Mais ils avaient du profiter de tout cela pour mettre au point un filet dans lequel viendront se jeter les mutants. J'aurais aimer aller faire mon grabuge là bas, mais je rebroussais chemin. Repartant vers la place. Je n'étais pas d'humeur.

En revenant, une chose me frappa, un homme, qui partait de la place d'un pas lourd et rapide, perdu dans ses pensées, en rage. Une rage, une haine, les deux surement. Ce ne fut pas dur à comprendre. Un mutant. Un hunter quitterai cette place avec le sourire, un humain serrait horrifié, et un mutant serait enragé. Et c'est exactement ce qu'on compris les hunters en embuscade quelques centaines de mètres plus loin. Il se jette dans la gueule du loup, limite en apportant le sel. Je lui agrippais le bras lors de notre croisement. Le mutant aux cheveux noirs se tourna vers moi, très surpris. "Vas pas par là gamin. Les hunters ont quasi cerner le périmètre. Tu cours à ta mort... toi aussi." dis-je d'un ton on ne peut plus calme et pas très fort, sans même le regarder.

Code by Fremione.


_________________



Nightmares...





TH Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Jeu 24 Juil 2014 - 14:01


La magie des rassemblement Public résidait dans le fait même d’être un rassemblement. Imaginez un instant tout ce monde agglutiné autour d’un même point. Toutes ces personnes debout, les sens tout entiers rivés sur une même scène, offrant au premier venu le loisir de fouiller dans leurs poches et sacs à dos. Et Louis ne se faisait pas prier. Invisible, il passait d’une personne à l’autre, jouant les pickpockets sur un temps différent. Il était trop rapide, pour que quiconque ne le remarque, et il ne se privait pas pour se servir directement dans les portes feuilles.  En quelques secondes déjà, il avait récolté un bon petit butin. Des billets. Des bijoux. Un stupide chapeau de cowboy et des lunettes de soleil à monture rouge. Il aurait put continuer encore un peu, ne serait-ce que pour satisfaire un désir profond, si un bruit de détonation n’avait pas  stoppé sa course folle. Relevant la tête, tout en continuant son jeu de passe-passe avec ses mains, il observa la balle tournoyer dans l’air, produisant sur son passage une légère ondulation au contact de l’air. Il n’eut sur le coup, aucune réaction. Et alors qu’il constatait avec incompréhension la mort imminente de cette jeune femme, il put admirer la balle débuter son entrée dans la chère du futur cadavre.

Puis le temps repris son cours normal, à échelle humaine. En un battement de cils, le corps était à terre. En un battement de cils, la panique avait envahie les lieux. « Dégage de là connard ! ». En un battement de cils, il se retrouvait au sol, poussé par un inconnu qui venait de le chopper une main dans son sac alors qu’il y redéposait son porte feuille. Retirant ses écouteurs, comme pour répliquer, il fut stopper dans son élan par quelques personnes qui cherchaient à s’éloigner des lieux et le bousculèrent sur son passage. Il jugea plus prudent de s’éloigner un peu et en moins d’une seconde il venait d’apparaitre à quelques mètres de là, un peu à l’écart, mais pas trop loin non plus. Réajustant sur sa tête le chapeau de cowboy, et après avoir repositionné correctement sur son nez ses nouvelles lunettes de soleil, il chercha à se grandir un peu en se mettant sur la pointe des pieds de manière à voir manière plus nette la scène et ce qui s’y passait dans l’immédiat.

Peut-être que rester n’était pas la meilleure idée. Peut-être devait-il faire ce qu’il savait le mieux ; courir et s’éloigner, faire comme s’il n’était jamais venu dans le coin. Mais il n’y arrivait pas. Il ne voulait pas. Il était impensable qu’il ne loupe un seul instant de ce qui se déroulait devant ses yeux. Malgré lui, un maigre sourire se dessina sur ses lèvres. Sourire qui pouvait être mal interprété vu de l’extérieur. Mais dans sa tête, il était déjà à mille lieux de cette scène. Dans sa tête, il était déjà à l’instant de la vengeance. Car ce crime ne resterait pas impuni. Ce crime, c’était le crime de trop.

Ce crime, c’était une déclaration de guerre.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Ven 15 Aoû 2014 - 1:02


❝ ✤ UPRISING : TOPIC COMMUN ❞
This is a war

J’avais passé la moitié de mon après-midi à errer entre le sommeil et l’éveil, seulement dès que je fermais les yeux c’était pour voir encore des souvenirs macabres …
Des explosions, des hurlements, des tirs, la peur, les larmes … Je pouvais encore voir ces images défiler dans ma tête, alors je me forçais à rester éveiller, m’occupant de mes instruments à cordes, plongeant dans mon univers musical.
Oh d’habitude ce n’est pas ainsi que je procède, je prends des antidouleurs jusqu’à en tomber dans les vapes, non seulement j’oubliais ma douleur musculaire à ma jambe, mais en plus je pouvais dormir assez longtemps pour récupérer sans trop faire de cauchemar.
Voici donc une partie de mon après-midi, passons maintenant à la seconde partie.
J’avais entendu parler d’un discours qui serait donné par le maire, un discours très important vue le monde qui c’était amassée au centre-ville.
J’avais donc fermé boutique, prenant deux cachets contre la douleur (oui et aussi pour me shooter un peu, on fait ce qu’a avec ce qu’on a, je ne suis pas un junkie … Enfin je pense … Bref …), j’avais surtout pris ces deux cachets parce que je ne voulais pas prendre une canne pour me rendre au centre-ville.
Oui depuis ma blessure, j’avais une canne parce qu’il m’arrivait souvent de boiter, alors pour échapper le plus longtemps possible à cette chose, je prenais des médicaments en grande quantité.
J’ai ma fierté, une canne à mon âge, non merci, bien sûr il y a pire … Mais non je ne changerais pas d’avis.

Me retrouvant dans la foule, j’avais caché une arme sous ma veste, croisant les bras et m’appuyant contre un mur.
Un homme, sans doute le maire, avait fait venir une jeune femme toute frêle et qui en rien n’avait l’air au meilleur de sa forme, celui-ci pointant une arme sur elle … Euh … Je regardais autour de moi pour voir des personnes apeurées et d’autres possédants un visage des plus inexpressifs.
De la colère sur des visages, de la peur sur d’autres …
Mais le pire finit par arriver rapidement … Le maire venait de tuer la femme mutante de sang-froid … Je voyais déjà chez des personnes (sans doute des mutants) des regards voulant dire « déclaration de guerre » et d’autres qui avait qu’une envie, fuir loin d’ici.
J’en avais froid dans le dos, tellement froids, que mes yeux avaient dû prendre une teinte maladive, je tentais tout de même de me contrôler.

Évidemment après ce meurtre en public, les habitants prenaient la fuite le plus rapidement possible, tentant de ne pas attirer l’attention sur eux.
Ne préférant pas bouger, ayant peur que la douleur survienne sans que je m’y attende, je restais caché dans l’ombre.
Les gens se bousculaient, ce n’était pas le moment que je tombe, que je panique et que je perde le contrôle de mes pouvoirs.
Mon regard fut attiré vers un homme qui avait lui-même pensé à une déclaration de guerre, il était parti dans des rues sombres avant de rebrousser chemin.
Mon instinct me disait d’aller à couvert, il n’y avait plus de bruit d’un coup … C’était trop calme.
J’allais vers l’homme en boitillant légèrement, celui-ci étant avec un autre, parlant à voix basse.

-C’est trop calme quelque chose va mal tourner …

Cette fois-ci je pouvais voir mes cheveux virer légèrement au blanc, pour le moment je me retrouvais avec quelque petite mèche blanche.
copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   Ven 15 Aoû 2014 - 12:23


Je n'étais pas en service aujourd'hui. Mais je n'avais pas aimé cette annonce officielle qui nous avait donné à tous rendez-vous dans le centre ville. D'une manière plus générale, je n'aimais rien de ce que faisait notre nouveau maire, un homme nocif. J'échangeais un regard sombre avec un homme en uniforme. Cameron Rosenbach, policier de Radcliff et un collègue, était de service ce jour là. Pour rien au monde je n'aurai échangé ma place avec la sienne. Je savais ce qu'il pensait de Lancaster, nous en avions souvent parlé. J'ignorais si comme moi, il cachait ou non un pouvoir. Mais il était un ami loyal. Au milieu de la foule, j'écoutais le discours de monsieur le maire, et plus il parlait, plus je fronçais les sourcils. J'avais peur de comprendre où il voulait en venir. Le récent incendie avait semé la panic à Radcliff et entraîné une véritable chasse à l'homme pour retrouver le coupable. Apparemment, c'était cette femme que le maire exhibait sur cette estrade devant la ville entière. Une pyrurgiste. Elle semblait si fragile que j'avais l'impression que la moindre bousculade l'aurait coupé en deux. Elle était dans un piètre état. Je sentis monté en moi une colère sourde en me demandant sur qui avait pu l'affaiblir à ce point. Que lui avait fait Lancaster et sa meute de Hunter ?

Je réfléchissais à toute vitesse, rongée par un très mauvais pressentiment. Il aurait fallu agir, mais je ne savais pas comment. Avant d'avoir pu vraiment comprendre e qui était en train de se passer, je vis le bras de Thaddeus Lancaster se lever et pointé le canon d'une arme sur la tête de la présumée coupable. Je sentis mon coeur rater un battement et le coup de feu retentit. J'inspirais une brusque bouffée d'air et ouvrit de grand yeux tandis que le corps tombait au sol comme au ralentit. Je déglutis avec difficulté. Il venait d'assassiner une femme en place publique. La première pensée qui me vint à l'esprit fut étonnante. C'est illégale. Je compris sans peine qu'il venait d'ouvrir la chasse aux sorcières et que je faisais partis du gibier. Immédiatement, Lancaster quitta l'estrade encadré de ses garde du corps. Mon regard était figé sur le corps de la malheureuse, abattu d'une balle dans la tête, comme mon père trois ans plus tôt.  Je sentis le vent de colère et de peur se propager dans l'assemblée. Ce n'était pas le moment pourtant. Je savais que les hunter et les forces de polices avait cernés l'endroit, en prévisions de ce débordement. Une question me noua la gorge. Mes collègue était-il au courant de ce qui se préparait ? J'osais espérer que non. Je cherchais du regard Tessa et une peur nouvelle me contracta l'estomac. Et si une émeute se déclenchait et qu'il lui arrivait quelque chose ? Tessa ? Tessa ! Je devais être près d'elle, je devais la protéger. Je pris une profonde respiration. Céder à la panique était la dernière chose à faire. Je cherchais dans la foule un regard allié. Mais aussi une échappatoire. Un moyen de sortir de là, discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ✤ UPRISING : topic commun   

Revenir en haut Aller en bas
 

✤ UPRISING : topic commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ✤ UPRISING : topic commun
» (2.2) TOPIC COMMUN
» Premier topic commun ▬ La parade des Macrales
» (topic commun), radcliff's fair.
» Une poussette pour transports en commun ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: anciens events-
Sauter vers: