AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L. Allistair Moriarty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 3:16



Loeven Allistair Moriarty
" monsters are real"



" Whispers of tomorrow echo in my mind "
✤ NOM(S) : Moriarty. Un nom hérité d’un frère, chose peu commune mais comme toutes les choses que décidait son frère, Loeven suivait malgré réticences. Il s’y est cependant habitué. La consonance en « r » qui sonnait comme la mécanique rouillée d’un vieux moteur siffle aujourd’hui comme une mélodie familière, celle d’un bonheur à venir qui se fait attendre. Cependant, il est né Borthwick, et porta ce nom jusqu’à la mort de sa sœur. ✤ PRENOM(S) : Loeven fut un temps son prénom. Allistair est le sien désormais. Parait-il qu’il fut également le prénom d’un de ses arrière-grands-parents, mais il n’a jamais réellement eu l’occasion de vérifier le bienfondé de cette information. ✤ ÂGE : 24 ans ✤ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Il est né à Aberdeen en Ecosse, au début de l’après-midi d’un 12 juillet. ✤ NATIONALITÉ : Ecossaise, entre autre. Depuis qu’ils vagabondent, il s’est étrangement affranchi de ses origines, se sentant quelque peu apatride le jour où il s’est enfin fait à l’idée qu’il vivrait toujours dans le doute qu’on le retrouve un jour. C’est peut-être ce qui le différentie vraiment de son frère. Il n’est que peu attaché aux fantômes du passés. Ses rancœurs refoulés ne se traduisent que de manière déguisées, notamment lorsque pour une réflexion anodine, une fulgurante et fugace envie de décapiter son frère à coup de lampadaire en pleine rue traverse le jardin de son esprit.   ✤ STATUT CIVIL : Célibataire. Allistair n’a jamais eu de réelle relation sentimentale. Il n’a jamais ressenti le besoin de s’attacher à quiconque d’autre qu’à son frère et à sa sœur et ce depuis la mort de leurs parents. Cette inhibition amoureuse s’est évidemment renforcée le jour où il a retrouvé sa sœur assassinée. Dans son esprit, tout a été clair depuis le début. Son frère est surement la personne qu’il aimera et haïra le plus au monde. Jusqu’alors, personne n’a jamais réussi a ébranler cette certitude. ✤ ORIENTATION SEXUELLE : Allistair est hétérosexuel . Peut-être qu’il n’aime pas les garçons, ou peut-être est-ce la société, un quelconque instinct de préservation archaïque, voire une prédisposition biologique qui ont fait que les femmes ont toujours été l’objet de son désir. ✤ EMPLOI :Il essaye d’être photographe. Parfois il réussit à vendre certains de ses clichés pour pouvoir subvenir à ses besoins lorsque les efforts de sons frère n’étaient pas suffisants. Aujourd’hui, il espère décrocher un job à plein temps pour la gazette locale, à défaut d’un grand journal national. Sinon, il continuera à prendre les oies sauvages de passage, celles-là même qui serviront à décorer des manuels de géographie, en photo. Il faut bien vivre. ✤ TRAIT DE CARACTÈRES : Réaliste car Allistair n’a jamais eu de rêve et a toujours été pragmatique. Méfiant à l’égard des étrangers, il a appris à vivre pour lui et sa famille et à se mettre en tête qu’il était lui, face au monde, finalement. Réfléchi sur ses choix, surtout sur ceux de son frère qui a toujours tenté de penser au mieux mais lesquelles Allistair remettaient en doute à chaque occasion. Altruiste, son bien être rentre rarement en ligne de compte lorsqu’une décision se présente à lui. Franc, car c’est un homme direct, qui n’aime pas badiner avec la langue et sait faire son verbe concis.   ✤ MUTATION : Il contrôle le métal. Il n’y connait rien en physique, pourtant il doit connaitre mieux la structure réelle d’un bout de ferraille que n’importe quel prix nobel. Et surtout, il sait en jouer. Parfois, il se voit comme le grand défaiseur. Et une petite idée se glisse peu à peu, sournoisement, lui susurrant à l’oreille que la facilité qu’il a à manipuler les choses faites par l’homme et surtout son potentiel destructeur sont peut être finalement le signe d’une humanité dégénéré. L’idée qu’ils ont peut- être tous raison. ✤ GROUPE : écrire ici ✤ AVATAR : : Kit Harington
✤ êtes-vous originaire de radcliff ?
Sa ville natale est Aberdeen en Ecosse. S’il est là, c’est qu’il s’est encore une fois laissé convaincre par les bavardages de son frère dont la seule motivation a été une pulsion vangeresse. Pourtant, contrairement à son ainée, il s'y plait bien, et a même entrepris d'y trouver un réel travail.

✤ avez-vous déjà eu affaire à un ou plusieurs hunters ?
Jamais. Là est tout le paradoxe, car c’est leur présence tacite qui guide depuis quelques années le moindre fait et geste de lui et son frangin. Cependant, il a vu jusqu’où ils étaient capable pour concrétiser leurs idéaux, et c’est souvent le cœur serré qu’il laisse ses réflexions frôler le sujet.

✤ utilisez-vous beaucoup votre don ?
Oui et non. C’est-à-dire qu’il n’est jamais contre l’utiliser. Il y trouve d’ailleurs un intérêt ludique à s’exercer à le contrôler. Et il se rend bien compte que ses efforts ne sont pas vains lorsqu’il compare la maitrise de son don à celui de son frère lorsqu’il utilise son pouvoir de copie. Il avoue facilement que la montée d’adrénaline que procure le simple fait de tordre une barre de fer rend le tout parfois jouissif.

✤ comment avez vous réagi à l'officialisation de votre statut ?
: Ce fut comme si toute ces années à fuir, à s’inventer un nouveau non, à faire table rase du passé avaient été vaines. Son frère a toujours été contre se dévoiler au grand jour, et après ce qu’on avait fait à sa sœur, Allistair non plus n’en était pas plus impatient, mais il n’arrivait pas à se convaincre du mauvais fondé de la mesure. Il pense qu’avec le temps, on arrêtera de les voir comme des dégénérés, et qu’ils en seraient de jours en jours moins différents. Cependant, à l’échelle de sa propre individualité, il maudissait ouvertement le fichage d’humain particulier tout autant que son ainé.



" let's talk about you and me "
✤ PSEUDO : Doc ici ✤ PRÉNOM : Meme ✤ ÂGE : 20 ans ✤ PERSONNAGE : scénario ✤ FRÉQUENCE DE CONNEXION : Le plus souvent possible, disons au moins 4/7 ✤ COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM ? : Via Bazzart ✤ UN DERNIER MOT ? Oui, simplement pour prévenir Eremon que j'ai un peu pastiché sa fiche de présentation (enfin, réecrit la scène sous le focal du frère. Si ça dérange, je peux faire autre chose. Ca me paraissait juste être une bonne idée)



Dernière édition par L. Allistar Moriarty le Mar 9 Juil 2013 - 3:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 3:26



we're all stories in the end
" just make it a good one "


Lyanna. Ces quelques syllabes s’estompaient peu à peu lorsque les yeux clos, il sifflait son verre aussi goulument que possible. L’étonnante vigueur d’esprit dont il avait fait preuve se dilatait, comme si l’élastique qui retenait toutes ses angoisses finit par lâcher et dont seul le suave arome d’un alcool pouvait noyer toute cette bouillie noirâtre. Loeven s’y laissait lui aussi aller parfois, quand son frère n’était pas là surtout. Il ne lui a fallu qu’un quart de seconde pour comprendre que ce soir était un de ces soirs où Ciaran allait probablement dormir plus de 10h durant. Il eut donc une seconde d’hésitation, puis laissa sa langue se délier avec l’aplomb qu’on lui connaissait pour annoncer les mauvaises nouvelle « Ton ex-fiancée et son pote psychopathe sont en ville. Ils ont dû nous retrouver, il faut qu’on parte. » Il assista effaré à un de ses soupirs désinvoltes, en lieu et place d’une réaction plus sanguine, comme il se l’était plus tôt figuré. « Tu devrais t’asseoir et prendre un verre toi aussi. » Il cacha son exaspération et prit ses réactions avec le recul nécessaire pour ne pas lui donner plus de raison de le cogner. Il inspira fortement. « Je ne suis pas sûr qu’on ait le temps. »  Dès qu’en ville, il les avait aperçus, Loeven s’était déjà préparé au moins psychologique à partir loin, encore une fois. Cependant, ils n’avaient pas suffisamment longtemps arpenté les rues de Radcliff pour que naisse comme certaines fois par le passé l’illusion que cet endroit pouvait être son nouveau foyer. Mais devant l’inertie résolue de son frangin, il lui frictionna l’épaule pour le sortir de sa torpeur. « Ils ne nous ont pas retrouvés, je les ai retrouvé. » Il lâcha soudainement son épaule. Il n’en croyait pas ses oreilles. Etait-il devenu fou ? S’ils s’étaient finalement enterrés ici, c’était pour simplement se laisser manger par le loup. Ces mêmes personnes dont la distance était synonyme de sureté était un de ses objectif ? Ses lèvres brulaient de lui demander depuis quand il songeait à se laisser finalement aller à la confrontation, et quand est-ce qu’il comptait également lui en parler. Ils étaient deux dans l’histoire, Ciaran l’oubliait trop souvent à son gout. « Est-ce qu’il y a une quelconque logique autre qu’une poussée suicidaire dans ta façon de penser ? » Loeven commençait à faire les cents pas, les mains posées près de ses oreilles au cas où une autre nouvelle fortement désagréable viendrait une nouvelle fois à sortir de la bouche de son ainé. « Ils doivent payer. » Etait la seul justification qu’il put apporter à son comportement dangereux. Ciaran l’avait habitué à des actes égoïstes qui contraignaient son frère à le suivre dans toutes ses escapades, mais là, il sentait que c’était la mauvaise décision de trop. Il se stoppa, ne pouvant se contenter de si peu d’explication. Il tenta par la même de se calmer. « Qu’est-ce que tu comptes faire ? » Il était persuadé qu’en plus d’être une décision égoïste, elle était dénuée de fond et stupide dans la forme. « Jsais pas. » Fini par dire son frère, avant de finir son verre de s’en resservir un autre. Loeven avait appris à garder son calme dans ce genre de situation. Car même s’il bouillait à l’intérieur, il mettait un point d’honneur à ce que son frère le voit comme un adulte responsables. Plus responsable que lui bien que ce soit l’ainée qui menait réellement la fratrie. Il mis hors de portée du pochtron la bouteille. Elle avait fait assez de dégâts pour la soirée. « Tu es bourré en plus. Brillant. » « Absolument pas. » Encore un dialogue de sourd. Loeven en avait sa claque de subir les lubies maniques de son frère sans n’avoir jamais eu ne serait-ce l’impression que son avis, ses envie, ou ses avertissement ait eu une quelconque importance dans ses choix. Il se décida finalement à lui annoncer que pour la première fois, il devrait se débrouiller tout seul. Pour lui, aucune issue n’est possible à ce scénario. Ce n’est que dans les films où les gentils triomphent en jouant les téméraires. Dans la vraie vie, on se fait tué du jour au lendemain parce qu’on a été des gens bien, et on essaye tant bien que mal de survivre à ceux qui veulent notre peau. « Je ne sais pas ce que tu as l’intention de faire, mais ce sera sans moi, je me casse de cette ville. » Aussi tôt sa phrase terminée, il se senti mal. Il eut soudain l’impression qu’il ne voulait pas, pourtant toute sa musculature allait dans ce sens, commençant à traverser l’appartement afin d’y rassembler le peu d’affaire qu’il possédait. Seul les rebonds de son cœur lui donnait cet étrange arrière-gout écœurant au fond de la gorge.  « Tu t’enfuies aussi ? Est-ce que je te fais peur ? » Il était déjà loin. Et chérissait déjà la vie qu’il pourrait avoir sans son frère. Il mit du temps à réaliser qu’il était encore là, qu’il aimait envers et contre tout cet idiot, même lorsqu’il s’agissait de lui-même. « Quand tu es bourré, un peu oui. Quand tu as des idées aussi stupides que de venir retrouver des timbrés, carrément ouais. » Mais même. Il était déjà vraiment loin. Depuis plus longtemps qu’il ne l’eut cru lui-même. Tant et si bien que même les mots de son frère qui calmirent les battement semblant irréguliers ne lui firent pas revenir sur sa décision. « On restera pas ensemble si on se fait tuer. Alors fait ce que tu veux, je m’en vais. » C’était ce qu’il y avait de mieux. Pour son frère comme pour lui-même. Il ne s’en rendit surement pas compte, mais Loeven avait attendu dans l’entrebâillement de la porte l’écho du dernier interrupteur actionné, signe que Ciaran était surement parti se coucher pour finalement emboiter le pas. Malgré ce qu’il avait dit, réellement quitter son frère lui semblait impossible. Depuis la mort de ses parents, il n’avait jamais vécu que pour lui et sa sœur. Il était tout ce qui lui restait, et toutes les couleurs du monde ne semblaient avoir le pouvoir de dévier ses aspirations. Après tout, il s’était promis de rester ensemble à jamais. Ils s’engueullaient souvent, certes, mais il restait la personne qu’il aimait le plus ici-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 10:23

Oooooooh tu vas faire un heureux
Bienvenue parmi nous en tout cas, très très bon choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 13:18

LE BROTHEEEER  
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, ma boite à mp est grande ouverte I love you (au moins jusqu'à jeudi, après jsuis en angleterre  )
par contre tu as écris "Allistar" en pseudo et Allistair partout ailleurs  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 13:20

MON BEAU FREEEEEEERE    (un jour)
BIENVENUUUUUUE     bonne chance pour ta fiche (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 14:36

Merci pour cet accueil ! Chaleureux et plein de smiley D:
Voilà, c'est définitivement Allistair, je ne m'étais pas rendu compte de mon erreur, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 15:11

Mon dieu, Kit       réserve moi un lien
Bienvenue I love you bonne chance pour ta fiche et très bon choix de scénario I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 18:19

dès qu'eremon te donne son accord, je te valide! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 21:48

c'est bon pour moi  
(par contre "mauvais fondé" je suis pas sûre que ça se dise  )
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mar 9 Juil 2013 - 23:57

hop hop, validation! I love you


te voila validé
" real life starts now "

Te voilà validé, félicitation Tu peux dès à présent poster des rps, mais pense également à créer une fiche de liens et un journal de rp. N'oublie pas non plus de recenser ton métier. Tu peux également créer un scénario, c'est par ici. Pour finir, n'oublie pas de te tenir au courant de l'intrigue en cours sur le forum par .
Encore une fois bienvenue sur The Hunted, et bon jeu ! I love you

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   Mer 10 Juil 2013 - 2:03

Merci  
Eremon : Non, ça ne se dit pas, mais ça m'arrive assez souvent d'inventer des expressions 8D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L. Allistair Moriarty   

Revenir en haut Aller en bas
 

L. Allistair Moriarty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Livres de Sinead Moriarty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version une-
Sauter vers: