AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the song stuck in my head.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2566
SUR TH DEPUIS : 15/03/2015
MessageSujet: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:28

Noeh Callahan
NOM : Callahan PRÉNOMS : Noeh DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 20/06/1989 à Louisville. ÂGE : Vingt-cinq ans. ORIGINES : Françaises et Australiennes. NATIONALITÉ : Américaine. STATUT CIVIL : Célibataire. MÉTIER : Etudiant en Histoire, anciennement pianiste dans un piano-bar, se voyait l'être toute sa vie même. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel. TRAITS DE CARACTÈRE : avant l'accident Libre, désinvolte, intelligent, intéressant, sarcastique, provocateur, séduisant, charmeur, électron libre ; après l'accident agressif, méfiant, pessimiste, négatif, peu avenant, débrouillard, borné, déterminé. AVATAR : Bill Skarsgård. CRÉDITS : sirineesdios.tumblr - ddlovatosrps.tumblr (gif histoire) - thug's mermaid.


TRUST A FEW FEAR THE REST

nothing left to say
avant l'accident. 001. Noeh est passionné par certaines choses. Même si l'on pourrait penser que son attitude désinvolte et assurée ferait de lui un jeune homme plus arrogant qu'intelligent, ce n'est pas tout à fait le cas. Depuis son enfance, le jumeau de la famille Callahan prend plaisir à se plonger dans n'importe quel livre susceptible de lui passer sous la main. Les récits d'aventure le passionnent, tout autant que les récits historiques, voire même plus. Si l'on devait considérer Noeh dans un contexte où affronter un ennemi serait de mise, il serait sans aucun doute le cerveau plutôt que les muscles. 002. Si les récits historiques l'intriguent autant, c'est parce que Callahan a toujours apprécié suivre les cours d'Histoire durant sa scolarité. Cette matière était d'ailleurs la seule ayant une réelle importance à ses yeux, les autres étant passé sans mal au rang le plus bas dans son estime dès que son âme s'est découverte cette affection singulière pour les différentes périodes historiques ayant remué les siècles jusqu'à présent. En ce qui concerne son parcours scolaire, on ne peut pas dire que celui de Noeh ait été le plus brillant de sa famille. Ses parents étaient d'ailleurs généralement désemparés lorsque ce dernier ramenait ses notes à la maison mais les remontrances ou menaces n'ont jamais servi à rien avec lui, ce qui fait que son cas scolaire allait de paire avec sa réputation de « je-m'en-foutiste ». 003.L'arrivée des études supérieures a signé pour sûr un tournant dans la vie de Noeh. Bien décidé à ne pas s'associer à sa famille, hunters à ses heures perdues, le jeune homme a commencé bien vite à ancrer dans la tête de son père et sa mère que jamais il ne prendrait part à leurs activités. Aussi, lorsque l'occasion s'offrit à lui de quitter le domicile familial pour se lancer en quelques sortes en solo, on peut dire que Noeh a plus que sauté sur l'occasion. Le choix de son orientation fut bien vite trouvé quand à lui : il étudierait l'Histoire. Encore et toujours. 004. En parlant de sa famille, cette dernière fait partie de celles que l'on peut qualifier de « particulières ». Des parents hunters, une sœur jumelle à la naissance, un demi-frère muet en sa présence, il est vrai que Noeh aurait pu tomber sur mieux, mais surtout sur pire. En effet, même si les choses n'ont pas toujours été simples au milieu de tous ces membres aux caractères bien affirmés, Noeh a tout de même trouvé sa place. Les Callahan savent rester soudés lorsqu'il le faut et c'est pour lui l'une des choses les plus importantes, lui ayant pour sûr permis de devenir le jeune homme assuré qu'il est aujourd'hui. 005. S'il y a bien une chose qui rythme la vie de ce Callahan pas tout à fait comme les autres, ce sont les morceaux de piano qu'il s'adore à jouer sans relâche au fil des jours. Dans le salon familial, sur son piano à côté de son colocataire, qu'on lui propose de commencer à jouer quelque chose ou non, Noeh s'est toujours senti irrémédiablement attiré par cet instrument de musique qui représente un tout à ses yeux. En effet, son jeu a atteint très vite une forme de perfection à force d'entraînements et imaginer une seule seconde arrêter de taper sur ces belles touches blanches aux résonances multiples et vivantes est pour lui un cauchemar inenvisageable. après l'accident. 006. Seulement, voilà, les cauchemars peuvent devenir réalité. C'est ce que Noeh a été forcé de constater lorsqu'à son réveil, les doigts de sa main droite lui sont apparus courbés, recroquevillés sur eux-mêmes. Incapables de se délier malgré ses efforts. A la suite de son accident, le jeune homme a en effet perdu l'usage de sa main droite, qu'il tente néanmoins de retrouver grâce à des séances de rééducation régulières. Cependant, s'il y a bien une chose qui crève encore plus le cœur du pauvre Callahan que le fait de possiblement perdre l'usage de sa main, c'est l'idée de ne plus jamais pouvoir toucher du bout des doigts les touches d'un piano. Ce contact lui manque atrocement. Noeh n'a d'ailleurs pas osé rejouer depuis l'accident, même de sa main encore valide. 007. Malheureusement, un malheur semble ne jamais arriver seul. Car, en plus de se retrouver affublé d'une main douloureuse, Noeh doit se démener pour recouvrer de la même façon l'usage normal de sa jambe gauche. De ce fait, depuis sa sortie de l'hôpital, il est impossible pour lui de se déplacer sans l'aide d'une béquille. 008. A son réveil, Noeh a essayé de faire de son mieux. Il a tenté d'esquisser des sourires, de rassurer les autres tout autant que de se rassurer lui-même. Mais il a dû bien vite se rendre à l'évidence : il n'aurait pas la force d'être ainsi tous les jours. Et, tout aussi rapidement, son comportement s'est mis à changer. L'agressivité qui émane de ce nouveau Noeh en surprend plus d'un au premier abord mais il se doute qu'il leur faut juste un temps d'adaptation. De toute manière, Callahan ne parvient pas à se comporter autrement : sur la défensive, on déduit de ses réponses distantes et teintées de négativité que toute la confiance en soi que pouvait posséder l'ancien Noeh l'a quittée à la suite de son accident, telle une sorte de nouvelle séquelle à surmonter. Le regard des autres est devenu insupportable pour lui, si bien que ses sorties se font de plus en plus rares, de même que ses contacts avec autrui. 009. Les personnes qui malheureusement subissent le plus ce changement d'habitudes sont sans aucun doute sa famille, ainsi que les personnes qui se trouvaient être proches de lui avant son accident. Alors, oui, la famille Callahan est soudée dans les meilleurs comme dans les pires moments, mais de cette attention familiale, Noeh n'en veut plus. Il dénote dans leurs regards la pire des pitiés, celle qui le ramène immédiatement à la réalité en lui soufflant l'idée qu'il est la roue du carrosse cabossée, dénuée de sens et d'avenir. Les mots doux de sa mère, les bras croisés de son père, les airs préoccupés de sa jumelle et de son demi-frère parfois. Tous ces petits détails qui pourraient passer inaperçus prennent une importance monstre dans la vie de Noeh et le font devenir de plus en plus renfermé qu'autre chose, situation tout aussi difficile pour lui que pour sa famille ou ses amis. Noeh en souffre, Noeh culpabilise et intériorise le tout à la fois, mais avec toujours l'espoir sincère qu'ils ne le laisseront pas seul lorsqu'ils n'en pourront plus. 010. Dernière séquelle de l'accident et pas des moindres une fois de plus : les cauchemars. On ne peut pas dire que Noeh en fasse fréquemment, mais il n'est pas rare qu'il se réveille en pleine nuit, en sueur et la voix enrouée par de possibles cris poussés. La peur transperce dans chacun de ses songes. Noeh fuit, court, se réfugie. Chaque nuit semble apporter son lot de frayeurs, de souvenirs malsains et inexpliqués, ce qui empêche le jeune homme de récupérer comme le souhaitent les médecins. Et, souvent, au milieu de l'angoisse et des ambiances crépusculaires dont sont composés ses rêves fous, Noeh n'aperçoit qu'un seul visage, qu'une seule ombre responsable : Adriel. Toutefois, même si ces nuits agitées rythment son sommeil depuis son réveil, Noeh essaye tant bien que mal de le cacher à son entourage.

Êtes-vous effrayés par l'apparition des transmutants dans la société ?
Auparavant, Noeh n'en avait pour ainsi dire rien à faire. Ses débuts dans la vie se sont pourtant faits au sein d'une famille de hunters affirmée, mais ce n'est pas pour cela qu'il s'est laissé embrigader sans même donner son avis sur la question. Callahan n'avait rien contre les transmutants. Qui pouvait avoir quelque chose contre eux ? Après tout, c'était pas forcément leur faute si leur génétique avait décidé d'être un peu plus créative que chez d'autres humains.
Néanmoins, depuis son réveil, Noeh éprouve une angoisse irrépressible de se retrouver en présence d'un transmutant sans le savoir. Adriel n'a rien laissé paraître de sa machination et c'est bien ce détail qui peut paraître insignifiant par rapport au reste qui le déstabilise. Les transmutants savent cacher leur jeu. Le jeune homme sait donc qu'il peut se retrouver en leur présence sans en être au courant et il s'avère dorénavant être de plus en plus méfiant envers les personnes qu'il ne connaît pas, et qui pourrait ainsi lui faire subir à nouveau les mêmes manipulations et souffrances qu'Adriel.

Que pensez-vous du mouvement terroriste des hunters ?
Noeh descend d'une famille de hunters. De ce fait, il a toujours plus ou moins été proche de leurs combines, même si ce n'est pas une chose qui l'a motivé plus que cela à suivre l'entraînement nécessaire pour le devenir. D'ailleurs, ses parents lui ont souvent reproché de ne pas se donner à 100%. Et c'était le cas : Noeh n'en avait rien à faire. Littéralement. Aussi, lorsque l'occasion se présenta, il n'hésita pas à envoyer balader une bonne fois pour toutes ces dizaines voire centaines de convictions d'hunters qu'il devait respecter un minimum lorsqu'il se trouvait chez ses parents et abandonna ce monde particulier pour celui des études loin de chez lui.
Désormais affaibli par son accident, Noeh a tout de même eu vent des mouvements terroristes hunters et évite de trop préciser son nom de famille lorsqu'il se présente, préférant éviter que le rapprochement avec sa famille possiblement ancrée dans ces mouvements extrêmes ne se fasse trop vite. De plus, il ne les approuve pas, même s'il n'a encore jamais vraiment bougé le petit doigt pour les stopper.

Que pensez-vous des affrontements entre les hunters et le groupe Uprising ?
Noeh a beaucoup de mal à se situer entre les deux groupes. D'un côté, il appartient par le sang à une famille qui espère un jour mettre à mal pour de bon les transmutants, tandis que de l'autre des personnes se battent pour que tout un chacun puisse vivre en paix. C'est ce deuxième groupe qui apparaît le plus logique à ses yeux, mais c'est paradoxalement celui qui lui fait le plus peur à présent qu'il se sent vulnérable en leur présence (s'il en a connaissance, come dit auparavant).

Que pensez-vous des actions de Thaddeus Lancaster à la tête du Comté ?
S'il y a bien un homme que Noeh peut détester, c'est Thaddeus Lancaster. Féru d'Histoire depuis des années maintenant, le jeune homme s'est bien vite renseigner sur lui lorsque cet homme a commencé à prendre de l'importance à Radcliff, ayant déjà eu vent de l'arrivée de tels hommes avares et menaçants au pouvoir. Et ce qu'il craignait arriva. Lancaster lui inspire peu confiance et ses mots déterminés et déterminants pour la vie de Radcliff renforcent un peu plus à chaque fois son inimitié pour cet être sans scrupule. Ses actions font donc partie des choses que Noeh tolère très difficilement depuis son réveil.

JOHNSON - Sonia - 18 ans

PAYS : France. DISPONIBILITÉ : Je peux passer tous les jours. VOTRE AVIS SUR TH : Vous connaissez le coup de foudre ?   COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : Publicité Bazzart. PERSONNAGE : Noeh est le scénario de sa jolie jumelle, Salomé Callahan.   VOYEZ VOUS DES CHOSES A AMÉLIORER ? : J'ai juste dû grossir un peu l'écriture du forum, mais ça c'est parce que j'ai les yeux qui ne tournent pas rond.    UN DERNIER MOT ? : J'espère que mon interprétation de Noeh vous plaira, je croise les doigts.    


_________________
I never had to walk like this before I never had to hide away I don't really want to talk like this no more I will walk until the night turns to day - and you


Dernière édition par Noeh Callahan le Lun 16 Mar 2015 - 22:12, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2566
SUR TH DEPUIS : 15/03/2015
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:28

we're all stories in the end
just make it a good one
avant l'accident.
C'était bizarre, cette façon qu'il avait d'employer toujours les mêmes mots ces derniers temps. Noeh n'avait même plus besoin d'entendre le son pour deviner le sens de ce que laisser deviner ses lèvres. Il pouvait même en ressentir le ton, qu'il se fasse plus agacé qu'auparavant ou calme comme rarement. Adriel ne savait pas être calme, apaisé. Cette nervosité ambiante dans leur collocation avait même gagné petit à petit la désinvolture naturelle de Callahan. Il ne parvenait plus à ne pas réagir, à se montrer quelque fois distant et tout aussi agaçant. Aspen lui avait déjà reproché d'être ainsi, au moins cette fois-ci serait-elle satisfaite de voir qu'il pouvait changer.

D'ailleurs, d'avoir changé, c'était ce qu'on désapprouvait chez lui. Sa jumelle, ses parents, les autres. Tous semblaient déceler un renouveau dans sa personne dont il était bien le seul à n'en rien deviner. Ils devenaient fous. Tous autant qu'ils étaient, happés par leur agacement de le savoir loin de la maison familiale, et éloigné de l'affaire familiale par la même occasion. Les sourcils de Noeh se froncèrent légèrement. Il ne percevait plus très bien ce qu'était en train de répondre Adriel à ce qu'il pouvait avoir dit quelques secondes avant, réplique qu'il se remémorait d'ailleurs avec peine. Peut-être n'avait-il rien fait ou dit, au final. Il se faisait sans doute des idées. Son épaule s'échoua sur le mur près de lui. Salomé se trouvait derrière eux. Elle venait rarement jusqu'à l'université où il étudiait alors la recevoir ici lui faisait plaisir. Pourtant, quelque chose n'allait pas. Un sentiment opprimant l'empêchait d'éprouver une quelconque joie, lui donnant même l'impression d'étouffer de plus en plus son palpitant. Seule la voix d'Adriel se frayait un chemin jusqu'à ses tympans craintifs. Pourquoi s'énervait-il ? Noeh détecta l'approche de sa jumelle. Mais il ne réagit pas plus. Ses iris aux accents émeraudes venaient de se perdre au niveau de la fenêtre, là-bas, à quelques pas, pas trop loin des trois occupants de la pièce, ni trop près d'eux. La lumière de la Lune transperçait à travers. Elle brillait, illuminait les murs d'une lumière étincelante et soufflait un nouveau souffle au cœur de Noeh. Il avait envie de s'approcher, juste pour voir d'un peu plus près. Adriel et Salomé se prenaient souvent la tête, il ne pouvait de toute façon rien y faire. Alors pourquoi résister ? L'ambiance paisible et le réconfort de la nuit l'appelaient. Une petite voix lui souffla même d'aller un peu plus vite sans quoi le Lune allait faire ses valises et le laisser en plan dans les prochaines secondes. Callahan n'entendait plus rien. Enfermé dans sa petite bulle, sa main vint actionner avec minutie la poignée. Un vent frais balaya son visage, il prit alors une grande inspiration, comme il le faisait bien trop rarement, que ce soit ici ou à la maison. Ses mains serrèrent la rambarde devant lui, entraînant son corps tout entier au niveau de celle-ci. Il n'était pas stable perché là. Ses avant-bras tremblaient légèrement. Pourtant, Noeh éprouvait un immense sentiment de liberté. Une liberté nouvelle, encore plus grande que celle qui pouvait le caractériser depuis qu'il était gosse. Son regard commença à se perdre vers le sol quelques étages plus bas, qu'on ne distinguait pas très bien à cause de la pénombre accrue à cette heure-là. C'était haut, c'était loin. Mais il sauta quand même. Sans prévenir, sans bruit, alors que les cris transperçaient l'air derrière lui.

(...)

après l'accident.
Noeh observait les visages qui se trouvaient autour de lui. Du moins, c'était ce qu'on supposait qu'il était en train de faire. Il avait entendu les médecins se le dire entre eux alors que l'une des personnes venues le voir venait de s'en aller. Il ne se souvenait pas de qui il s'agissait. La seule chose qu'il réussissait à garder en mémoire était les voix, les mots et les sanglots. Mais rien d'autre. Sa vision oubliait dans la seconde les couleurs qu'elle avait pu percevoir, son odorat ne mémorisait pas les parfums qui donnaient sens à la vie et ses lèvres ne savaient plus comment se courber. Noeh subissait. Il n'avait d'autres choix que de laisser les jours lui couler dessus. Jusqu'à ce qu'un jour, ce qui opprimait ses mouvements le délivre. Sa tête retomba en arrière lourdement, alors que son corps se convulsait sous le choc. Une crise d'épilepsie. La bouche ouverte, la bave qui s'évade sans faire trop de bruit, les yeux qui se révulsent subitement. Noeh avait senti son cœur s'emballer comme jamais il n'aurait cru le sentir à nouveau battre dans sa cage thoracique. A son réveil, sa bouche s'était enfin pliée dans un sourire affaibli. Salomé était là, sa famille aussi. Ils étaient là, auprès de lui, après des mois d'absence. Callahan avait l'impression d'avoir besoin de mémoriser à nouveau leurs traits, l'impression de les avoir oubliés subsistant dans son esprit. Avaient-ils changé ?

« Faites doucement, monsieur Callahan... », souffla l'infirmière à son intention. Un rire mauvais s'échappa des lèvres de Noeh. « Je fais quoi, là, d'après vous ? », rétorqua-t-il d'un ton sec tandis que sa main gauche se resserrait sur sa béquille. Les mains de l'infirmière s'effacèrent alors de sa taille. Il pouvait le faire, il devait le faire. S'appuyant de tout son poids sur sa béquille, le jumeau de la famille Callahan avança son pied droit de quelques centimètres. Avant qu'il ne comprenne qu'il venait de trop s'avancer et que son corps ne vacille brutalement au sol. L'onomatopée que laissa échapper l'infirmière lui fit secouer la tête. Et, lorsqu'il s'aperçut que ses paumes allaient se saisir à nouveau de ses bras ou de sa taille pour l'aider à se relever, Noeh la repoussa sans ménagement. « Non, non, foutez-moi la paix ! », cria-t-il, tel un enfant meurtri. Sa béquille fut alors repoussée au loin d'un autre geste frustré de sa part et la soignante s'effaça par la porte blanche de la chambre impersonnelle. Un grognement trancha l'air. Un son rauque qui provenait du plus profond de lui-même et qui trahissait avec l'état d'esprit déterminé qu'il avait essayé de laisser entrevoir à sa famille. Oui, je vais m'en sortir. Pourquoi je n'y arriverais pas ? Pourquoi vous pensez que je ne vais pas m'en relever ? Je sais que je peux le faire, vous le savez aussi. Mais là, tout de suite, toute sa fichue conviction venait de ficher le camp. Il se retrouvait seul, Noeh, avec cette jambe défaillante et les doigts de sa main droite recourbés. Et il se maudissait. Un sanglot l'étrangla. Il ne devait pas pleurer, ça ne servirait à rien de toute façon. Personne n'allait entendre ses prières, personne ne lui rendrait ce qu'il avait perdu en passant par cette fenêtre, personne. Laissant entrer une grande bouffée d'air corrosif dans ses poumons encore douloureux, son champ de vision se concentra sur sa béquille au loin. Il n'avait pas d'autre choix que celui-ci pour se remettre debout. S'allongeant de tout son long, le jeune homme prit appui sur son bras avant de se traîner au sol jusqu'à son objectif. Une fois cela fait, il soupira. Il n'avait plus qu'à réessayer.


_________________
I never had to walk like this before I never had to hide away I don't really want to talk like this no more I will walk until the night turns to day - and you


Dernière édition par Noeh Callahan le Lun 16 Mar 2015 - 21:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17657
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:31

TU VAS FAIRE UNE HEUREUSE ! Ce scénario gère et tu verras la joueuse est un amour Bienvenue en tout cas !

_________________
Atrophié
 Il se laissa mourir, et alors qu'on clamait haut et fort sa démence, il ne vint point implorer son innocence. Le chagrin l'avait embrasé
Bohémienne
  Elle fut pendue, sous le regard conquis de son tortionnaire. Trahie, par celui qu'elle pensait aimer, et pleurée par le seul épris de son âme.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 7284
SUR TH DEPUIS : 25/04/2014
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:34

OUAIIIIIIIIIIIIIIIIS NOEH !!!! On a notre quatuor de jumeaux On va être des bégééés
Bienvenue parmi nouuuuus Quel choix parfait je plussoie carrément
Bon courage pour ta fiche mon copinou (si si, on est copinous, même si j'ai jamais rédigé notre lien, faudra qu'on en discute par mp ) et n'hésite pas si tu as des questions

_________________

you matter to me

All of this time I've been keeping my mind on the running away And for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me, Simple and plain and not much to ask from somebody, You matter to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:39

Bienvenuuuue !

En plus avec Bill Rah la la je l'aime ! Même s'il est carrément glauque dans Hemlock Grove
Bon courage pour la rédaction de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:41

Bienvenue sur le forum I love you et bon courage pour le reste de ta fiche Depuis le temps que ce scénario était attendu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:44

OMG UN NOEH

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Tu es très attendu sur TH
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 20:58

Bienvenue ! Tu vas bien être entouré toi ~

Bon courage pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 4158
SUR TH DEPUIS : 29/04/2014
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 21:08

NOOOOOOOOOOOEEEEEEEEEEEEEEEEEEHHHHHHHHHHHHH (t'as pas fini de me lire en mode hystérique, crois moi )

Ouuuuuuuuuuuh je suis tellement contente !!! Non seulement Salomé va enfin retrouver son jumeau, mais en plus on a enfin notre quatuor Wolstenholme/Callahan et ça c'est énormissime !

Bienvenue encore une fois, ma boîte à mp t'est grande ouverte

_________________
help me remember: not everything in life is a battle. ✻✻ i don’t need to carry a knife everywhere i go. help me learn: how to shed my armor without shedding tears. how to open up my arms without raising my fists. help me understand: i can be vulnerable, and still be strong. i can be made of steel, and still be soft. help me realize: if life is a battle, i don’t have to fight it alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 21:25

Monte dans ta chambre petit branleur. Et t'avises pas d'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 22:06

Welcome here !! Et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 1381
SUR TH DEPUIS : 13/07/2014
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Dim 15 Mar 2015 - 23:23

BIENVENUE Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas
BILL

_________________
you were always coming home.
I felt empty space, never could explain Like you were erased, never could replace Now it's so clear with you right here. How it's meant to be, you held the key, Now promise me you'll never leave, Time slipped away, we stayed the same. Like you were never gone, Picked up where we left off. Like you were never gone, You were always coming home Yeah, you were always close Like you were never gone.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 2566
SUR TH DEPUIS : 15/03/2015
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Lun 16 Mar 2015 - 0:18

MAAAAAH DIEU QUEL ACCUEIL !

@Faith : Merci beaucoup heureuse de lire que l'arrivée de Noeh va faire plaisir

@Lorcan : Le fameux jumeau d'Aspen ! un quatuor de jumeaux, ça le fait grave. merci beaucoup. coupinous, mais c'est trop mignon, j'accepte d'être coupinou sans problème ah, effectivement, il va falloir m'expliquer comment Lorcan perçoit Noeh

@Alyah : Merci à toi. J'ai regardé l'épisode 1 d'Hemlock Grove mais la série est dans ma liste d'attente, peut-être que je me lancerais une bonne fois pour toutes cet été, mais j'avais bien aimé son personnage dans mon souvenir. Après, les Skarsgård sont sans doute ma famille favorite sur cette planète, les Kardashian font pas le poids à côté ! Arrow What a Face

@Johan : QUE J'AIME LE GIF DANS TON PROFIL. j'ai chaud. Arrow merci beaucoup à toi.

@Pietra : Merci à toi ! je crois bien comprendre oui ça fait plaisir

@Elijah : Dites-moi qu'il y a des rps Elijah/Faith à lire, je sens que je les aime déjà ! Merci beaucoup !

@Salomé : J'aime l'hystérie donc pas de souci. ET JE N'AVAIS PAS ENCORE VU LE GIF DANS TON PROFIL, HAAAN. Les jumeaux les plus canons de la planète que nous sommes quand même.

@Roderick : Tu m'étonnes qu'on soit parfaits, t'as vu le padre qu'on a.
Par contre il cause chelou le papa déjà, il va se calmer C'est l'amour vache, je m'en doute.

@Doreen : Merci à toi.

@Crescentia : Merci beaucoup ! Je n'hésiterai pas si j'en ai, merci.

_________________
I never had to walk like this before I never had to hide away I don't really want to talk like this no more I will walk until the night turns to day - and you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Lun 16 Mar 2015 - 6:57

Bienvenue par ici  et excellent choix d'avatar
Ce perso est tellement intéressant, j'ai bien hâte de le voir en jeu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   Lun 16 Mar 2015 - 8:23

Tu es étudiant en histoire, je t'aime déjà (Même si niveau famille t'es vraiment pas aider )
Bon courage pour ta fiche et à très vite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the song stuck in my head.   

Revenir en haut Aller en bas
 

the song stuck in my head.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» HMS Rame Head chez van Heyghen
» [Film] Buddha (Ending : Scarlet Love Song - X JAPAN)
» Rumpelstiltskin - All the voices in my head, will be quiet when i'm dead !
» Green - Special Teru ver (tanned skin Elf head)
» Song of the Pureland 極樂歌 Musique asiatique
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: gestion du personnage :: the city never sleeps at night :: welcome to radcliff-
Sauter vers: