AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (alexander) ≡ we set fire to our homes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 1266
SUR TH DEPUIS : 06/09/2015
MessageSujet: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:14

alexander arod callahan
We live with all our sorrows tied to age and separation


time for telling tales on me
NOM : il répond au nom de callahan, un nom dont la réputation n'est plus à faire, c'est un nom qui inspire la terreur au sein de la population mutante. PRÉNOMS : alexander, un prénom simple mais efficace, souvent raccourci en alex, mais attention, il ne laisse pas n'importe qui l'appeler comme ça, il ne faudrait pas non plus se perdre en familiarité. Son second prénom est arod, un prénom qui ne sert qu'à apparaitre sur ses papiers d'identité. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : il est né le 15 janvier 1965. dans la petite ville de Radcliff au Kentucky, ville dans laquelle il vit encore aujourd'hui. ÂGE : il est âgé de cinquante ans, un demi-siècle de passé, les cheveux blancs qui s'accumulent, mais ça n'a pas vraiment d'importance à ses yeux, il n'est pas du genre à compter les années. ORIGINES : il est français du côté de sa mère et australien du côté de son père, un mélange des cultures pour un type qui pourtant est né aux états-unis. NATIONALITÉ : il est de nationalité américaine, né sur le territoire américain, ses parents avaient été nationalisés avant sa naissance, alors il est un bon petit patriote américain. STATUT CIVIL : il est veuf d'un premier mariage depuis vingt-six ans maintenant, mais remarié depuis vingt-cinq ans. MÉTIER : il est avocat, à la tête du bureau hughes and reed depuis plusieurs années déjà. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel, aux dernières nouvelles, il n'y a bien que les femmes qui l’intéresse et d'après lui, ce n'est pas prés de changer. TRAITS DE CARACTÈRE : charismatique ; rusé ; implacable ; dynamique ; intelligent ; autoritaire ; réfléchi ; minutieux ;  pragmatique ; sportif ; loyal ; droit ; vif ; déterminé ; observateur ; fort ;  mystérieux ; organisé ; sociable ; peu démonstratif ; rancunier. AVATAR : ben affleck, le futur batman, rentre chez toi sheldon smith ! GROUPE :  Trust a few Fear the rest CRÉDITS : tumblr.
nothing left to say
001. il a une très bonne réputation en tant que chasseur, ça lui vient de sa famille et c'est quelque chose qu'il a transmit à ses enfants ; Callahan est un nom qui fait peur aux transmutants, un nom qui inspire le respect parmi les chasseurs ; un nom dont il est fier. 002. chasseur méticuleux et droit, il n'est pas pour les massacres ou la torture gratuite ; il a tendance à préférer ce qui est bien fait et vite fait. Il n'est pas un psychopathe en puissance qui aime baigner dans des marres de sang, il est plutôt balle dans la tête et on fait disparaitre les corps. 003. avocat, il est à la tête du bureau hughes and reed depuis dix ans maintenant, il avait songé à le renommé pour y imposé son nom, mais originaire de Radcliff il a toujours admiré les familles hughes and reed, alors il n'a pas pu se résoudre à démonter leur affaire. 004. il aime beaucoup les animaux, il a plusieurs chiens qu'il adore et il n'est pas rare de le voir en train de les promener dans le parc de Radcliff, il est certain que les animaux ont bien plus de valeur à ses yeux que les transmutants. 005. il est plutôt bon cuisinier, même s'il n'en a pas la carrure, c'est quelque chose qui peut souvent surprendre, mais derrière les fourneaux, il s'en sort très bien, c'est sa grand-mère qui lui a tout apprit et il considère qu'il ne lui arrive même pas à la cheville, cette femme était une magicienne dès qu'elle se mettait en cuisine. 006. très sportif, il fait un jogging tous les matins et n'hésite pas à pousser régulièrement l'entrainement dès qu'il a un peu de temps pour lui, le sport c'est ce qui permet de rester en vie et en bonne santé, alors hors de question d'arrêter. 007. il s'adapte assez bien aux nouvelles technologies, son job l'oblige à se servir d'un ordinateur et puis évoluer avec son époque c'est une bonne chose selon lui, il aime se considéré comme un homme moderne malgré ses cinquante ans. 008. il a une passion pour les belles voitures, il roule en porshe, évidemment, il a dépensé une petite fortune pour se payer cette voiture, mais il en est très fier et ne supporterai sans doute pas y voir ne serait-ce qu'une petite rayure ; étant donné qu'il chance souvent de voiture, il en possède plusieurs dans son garage. 009. il lit beaucoup, il trouve que la lecture c'est toujours très enrichissant et puis c'est un bon moyen de faire travailler l'imagination, mieux que la télévision d'après lui - même si ce serait mentir que de dire qu'il ne se pose jamais devant la télévision. 010. il ne sort jamais sans une arme à feu, toujours glissée dans la poche de sa veste, il ne s'en sépare jamais ; il en possède une autre dans le tiroir de son bureau et tellement chez lui qu'on pourrait le croire trafiquant d'armes, mais tout est bien en ordre chez lui, il a le droit selon la loi de posséder ces armes.


Comment êtes-vous entré parmi les hunters ?
Les hunters chez les Callahan c'est une histoire de famille. Ça passe de père en fils et ainsi de suite. Il était l'héritier de sa famille, celui qui reprendrait les rênes un jour, c'était écrit comme ça. C'était lui l'aîné de sa fratrie, avant sa sœur légitime, elle même née avant la bâtarde de la famille. Seul garçon et aîné de surcroit, c'était impossible qu'il ne reprenne pas un jour la place de son père au sein de la famille Callahan. Il en avait l'étoffe en plus ; il a résisté aux entrainements de son père pendant tellement d'années qu'il est devenu un bon petit soldat, digne de sa famille. Un type sur-entrainé, prêt à réduire les mutants à néant, parce que tel était son but dans la vie, tel était le destin tracé des Callahan. Il a beau s'être éloigné de la chasse pendant quelques années, il a finir par revenir en plein dedans quand son épouse est morte et plus jamais il n'a ne serait-ce qu'envisagé prendre sa retraite ; une chose est certaine, il mourra à la chasse.

Avez-vous déjà effectué votre devoir de chasseur ?
Alexander a effectué son devoir de hunter tellement de fois qu'il a cessé de compter depuis longtemps maintenant. La première fois, il avait quinze ans, il avait été emmené avec son père sur le terrain, ce n'était pas la première fois qu'il accompagnait son père, mais c'était la première fois qu'il tuait de ses mains un transmutant. C'était presque un rite de passage chez les Callahan et son père avait été particulièrement fier de lui. Il a continuait après, tellement de fois depuis trente-cinq ans, qu'il en a peut-être très des centaine de transmutants. Qu'importe le nombre exact, ce n'est jamais assez. Il y en a encore dans la nature, de plus en plus, c'est un danger qui se répand plus vite qu'une épidémie de peste au moyen-âge. C'est un danger qu'il faut éradiqué alors tant qu'il y aura des transmutants, Alexander continuera de les abattre.

Que pensez-vous de l’émergence du groupe de rebelles nommé Uprising ?
Pathétique, une belle connerie. Sheldon Smith est un homme qui joue dangereusement avec le feu. Un jour, tôt ou tard, il finira par s'en mordre les doigts. Son but est vain et dénué de sens. Il est aveugle au danger qui plane sur le monde et pense bien agit. Sheldon Smith est un homme mort. Que se soit parce qu'un hunter finira tôt ou tard par lui tomber dessus et lui fera payé sa connerie ou parce qu'il aura trop fait confiance à un trasmutant qui finira par le trahir et par le tuer. Comment pourrait-il en être autrement ? Les transmutants sont des monstres, ils ne sont pas dignes de confiance, c'est absurde de vouloir les protéger alors qu'aussitôt que vous aurez le dos tourné, ils en profiteront pour vous poignarder ; voilà le destin funeste qui attend Sheldon Smith.

Que pensez-vous des actions de Thaddeus Lancaster à la tête du Comté ?
Thaddeus est un homme bien dans les yeux d'Alexander. Un homme qui à des discours justes et un objectif noble en lequel il croit. Le fait qu'il soit à la mairie est une bonne chose, sa montre que Radcliff n'appartient pas aux pro-mutants et à leurs idées aussi stupides que risibles. Mais Thaddeus n'est pas non plus le messie devant lequel il faut s'agenouiller. Il est clair que de toute façon, Alexander n'est pas un homme que l'ont verra un jour à genoux. Il sait faire ses affaires sans se soucier de l'avis du maire de la ville et si jamais il n'est pas d'accord avec ce cernier il n'hésitera pas à aller toquer à la porte de son bureau pour lui faire part de son avis. Ils peuvent être alliés si c'est nécessaire, amis pourquoi pas, mais les Callahan ne vont jamais obeir au maire comme s'il était leur maitre.


batman - bruce wayne - 15000 ans

PAYS : gotham, amérique ouais, ouais. DISPONIBILITÉ : jamais, jsuis trop bien pour vous. VOTRE AVIS SUR TH : c'est moche, je sais pas qui c'est qui s'occupe des design, mais faut changer sans dec. COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : dans le cul d'une licorne. PERSONNAGE : scénario de Salomé   . VOYEZ VOUS DES CHOSES A AMÉLIORER ? : virer la graphiste j'ai dit roh, vous me faites radoter en plus. UN DERNIER MOT ? : voilà Salomé et Alexander y a 15 ans et ça c'est Alexander aujourd'hui, parce que rien n'est too much quand on veut faire plaisir à sa fille, même 15 ans plus tard :aw:




Dernière édition par Alexander Callahan le Jeu 10 Sep 2015 - 20:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 1266
SUR TH DEPUIS : 06/09/2015
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:17

we're all stories in the end
just make it a good one


Un soupire passa le seuil des lèvres d’Alexander alors qu’il se penchait pour attraper son verre de whisky encore plein, posé sur la table basse depuis trop longtemps. Il fixa le liquide ambré pendant plusieurs secondes avant de se décider à enfin en avaler une gorgée. Inefficace. C’était la bouteille entière qu’il aurait dû choisir d’avaler pour que cette journée s’efface complètement de son esprit. Se levant du canapé, il commença à faire les cent pas dans le salon, son verre encore entre les doigts. Elle était morte. Son épouse était morte et celui qui avait fait ça était encore là quelque part, libre. Il respirait encore alors que sa femme était morte. Ce petit enfoiré de dégénéré. Il les maudissait depuis toujours, ces monstres, mais aujourd’hui plus que jamais, il avait envie de les savoir morts, tous sans exceptions. Ils n’étaient pas humains, ils étaient tout au plus des bêtes de foire et la liste de leurs crimes contre l’humanité n’avait de cesse de s’agrandir. Celui-ci était impardonnable. C’était son épouse, la mère de son fils. Toute sa vie, on lui avait répéter que els dégénérés devaient être tués. Son père l’avait entrainé à devenir un chasseur, il avait passé des heures et des heures de sa vie à s’entrainer pour être à la hauteur des attentes de  son père. Il était l’héritier des Callahan, il se devait d’être à la hauteur, alors il avait toujours donné le meilleur de lui-même pour faire honneur à son père. Il avait vu des gens devenir complètement cinglés à cause des entrainements, il y en avait souvent qui avait abandonné, mais lui, jamais. C’était parfois à se demander comment il faisait pour avoir toute sa tête. C’était peut-être parce qu’il avait réussi à prendre du recul, il avait quitté Radcliff pour Louisville dans le Kentucky, afin de faire des études. Chasser les dégénérés, c’était bien, mais personne n’était concrètement payé à faire ça et quand bien même l’héritage des Callahan aurait pu lui suffire à vivre une vie paisible, sans se soucier des histoires d’argent, il avait envie de faire quelque chose de sa vie et ce n’était pas à partir de rien qu’il y arriverait. Alors il était parti à l’université. C’était là qu’il l’avait rencontrée. Jemma était une femme parfaite. Elégante, marrante et attentionnée, elle avait tout pour elle. Elle le comprenait mieux que personne. Elle savait ce qu’il avait vécu parce qu’elle avait vécu la même chose. Elle avait elle aussi cette haine débordante pour les transmutants, elle avait elle aussi subi des années d’un entraînement complètement fou et elle aussi, elle avait eu besoin de s’éloigner un peu pour tenter de faire autre chose que juste ça. Il était tombé amoureux d’elle à la vitesse de l’éclair, c’était probablement ça que beaucoup de personnes appelaient un coup de foudre. Il l’avait aimé de tout son cœur et peut-être qu’ils étaient allés trop vite. Parents à vingt ans, mariés à vingt-et-un. Ils enchainaient les étapes sans se soucier de ce qu’on pouvait dire dans leur dos. Ça n’avait pas d’importance, tant qu’ils étaient heureux. Ils l’avaient été, plus qu’il n’avait cru que ce serait possible de l’être. Et voilà qu’un misérable dégénéré était venu lui arracher son bonheur. Il les détestait tellement. Il balança son verre contre le mur de l’appartement, comme pour passer ses nerfs sur quelque chose. Juste un verre ; puisque pour le moment, il n’avait pas la tête de ce transmutant sous la main. Mais ça allait venir. S’il fallait qu’il retourne la ville, l’état ou même le pays, il le ferait. Il allait le retrouver et il lui ferait payer son crime. Il ne s’arrêterait pas à celui là. Il y en avait tellement d’autres dans la nature. Des monstres qu’il fallait abattre pour protéger l’humanité. Pour éviter que d’autres aient à subir le même sort que lui. Il fallait les éliminer jusqu’au dernier. C’était ça l’héritage des Callahan et puisqu’il était l’héritier de cette famille, il ne manquerait pas à son rôle. Il allait reprendre le flambeau de son père et il ferait en sorte que son nom fasse trembler ces erreurs de la nature. « Papa ? » rapidement, il se tourna pour apercevoir son fils derrière lui, sans doute réveillé par le bruit du verre explosant contre le mur. Il adressa un sourire au gamin avant de le prendre dans ses bras. Ce pauvre petit venait de perdre sa mère. « Ça va aller Matthias, faut aller dormir. » Il ramena le petit garçon dans sa chambre pour le remettre au lit. Un jour, lui aussi il comprendrait la menace que représentaient les mutants. Un jour, lui aussi il les traquerait, puisqu’il était un Callahan et que c’était ce qui attendait chaque personne naissant dans cette famille.

« Pt’être qu’on devrait se marier. » Il n’avait aucune idée d’où il sortait une idée pareille et sans doute qu’à un autre moment, dans d’autres circonstances, il n’aurait jamais osé prononcer une phrase pareille. Il y avait encore à son annulaire gauche le symbole de son premier mariage, elle avait aussi gardé la sienne. Ils n’étaient pas amoureux. Ils se connaissaient depuis toujours mais ils n’avaient toujours été que des amis. Deux âmes que la vie avait finie par briser et maintenant qu’ils se retrouvaient, pourquoi ne pas se diriger vers le plus évidente des voies ? Leurs deux familles étaient alliées dans cette guerre contre les mutants et puis l’un comme l’autre, était trop déçu par l’amour pour imaginer retrouver l’étincelle qui autrefois les avait laissé croire au bonheur. Il n’avait pas envie de finir a vie tout seul, il avait un fils alors peut-être qu’il n’était jamais vraiment tout seul, mais il voulait une famille et comme jamais il ne rencontrerait quelqu’un qu’il serait capable d’aimer comme il avait aimé Jemma, épouser Melissa lui semblait la meilleure chose à faire. Ils étaient bien tous les deux. Pas amoureux, mais est-ce que ça comptait vraiment ? Il en doutait à présent. Son mode s’était effondré quand il avait perdu Jemma et celui de Melissa n’avait plus aucun sens sans l’homme qu’elle avait épousé, sans les enfants qu’elle rêvait de pouvoir mettre au monde. « T’es sérieux ? » Elle releva la tête, un sourcil arqué. Bien-sûr qu’il l’était. Il lui semblait que c’était la meilleure chose à faire, pour eux deux et pour leurs familles. « Ouais, regarde nous, on est bien tous les deux et je préfère finir ma vie avec toi que tout seul. » Il n’y avait pas d’intermédiaire entre les deux situations, parce que les histoires d’amour c’était fini à présent. L’amour, le vrai, il l’avait connu, dans les bons moments comme dans les pires, alors maintenant, c’était terminé. Il ne voulait plus de ça, la souffrance comme le bonheur qui pouvait aller avec. C’était fini pour lui. « Je crois que tu as raison. » Elle se laissa retomber contre son torse et il passa son bras autour de ses épaules. « Mais je veux un beau mariage. » Un sourire vint se dessiner sur les lèvres d’Alexander avant qu’il ne dépose un baiser sur le front de la jeune femme. « Tu veux une robe de princesse et un carrosse tiré par des chevaux blancs ? Ou carrément des licornes, je me souviens plus. » Il ne pu s’empêcher de ricaner en imaginant la scène et la main de la jeune femme vint s’abattre contre son torse. « Des licornes. Ferme-là. J’avais cinq ans. Et mon prince charmant était blond aux yeux bleus. » Que ce soit des licornes ou un mari blond aux yeux bleus, elle n’aurait jamais ça en l’épousant, parce que les licornes, ça n’existait pas et parce qu’il était brun aux yeux marrons. Mais elle avait raison, elle avait cinq ans à l’époque. Elle était encore bien innocente, encore épargnée par la violence des entrainements qu’on leur avait fait subir pour qu’ils deviennent hunters, pas encore brisée par cette maudite vie qui s’était acharnée sur elle. Elle était loin la gamine innocente avec qui il jouait quand il était petit tout comme il était loin le gamin qu’il avait été à cette époque là. Ils avaient changés tous les deux, ils avaient été confrontés aux épreuves de la vie et ils en avaient souffert. Mais il y avait bien une chose qui les rapprochait encore et qui les rapprocheraient toujours : la haine qu’ils avaient à l’égard des transmutants, leur volonté de vouloir les traquer jusqu’aux derniers. Ils étaient plus que des amis d’enfance, ils étaient un duo efficace dans le monde des chasseurs, ils pouvaient aussi l’être dans la vie de tous les jours. « Un blond aux yeux bleus, pffff. » Il laissa échapper un long soupire alors qu’elle ricanait légèrement. « Soit pas si jaloux. » Il haussa légèrement les épaules. « Je suis pas jaloux, je sais que je suis mieux que n’importe quel blond aux yeux bleus. » Elle rigola de nouveau avant de venir déposer un baiser sur ses lèvres. « Je ne vais pas te contredire, je voudrais pas blesser ton égo. » Elle se blottit de nouveau dans ses bras. Dans le fond qu’il soit blond aux yeux bleus ou brun, ça n’avait pas d’importance de toute façon. Ce n’était pas le conjoint parfait qu’ils cherchaient, juste un partenaire, une personne de confiance avec qui continuer leur vie.

« Salomé, où est encore passé ton frère ? » Il soupira, dans le fond, il n’était pas bien sûr de véritablement vouloir obtenir une réponse à cette question. C’était toujours la même chose avec Noeh, il s’arrangeait pour mystérieusement disparaitre à l’heure des entrainements ou quand on avait besoin de lui. Il n’écoutait que lui-même ce gamin. Tant pis pour lui, de toute façon, il finirait bien par rentrer à la maison. Quand il aura faim sans doute. Il rentrait toujours à la maison pour manger, pire qu’un animal de compagnie celui-là. S’il avait vu, Alexander aurait pris un chien, dans le fond, c’était moins compliqué à éduquer qu’un gosse. Quoi qu’avec Matthias et Salomé, il avait bien réussi. Il n’y avait que Noeh qui était comme ça. Sa sœur jumelle, elle, elle était irréprochable. Il fallait croire qu’elle avait prit le meilleur des gènes que Melissa et lui avaient à transmettre pour ne laisser à son frère que le pire. « Je crois qu’il est allé chez un pote pour bosser sur un exposé. » Elle haussa légèrement les épaules et il leva les yeux au ciel. Il ne savait pas si c’était ce qu’il avait vraiment dit à sa sœur ou si c’était ce qu’il lui avait demandé de raconter ou encore si c’était elle qui lui inventait une excuse, mais ça n’avait pas d’importance. N’importe quel gamin de son âge aurait demandé la permission à ses parents avant de sortir, quelque soit la raison derrière. Or, il n’avait pas parlé de cet exposé avec lui, ni avec Melissa d’ailleurs. Il savait très bien que tous les samedis à la même heure, c’était entrainement. A force de faire n’importe quoi, il finirait par se faire avoir par n’importe quel transmutant passant dans le coin. Ce n’était pas faute de dire et de répéter à quel point ils étaient dangereux ceux-là. Mathias et Salomé avaient toujours compris. Pourquoi pas Noeh ? Il leur avait pourtant raconté des tonnes d’histoires pouvant justifier ses propos. Il se souvenait encore de l’époque où Salomé, haute comme trois pommes courrait jusqu’à lui pour lui demander d’autres histoires. Noeh lui, ça ne l’avait jamais vraiment intéressé. Mais s’il n’écoutait ni lui, ni sa mère, peut-être qu’il aurait au moins pu écouter sa sœur. Le chasseur laissa échapper un long soupire. Chercher à comprendre Noeh, c’était comme tenter de résoudre le plus compliqué des casse-têtes et il n’avait ni l’envie, ni le temps de se creuser les méninges pour le moment. Il ne perdait pas espoir. Noeh était son fils et il avait foi en lui. Il finirait par comprendre ses erreurs. « Il a intérêt d’avoir un A+ à son exposé, sinon il va m’entendre. » Il était pourtant plus impliqué dans l’entrainement de ses enfants pour devenir chasseurs que dans leurs résultats scolaires. Exactement comme son père avec lui, des années plus tôt. Tant qu’ils avaient des bonnes notes et qu’il n’était pas convoqué chez le principal tous les quatre matins, il n’avait de toute façon pas grand-chose à redire là-dessus. Mais là en l’occurrence, il n’allait pas l’oublier cette histoire d’exposé. « Tant pis pour lui, on va s’entrainer sans lui. » La jeune femme acquiesça avant de le suivre. Noeh allait avoir du retard à rattraper à force de se comporter comme ça. Il ne pourrait s’en vouloir qu’à lui-même le jour où il serait obligé de passer des jours entiers à s’entrainer pour rattraper son retard. Au moins, Alexander n’avait pas se soucis avec Salomé, elle, elle ne lui mettait jamais de bâtons dans les roues, elle, était parfaite en tout point.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » La version officielle des faits n’était pas acceptable. Son fils n’avait pas simplement sauté par la fenêtre pour mettre fin à ses jours. C’était impossible. Qu’importait ce que pouvaient dire les médecins ou les gens qui avaient vu la scène, il y avait forcément quelque chose qui leur avait échappé. Son fils n’était pas suicidaire. Il en était convaincu. « Il a sauté par la fenêtre. » La réplique de Matthias semblait neutre, presque désintéressait, comme à chaque fois qu’on parlait de Noeh avec lui. Les deux garçons ne s’entendaient pas vraiment, c’était à peine si on pouvait les deviner frères à chaque fois qu’on les voyait ensemble pour la première fois. Qu’il ne s’entende pas avec Noeh n’excusait pas son manque d’intérêt face à ce qui venait de lui arriver. « Je ne pense pas que ce soit vrai. » Il lâcha son aîné du regard pour venir de plonger dans les dossiers qui encombraient son bureau. Il ne pouvait pas y croire et face au chagrin de son épouse, il s’était juré qu’il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour prouver que ce n’était pas une tentative de suicide, ni un accident débile. Son fils n’était ni suicidaire ni assez stupide pour tomber accidentellement d’une fenêtre. Il y avait bien ce type Adriel, dont Salomé n’arrêtait pas de parler avant l’accident, elle n’avait jamais fait confiance à ce type qui tournait autour de son frère. Alexander n’avait jamais vraiment relevé ses propos, elle sonnait comme la sœur jalouse de voir son frère s’éloigner d’elle. Mais même maintenant, elle continuait de parler d’Adriel comme s’il était responsable de ce qui était arrivé à Noeh. Salomé était une fille intelligente, certainement pas du genre à accusé n’importe qui pour les malheurs de son frère. Il fallait creuser cette affaire. « T’es vraiment sûr que t’es pas en train de courir après un responsable qui n’existe pas ? » Il lâcha ses dossiers des yeux pour relever la tête vers son fils. Oui il était sûr que les recherches qu’il avait entamées n’étaient pas que du vent. « Je voudrais pas que fouiller là-dedans finisse par te faire plus de mal que de bien. » Ce qui lui faisait du mal c’était de rester à ne rien faire alors que son fils était réduit à l’état de légume au fond d’un hôpital psychiatrique. Il avait besoin de faire quelque chose, de traquer quelqu’un et même si ce n’était que du vent, au moins ça lui permettrait de s’occuper l’esprit. « T’inquiète pas pour moi. » Ce n’était pas pour lui qu’on devait se faire du soucis, mais bien pour Noeh. Personne ne savait s’il allait s’en remettre et le simple fait d’imaginer son fils rester à jamais dans cet état le rendait fou. « Je n’inquiète pour toi et comme je crois qu’y a rien que je puisse dire ou faire pour t’empêcher de chercher ce qui s’est passé, laisse moi au moins t’aider. » Sans attendre de réponse de son père, il attrapa un paquet de dossier qui trainait sur un coin de son bureau pour commencer à les éplucher. Alexander regarda son fils faire avant de soupire légèrement. « Merci. » Matthias lui adressa un léger sourire avant de replonger dans son dossier. Il en fit de même, épluchant un nouveau rapport de suicide suspect, dans lequel le nom d’Adriel revenait encore une fois. Il allait tuer ce fils de pute, quoi qu’il soit, il était mort.

« Salomé. » Le chasseur s’arrêta net. Regardant sa fille, puis le corps qui gisait à ses pieds. Il s’agissait de sa fille et il l’aimait de tout son cœur, mais elle était allée trop loin. Certes, ce mutant méritait de mourir, au même titre que tous les autres de son espèce. C’était comme une évidence chez les Callahan. Ils devaient mourir pour le bien de l’humanité. Mais, d’après Alexander, il y avait des règles à respecter, c’était un homme droit et autoritaire qui aimait que les choses soient faites dans les règles de l’art ; selon ses règles à lui. Les Callahan étaient respectés pour ça à travers le pays. Son père avait réussi à se hisser bien haut dans la hiérarchie des hunters grâce à sa façon de voir les choses et depuis qu’il avait pris sa place, c’était à lui de s’assurer que les choses étaient bien faites. Il n’était pas pour le massacre, ni pour la torture à moins qu’elle soit nécessaire, mais certainement pas pour s’amuser. Il n’était pas pour les effusions de sang. Il était méthodique, appliqué, réfléchi, discret. Les massacres, très peu pour lui. Il avait tendance à penser qu’une balle dans la tête valait bien mieux que cinquante coups de couteaux. Bien faire les choses, ne voulait pas dire les faire avec violence, mais plutôt les faire rapidement et proprement. Ce que Salomé avait fait, c’était à des années lumière de ce qu’il lui avait appris. Elle avait commit une erreur sous le poids de la colère, il pouvait comprendre ça, il pouvait la pardonner. Il pouvait tout lui pardonner, elle était sa fille après tout. Elle avait vengé son frère de la même façon qu’il avait vengé sa femme, des années plus tôt. Il y avait des moments où la rage prenait le dessus sur le reste et il fallait des années pour réussir à la maitriser. Et encore, il savait qu’il y avait des choses qui pouvaient encore le faire plonger dans une rage folle. Si la chute de Noeh l’avait tué, peut-être qu’il se serait montré pire que Salomé avec ce mutant. Si jamais l’un de ses monstres venait encore effleurer ne serait-ce qu’un des cheveux des membres de sa famille, il avait la sensation qu’il ne pourrait pas se contrôler. L’accident de Noeh avait déjà été de trop dans sa vie. Sa famille était ce qu’il avait de plus précieux et il refusait de laisser qui que ce soit lui arracher ça. Lentement, il tendit son fusil à Matthias derrière lui, ce dernier l’attrapa sans broncher, puis il avança de quelques pas supplémentaires vers sa fille et ce qui restait du mutant. Il lança un dernier regard au corps du mutant avant de tendre la main vers sa fille. « C’est fini maintenant. Viens, on s’en va. » Il se rapprocha encore pour passer son bras autour des épaules de la jeune femme, avant de lancer un regard à son fils aîné tout en désignant d’un rapide signe de tête le cadavre derrière eux, pour lui dire de s’occuper de le faire disparaitre. Matthias acquiesça avant de s’avancer, alors qu’Alexander s’arrangeait pour attirer sa cadette loin d’ici. « Tout va bien maintenant Sallie. Je suis fier de toi. »  Même si elle s’y était mal pris. Ça n’avait pas d’importance, il serait toujours fier d’elle. Tout comme il était fier de Matthias et même de Noeh. Ils étaient ses enfants, sa famille, ce qu’il avait de plus cher dans ce monde. Alors, il serait toujours fier d’eux.


Dernière édition par Alexander Callahan le Jeu 10 Sep 2015 - 20:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 950
SUR TH DEPUIS : 25/08/2015
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:19

BEN AFFLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEECK


Ahem #Objective (j'ai plein d'avatars si tu veux =° )


Rererererererebienvenuuuuuue **

_________________

When the lights fade out All the sinners crawl So they dug your grave And the masquerade Will come calling out At the mess you made
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 7174
SUR TH DEPUIS : 25/04/2014
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:20

Brad Pitt c'est beurk, je te remercie de l'avoir enlevé ce serait dommage que mon beau-papa me coupe l'appétit pendant les repas de famille

Et faut tout faire dans cette maison, c'est dingue même pas validée et ça donne déjà des ordres ? rhalalala ...

_________________

you matter to me

All of this time I've been keeping my mind on the running away And for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me, Simple and plain and not much to ask from somebody, You matter to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 3091
SUR TH DEPUIS : 08/11/2014
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:20

Armitage (Jackman sur un fofo de mutant c'est trop cheaté )

_________________

   
You're the only thing I've left
Les ans passèrent. Les orages moururent. Le monde s'en alla. J'avais mal de sentir que ton cœur justement ne m'apercevait plus. Je t'aimais. En mon absence de visage et mon vide de bonheur. Je t'aimais, changeant en tout, fidèle à toi. ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 4647
SUR TH DEPUIS : 01/11/2014
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:21

OMG ENCORE TOI ? Mais comment tu FAIS !? COMMENT ? Donne-moi ton secreeeeeet !

Et Richard Armitage, parce que Armitage quoi

_________________


Phantom figures free forever
"last ride of the day" ~ once upon a night we'll wake to the carnival of life the beauty of this ride ahead such an incredible high it's hard to light a candle, easy to curse the dark instead this moment the dawn of humanity the last ride of the day. (nightwish) ©endlesslove.

We are the dream team:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 44422
SUR TH DEPUIS : 15/02/2015
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:21

ça boum my love ?



_________________


              THANK YOU FOR LOVING ME              
WHEN I STILL TASTE OF HEARTACHE AND WAR
it's not easy to express your feelings about how much you care about someone, and how much they've done for you, and shaped you as a person. how can you summarize how he feels in that moment and how much she means to him, in one sentence?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:22

te voila admin jeune enfant, tu as le droit de me payer plus tard en m'offrant les fesses de papa callahan (surtout si tu prends ben ) REBIENVENU MON TOUT, pleins de courage pour ce nouveau compte sexy I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:24

J'aime le prénom ♥
Rebienvenue parmi nous ! :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 4121
SUR TH DEPUIS : 29/04/2014
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:28

LE PADREEEEEEEEE D'AMOUUUUUUUUUR, le meilleur, le plus beau, le plus grand, le plus fort !        
(note bien tout ce que j'ai dit pour le jour où Salomé sera découverte. C'est la meilleure fifille à papa du monde entier. )

J'ai hâte de voir quelle bouille tu vas choisir, de lire ta fiche, de faire des bébés Arrow
PARDON, c'est vrai Lannisters toussa toussa.
Peu importe ta tête elles sont toutes sexy, comme les enfants quoi, c'est dans l'sang tout ça.

Rererererererebienvenue, encore une fois je suis ultra comblée avec toi dans la peau du Papa Callahan, je sens que tout ça va envoyer du lourd.        

_________________
help me remember: not everything in life is a battle. ✻✻ i don’t need to carry a knife everywhere i go. help me learn: how to shed my armor without shedding tears. how to open up my arms without raising my fists. help me understand: i can be vulnerable, and still be strong. i can be made of steel, and still be soft. help me realize: if life is a battle, i don’t have to fight it alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 3370
SUR TH DEPUIS : 30/04/2015
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:30

RICHAAAAAAAAAAAARD !!!!! *censure la suite* Nan parce que Richard Armitage en papa Callahan... La classe incarnée, quoi !

Et sinon rerererere *respire* re bienvenue !

_________________


Now I want the water to wash away all my sins
The wind to blow away my thoughts without meaning
The fire to burn away my thickened skin

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:34

Re bienvenuuuuue

et Armitage ou Affleck c'est cool :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17616
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:39

Ce personnage est une tuerie Re-bienvenue miss warrior des DC

_________________
Trois ans
Aux souvenirs, qui m'ont donné une raison de ne jamais m'en aller. Une année, pour le bonheur des uns, à ceux-là.
trois vies
Au temps, qui prend, mais qui m'a donné une raison de continuer. Une rencontre, amitié innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:40

Encooooore. Impossible.
Mais jolie choix de scénario. Les familles se complèteeeent.
Re(x1000)bienvenuuuuue!
Courage pour cette nouvelle fiche. Et puis malheureusement je sais pas qui te conseiller... En tout cas, les trois gères.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 1266
SUR TH DEPUIS : 06/09/2015
MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   Dim 6 Sep 2015 - 22:48

Artur, c'est noté pour ben, merci beaucoup :aw:

Emma, bha ouais surtout que beau-papa, il va être très attentif à ce que ressent Lorcan, c'est bien connu

héhé je suis un tyran merci beaucoup si c'est toi qui l'a fait I love you

Malou, c'est noté merci I love you

Seth, je suis partout, vérifie sous ton lit avant d'aller dormir

merciii pour ton avis

Cesare, ça boum grave amour, on fait un bébé ?

Mon tout, bha merci à toi du coup, je t'offre les fesses du padre, promis I love you Merciiiii

Selwyn, merci beaucoup

Salomé, LA GAMIIIIIINE je note, je note, mais est-ce que ça fera une différence, je sais pas

LANNISTER C'EST LA VIE

MERCI BEAUCOUP la famille la plus belle, c'est nouuuus (égalité avec les Wolstenholme, parce que Calista elle relève quand même pas mal le niveau chez ceux là quoi What a Face)

Moira, merci beaucoup c'est noté pour ton vote

Martial, merci beaucouuup :keur:

Faith, merci beaucoup, héhé ça devrait être un award ça

Natheis, impossible is nothing :haa: merci beaucoup

(et grace à Léa, MERCI, y a Nikolaj Coster-Waldau qui vient de s'ajouter à la liste des potentiels avatars )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (alexander) ≡ we set fire to our homes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(alexander) ≡ we set fire to our homes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (F/LIBRE) ROSE LESLIE ✲ we set fire to our homes.
» (M) DANIEL SHARMAN ≈ a song of ice and fire.
» aspen wolstenholme + blow a kiss, fire a gun.
» Solis ☼ I'm on fire ✔ fiche terminée
» broomsticks and fire ❉ e. painswick
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: gestion du personnage :: the city never sleeps at night :: welcome to radcliff-
Sauter vers: