AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Lun 1 Juil 2013 - 22:24

Rien n'est jamais facile pour moi, j'ai envie de sortir mais je n'ai personne pour m'accompagner. Ou alors c'est l'inverse. J'ai tout bonnement envie de ne pas écouter mes parents qui me font la morale, car oui, j'avais décidé d'aller sortir un peu, même si je n'avais pas d'amies qui venaient avec moi. Sait-on jamais ce qu'il pourrait m'arriver en ces temps troublés, heureusement que je leur cachais ma nature de transmutant ! Ma mère insinua que je devais ranger l'apocalypse qui était dans ma chambre au lieu de fuir comme une voleuse pour m'amuser.  « Je suis désolé Maman, mais j'ai besoin de souffler ! Je fais que de travailler ! » Et oui, l'argument imparable du travail ! Moi aussi je bosse, j'ai 21 ans, je ne suis plus une enfant ! Je n'ai plus d'examens de fin d'année, je n'ai plus de soucis avec les cours, j'ai un petit travail en tant que serveuse, ça me suffit bien ! J'enfile une petite robe moulante pour la peine, ne m'occupant guère de ma mère qui me fixait lorsque je me mettais du déodorant. J'ai même pas le droit à un peu d'intimité ! Ma mère me laisse sa voiture pour la première fois depuis bien des années que je peux conduire. Peut-être était-ce la première fois que je sortais seule ? Je crois que c'était la première fois pour elle... loin d'être la première pour moi en réalité, mais ça, elle n'était pas obligée de le savoir ! Bien évidemment, à chaque fois, je sentais cette petite excitation dans mon ventre, comme une nouvelle aventure, une nouvelle preuve de mon indépendance. Bien loin de la prudence que j'avais lorsqu'il fallait cacher mon don si « classe ».

Mais finalement, plus besoin de se prendre la tête ! Plus besoin de penser à quoi que ce soit sauf aux pas à faire pour danser sur la piste ! Mes yeux se perdent dans la foule, à la recherche d'un regard. J'aperçois une bande de garçons, ce n'est qu'un coup d’œil avant de jeter mon dévolu sur une fille, ce qui m'intéresse plus. Enfin, elle semblait surtout plus charmante que ce troupeau de garçons. Mon regard croise celui de l'un d'eux mais je ne m'en préoccupe pas plus, je vais vers elle. Nous ne sommes pas dans un endroit réputé pour les personnes à tendance homosexuelles mais par chance, je crois que mon « radar » fonctionnait bien car tantôt j'avais posé ma main sur sa robe pervenche, que celle-ci eut un petit sourire avant de poser sa joue contre la mienne toute en continuant de danser sensuellement contre moi. Son parfum est exquis, j'ai tout bonnement envie de la croquer mais … je suis une fille sage … gentille, je me contente seulement d'observer la peau suintante de ma nouvelle rencontre. D'ailleurs, elle me propose d'aller me rafraîchir aux toilettes . Rien de pervers mais c'est juste... qu'il fait très chaud... Elle me prends la main et on monte toutes les deux jusqu'aux toilettes. Tout le monde peut se faire des idées, même que je devrais plutôt tenter d'aller loin avec elle vu que toute façon, on pourrait croire ça mais je ne suis pas comme ça. Je sors des toilettes, pensant pouvoir retourner danser mais … le troupeau que j'ai croisé tout à l'heure était là. « Alors ma jolie, on s'amuse bien ? Tu veux pas venir danser avec nous? » disait-il sur un ton plutôt lourd . Je soupire, roulant des yeux tellement je me sentais désappointée de voir des garçons comme ça.  « Lâchez moi les lourdeaux, retournez flirter avec vos verres de tequila ! » leur dis-je en haussant la voix .

L'un d'eux se mit à rire, il semblerait que ce que j'ai dis ai eu un ton  … humoristique ? Je croise les bras sur ma poitrine, les fixant. Celui qui riait s'approchait un peu plus de moi, et par peur, je recule ! Je peux vous dire que je me sens effrayée. Ça me rappelle cette fameuse nuit il y a six ans et je me sens encore plus tétanisée. Et si ça recommençait ? La fille était dans les toilettes, j'étais seule … Mon visage perd de son ardeur malgré que je tentais de le cacher. Il continue d'avancer et mon dos heurte le mur. Merde... Je me pince les lèvres, regardant autour de moi. Il insiste. Allez, viens danser avec nous. On te paye une petite tournée si ça te dit! Je pose mon doigt sur son torse, il était imbibé d'alcool, c'était désagréable !  « Non, c'est bon ! Je veux pas ! Je traîne pas avec des déchets dans votre genre ! » insultais-je de nouveau. Il perdait son sourire et moi je sentais mon sang se glacer sous la peur. Il n'y avait donc personne qui serait assez imposant qui monterait pour un petit besoin ? J'ai l'impression que mes souvenirs reviennent encore plus, surtout à l'approche des deux autres. Il manquerait plus que je vomisse mes tripes sur eux tellement ils m’écœuraient, me dégoûtaient... c'en était pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Mar 2 Juil 2013 - 12:15


A scrub is a guy that thinks he’s fly, he’s also known as a buster. Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. No, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and no, I don’t want to meet you nowhere. No, I don’t want none of time.

Pour une fois, Elijah était sorti de son propre chef. Resté bloqué devant son écran l’avait frustré toute l’après midi et il n’avait pas le cœur à faire face à un mur plus longuement. C’est pourquoi il attrapa les clés de sa moto, sa veste en cuir ainsi que son portefeuille. Il connaissait un bar dans le quartier sud. Certes, ça n’était pas le meilleur coin de la ville, mais le bar était sympa bien que quelques lourds ne cessaient d’ennuyer les femmes présentes. Une fois décidé, il quitta son appartement se rendant en un rien de temps au bar. Une fois à l’intérieur il alla s’installer au comptoir afin de commander des shoots de tequila. De quoi se mettre dans l’ambiance et oublier le brouhaha écrasant de la musique se mélangeant aux conversations hurlés dans les oreilles. Avalant le premier shot d’un coup, il en avala deux autres avant de se retourner vers la salle. La fatigue se faisait sentir dans ses yeux, ses paupières étaient lourdes, mais son estomac venait d’être réchauffé avec l’alcool qu’il venait de boire et le jeune homme souhaitait un peu s’amuser ce soir. Jaugeant les personnes dans la salle, il ne reconnaissait presque personne, à part un ami de fac en train d’embrasser langoureusement une parfaite inconnue dans le fond de la pièce. Certains savaient toujours comme tirer leur épingle du jeu. Eli n’eu pas le temps de jeter son dévolu sur une jeune femme que déjà le barman lui tendait un verre en désignant un groupe de fille à l’autre bout du comptoir. Flatté par cet égard, le brun leva son verre vers les jeunes femmes qui le fixait en gloussant. Il bu d’abord son verre de whisky avant de rejoindre les filles qui semblaient déjà bien éméché. « Qui dois-je remercier pour ce verre ? » Dit il sa voix couvrant la musique. La majorité du groupe tendit son doigt vers une belle brune qui avait l’air un peu timide. Amusé, il tendit sa main à la jeune femme pour la tirer à lui. « Et bien, merci. Je pense que je te dois une danse ou quelque chose du genre. » « Ton numéro. » Crièrent en cœur plusieurs des filles bien saoules alors que la brune se cachait derrière sa main gênée.
Ignorant les filles qui tentaient de le caser avec leur amie, Elijah garda la main de la brune dans la sienne pour la tirer sur la piste de danse. La musique allait fort, les effluves d’alcool et les parfums se mélangeant étaient enivrants. Le jeune homme dansait avec la belle brune dans un collé sensuel alors que sur le comptoir un groupe de filles les épiait en commentant. Lorsque la musique s’acheva, il laissa la jeune femme retourner vers sa amie gêné et en même temps des étoiles pleins les yeux. Lorsqu’il se dirigea vers le comptoir pour prendre un nouveau verre, une des filles du groupe lui tendit un bout de papier tout en disant : « Si tu ne l’appelles pas, je te retrouve et je te fais bouffer tes belles paroles avec ta belle gueule. » Amusé par cette menace qui ne l’inquiétait pas du tout, il déplia le papier pour lire le prénom de la belle inconnue ainsi que son numéro. Le fourrant dans sa poche, il décida de monter pour s’éloigner de la cohue qu’il y avait.
Montant les escaliers, le brun soupira de plaisir lorsque la musique se fit de plus en plus basse et lointaine. Allez, viens danser avec nous. On te paye une petite tournée si ça te dit! Ses mains fourrés dans ses poches, il se demandait qu’elle idiot pensait encore arriver à draguer une fille en lui faisant des propositions de ce genre et en étant trop insistant. Passant une main dans ses cheveux déjà pas mal ébouriffé, il se contentait d’avancer tranquillement jusqu’à ce que la voix de la fille lui parvint : « Non, c'est bon ! Je veux pas ! Je traîne pas avec des déchets dans votre genre ! » La seule chose que s’est dit Elijah avant de monter les marches quatre à quatre c’était qu’il s’agissait certainement pas de la bonne remarque à faire. Arrivé à l’étage des toilettes, le brun les vit dans un coin, plusieurs gars entourant une jeune femme qui était clairement prise au piège. Raclant sa gorge de manière peu subtile et assez forte pour qu’il le remarque, Eli toisa du regard les gars qui daignèrent le regarder. Ils ne réagirent pas et se retournèrent bien vite vers la jeune femme en mauvaise posture. Peut-être pensaient il que le brun n’était pas une menace car il était un peu trop svelte. Soupirant face à la lourdeur de ces gars, il s’avança vers eux d’un pas lourd avant d’en attraper un par l’épaule pour l’obliger à reculer. Lorsqu’il se retrouva face à la jeune femme, il lui offrit un léger sourire avant de se retourner vers ses assaillants. « Si vous ne laissez pas ma copine tranquille les mecs, je vais devoir m’énerver. Trouvez vous une autre fille, celle-ci est prise. » Son bras placé autour des épaules de la brune, il la serrait contre lui comme s’il la couvait. Celle-ci comprenant qu’elle devait jouer le jeu était collé à lui. On aurait pu croire à un vrai couple, cependant, les idiots leurs faisant face n’étaient peut-être pas aussi idiot que prévu. « Tu nous prends pour des cons ?! On l’a vu danser de manière trop amicale avec une autre nana, c’est pas ta copine alors fou nous la paix. » Continuant à sourire, plein d’une assurance qui crevait les yeux, Elijah sembla réfléchir un instant avant de dire : « Donc selon toi, ça n’est pas ma copine parce qu’elle danse avec d’autres filles. Intéressant, mais je n’ai pas besoin de conseil pour gérer mon couple. » Souffla t’il son poing serré du côté où il ne tenait pas l’inconnue. Penchant sa tête vers la jeune femme, il souffla sereinement à son oreille : « Je m’en occupe. » Ce, alors que son poing gauche partait dans le nez de l’idiot leur faisant face. Lâchant la brune, il se jeta dans la mêlée habitué à ce genre de bagarre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Mar 2 Juil 2013 - 15:26

Je me souviens encore de mon agression avec Daphnée comme ci c'était encore hier. Des hommes, des stupidités de la nature. Ils pensaient que nous étions pas normales, que nous devrions préférer les hommes au lieu d'être ensemble, entre filles... Ils lui ont fait du mal sous mes yeux, sans que je ne puisse faire quoi que ce soit pour les empêcher de lui faire du mal. J'avais cette impression de revivre ça, à l'exception que j'étais seule en face de quelques hommes. J'angoissais à tel point qu'aucun muscle ne répondait à l'envie de les repousser, de les pousser pour qu'ils s'écartent de mon chemin. Je croyais que ça virerait à la même chose qui aurait du m'attendre il y a six ans, qu'ils me toucheraient sans permissions. Mes yeux se posaient sur un garçon, celui-ci n'attira pas l'attention de ceux qui m'empêchaient de partir malgré qu'il eut un geste dans ce but, ils voulaient bien plus qu'un verre avec moi... Il n'y avait pas d'incertitudes quant à leurs propos. Une petite voix dans ma tête ne cessait de crier en le voyant : Viens m'aider... s'il – te – plaît... alors que cette voix était et restera dans ma tête. Je ne suis pas télépathe après tout. Alors, je me renferme encore plus sur moi-même, même si à l'extérieur, je ne cédais pas à leur avance, je les envoyais paître ! Peut-être que je réussirais. Lentement, je baisse les yeux, ne fixant que l'agresseur principal. Mes yeux brillaient et je ne savais plus quoi faire. Que dire pour qu'ils arrêtent ? Personne n'était plus là pour quelqu'un quand il est dans une mauvaise passe, plus personne... du moins, sauf ce garçon... il s'était approché de nous sans que je ne le remarque et sa main sur l'épaule d'un des hommes attira mon attention. Ils se tournent vers lui, me permettant d'être en face de lui.

Il est plutôt mignon aux premiers abords, mais trop maigre pour s'imposer face à eux. « Si vous ne laissez pas ma copine tranquille les mecs, je vais devoir m’énerver. Trouvez vous une autre fille, celle-ci est prise. » Hein ? D'où je ? Ma tête se penchait sur le coté, cherchant à me concentrer sur ses mots. Mon cerveau avait du mal à se connecter à cause de l'alcool, de la fatigue... et là, bah oui ! Je crois que j'étais pas très perspicace pour le coup. Mais ce fut tout de même un automatisme lorsqu'il s'approchait de moi, qu'il entourait mes épaules alors que je passais mes bras autour de ses hanches pour me blottir dans ses bras. Jouer un faux couple, rien de plus stratégique. La tension dans mon petit corps redescend lentement, je me sentais vraiment en sécurité. Il m'a trouvé une raison des plus solides pour qu'ils me laissent tranquille. J'espérais qu'il gobe, lorsque mes yeux se fermaient, je priais pour qu'ils partent mais... « Tu nous prends pour des cons ?! On l’a vu danser de manière trop amicale avec une autre nana, c’est pas ta copine alors fou nous la paix. » Et là, montée d'adrénaline ! Mon corps se crispe, angoisse à nouveau. Je n'étais plus seule, mais la peur me prend à nouveau. Ce n'était pas aussi fort à présent qu'il était là, que ma tête était plaquée contre son épaule, seulement mes yeux s'ouvrent, se levant vers l'inconnu. Qu'allait-il faire ? J'ai profité de la soirée, j'ai dragué cette fille dans l'espoir de passer une bonne soirée mais ils m'ont vus... Je serre le haut du garçon.  «Donc selon toi, ça n’est pas ma copine parce qu’elle danse avec d’autres filles. Intéressant, mais je n’ai pas besoin de conseil pour gérer mon couple. » Hm, intéressant ! C'est qu'il s'y connaît en relation de couple lui !  Très honnêtement, heureusement que ce n'était qu'un jeu parce que sa façon de le dire me fit froid dans le dos, moi qui ne supportait pas du tout les tentations extérieures. J'essaye de sourire, pour jouer le jeu ! Mais je sens le corps de l'inconnu se crisper petit à petit. Bien paradoxale avec son souffle qui venait frapper mon oreille. « Je m’en occupe. » Je n'ai pas le temps de serrer plus fort ses vêtements pour l'arrêter. Un premier poing venant de l'inconnu sur l'un des garçons . « Non, arrêtes ! » Ses mots étaient sortis droit du cœur, de mon ventre aussi. Je ne supportais pas la violence, je haïssais toutes ses formes. Hormis les claques bien méritées, je l'avoue mais pas ce genre de chose ! Pas où le sang va venir couler ! Pour l'instant, ce n'était pas vraiment le sang qui coulait, mais les larmes le long de mes joues. Je détestais de plus en plus cette soirée. En plus d'être importunée par des crétins, il faut qu'à cause de moi, il y ai une bagarre ! Je n'ose même pas bouger, je n'ose même plus bouger. Ce sont des hommes, ils sont forts, beaucoup plus forts que moi. Mais il est seul contre plusieurs. Je panique, j'essaye de réfléchir même si ça m'est difficile. J'essuie mes larmes, essayant de crier aussi fort que je peux. « Arrêtez ! Ça sert à rien de se battre ! » Alors me vint une idée. Je m'échappe sur le coté, échappant à la main d'un des idiots pour descendre les escaliers. Mais à peine j'avais descendu deux marches que je regardais le garçon. Que faire ? Les videurs repérèrent l'agitation que ça causait malgré qu'ils n'entendaient pas à cause de la musique. Je les remarque et remonte aussitôt. « Hey ! Arrêtez ça ! » J'allais dire un "s'il vous plait" mais je n'y arrives plus. Ma voix est brisée, muet par la violence qui m'effraie. Je suis à bout. Honnêtement, je panique, j'agis mais au final, je n'en peux plus de tout ça. Alors je retourne plaquer mon dos contre le mur, mais je me laisse presque tomber sur le sol. Mes cuisses contre ma poitrine, mes bras entourant mes jambes, j'essayais de ne plus m'angoisser. Pourtant, je ne devrais pas. Mais quand on regarde bien, ce garçon représentait Daphnée mais à une situation et un temps différent, il était seul contre plusieurs. Et moi, je restais à nouveau incapable de protéger qui que ce soit, même si c'était un garçon. Mon don n'effraiera pas ses hommes, ils sont tous au courant de l'existence des « dégénérés. », alors j'espère qu'il s'en sort, de toute manière, je n'osais même pas regarder, je m'enfermais dans une bulle. J'avais besoin de retrouver le réconfort d'une étreinte... surtout pour m'apaiser moi et mes angoisses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Mer 3 Juil 2013 - 11:08


A scrub is a guy that thinks he’s fly, he’s also known as a buster. Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. No, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and no, I don’t want to meet you nowhere. No, I don’t want none of time.

La soirée d’Elijah n’était pas censée se passée comme cela. Il avait prévu de boire quelques verres, pourquoi pas se faire draguer et draguer, cependant les choses commençaient à déraper. Alors, c’est sans plan, sans trop savoir ce qu’il allait faire qu’il se jeta tête la première dans la gueule du loup sortant les premières choses qui lui passaient par l’esprit. Non, il n’était pas très doué dans les relations de couples. Jusqu’à présent il avait eu droit à un amour de jeunesse qui avait tourné court et c’était tout. Le brun n’avait rien d’un don juan et il n’était pas vraiment doué avec la gente féminine. Ainsi, même s’il se faisait passé pour le petit ami de la belle brune, il ne savait pas trop ce qu’il disait, mais ça avait l’air de fonctionner. Ca avait l’air de faire se remettre en questions les gars lui faisant face, un petit peu. Mais c’était le un petit peu dont il avait besoin. Comme un parfait petit ami, il tenta de rassurer la belle inconnue avant de se jeter dans la mêlée. Les mecs lui faisant face étaient plus nombreux, plus volumineux aussi, cependant Eli n’était pas à son premier combat.
« Non, arrêtes ! » Le jeune homme ne jeta pas un regard à la brune lorsqu’elle lui dit cela. Il était déjà trop tard pour arrêter l’engrenage qui venait de se mettre en marche. Ses poings couvrant son visage, il cognait tout en évitant les coups que ses adversaires lui donnaient. Son poing ne manquait jamais sa cible, les lourdauds lui faisant face bien trop lent que pour éviter ses coups. « Arrêtez ! Ça sert à rien de se battre ! » Jetant un coup d’œil à la jeune femme dont les joues étaient humides, c’est alors qu’un poing vint le faucher dans le creux de son estomac. Il retint difficilement un gémissement de douleur alors qu’il se pliait en deux, avant de se mettre à grogner de rage. En un rien de temps il en mit un k.o. ce dernier sonné jonchait le sol les yeux clos. Les deux autres le regardaient mi effrayé mi colérique. Dans un sourire amusé et bourré d’assurance, il leur fit signe d’approcher. « Hey ! Arrêtez ça ! » Aucun des gars ne lui accorda une once d’attention, Elijah aurait bien jeté un coup d’œil dans sa direction, mais il savait que les autres ne lui laisseraient pas cette joie. Alors il attaqua une nouvelle fois, son poing s’écrasant sur la mâchoire d’un des deux gars toujours en lice dans un craquement à faire froid dans le dos. Reculant d’un pas, le brun évita un coup de pied qui lui était destiné, l’adrénaline consumait ses veines alors qu’il se rappelait ses entrainements de luttes et de gymnastique ainsi que ceux qui avait avec son paternel. Se mouvant avec rapidité et habitude, il attrapa un des deux gars par le cou, le jetant au sol avant de le maintenir à terre en lui faisant une clé de bras. Avec calme, il posa ses yeux sur celui qui tenait sa mâchoire cassé pour lui dire : « Ramasses les et dégagez avant que les vigiles n’arrivent. » Lâchant finalement le gars qui se débattait entre ses mains, il regarda les deux lourdauds attrapé leur ami et le porter pour partir en vitesse. Cependant deux videurs étaient déjà là. En un rien de temps ils attrapèrent les trois lourdauds pour redescendre les escaliers et les jeter par la porte arrière. Pendant ce temps Elijah s’était agenouillé face à l’inconnue qui semblait totalement ailleurs. La fixant un instant, il essayait de la faire réagir en agitant sa main devant ses yeux, mais elle semblait profondément perdue dans ses pensées. La fixant intensément, il posa sa main sur la joue de la jeune femme, mais toujours aucune réaction. Finalement, il s’adossa au mur et passa son bras autour des épaules de la belle avant de la serrer légèrement contre lui. Elle semblait sous le choc, complètement terrorisé et il n’arrivait pas à comprendre pourquoi une petite bagarre pouvait la mettre dans un pareil état. Tout ce qu’il pouvait savoir sur le moment, c’était qu’à défaut d’être réconforté, elle avait besoin de chaleur et de se sentir en sécurité. Il se contenta alors de la serrer contre lui tout en murmurant encore et encore : « Ils ne sont plus là, ça va aller… Promis, ça va aller. Ils sont partis. » Les vigiles arrivèrent alors à nouveau pour faire sortir les troubles fêtes, cependant, ils s’arrêtent en voyant les deux jeunes assis à même le sol dans une étreinte pleine de pudeur et de tendresse. Sur le coup, personne n’aurait pu dire s’ils se connaissaient comme les doigts de la main ou s’il s’agissait véritablement de deux inconnus. « Vous allez bien mademoiselle ? » Elijah fixait les deux immenses bases qui servaient de vigiles tout en se disant qu’il n’aurait pas eu besoin de se battre si ces deux idiots avaient faire leur travail. Enfin, il se retint bien de dire cela, conscient que c’était sans nul doute le meilleur moyen de se faire sortir alors qu’ils semblaient ne pas vouloir les sortir pour le moment. Souriant légèrement, Eli prit le pas de répondre même si la question ne s’adressait pas à lui : « Elle est un peu sous le choc. » Les deux vigiles s’excusèrent alors pour le désagrément que les idiots avaient pu leur causer avant de les laisser tous les deux.
C’était étrange pour Elijah, rester là, silencieusement, une jeune femme dans ses bras sans rien ajouter. L’adrénaline dans ses veines commençait à peine à diminuer et il sentait son pouls petit à petit devenir régulier. Il l’avait senti alors qu’il se battait, son sang s’était mis à bouillonner n’attendant qu’une chose, qu’il se laisse aller au plaisir que lui procurait l’utilisation de son don. Au lieu de quoi, comme toujours il s’était retenu. Alors, avant même que son nez ne se mette à couler, il sortit un mouchoir un tissu d’une de ses poches pour ne pas mettre du sang partout. Le brun avait une excuse parfaite pour ce saignement de nez même si aucun coup ne l’avait atteint au visage, la seule blessure qu’il risquait d’avoir était quelques bleus sur son ventre, rien de bien grave. « Au fait, moi c’est Elijah. C’est fou, on a beau être en couple, on ne connait pas le nom de l’autre. » Finit il par dire légèrement rieur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Mer 3 Juil 2013 - 15:10

Revivre un événement était la pire des choses. Depuis le jour où j'ai perdu la fille que j'aimais à cause de personnes violentes, alors je réprimandais tous actes de ce genre. Le pire dans tout ça, ce n'était pas les emmerdeurs qui ont lancés le premier coup, mais bien ce garçon. Je n'y croyais pas, il était là pour me sortir de là ou bien parce qu'il avait envie de donner des coups en se donnant une bonne raison ? Combien même tout se mêlait dans ma tête, je savais que j'allais exploser une fois que tout allait retomber. Je sens mon ventre se contracter, se décontracter, rapidement mais beaucoup de douleurs. Mes yeux avaient vu l'horreur des actes, qu'il en assomme un, qu'il s'en prenne, très honnêtement, je n'avais aucun camps étant donné que je ne supportais pas cette vue infâme de combats, de sang qui sortait des lèvres, du nez … des côtes dont la peau devenait bleuté par la douleur. Je revivais trop de mauvais souvenir et de m'enfermer dans cette bulle, je me sentais à nouveau... mieux. Je ne peux pas dire bien car j'entends encore, je comprends ce qu'il se passe avec le bruit et ça me fend encore.

« Ramasses les et dégagez avant que les vigiles n’arrivent. » annonça l'inconnu. Plus rien, plus de sons étouffants ne se faisaient entendre. Je restais cependant dans ma bulle, bien trop démolie par les souvenirs qui me hantaient à cause de cette situation. Il y avait de l'agitation autour de moi, de l'empressement et j'entendis des hommes se plaindre. Je ne sais pas ce qu'il se passe, je me sens trop tendue, trop concentrée sur ma bulle pour en ressortir. Même cette main douce, chaude, humide qui se pose sur ma joue. Je ne réagis pas, j'ai encore du mal à revenir à cette réalité. Celle qui ferait de moi une personne tout autre et plus forte en apparence. Je me réveillais finalement lorsqu'il s'étreint avec moi, que ma tête se retrouve à nouveau sur son épaule . Je réagis seulement en venant chercher la chaleur de son corps, cette chaleur qui me rendait vraiment bien dans ma tête et qui m'apaisait. Ce réconfort dans ma tête qui me disait que je pouvais stopper cet état d'alerte dans ma tête, et peut-être tenter de reprendre le dialogue. Mais je n'y parvins pas. « Ils ne sont plus là, ça va aller… Promis, ça va aller. Ils sont partis. » m'assura-t-il. Je levais les yeux quelques secondes, remarquant les videurs. J'eus presque envie de rester ici, de ne plus bouger pour qu'un visage familier vienne me chercher comme par avant, mais je sais que je ne connaissais pas tout le monde ce soir, ou tout du moins, personne d'assez familier pour cela . Je n'écoute pas la question des videurs, retournant me blottir contre son torse.

Se relaxer, tenter de retrouver ses esprits. C'est ce que j'essayais de faire depuis qu'il était contre moi, depuis que l'angoisse tendait à disparaître pour redevenir moi-même, ou tout du moins, donner cette apparence de force intérieure. Le temps passe et je le sens que je me reprends, je m'agite même un peu dans les bras de ce garçon . D'ailleurs, je ne connaissais rien de lui, ou tout du moins, il venait à se présenter. « Au fait, moi c’est Elijah. C’est fou, on a beau être en couple, on ne connaît pas le nom de l’autre. » J'aurais pu lui dire qu'il a un très beau prénom, qu'il est en accord avec son visage si charmant que j'avais pu entrevoir avant la bagarre. Mais non, je ne pouvais pas. Depuis le premier coups, je refoulais un sentiment négatif en moi. Celui-ci était tourné vers Elijah. Je me redresse, essuyant mes joues. J'inspire un bon coup, mes yeux perdant leur peur pour faire place à une autre expression : la colère. « Il est clair que c'est plutôt bizarre pour un couple... si nous en étions vraiment un. Mais heureusement Dieu sait que non, j'aurais trop honte de sortir avec un homme aussi violent. » De la reconnaissance ? Aucune. De la sympathie envers lui ? Néant. Je me refusais d'être agréable avec un homme aussi violent, même si c'est violence m'avait évité les pires tourments . Je ne peux pas cautionner ça. Je m'écarte de lui, me redressant pour m'asseoir sur mes genoux. Je sentais son bras tombé et même s'il y avait un peu de contact physique comparé à avant, j'avais étrangement pas envie qu'il se rompe totalement.

« Tu n'es qu'un idiot. Franchement... » Je passe mes mains sur mes yeux alors que je continuais mon « début » de sermont. Je n'y allais pas de main morte avec lui, je le savais que j'avais entièrement tort de faire ça, moi en bonne fille religieuse, je devrais prier pour le remercier de m'avoir sauver de ces hommes. « Je me débrouillais vraiment bien avant que tu n'arrives, je pensais que ton petit jeu serait juste une passerelle mais en réalité, je n'étais qu'une raison pour toi de te battre ! Moi qui te prenait pour quelqu'un de généreux, tu n'es qu'un profiteur sans scrupules. J'espère seulement que tu n'assimileras plus jamais ta soirée avec la mienne. Si un jour on se croise, tu fais comme-ci tu ne me connaissais pas ! Okay ? » Cette voix qui avait crié dans ma tête, celle qui avait prié d'avoir un chevalier protecteur, celle-ci se réveillait à nouveau. Je n'étais pas en danger mais tout simplement, je manquais de reconnaissance envers Elijah. A tel point que la présentation de ma personne, il ne risquait pas d'en avoir. Mon regard sur lui se voulait haineux, que la colère se sente, mais mes véritables sentiments s'exprimaient, ceux qui disait « merci », ceux qui appréciait l'étreinte du jeune homme, et pour finir, ceux qui aimerait le remercier comme il se doit. Mais je ne peux pas. Je préfère me relever, avec difficulté en me tenant à l'épaule du garçon, mais j'y parvenais. D'un pas incertain, je prends la direction du lavabo, passant de l'eau fraîche sur mon visage, sur mes cheveux. Je sentais mes mains qui tremblaient encore, alors je les pose sur le bord du lavabo, serrant mes mains sur la blancheur de céramique. Ça se sent que je venais de vivre un événement troublant, mon visage n'exprimait pas du tout le bien-être que j'essayais d'exprimer hypocritement. C'est sûrement cette faiblesse de mon esprit qui m'obligeait à tourner la tête vers Elijah. « Rayan. » ajoutais-je d'une voix plus douce, plus fine que les mots que j'avais eu par avant. Je passe ma main sur mon visage, mes cheveux tout en baissant les yeux vers le sol. Je sais que je regrettais les mots que j'avais eu, mais j'étais bien trop remontée pour l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Mer 10 Juil 2013 - 14:09


A scrub is a guy that thinks he’s fly, he’s also known as a buster. Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. No, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and no, I don’t want to meet you nowhere. No, I don’t want none of time.

Elijah n’était pas un preux chevalier. Peut-être en avait il le cœur, mais jamais il n’en avait eu la vie, l’éducation. Bien du contraire, dans un conte, le jeune homme aurait été l’homme de main de la méchante sorcière. Ce à cause de son éducation stricte et ancrée dans l’idée de faire de lui ce qu’il n’était pas. Toutefois, ce soir là, il s’était jeté tête la première pour sauver la jeune inconnue. L’infériorité numérique ne l’avait pas gêné et même si on aurait pu croire le contraire, le brun n’avait eu aucun mal à contenir ses assaillants. Cependant, il ne s’agissait pas de la partie intéressante de l’histoire. Bien qu’il eu contrôlé les lourdauds, il allait en être, étonnamment, autrement avec la jeune femme. Dans un premier temps, Eli tenta de l’apaiser en la serrant dans ses bras. Il n’était pas vraiment habitué à sauver les demoiselles en détresse, ni même leur donner une épaule sur laquelle se reposer. Généralement, à part lorsqu’il s’occupait de sa sœur par le passé à leur manière, il n’était pas vraiment habitué à rassurer les autres car un peu trop pessimiste pour ce rôle. Il n’empêchait que pour le coup il faisait du mieux qu’il pouvait, se voulant rassurant, se voulant calme et assuré. Il espérait sincèrement que ça suffirait à calmer la jeune femme, sans quoi il ne savait pas vraiment ce qu’il devrait faire. Alors, lorsqu’il s’installa à côté de la jeune femme et qu’elle s’agrippa à lui, il eu l’impression d’avoir fait la moitié du chemin. Il lui servait de boue de sauvetage, d’ancre pour qu’elle puisse s’arrimer. Il ne restait plus à la belle que de remonter à la surface.
Tentant d’entamer la conversation, Eli se présenta d’une manière qu’il trouva plutôt humoristique, ce qui ne sembla pas être le cas de l’inconnue. En effet, en un rien de temps la belle brune s’était défaite de son étreinte et le regardait un sentiment nouveau consumant son regard. Etonné, mais ne se laissant pas perturbé, le jeune homme fixa la jeune femme en attendant la suite des événements. En tout cas, la belle brune ne semblait pas du tout reconnaissante. « Il est clair que c'est plutôt bizarre pour un couple... si nous en étions vraiment un. Mais heureusement Dieu sait que non, j'aurais trop honte de sortir avec un homme aussi violent. » Immobile, c’est impassible qu’il l’écouta dans un premier temps avant de la voir mettre de la distance entre eux. Laissant retomber son bras mollement le long de son corps, le brun hocha la tête comme pour lui demander de continuer. Il se savait non violent, il savait surtout que s’il n’avait pas attaqué le premier, il aurait perdu l’effet de surprise et se serait surement retrouvé avec deux gars le tenant et le troisième se servant de lui comme puching-ball. Idée qui ne lui plaisait pas vraiment. « Tu n'es qu'un idiot. Franchement... » Lui jetant un regard à moitié perplexe, à moitié amusé, Elijah attendit la suite. Il fallait dire que la manière dont la jeune femme le remerciait était vraiment étrange. Il se faisait sermonner alors qu’il lui avait littéralement sauvé la peau.
« Je me débrouillais vraiment bien avant que tu n'arrives, je pensais que ton petit jeu serait juste une passerelle mais en réalité, je n'étais qu'une raison pour toi de te battre ! Moi qui te prenait pour quelqu'un de généreux, tu n'es qu'un profiteur sans scrupules. J'espère seulement que tu n'assimileras plus jamais ta soirée avec la mienne. Si un jour on se croise, tu fais comme-ci tu ne me connaissais pas ! Okay ? » Le brun n’avait pas eu le temps d’en placer une. La jeune femme était partie dans son monologue moralisateur et semblait croire qu’elle savait tout de lui alors que ça n’était absolument pas le cas. Il ne s’en offusqua cependant pas, se disant qu’elle était sous le choc et n’avait surement pas les idées très claires. Puis, il devait bien l’avouer, il s’intéressait bien peu à ce qu’une inconnue pouvait penser d’elle, ou à peu près n’importe qui si ce n’était les personnes vraiment proches de lui comme sa sœur. « Tu te débrouillais bien avant que j’arrive… ? Je suis un profiteur… C’est une façon intéressante de voir les choses quand on sait que je me suis battu pour te défendre. » Le jeune homme ne semblait pas du tout en colère, ni même heurté ou vexé par ce que la brune lui avait dit. Il prenait la chose à la légère ne s’offusquant pas, mais surtout comprenant que les choses puisse ne pas entièrement tourner rond dans la tête de la jeune femme sur le coup. Ainsi, lorsque celle-ci se leva, il resta immobile persuadé qu’elle allait s’en aller sans même lui donner son nom. Toutefois, au lieu de partir, elle se dirigea vers le lavabo. Pendant ce temps, le brun se leva avant de passer une main sur ses habits froissés. Ne s’intéressant plus à la jeune femme, il souleva légèrement son t-shirt pour observer le bleu qui commençait à apparaître sur son torse. Lorsqu’il toucha la marque pour voir si c’était fort douloureux, il ne pu retenir une grimace. L’instant d’après il avait rabaissé son t-shirt et faisait comme si de rien était en se demandant s’il devait s’en aller ou attendre quelque chose de plus de la jeune femme.
« Rayan. » Un sourire satisfait étira alors les lèvres d’Elijah. Si elle lui donnait son nom ça n’était pas pour disparaître sans un merci par la suite. Fourrant ses mains dans ses poches, il s’approcha du lavabo avant de s’adosser au mur tout en disant : « Tu sais un merci m’aurait largement suffit. Tu es vraiment théâtrale. » Un sourire scotché au visage, il posa son regard sur le mur lui faisant face quelques instants. La jeune femme ne semblait pas en état de rentrer seule, puis après ce qui venait de se produire, ce n’était peut-être pas la meilleure chose à faire, peut-être les lourdauds trainaient ils toujours dans les parages. Hésitant quelques instants, le brun passa finalement une main dans ses cheveux en bataille avant de dire : « Je te ramène chez toi, je crois que la soirée est finie pour toi. » Souffla t’il avec douceur tout en étant pourtant catégorique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Jeu 11 Juil 2013 - 13:54

Je lui en voulais tellement, pour moi il n'avait seulement profiter de la situation. Après tout, une fille entourée de d'autres, surtout qu'elle ne voulait pas, ça mènerait forcément à la bagarre si son sauveur est du genre belliqueux. Et c'est ce qui est arrivé, sauf que je ne peux pas admettre ça. Je ne supporte pas la violence, encore moins ça me faisait penser à ce que j'ai vécu il y a plusieurs années de ça. Mon comportement envers lui n'était qu'une conséquence de son acte. Même si la vérité est qu'il m'a sauvé, je me refuse d'y croire. Pour moi, il a empiré les choses, je m'en sortais bien jusqu'à ce qu'il arrive sur son grand cheval blanc !  « Tu te débrouillais bien avant que j’arrive… ? Je suis un profiteur… C’est une façon intéressante de voir les choses quand on sait que je me suis battu pour te défendre. » Je faisais une petite moue des lèvres, je ne supportais pas le beau rôle qu'il se donnait à mes yeux. Pour moi il n'avait rien d'un sauveur, ou tout du moins, il faudrait me torturer pour que je dise la vérité. Mes yeux le foudroient sans broncher, comme ci je pouvais le tuer de distance avec mon regard. Dans ma tête, je me lançais dans un monologue de vacherie à l'égard d'Elijah, celui-ci recevant alors tous les noms d'oiseaux. Il ne s'occupe plus de moi mais mon regard reste sur lui, observant le torse d'Elijah lorsqu'il souleva son haut. La douleur, ça me faisait mal pour lui de l'entendre ainsi. Cependant, je ne dirais rien. Trop fière, trop énervée. Cependant, je reste un minimum polie pour lui donner mon prénom. Je préfère reporter mon regard dans la glace, passant mes doigts humides dans mes cheveux et profitant du froid pour les passer dans ma nuque. « Tu sais un merci m’aurait largement suffit. Tu es vraiment théâtrale. » ajouta-t-il alors qu'il s'était mit à coté du lavabo, me laissant alors le regarder. Je secoue la tête négativement, comme c'il croyait que j'allais vraiment lui dire « merci ». Ce serait avoué qu'il m'a sauvé et non pas qu'il ai envenimé les choses. « Je ne vois pas pourquoi je te remercierais. » J'eus un petit rictus avant de me pencher vers la serviette pour m'essuyer les mains. J'étais ampli de mauvaise foi ce soir, je ne pouvais admettre mes erreurs, admettre que j'avais tort et surtout, je ne pouvais laisser ma dignité de coté. Impossible, je ne suis pas en état d'être la gentille Rayan qui est trop bonne, trop conne !  « Je te ramène chez toi, je crois que la soirée est finie pour toi. » Et là, mes yeux se posent sur le beau brun. Je le regarde, croyant pas au début qu'il était sérieux. Je croise les bras sur ma poitrine, me rapprochant de lui. Je sentais son souffle arrivé sur mes lèvres, délicieux... « Je pense que je vais me passer de tes conseils. Je ne partirais pas d'ici avant d'avoir au moins trois verres dans le sang et quelqu'un pour me réconforter pour la nuit. Surtout si c'est un véritable... prince charmant... » piquais-je férocement de mes mots avec un petit sourire sournois sur mes lèvres. Je ne pensais pas vraiment « au sexe » comme ferait la plupart de la population américaine après ses mots, mais simplement je voulais oublier ce qu'il s'était passé entre Elijah et ses hommes, je voulais oublier l'angoisse, la peur qui m'avait étreinte à ce moment là. Je ne suis pas non plus une marie couche toi là, bien que je ne crache pas sur une nuit ! Je lui offre même un petit sourire moqueur, sachant qu'il allait sûrement retourner avec ses conquêtes. « Je te laisse avec les femelles en chaleur, la soirée n'est pas finie. Il y a un bar pas loin qui sert de délicieux cocktails... » Même si je risquais de recroiser les lourdauds, je ne m'en préoccupais plus. De toute façon, ils n'allaient pas pouvoir m'emmerder avec des tas de gens autour de moi. Peut-être pas dans la boite de nuit, mais à la sortie. D'ailleurs, quand j'y repensais, je me disais qu'il valait mieux que je change d'endroit. J'hésite, je le regarde tristement. « De toute façon, ça t'apporterait rien de me raccompagner chez moi. C'est loin, surtout à pieds. Et tu risques de ne pas retrouver tes femelles à ton retour ! » dis-je d'un ton assez... « boudeur ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Ven 12 Juil 2013 - 11:43


A scrub is a guy that thinks he’s fly, he’s also known as a buster. Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. No, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and no, I don’t want to meet you nowhere. No, I don’t want none of time.

« Je ne vois pas pourquoi je te remercierais. » La jeune femme manquait véritablement de reconnaissance vis-à-vis d’Elijah. Cependant, celui-ci au lieu de s’énerver ou de la prendre en grippe s’amusait légèrement de la situation. Il n’était pas venu jouer les chevaliers blancs pour le plaisir, c’était juste dans sa personnalité. Il ne pouvait pas laisser quelqu’un, une jeune femme qui plus est, se faire terrassé par des lourdauds. Il avait été mieux éduqué que ça et puis l’idée que sa sœur, si elle n’avait pas appris à se défendre, aurait pu se retrouver dans la même position que Rayan lui déplaisait fortement. Cette fille, aussi borné et peu reconnaissante soit elle, était la sœur de quelqu’un, la fille de quelqu’un. C’est pourquoi il refusait de la laisser retourner chez elle seule, surtout que malgré son sale caractère, elle semblait toujours un peu sous le choc. Il était on ne peut plus sérieux, mais la brune ne semblait pas prendre sa proposition sérieusement. Elle semblait un peu à côté de la plaque, à croire qu’elle ne voulait pas se rendre compte que sans le brun elle se serait retrouvée dans une situation des plus déplaisantes. Mais quelque chose dans la conviction de la jeune femme donnait l’impression à Eli qu’elle occultait une partie de la réalité. A croire qu’elle ne prenait que ce qui l’intéressait.
Lorsqu’elle s’approcha de lui, malgré leur promiscuité nouvelle, le brun resta immobile et ne broncha pas continuant à fixer la belle droit dans les yeux. A croire qu’il voulait lui prouver qu’elle ne pouvait rien lui faire, qu’il était au dessus de tout ça. Mesquineries, ironies, sarcasmes. Il s’en fichait. « Je pense que je vais me passer de tes conseils. Je ne partirais pas d'ici avant d'avoir au moins trois verres dans le sang et quelqu'un pour me réconforter pour la nuit. Surtout si c'est un véritable... prince charmant... » Continuant à la fixer, il hocha calmement la tête en croisant ses bras sur son torse. « Si tu penses que ça rendra ta soirée meilleure. Pourquoi pas. » Le sourire moqueur qu’elle lui offrit laissa Elijah de marbre. Il avait l’habitude de voir les gens essayer de jouer ainsi avec lui, mais c’était un jeune homme réfléchi. Les années qu’il avait passé à s’entrainer n’avaient pas seulement renforcé son physique, son mental aussi avait été grandement renforcé. Même s’il était incapable de rester insensible face à certaines choses. Pour pouvoir véritablement l’atteindre il fallait savoir où percer sa carapace, ce que la jeune femme ne savait clairement pas. « Je te laisse avec les femelles en chaleur, la soirée n'est pas finie. Il y a un bar pas loin qui sert de délicieux cocktails... » Malgré lui, le jeune homme ne pu s’empêcher de rire. Ses femelles en chaleur, il ne voyait vraiment pas les femmes le draguant ainsi. Peut-être était il trop vieux jeu, mais il respectait les autres et ne jouaient pas volontairement avec les sentiments des autres. Ce n’était vraiment pas son truc. « Déjà, je n’ai aucune femelles en chaleur avec moi et que tu le veuilles ou non, je te ramène chez toi. Tu vas faire quoi ? Continuer à boire et te retrouver sans défense face à d’autres lourdauds ? »
Continuant à fixer la belle brune qui était extrêmement têtue, Eli se demandait si elle allait finir par céder ou si elle allait se borner à repousser son offre. Il n’avait pas envie d’en parler toute la soirée et tôt ou tard il allait bien devoir se résoudre à l’idée qu’elle ne voulait pas rentrer. « De toute façon, ça t'apporterait rien de me raccompagner chez moi. C'est loin, surtout à pieds. Et tu risques de ne pas retrouver tes femelles à ton retour ! » Levant les yeux au ciel, il passa une main dans ses cheveux déjà bien en bataille avant de sortir les clés de sa moto de sa poche. « D’abord, je n’ai rien fait jusqu’ici parce que ça allait m’apporter quelque chose. Ensuite, qui a dit que je comptais te ramener à pieds. Dernièrement, je le répète, je n’ai pas de femelles. C’est pas de ma faute si je me fais draguer quand même ! » Surtout que ça n’était pas comme s’il faisait de son mieux pour se faire draguer. Il était juste venu boire un verre, la suite il ne l’avait pas prévue et n’avait rien fait pour que ça arrive. Que ça soit de se faire draguer, de se retrouver impliquer dans une bagarre ou même de vouloir la raccompagner. Les choses s’étaient enchainées, il n’y pouvait véritablement rien. « Donc, maintenant tu ravales ta mauvaise humeur vis-à-vis de moi, je te ramènes chez toi ou alors je te suis jusqu’à ce que tu te décides à rentrer. Je te laisse le choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Dim 14 Juil 2013 - 17:38

Je jouais terriblement avec le feu. En effet, ce garçon était plus que convenable avec moi, il m’a sauvé d’une bande de « cons » et en plus de ça, il m’offre sa protection pour me ramener jusqu’à chez mes parents. Seulement je suis bien trop remontée par le fait qu’il s’est battu le premier que ma mauvaise foi ne voulait pas accepter de le remercier, ni même lui offrir assez de ma confiance pour lui montrer où j’habitais. Pire encore, je jouais la carte de l’imbécile, celle prête à remettre encore plus les soucis vers elle en prenant plusieurs verres, me trouver sûrement un connard qui profiterait de la situation. Je le sais qu’il ne faisait que répondre à mes phrases bêtes, sans once de maturité mais j’étais têtue, je ne pouvais pas admettre qu’il y avait de la bonté en Elijah. Je ne pouvais pas l’admettre car pour moi, il restait quelqu’un de violent. Je faisais rien de gentil avec lui, pas un seul mot était bon de ma part. Et heureusement pour moi, il avait du répondant. « Déjà, je n’ai aucune femelles en chaleur avec moi et que tu le veuilles ou non, je te ramène chez toi. Tu vas faire quoi ? Continuer à boire et te retrouver sans défense face à d’autres lourdauds ? » Je faisais une petite moue boudeuse, je savais qu’il en serait capable, de me suivre partout, après tout, il m’avait bien défendu devant les gars. Déjà que je n’étais très défensive tout à l’heure, je savais que je ne pourrais pas avoir autant de répondant avec des verres en plus. Mais si je ne m’amuse pas, à quoi ça sert de sortir hein ? Je suis … indécrottable ! Je n'arrive pas à me laisser convaincre, je ne peux pas, ce serait admettre qu'il avait raison depuis le début. Je remarque alors qu'il sort les clefs d'un véhicule. Moto ou Voiture, je ne savais pas trop à quoi ça appartenait. « D’abord, je n’ai rien fait jusqu’ici parce que ça allait m’apporter quelque chose. Ensuite, qui a dit que je comptais te ramener à pieds. Dernièrement, je le répète, je n’ai pas de femelles. C’est pas de ma faute si je me fais draguer quand même ! » Bon je lui accorde pour me ramener, c'était beaucoup plus simple en moto. Ce qui me tentait déjà. Mais … Comment dire oui sans admettre ce qu'il y a derrière toute cette histoire ? Après tout, moi je ne voyais qu'en lui qu'un profiteur, bien qu'il semblait dire le contraire. Le monde était tellement hypocrite que je me demandais comment je pouvais avoir confiance en lui ? Surtout qu'il insiste... « Donc, maintenant tu ravales ta mauvaise humeur vis-à-vis de moi, je te ramènes chez toi ou alors je te suis jusqu’à ce que tu te décides à rentrer. Je te laisse le choix. » Je me met à grogner, que faire ? Je réfléchis quelques instants. « D'accord ! Tu me ramènes si tu veux mais attends un peu ! On est en boite de nuit pour s'amuser ! Pas pour faire un tour, se bagarrer puis détaler ! » Je pousse un long soupir avant de glisser ma main dans la sienne. Je descend les escaliers avec lui pour me retrouver dans l'ambiance de la soirée. Je me sentais déjà la retrouver, j'avais envie de me faufiler dans la foule ! Je ne comptais pas boire de suite, je n'étais pas là pour me saouler après tout ! Mais je voulais m'amuser ! Je me tourne vers lui, me levant sur la pointe des pieds pour approcher mes lèvres de son oreille. « Libre à toi de me suivre mais autant profiter un peu de la soirée. Tu devrais essayer, c'est amusant. » Puis je l'attire sur la piste. La fameuse fille que j'ai rencontré tout à l'heure me retrouvait, celle-ci me lança un petit sourire avant de revenir se glisser près de moi. Cependant, bien que je dansais avec elle aussi, mes yeux se portaient sur Elijah que j'invitais d'un petit signe de la main à se rapprocher un peu plus. Mes mains se tendent vers lui, posant le bout de mes doigts sur le bord de son pantalon pour le rapprocher, coller serrer avec moi. Je me tentais à glisser mes doigts sous sa chemise, sans savoir qu'il était blessé à cause de la bagarre...  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Jeu 18 Juil 2013 - 16:33


A scrub is a guy that thinks he’s fly, he’s also known as a buster. Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. No, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and no, I don’t want to meet you nowhere. No, I don’t want none of time.

C’était par pur gentillesse qu’Elijah avait aidé Rayan. Cependant, ses remarques désobligeantes et sa tendance à affirmer qu’il avait un tas de femelles en chaleurs accrochées à ses baskets irritait le jeune homme. Il faisait de son mieux pour être avenant et le parfait gentleman qu’il était en permanence mais face à cette petite brune là c’était vraiment compliqué. Néanmoins, il lui proposa tout de même de la ramener, encore et encore. Elle était dure en affaire et ne semblait pas prête à céder de si tôt. Ce qui commençait doucement à agacer le brun qui voulait simplement l’aider. Pour sur, lui aussi était méfiant en général, mais il n’avait pas l’air d’un psychopathe et il l’avait sauvé de plusieurs lourdauds. Elle aurait pu tomber sur bien pire que lui. Pourtant, à l’écouter, on avait l’impression qu’Eli était la dernière des enflures qui faisait tout dans son propre intérêt. Cette image ne convenait vraiment pas au jeune Wolstenholme, la belle pourrait s’en rendre compte si elle laissait à ce dernier la possibilité d’agir sans lui affubler directement l’étiquette de profiteur.
Heureusement pour lui, Rayan commençait doucement à céder, il le voyait bien dans ses mimiques et son comportement. Génial, il allait pouvoir la ramener et en finir avec cette soirée qui s’était transformé en quelque chose de totalement imprévu. Un sourire confiant aux lèvres, il restait immobile alors que la belle poussa un grognement. « D'accord ! Tu me ramènes si tu veux mais attends un peu ! On est en boite de nuit pour s'amuser ! Pas pour faire un tour, se bagarrer puis détaler ! » Levant les yeux au ciel, le jeune homme n’eu pas le temps de répondre que déjà elle attrapait sa main pour le tirer dans son sillage. Malgré lui, Elijah se laissa tirer par cette boule de nerf descendant les escaliers à sa suite alors que le bruit oppressant de la musique se remettait à emplir ses oreilles. Une fois à nouveau dans la salle principale, le brun observa la piste de danse et le reste de la boite qui était encore plus remplie que précédemment. Lorsque Rayan se mit sur la pointe des pieds, le brun la fixa en souriant alors qu’elle se mettait à lui parler à l’oreille : « Libre à toi de me suivre mais autant profiter un peu de la soirée. Tu devrais essayer, c'est amusant. » Poussant un soupir légèrement désabusé, ce fut à son tour de couvrir le bruit de la musique avec sa voix : « Sérieusement, tu me prends pour qui ? » En effet, même si elle ne le connaissait vraiment pas, Rayan semblait avoir une petite idée du genre de garçon qu’il était. Image qui était totalement erroné, mais la belle semblait persuadé de ce qu’elle avançait. La suivant sur la piste sans se faire demander, le jeune homme se retrouva entouré de parfait inconnu dansant comme lui sur un morceau qui empêchait de penser. Se mouvant sans difficulté, habitué à danser, même s’il le faisait majoritairement pour rire et faire rire, pour le coup il n’avait pas l’air idiot. En un rien de temps Rayan se trouva une amie avec qui dansée, Eli se demanda si c’était d’elle dont les deux lourdauds parlaient. N’y portant pas plus d’attention, il ne reposa ses yeux sur la brune que lorsqu’il remarqua le mouvement qu’elle faisait pour lui dire de se rapprocher. Le brun n’eu pas le temps de s’approcher que déjà la main de Rayan s’était agrippée à son pantalon pour l’obliger à avancer vers elle. Se laissant faire, le jeune homme se demandait vraiment quel était le mode de fonctionnement de la belle qui, peu avant, semblait voir en lui un horrible profiteur. N’y pensant que brièvement, il continuait à danser, même si les collé-serré n’était pas vraiment son truc, surtout avec les gens qu’il ne connaissait pas encore depuis longtemps. Au bout d’un instant, il sentit la main de la jeune femme se glisser sous sa chemise. Un peu perturbé, il ne réagit qu’une fois que la belle frôla la zone douloureuse de son torse où une ecchymose était apparue. Sans réfléchir, une légère grimace déformant son visage un instant, il agrippa fermement le poignet de Rayan tout en s’arrêtant de danser. Il repoussa alors gentiment la main de la jeune femme, un air sérieux au visage : « Et je suis celui qui profite de la situation. » Souffla t’il à son oreille alors que la douleur qui tirait ses traits avaient disparue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Jeu 18 Juil 2013 - 19:08

J'attirais le jeune homme sur la piste, l'emmenant danser pour savoir s'il savait s'amuser. Si sa protestation était vérité ou simplement une simple défense. Danser, oublier cette effroyable situation d'il y a plusieurs minutes. Je voulais m'amuser, profiter de la soirée avant de me faire ramener par mon humble chevalier servant. Même si je n'étais pas très gentille avec lui, c'était bien pour lui faire payer la violence dont il avait fait preuve avec les lourdauds. Alors ainsi joueuse, je dansais dans cette foule dense, mon amie me retrouvait, venant danser contre moi mais je trouvais cela encore plus « sexy » si Elijah nous rejoignait et surtout plus chaud. Je me sens guidé par la musique que par mes sens qui sont inhibés par ce jeu d'enfant tout à fait agréable. La musique était vraiment cool, l'ambiance était à son comble, il y avait de tout pour faire une soirée parfaite, une soirée pour effacer les mauvais souvenirs ! D'ailleurs, un bon moyen d'avoir de bons souvenirs, c'était de s'amuser et contrairement à mon nouvel « ami », de façon très agréable. Mes mains viennent à s'aventurer sous le tee-shirt, c'est fou ce que c'était... appétissant ! Je n'avais pas l'habitude de toucher un garçon, j'étais plutôt fille mais là … j'étais ouverte d'esprit, les garçons ne sont pas déplaisants à regarder et encore moins à toucher. Je pensais même arrivée à mes fins seulement je vis son visage … grimacé. Surprise ? Je ne m'attendais pas à cela mais je compris très vite que ce n'était pas parce qu c'était désagréable, mais bien parce que ça lui était douloureux. La surprise me prenait tellement que ce fut lui qui était plus rapide que moi pour saisir ma main et me repousser. Je faisais une petite moue boudeuse alors qu'il me rétorquait le même genre de phrase que je lui avais dite il y a peu. Je passais alors mon bras autour de sa nuque pour le garder près de moi. « Est-ce un tort de profiter de bonnes choses, surtout en touchant un beau garçon ? Après tout, ne suis-je pas ta fausse petite copine ? » Je lui tirais la langue alors que je laissais lentement ma main descendre le long de son cou, puis de son torse avant de poser ma main sur son avant-bras. Même si ça ne semblait pas être la pire blessure qui soit, je me refusais de laisser le jeune homme dans cet état, surtout qu'il m'avait défendu. Mais ça … je ne lui dirais pas en face ! Je n'admettrais pas qu'il m'a sauvé des griffes de ces mecs, surtout pour la violence que pour le geste qui était plutôt chevaleresque. « On se téléphone ! » dis-je à la demoiselle alors que j'attirais le brun vers le bar. Tant pis pour la danse, on pouvait boire un verre, non ? Je commandais auprès du serveur qui nous apporta deux bières et mon fameux verre d'eau fraîche. Avant de me servir, je le pris pour en renverser sur une bonne couche de serviettes. « Laisse toi faire. » soupirais-je alors que je relevais son tee-shirt pour poser le papier humide et froid sur son ecchymose. J'attrape sa main pour la poser dessus, je n'allais pas tout faire quand même ! « ça te fera du bien ! Il faudrait même que tu te reposes... A sauver toutes les demoiselles du quartier, tu risques de fatiguer » Je ris légèrement avant de prendre véritablement ma bière, buvant une gorgée en le regardant de mes yeux vitreux. Oui, j'avais de l'alcool dans le sang alors je ne pouvais pas être totalement … pétillantes comme à mon habitude. De toute façon, je risquerais pas de le revoir de si tôt alors je pouvais être comme je le voulais avec Elijah ! « Du coup... je suppose que tu vas me ramener maintenant ? » dis-je en me pinçant les lèvres, un peu triste de devoir m'en aller mais Monsieur devait lever un peu le pied.   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Jeu 18 Juil 2013 - 21:29


A scrub is a guy that thinks he’s fly, he’s also known as a buster. Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. No, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and no, I don’t want to meet you nowhere. No, I don’t want none of time.

Elijah n’avait rien d’un bourreau des cœurs. Il se savait attirant et savait qu’en général les femmes l’aimaient bien. Cependant il n’a jamais été le genre de gars à jouer de son physique, bien que celui-ci fut fort avantageux. Il fallait dire que lors de son adolescence il n’avait jamais véritablement eu la chance, ou plutôt le temps, de s’investir dans de quelconques relations. Il était trop occupé avec son entrainement et ne pouvait pas perdre une minute pour ce genre de chose. Ce qui en avait fait un homme respectueux des femmes bien qu’il restait majoritairement à distance, ou alors se faisait plaisir un soir ou deux sans jamais mal traiter la belle qui avait eu droit à ses faveurs. Ce qu’il savait en tout cas, c’était qu’il n’allait pas s’afficher avec qui que ce soit sur une piste de danse. Peu importait si les autres autour d’eux faisaient pire, il n’était pas comme ça. Repoussant la main de la jeune femme, le plus doucement possible, le brun ne pu s’empêcher de faire un commentaire vis-à-vis ce qu’elle lui avait dit plus tôt. « Est-ce un tort de profiter de bonnes choses, surtout en touchant un beau garçon ? Après tout, ne suis-je pas ta fausse petite copine ? » Un bras de la jeune femme passé autour de sa nuque, il ne pu s’empêcher de sourire légèrement face à sa remarque. En effet, c’était sa fausse petite amie, il n’empêchait que ça n’était pas son truc, au milieu d’une foule d’inconnus. La voyant tirer la langue, il fit le même geste puérile avant de dire : « Cette justification est quand même un peu bancale je dois dire. »
Eli n’était pas prêt à quitter la boite, certes c’était un peu douloureux lorsqu’on touchait à la zone touchée de son torse, mais il supportait très bien la douleur. Son père lui avait appris à résister à bien plus qu’un petit coup de pied de rien du tout. Malgré cela, Rayan semblait légèrement préoccupée par sa blessure. Assez que pour dire quelque chose à son amie avant de le tirer vers le bar. La jeune femme semblait bien aimer le trainer dans son sillage, à croire qu’elle avait besoin de contrôler ce qu’il se passait. Le brun se retint de dire cela, conscient que ça risquait de mettre de l’huile sur le feu de cette relation déjà explosive. Il la laissa commander à boire, bien que pour le coup un bon whisky ou quelque chose de plus fort l’aurait remis sur pied directement. Intrigué, il regarda la jeune femme faire son manège avec les serviettes et le verre d’eau un sourcil levé de manière légèrement consternée. « Laisse toi faire. » Fixant la jeune femme, il ne bougea pas d’un millimètre lorsqu’elle souleva son t-shirt et posa les serviettes sur l’ecchymose. Lorsqu’elle attrapa sa main pour qu’il tienne le tissus imbibé d’eau, il se laissa encore faire. « ça te fera du bien ! Il faudrait même que tu te reposes... A sauver toutes les demoiselles du quartier, tu risques de fatiguer » Sur le coup, il ne pu s’empêcher de légèrement rire. Si elle pouvait imaginer l’adolescence qu’il avait vécu, elle se douterait qu’une simple petite blessure telle que celle-ci n’était pas du genre à le mettre ko. Cependant, elle ne pouvait pas le savoir et personne ne le savait si ce n’était Aleska. Sur le coup, sa jumelle lui manqua terriblement. Elle venait parfois s’inviter son esprit, invitant des vagues de douleurs avec elle. « Du coup... je suppose que tu vas me ramener maintenant ? » Levant les yeux au ciel, il reposa le tissus à moitié décomposé sur le bar avant de demander au cerveau un verre avec des glaçons non pilés. « Les glaçons font toujours plus d’effet que l’eau fraiche. » Dit il un sourire amusé aux lèvres avant d’attraper la bière et d’en descendre la moitié en une gorgée. Il aurait bien pris un bon whisky là tout de suite, mais s’il devait ramener la jeune femme à moto ça n’était pas vraiment la meilleure idée du siècle. Une fois les glaçons arrivés il noua des serviettes afin de pouvoir appliquer la glace sur son torse sans que le froid ne soit trop intense. « Ensuite, je te ramène si tu as envie de rentrer. J’ai déjà été bien plus sonné que ça, j’étais un grand sportif à l’adolescence… en quelque sorte. » Souffla t’il se rappelant les heures passées dans les salles de gym et de lutte à s’entrainer comme un forcené.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Jeu 18 Juil 2013 - 23:15

Finalement, j'avais beau avoir dit que j'irais m'amuser sans lui, que je me trouverais une conquête d'une nuit pour me réconforter des peurs que j'avais eu. Pour l'instant, j'en étais bien loin du compte. Et même je ne m'étais pas gênée pour danser plutôt chaudement avec lui, même s'il n'avait rien demandé. J'étais là pour m'amuser, et pas pour draguer même si ça pourrait surprendre. Je n'ai jamais eu affaire à un homme « dans ma vie », jamais un homme ne m'a touché et je n'avais pas l'impression que ce soit serait une exception. Elijah est bel homme, charmant et même attirant je dois dire mais je n'ai pas l'intention de le draguer. Mais peut-être de le décoincer ! J'avais l'impression qu'il ne se sentait pas à l'aise pour danser ! Cependant, ça ne l'empêche pas de me répondre d'une façon amusante à mes justifications. Je faisais une petite moue faussement boudeuse alors que nous allions prêts du bar. Je m'occupais de lui avec attention, je n'aime pas la violence et encore moins les blessures alors je ne pouvais pas le laisser comme ça ! Seulement, je ne suis pas médecin non plus, je travaille dans un salon de thé depuis mon diplôme au Lycée. J'espérais que ça suffirait pour lui faire du bien. Mais dans ma tête, ce n'était pas tant ça qui m'inquiétait, mais de devoir partir, je pensais qu'il devait se reposer après tant d'efforts... pour moi. Si seulement j'étais capable de l'avouer... « Les glaçons font toujours plus d’effet que l’eau fraiche. » Je le fixe, avec un petit sourire aux coins des lèvres. Je le laisse faire alors ! Il demanda des glaçons au serveur et je ne pus m'empêcher de casser un peu tout. « On voit que tu as l'habitude... des ecchymoses. » Pour ne pas dire l'habitude de se battre. Il y avait un froid dans ma voix, oui, je déteste la violence. Mais j'ai tellement souffert de ça que ça m'était impossible de la tolérer au moins une fois ! Heureusement, Elijah savait me parler ! Enfin, là il a su ! «Ensuite, je te ramène si tu as envie de rentrer. J’ai déjà été bien plus sonné que ça, j’étais un grand sportif à l’adolescence… en quelque sorte. »  Mes lèvres s'étendent et expriment un large sourire lorsque je l'étais. Là, j'étais curieusement intéressée ! Je pose le goulot de la bière sur le bord de mes lèvres, mes yeux le fixent alors que je bois plusieurs gorgées de bière, n'ayant pas la même descente que le garçon. « Tant mieux, je serais triste de devoir t'obliger à venir dans ma chambre pour t'obliger à danser ! Même si j'avoue que j'ai de la bonne musique moi aussi ! » Je me mets à rire alors que je continue de boire ma bière, observant le bas ventre musclé du jeune homme. « C'est pas si ingras... » remarquais-je intérieurement. J'avais déjà vu mon meilleur ami tout nu mais c'est mon meilleur ami, c'est tellement différent des autres hommes. Et sûrement qu'Elijah était plus sportif que lui. La nouvelle musique que passait le DeeJay me sortait de mes songes, et grand sourire aux lèvres : « J'aime c'te musique ! Allez, viens là mon grand ! Tu peux pas y échapper ! » J'attrape sa poche de glaçons que je jette sur le bar avant de l'attirer près de la piste pour danser. Autant ne pas danser seule toute façon, je pose mes avant bras sur ses épaules avant de me lancer dans une danse sensuelle au rythme de la musique. Je me laissais tellement étreindre par l'ambiance que je fermais les yeux, me laissant guider par celle-ci. Je sentais mon cœur battre à la chamade, les décibels qui font vibrer mon corps, la danse qui augmente la rapidité de mon sang dans mon corps et ce dernier qui commençait à chauffer, à me faire sentir suinter les gouttes le long de mon cou. A vrai dire, il n'y eu pas que cette musique pendant que je dansais. Elle avait déclenché mon envie de danser, entraînant le beau brun dans ma danse, et ce sur plusieurs musiques à présent. Mais au bout d'un certain temps, je me rapprochais un peu plus de lui pour positionner mes lèvres près de son oreille : « Tu tiens le coup le sportif ? » Je ris légèrement alors que je reculais mon visage, ramenant ma longue chevelure sur le coté pour avoir moins chaud. Il faut l'avouer, c'est sportif de venir en boite de nuit !   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Sam 20 Juil 2013 - 22:45


A scrub is a guy that thinks he’s fly, he’s also known as a buster. Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. No, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and no, I don’t want to meet you nowhere. No, I don’t want none of time.

Avec la vie qu’il avait eu, Elijah avait reçu plus d’un coup. Il était même habitué à recevoir des raclés lorsqu’il avait commencé la lutte, il fallait dire qu’à l’époque il était maigrichon et ne payait pas de mine. Cependant, avec le temps le jeune homme s’est retrouvé être celui qui pouvait aisément filer des raclés. Ca n’était toutefois pas dans sa nature de se jeter à corps perdu dans une bagarre alors qu’il pourrait régler les choses de manière diplomatique. Ce, même si cette soirée semblait vouloir dire le contraire. Habitué à s’occuper de ses nombreuses ecchymoses suite à des entrainements longs et douloureux, il s’amusait de lui donner des conseils. « On voit que tu as l'habitude... des ecchymoses. » En effet, il en avait eu beaucoup, que ça soit suite à des confrontations, ou juste en s’entrainant dans les bois. Il lui était arrivé de tomber de haut et d’être couvert de bleus, ça ne l’avait jamais empêché de recommencer. Eli avait toujours pris énormément soin de sa condition physique, aujourd’hui encore, même s’il n’avait plus à s’entrainer, le garçon aimait aller courir dans les bois, s’échauffer et faire quelques exercices. Ca lui manquait parfois, le sentiment de dépassement de soi et tout ce qui allait avec.
Le brun réfuta l’idée que Rayan avait, selon laquelle ils devaient rentrés parce qu’il avait mal. La zone touché lui faisait à peine mal lorsqu’il n’y touchait pas, puis la douleur il y connaissait un rayon. « Tant mieux, je serais triste de devoir t'obliger à venir dans ma chambre pour t'obliger à danser ! Même si j'avoue que j'ai de la bonne musique moi aussi ! » Lui jetant un œil amusé, le brun bu encore une longue gorgée de sa bouteille avant de sourire en levant les yeux au ciel. « Tu penses sincèrement que tu pourrais m’obliger à aller chez toi pour me forcer à danser… T’as de beaux espoir Rayan. » Souriant, il joua avec l’étiquette de sa bière l’espace d’un instant. Il n’en fallu pas plus pour que la jeune femme n’entende une chanson qu’elle aimait bien. « J'aime c'te musique ! Allez, viens là mon grand ! Tu peux pas y échapper ! » Lui lançant un regard amusé, le brun ne pu s’empêcher de se demander à quel point cette réplique pouvait être clichée sur le coup. Une fille dans toute sa splendeur ne manqua t’il pas de se dire alors qu’elle le tirait vers la piste de danse de manière autoritaire manquant presque de l’empêcher de finir sa bière.
Comme précédemment, les deux se retrouvèrent au centre de la piste de danse collé l’un à l’autre. Regardant la belle, Eli se déhanchait sans trop d’extravagance alors qu’au contraire Rayan se laissait complètement aller. L’espace d’un instant il observa la jeune femme qui dansait désormais les yeux fermés. Bougeant en rythme avec celle-ci, il l’observait tranquillement alors que la belle semblait totalement dévouée à ce qu’elle faisait. A croire que le monde extérieur avait cessé d’exister et qu’elle était seule sous son crane. Le brun ne pu s’empêcher de l’envier l’espace d’une seconde, se demandant ce que ça faisait d’être entièrement détendue comme elle l’était sur le coup. Par le passé il n’aurait surement pas eu ce genre de pensé, habitué à être en paix avec lui-même. Cependant, dernièrement tout était tellement plus compliqué. Il aurait aimé retourner en arrière, ou arriver à se détendre autant que la jeune femme. Après plusieurs chansons, Rayan s’approcha d’Eli qui continuait à danser alors que le souffle chaud de la brune venait caresser son oreille : « Tu tiens le coup le sportif ? » Un sourire amusé aux lèvres, il fixa la belle dans les yeux avant de poser ses mains sur la taille de celle-ci pour la soulever alors qu’il tournait sur lui-même. La reposant au sol, ce fut à lui de s’approcher de l’oreille de la jeune femme : « Il te faudra plus que ça pour me fatiguer. » Se redressant, le brun passa sa langue sur sa lèvre inférieur tout en lançant un regard plein de défi à Rayan. La musique allait fort, les corps se pressaient autour d’eux et ils continuaient à danser. S’amusant de toute l’histoire, comment la jeune femme avait pu être tout sauf reconnaissante avant de le pousser à danser, le brun la regarda tout en criant assez fort pour couvrir la musique : « Est-ce que toi tu pourras tenir la distance !? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    Dim 21 Juil 2013 - 20:41

Maintenant qu'il n'y avait plus de soucis à se faire pour sa blessure, je me lançais dans une activité vraiment plus intéressante, amusante et socialement délicieuse avec Elijah : Danser. Se laisser aller sans se préoccuper du monde qui nous entoure, simplement profiter de la musique qui rythme la danse. Cette sensation, je la connaissais déjà mais ce n'était pas de la musique qui me rendait comme ça mais lorsque je pouvais voler ! M'envoler dans les airs sans que personne ne puisse me voir, me sentir aussi légère qu'une plume. Ce n'était pas donné à tout le monde de pouvoir faire ça, alors j'en profitais, ça me permettait de me sentir mieux dans ma tête. Et lors qu’enfin je sors de mon petit monde, je pose mes yeux sur Elijah, me rendant compte que ça faisait plus d'une musique que nous avions passés tellement j'étais bien. Alors je me sens de bonne humeur, je ne pense plus qu'à m'amuser comme il se doit. Je me rapproche et surtout, je le taquine. Et là, je faillis avoir une crise cardiaque, il me tient par les hanches pour me faire tourner et automatiquement, je passe mes bras autour de sa nuque pour ne pas perdre l'équilibre et tomber. Je me mets à rire, sentant mes côtes devenir douloureuse. « Espèce de fou ! J'ai failli avoir une crise cardiaque ! » Je retrouve le plancher des vaches mais je reste près de lui, le regardant droit dans les yeux, amusée et le regardant avec une intensité qui traduisait mon envie d'être complice avec lui. « Il te faudra plus que ça pour me fatiguer. »  Je faisais une petite moue amusée. Il n'est donc pas fatigué ? J'ai envie de le faire danser durant des heures mais ce serait dommage de ne faire que ça, non ? D'ailleurs, on est pas si mal à danser l'un contre l'autre comme ça, je m'y habituerais presque pour les prochaines fois ! « Est-ce que toi tu pourras tenir la distance !? »  Je me mets à rire, et je lui jette le même regard qu'il me lança. Ça sentait le défi à plein nez mais si j'y répondais, je ne comptais pas rester ici pour le réalité. Je réduis la distance entre nos deux corps à néant, plaçant mes lèvres très près de son oreille pour qu'il m'entende : « Bien plus que tu ne le crois, Elijah. Mais … je pense qu'il va falloir que notre duel se fasse dehors, à moins que tu préfères prouver ton endurance en restant à danser... contre moi... » Mes mots étaient entièrement remplis de provocations avec un petit « zeste » de perversion . Un sous-entendu énorme se glissait dans mes mots, mais on ne peut pas me blâmer d'y penser un minimum alors que je danse le corps coller à celui d'un homme aussi beau et musclé qu'Elijah. Dommage qu'il en fait mauvais usage. Je passe lentement mon doigt sur sa peau, près de son oreille. « Je te laisse choisir le terrain approprié à ton défi, très cher. » Je le regardais, amusée, excitée à l'idée de lui mettre la pâté. Après tout, c'est moi qui avait commencé avec cette partie de danse rythmée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan    

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh my beautiful knight ! ✤ Elijah & Rayan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version une-
Sauter vers: