AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 12:55

Reagan Bridget, Rebecca, Sarah Bishop
les plaisirs violents ont des fins violentes.

NOM : Bishop, nom parfaitement américain qui possède de lourdes origines. Bishop est connue dans un grand procès d'il y a environs 500 ans, mais plus personne sauf ceux qui savent n'y font attention. Certains le connaissent pour d'autres choses. Allez savoir.  PRÉNOMS : Reagan, oui comme l'un des présidents des Etats-Unis.... et Bridget, Rebecca, Sarah, Autant de prénom, on pourrait penser que cela est une lubie des parents, seulement les origines sont clairement montrées ici, Bridget étant l'une des premières Bishop, et connue pour être une sorcière au procès de Salem.   . DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Salem, le 31 Octobre. ÂGE : 26, va sur ses 27 ans. ORIGINES : Anglaises, comme les trois quart des américains, sinon américaines. NATIONALITÉ : Américaine. STATUT CIVIL : Célibataire, bien qu'elle est de plus en plus intéressée par un beau rebelle. MÉTIER :  Journaliste d'investigation, détective privée quand elle est d'humeur. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. MUTATION : Absorption d'énergie vitale, contrôlée généralement, c'est à dire qu'elle a besoin de la proximité d'une personne ( le mieux reste le contact peau contre peau ) pour donner ou prendre de l'énergie vitale et l'énergie des autres la soigne. Si elle se coupe et qu'elle touche une personne, sa coupure cicatrise plus vite et l'autre personne ne sentira qu'un léger vertige, l'énergie qu'elle puise chez les autres lui permettent d'être momentanément plus forte, plus agile ou rapide, comme si elle cumulait les forces des autres, bien sûr elle ne pourra pas se guérir des blessure trop grave dans infliger des dégâts à la personne à qui elle vole de l'énergie vitale. A l'inverse, si une personne est en train de mourir/blesser ou tout autre, elle peut lui donner de son énergie, aux périls de la sienne toujours. Elle le contrôle relativement bien, elle ne tue personne lorsqu'elle est en contact avec des gens, même si au début c'était un peu ça elle a compris comment son pouvoir fonctionné et surtout elle a dû très vite le cacher. TRAITS DE CARACTÈRE : sensible & forte - joueuse & aventurière - spontanée & boule de nerfs - impulsive & pourtant réfléchis parfois - bosseuse & passionnée - bornée & têtue - drôle & maladroite - a l'esprit de contradiction & déteste ne pas comprendre quelque chose - parfois manque de logique & son esprit se complique la vie -  consciencieuse & responsable - maternelle & protectrice - créative & pragmatique - féministe & curieuse - susceptible & généreuse - franche & manipulatrice  ( elle sait mentir quand il le faut ) AVATAR : Emma Stone ( rousse ). GROUPE : futur is here. CRÉDITS : ICI.



(001), Reagan est la fille du Maire de Salem, elle est la derrière fille Bishop hormis sa petite soeur bien entendue, Bishop est un  nom connue sur le territoire du Massachusetts, Bishop c'est le nom de famille de la première "sorcière" pendue à Salem, heureusement ( ou malheureusement allez savoir ) elle a eu un enfant de son dernier mariage avec Edward Bishop qui n'a pas été condamné et qui a permis à la lignée de perdurer.  (002), Reagan est surdouée, son talent pour tout ce qui s'apprend a été détecté relativement tôt, juste avant l'apparition de son don, vers l'âge de 12 ans. C'est comme cela qu'elle est arrivée à l'âge de 16 ans à l'université de Yale pour un double cursus, Histoire des sciences, pour retrouver ses origines occultes sur la sorcellerie ( savoir surtout si cela a un lien avec sa partie mutante ) et un cursus dans le journalisme. Parce qu'elle a toujours aimer fouiner dans tout et c'est ce qui semblait le mieux, mélanger l'histoire et le journalisme. A 24 ans elle sortait majeure de sa promotion avec un doctorat en poche et faisait le fierté de ses parents. (003) Reagan passe un peu trop de temps à fumer. C'est son calmant à elle, généralement elle fume devant son ordinateur lorsqu'elle fait ses recherches mais cela lui arrive à d'autres moments de la journée. Elle est tombée dedans à l'âge de 16 an s en arrivant à la fac et elle n'a jamais vraiment arrêté, ce n'est pas l'envie lui qui manque pourtant mais que voulez-vous, on dit toujours mais on ne fait jamais.   (004), A l'inverse, elle reste une fille qui est rarement ivre, elle va voir un verre de temps à autre mais elle se rabattra sur la glace plutôt que l'alcool si elle est malheureuse, l'ivresse rendant son pouvoir totalement incontrôlable, pour le coup elle pourrait tuer une personne et se sentir totalement euphorique pendant des heures.  (005), Depuis sa "tendre" enfance, elle pratique de l'équitation, ainsi que du piano. Elle a été champion junior d'Amérique en saut d'obstacle, maintenant elle pratique l'équitation plutôt en plaisir et comme moyen de souffler et de s'évader.  (006), Reagan a grandi dans une famille qui a toujours mis en valeur ses origines, notamment via le procès de Salem, ils font partie des fondateurs de la ville actuelle, ont de l'influence et aujourd'hui son Père Franck Bishop est le maire de la ville. Une famille des plus hypocrites et qui jalousent littéralement les mutants, du moins du côtés des parents. Le père  de Reagan désirant plus que tout pouvoir avoir ce qu'il n'a pas. La jalousie conduit souvent à la haine. (007), Reagan est faussement parfaite. Elle le serait si elle était totalement humaine mais ses parents ignorent totalement tout de son don et du génome X qui vit en elle. A l'instar de sa petite soeur qui est humaine et que ses parents voudraient renier le plus tôt possible pour qu'elle cesse de noircir leur nom de famille. La vie est injuste parfois.   (008), Après ses études Reagan a commencé à travailler à travailler comme journaliste à New Haven, elle a bougé à Boston pour évoluer, on lui a proposé d'enseigner une année à Oxford, ce lui qui permet aussi de peaufiner une thèse sur l'alchimie, premières phases de la sciences qui se révèle ressembler parfois un peu trop à de la magie. Cela fait quelques mois qu'elle est de retour, un peu à contre-coeur, car elle se serait bien vu continuer sa vie en Angleterre. (009),  me des foins mais les arachides peuvent avoir sa peau ! (010), Reagan souffre d'épilepsie, une maladie qu'elle déteste ! Elle ne supporte pas devoir avoir un traitement quotidien qui change souvent, des examens. Elle a tenté pendant un moment de se guérir via les autres et son don, égoïstement elle pensait que cela irait mieux, mais cela n'a rien changeait. Les crises peuvent aussi se déclencher lorsqu'elle donne trop d'énergie à une personne.

Décrivez l'apparition de votre don et la façon dont vous le maîtrisez.
" Je m'en souviens bien de ce moment. Je m'en rappelle presque comme si c'était hier, il  y a des choses que l'on oublie pas si facilement. Je devais avoir 14 ans. A ma naissance mon père a voulu marquer le coup et a offert à la famille un chien. Il a été nommé Nixon, mon père a un sérieux problème avec les présidents américains, je crois qu'il ambitionne secrètement la présidence du pays mais qu'il n'a jamais réussi à dépasser le stade de Maire d'une ville seulement populaire. Enfin bref. Nixon est sans doute le point déclencheur de ma mutation. J'ai grandi au côté de mon labrador, il dormait avec moi, on jouait ensemble, je faisais du jogging avec lui lorsque l'adolescence est arrivé, il était mon ami et lui seul ne me jugeait pas. J'étais relativement mal à l'aise, mal dans ma peau, être surdouée n'est pas quelque chose de facile et les enfants à n'importe quelle époque sont affreux entre eux. Intello, rousse et toute mince... autant vous dire que j'ai pris quelques réflexion désagréable qui n'ont rien fait pour que je me sente mieux. Nixon était mon réconfort quand je rentrais le soir de l'école. 14 ans pour un chien, surtout un gros chien, cela commence à faire, il avait eu une vie active. Un matin alors que je m’apprêtais à aller me défouler avec lui en courant un peu dans le parc de Salem je l'ai trouvé sur le carrelage de l'entrée allongée, la langue pendante, comme pris de convulsion. J'étais toute seule et j'ai paniqué, je ne savais pas quoi faire sauf l'aider à ce que ce moment passe. J'ignorais encore qu'il était en train de faire une attaque cérébrale. Instinctivement j'ai posé ma main sur sa tête pour le réconforter et le caresser. Et plus je le caressais moins je me sentais bien. Avant que je perde connaissance je suis sûre d'avoir vu Nixon se redresser comme si de rien n'était... C'est la femme de ménage venant vers son  service qui m'a trouvée à mon tour sur le carrelage de l'entrée gisante au sol. Crise d'épilepsie sévère, Nixon a aussi été examiné par un vétérinaire qui a clairement vu les restes d'une attaque. Seulement il semble s'être remis totalement... contrairement à moi. Je n'ai pas de preuves écrites qui prouvent que c'est moi qui est absorbé son mal... mais j'en étais convaincue. Cette apparition de mon don m'a déclenché mes crises d'épilepsie. Elles surviennent quand j'abuse de mon pouvoir, j'ai voulu retenter pour les soigner prendre tout d'abord de l'énergie à la femme de ménage, légèrement bien entendu, mais vu que cela ne faisait rien j'ai tenté de me venger de mes camarades de classe en leur faisant perdre connaissance, j'avoue que je ne savais pas tout à fait ce que je faisais, on commençait tout juste à parler de la mutation et je me disais que c'était à la fois super d'être différente mais tellement effrayant, parce que je ne pouvais pas en parler autour de moi. Mes parents étant fermement contre cette arrivée massive de l'évolution, même si je les soupçonne être plus jaloux de ne rien avoir de différent. Alors j'ai gardé cela pour moi jusqu'à ce que ma soeur puisse entendre ma différence, une fois que je fus certaine  que je pouvais compter sur elle. Finalement c'était un peu elle la rebelle de la famille. "


Que pensez vous des hunters et du gunpowder squad ?
" Parce qu'on est censé en penser quelque chose ? Je crois que si on pouvait donner notre opinion on ne serait pas terrer au fond d'une cave à attendre la sentence. Je suis d'accord que des gens n'apprécient pas les mutants, je comprends, je peux l'entendre, je l'accepte, il y a toujours eu du racisme dans le monde et maintenant que l'on a dépassé les préjugés sur les noirs, ce sont les mutants qui apparaissent et qui viennent perturber l'équilibre du monde. Alors on pourrait parfaitement leur en vouloir à ces personnes capables de faire des choses extraordinaires mais croyez-vous sincèrement qu'ils ont eu le choix ? Qu'ils se sont plantés une aiguille pour s'injecter quelque chose de différent ? Parce que c'est ce qui gène, toujours et encore, la différence ! Non et je fais partie de ses personnes qui aimeraient plus de respect. Je pensais mon père trop rigide sur la question transmutant, je me rends de plus en plus compte en étant ici que le maire n'est pas tout à fait juste et droit dans ce qu'il entreprend et je vois bien trop d'injustices. Les dénoncer ? J'en rêve, c'est encore une situation compliquée. Alors pour le moment je ne prends pas part contre les hunters et tous les mouvements extrémistes contre les mutants, je serais plutôt de l'autre côté. Je tiens pourtant à ma vie, je ne veux pas non plus que tout le monde apprenne que je suis une mutante, j'ai réussi à garder cela secret, j'aimerais que cela dure encore. Alors je crois qu'ils ne sont plus un modèle à suivre, ils ne savent faire régner que la terreur, il n'y a que les lâches et les pleutres qui s'attaquent aux plus faibles ou alors les plus jaloux qui veulent ce qu'ils n'ont pas. Allez savoir... je crois que dans ces mouvements on retrouve les deux sortes. Et ce groupe qui paraît si dangereux pour les gens comme nous pourrait bien être à l'origine de la disparition de ma soeur, j'en ai bien peur. Il va falloir que je me batte pour combattre mes peurs et sortir Carrie de la merde dans laquelle elle a dû se mettre. "


Que pensez vous d'uprising et d'insurgency ?
" Il faudrait que je sois impartial dans mon travail pour juger le vrai du faux, pour dénoncer ce qui est bien ou mal. Je sais qu'ils sont les gentils, les deux groupes, mais on trouve des extrémistes partout. Ma mission première en arrivant à Radcliff il y a quelques mois, se fut d'intégrer ceux qui pourraient m'aider. Les Uprising. Je n'y suis pas spécialement pour défendre la cause mutante, même si mon coeur me dit de foncer sur cette voie. Je suis trop le genre de fille qui aime la sécurité pour foncer tête baisser. Je suis dans le groupe pour retrouver ma soeur, je suis quasiment sûre qu'elle en a fait partie à un moment. Bien entendu je me dois de remplir ma tâche pour éviter d'être repérer, je ne suis pas vraiment une espionne mais ce qui m'intéresse c'est retrouver Carrie, ma soeur mais surtout avoir un article en hors pour une émission de télé qui passe dans le pays, un défis que je peux relever, je le sais. Indirectement c'est presque la première fois que je suis confrontée à autant de mutants, j'ai toujours tout fait pour les éviter pour ne pas qu'on pense que j'en suis une aussi, je ne veux pas que mes parents soient en courant et j'avoue que je ne sais pas ce qu'il pourrait me faire mais en tout cas rien de bon. Carrie n'était pas une humaine mais elle en aimait un, d'originaire de Radcliff et elle l'a suivie, je suis sûre qu'il leur est arrivé quelque chose. Et si je dois prendre des décisions plus radicales, je le ferais.  Je ne sais pas ce que je ferais sans elle, je ne me sois pas vivre sans elle, Carrie doit être quelque part et je veux la retrouver, je suis déterminée à me servir pour le moment de ses deux groupes pour la retrouver. Elle ne peut pas être morte, je me voile la face sur ce sujet, je ne veux pas entendre parler de cette hypothèse, alors mon avis sur les Uprising et les Insurgenc c'est qu'ils sont surement les seuls à pouvoir m'aider à retrouver sa trace ou si n'est, retrouver celui ou celle qui lui a fait du mal. "


GINNY/BITTERBLUE - Lucie - 22 ans
ft. Emma Stone - personnage inventé

fréquence de connexion : régulière. pays : france. avis sur le forum :    avez vous des suggestions :   comment l'avez vous connu : je me souviens plus   . dernier mot :   .


Dernière édition par Reagan Bishop le Dim 10 Jan 2016 - 18:35, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 12:55

Stories are where memories go
when they´re forgotten.



First Evidence

Ce monde... Qu'elle est ce monde où nous vivons ? Pas celui que j'avais imaginé lorsque j'étais petite. Pas celui qu'on devrait avoir, pas un beau monde. Il était bien vu de dire qu'une troisième guerre mondiale éclaterait, que la paix ne pouvait pas éternellement durée. Oui c'était bien vue parce que c'est exactement le commencement de cette nouvelle guerre qui débute. Les gens ne s'en rendent pas encore tout à fait compte, dire que l'on est en guerre c'est tellement brutal, on a tous en tête les images de la Première ou de la Seconde Guerre Mondiale. On se rappelle tous les crimes affreux qu'elles sont commis. On a tous en tête ces histoires de collaboration, on a tous cette idée que n'importe qui pourrait nous faire du mal. On a tous peur, cette guerre ce n'est que le début et pourtant déjà trop de personnes sont mortes, sont portées disparues. Mais au commencement, il y a avait le peur et le désir. On a peur mais on désire,  Ô combien on désire avancer, faire bouger les choses. Tout le monde sait pourtant que le faire n'est pas sans conséquences, c'est une guerre après tout, tout ennemis sera radié et on n'en entendra plus jamais parlé. C'est une guerre qui commence et je tenais à vous écrire ceux-ci, au cas où. J'ai cette tendance à en faire toujours un peu trop pour savoir la vérité et peut-être qu'un jour je l'aurais trouvé mais que je ne serais plus là pour vous la raconter. Il faut tout prévoir dans une guerre et je tente d'être la plus astucieuse possible. J'ai lu un tas de romans policiers et je sais qu'il faut toujours laisser des traces derrières soit lorsque l'on décide de changer de vie, de nom et de commencer une investigation. Par pitié j'espère vraiment que les personnes qui m'entourent ne vont pas m'oublier et que je ne serais pas une simple disparue de cette guerre.


Second Evidence

Il faut laisser des preuves un peu partout. Il faut que j'arrive à montrer qui je suis. Parce que j'avoue que je ne l'ai pas vraiment fait. Jamais à vrai dire. Je me fais passer pour une personne totalement différente de ma réalité. Les gens me voient toujours comme la fille la plus sage, intelligente, qui est tombée dans la famille parfaite. Les gens ne voient jamais bien plus loin que leur nez, ils ne pensent pas que la réalité parfois, aussi parfaite semble-t-elle n'est qu'une façade et je crois que toute ma vie en est une. Les gens ignorent la chose la plus importante sur moi, une chose dont je n'arrive pas à parler, une chose qui bouleverse une vie quand les gens le savent, quand mes parents l'apprendront je veux être loin, il le faudra je crois. Je suis une mutante. C'est comme ça qu'on nous appelle, ceux qui on se gène un peu différent. Ceux qui sont une espèce d'évolution dans l'humanité. Ceux qui ont des pouvoirs. J'en suis une et je le sais depuis que je suis une adolescente, 14 ans la première fois que j'ai vu mon pouvoir faire quelque chose d'assez dingue. C'était avec mon chien, mon seul compagnon, mon père l'avait acheté à ma naissance pour je ne sais pas vraiment quelle raison je dois avouer. Un labrador sable adorable que la famille avait appelé Nixon, parce que je crois que mon père voue une certaine fascination pour les présidents américains. J'ai grandi avec lui, il dormait avec moi malgré les interdictions de ma nurse, il était un peu mon meilleur copain et m'apportait l'amour que mes parents ne me donnaient pas. C'est à 14 ans ( un âge donc relativement bien avancé pour un chien ) qu'il a fait une attaque cérébrale. Je l'ai vis gisant sur le carrelage de l'entrée à tenter de respirer, sa langue pendante et j'ai accouru sans réfléchir. J'ai posé ma main sur sa tête en la posant doucement sur mes genoux, je ne comprenais pas spécialement bien ce qui se passait mais j'avais tellement peur de le perdre. Je n'ai pas tout à fait compris ce qui se passait, mais plus ma main était posée sur son front caressant ses poils plus je me sentais faible... Juste avant de m'évanouir je l'ai vu remuer la queue et se redresser un peu. Je venais de le guérir aux périls de ma vie, je ne vais d’adsorber son mal et j'ai moi-même une sorte de petite attaque cérébrale. Je n'ai plus vraiment en tête les termes techniques mais j'ai compris que cela venait de moi. Depuis ce jour-là, je n'ai plus jamais été la même. Faire cette chose sur mon chien pour le sauver lui a donné 3 ans de vie supplémentaire, j'ai bien tenté encore de le sauver mais je savais aussi que son heure était venue, je n'ai rien fait que le laisser partir cette fois-ci. En revanche même si ce pouvoir me donner de la force ou m'en prendre, avoir sauvé mon chien m'a fait perdre un certains contrôle sur moi-même, enfin je ne saurais pas vraiment expliquer si cela a toujours été en moi ou si redonnait l'énergie supplémentaire à mon chien comme ça m'a contaminée. Enfin pour tenter de faire claire, après avoir fait cela, j'ai fait une crise d'épilepsie... une puis deux, puis trois... et cela n'est jamais vraiment parti malgré un certains nombres de traitements essayé. J'ai fini par garder celui qui m'aidait à reprendre le plus rapidement après mes crises mais elles sont plus fréquentes lorsque j'utilise ce don. Il m'a fallu un peu de temps à comprendre exactement ce que j'étais. Donner mon énergie vitale j'avais bien compris cela mais c'est lorsque j'ai compris que je pouvais aussi en prendre que là... j'ai eu un peu peur. Au début il y avait des moments où lorsque je touchais une personne parfois celle-ci tombait dans les pommes. Cela-ci mon don est concentrée dans mes mains alors bon, on peut me toucher ailleurs rien n'arrive et je ne prends l'énergie de personne. Je crois que je n'ai tué personne mais en généralement quand cela arrivait, j'avais tendance à vite filer en douce pour éviter de devoir m'excuser ou surtout de m'expliquer. Je ne voulais pas que l'on sache que cela venait de moi. Je crois que j'ai réussi, puisque ma famille ne sait pas, toujours pas et je ne veux pas que cela change, impossible vue comme ils le sont.  Voila cet autre indice sur moi, il fallait bien que vous l'appreniez un jour et de toute façon si vous lisez ceux-ci c'est que je suis sûrement morte ou je ne sais pas trop quoi. Allez savoir ce qui va m'arriver. Au moins quelqu'un lira mon histoire et je ne serais pas complètement oubliée dans les méandres de cette guerre.

Third Evidence
 
La famille. Je pourrais vous dire que j'ai simplement une petite sœur et un père et une mère mais pff cela ne serait pas drôle. Personne n'a seulement un père, une mère et une petite sœur. Les histoires de famille sont toujours ce que l'on a de plus complexe, quand ce n'est pas les histoires d'amour il faut avouer. Je vais commencer par ma mère, parce que l'identité familiale que l'on possède vient de son côté. C'est elle qui a une famille digne des plus grands tarés après tout. Cela peut vous étonner mais je tiens mon nom de famille de ma mère, Bishop est le nom de jeune fille de ma mère et la tradition veut que les femmes de la famille fassent perdurer la lignée des Bishop qui est relativement très ancienne. Il est vrai que certains hommes n'ont pas apprécié mais en tout cas cela a toujours pu se faire, et c'est assez étonnant. Le procès de Salem oublié et Bridget aux oubliettes, le nom des Bishop a été redoré et il faisait bon de nous fréquenter, puisque ma famille c'est enrichie dans l'exportation et l'importation, clairement grâce à la naissance du commerce en Amérique. Salem était l'une des villes principale des 13 colonies britanniques de départ qui ont formé notre beau pays tel qu'il est aujourd'hui. Il faut savoir que le port de Salem était important et qu'on exportait jusqu'en Chine notamment du poisson comme de la Morue et que l'on récupérait les récoltes telles que le sucre des plantations de canne à sucre dans les Caraïbes et des premiers alcools qui ont vite suivi. Les Bishop ont commencé à se faire beaucoup d'argent et à plus ou moins gouverner la ville. On parlait d'eux en d'autres termes que pour évoquer les événements marquants du passé. Plusieurs de mes ancêtres ont été maire, shérif, grands commerçant, mon arbre généalogique est bien chargé de personne de pouvoir et cela ne s'est pas éteint avec ma famille. La père de ma mère, soit mon grand-père tyrannique a été maire et il a accepté de laisser sa place pour une seule raison. Que se soit un membre de sa famille qui reprenne le pouvoir de la ville, si on peut dire. Mon grand-père est sans doute l'homme le plus perfectionniste que je connaisse et il a fait en sorte que son nom de famille si précieux ne s'éteigne pas avec le mariage de sa fille unique. Ce qu'il a fait ? Il est retourné à l'époque élisabéthaine, si je peux me permettre, et il a mis en accord un mariage avec l'une des familles de notre état avec qui il faisait affaire, il s'est personnellement assuré que son futur beau-fils partageait suffisamment les mêmes convictions que lui et tout a été réglé en moins de temps qu'il ne m'a fallut pour vous l'expliquer. Et oui, je ne suis pas l'enfant d'un mariage heureux et sans encombre. Je suis la première fille d'un couple qui ne s'aime que pour les apparences et les richesses de chacun. C'est sûrement aussi pour cela que j'ai autant d'écart avec ma sœur, il ne devait pas être facile de faire des enfants lorsqu'on fait chambre à part... et puis je suppose que cela devait tomber lors de la première réélection de mon père au bureau de la maire de Salem. Bien joué. Et bien entendu dans le marché, Franck Miller, est devenu Frank Bishop, parce que le nom d'une si longue lignée ne peut pas s'éteindre aussi bêtement qu'avec un mariage. Autant vous dire que les sentiments et la chaleur dans ma famille, cela n'existe pas. Salem c'est un peu le petit royaume des Bishop, ils sont l'une des grandes familles fondatrices, ils ont beaucoup investie, ils aident au tourisme et font tout pour que la communauté, on les voit comme des mécènes. Je crois que si les gens découvraient qui sont mes véritables parents, ils seraient probablement choqués. C'est là que j'assure mes arrières et que je balance, parce que j'ai quelques soupçons sur la disparition de Carrie et je suis quasiment sûre que mon père y est pour quelque chose, alors autant les faire tomber quand je serais moi aussi tombée.  Ma famille a un sérieux problème avec ce nouveau génome qui provoque une mutation à une bonne part de la population mondiale. On aurait pu croire qu'après ce qu'avait vécu ma famille lors d'un procès sévère et injuste, car tout le monde sait que la magie et les sorcières n'existent que dans les contes de fées. Non ma famille je la vois jalouse, injuste, mauvaise et pleine d'envie. Ils portent tous le nom d'une femme qu'on a pendu en l'accusant d'avoir justement un don et ironie du sort, eux n'ont rien lorsque l'homme décide d'évoluer. On peut avouer que cela n'est pas juste et que la nature ne fait pas bien les choses. Le pire c'est que si mes parents apprenaient que je suis une mutante, ils ne seraient pas heureux, ils seraient déçus d'avoir sûrement été porteurs mais que le génome X ne se soit jamais déclenché pour eux. Il me brûlerait comme on le faisait pour les sorcières en Europe, le bûcher est tout ce qui m'attend s'ils connaissent la vérité mais je me rassure en me disant que ce texte ne sera pas lu avant un moment et s'il est ouvert c'est que je serais sûrement plus là ou juste un peu dans la merde. On ne sait jamais, je préfère qu'on sache où chercher si je disparais comme ma sœur, je sais que rien ne prouve quoique se soit mais c'est un instinct. Alors pour combler cette jalousie, cette affreuse envie et pour assécher leur désir de pouvoir sur notre petite ville, ils ont créé une case différente secrètement parce que tout le monde connaît ce groupe mais personne ne sait qui les gère. Dans toutes les guerres il y a des méchants et des gentils et honnêtement je pense que mes parents sont des méchants, des affreux, pire que Cruella et Ursulla. C'est comme une école de ninjas mais de mauvais ninjas. Je vais être plus claire, on forme des personnes pour changer les mutants, clairement ? Ma famille reproduit ce qu'on a fait à Salem et qui a fait tant de bruit, on considère  les mutants comme des sorcières, c'est tout à fait le même tableau. Alors certes je fais partie d'une famille de monstres qui ne supportent pas l'idée d'être normaux, je dois rajouter qu'ils sont très conservateurs et que l'évolution ne leur plaît pas du tout, ils ont peur de tout perdre et je sais que cela arrivera. On ne peut pas tuer des gens innocents sans un jour ne pas être puni, on ne peut pas prétendre vouloir le paradis avec du sang sur les mains. Non. Si mes parents ont fait du mal à ma sœur je ne leur pardonnerais pas, je ne me le pardonnerais pas non plus. C'était moi la mutante et elle, elle a juste voulu leur tenir tête, c'était elle l'humaine, cela aurait dû être elle l'enfant parfait pas moi. Elle a juste eu le malheur de tomber amoureuse d'un mutant et de vouloir le défendre, aujourd'hui alors qu'elle fuyait cette famille où j'ai voulu trouver ma place pour me fondre dans la masse, elle ne répond plus à son téléphone, elle est au abonné absent et j'ai peur pour elle. Je m'en veux terriblement, si je n'avais pas tant voulu être normale et non mutante peut-être que j'aurais pu éviter cela, je sais que cela ne sert à rien de me jeter la pierre ainsi. Je vais arranger les choses, je vais la retrouver et avec l'article que je vais sortir, je crois que toutes les personnes comme ma famille tomberont. Je ne suis pas surprise de voir que Salem n'est pas la seule ville désireuse de la disparition des mutants. Je veux faire du bruit et je suis prête à tout pour y arriver. Je suis changée et doucement je deviens la fille que j'ai toujours eu peur d'être.

Fourth Evidence

J'ai suivi les traces de Carrie. L'investigation cela me connaît. Je suis une véritable fouine et j'arrive à me faire passer pour n'importe quoi quand quelque chose en vaut la peine. J'ai pu obtenir la dernière position du téléphone de Caroline. Radcliff, dans le Kentucky. C'est le lendemain de l'annonce de cette nouvelle que j'étais dans ma voiture avec trop de valises et que j'ai mis le cap sur cette ville pour la retrouver. Je mens à ma famille, je leur ai dit que j'étais en train de faire une enquête sous couverture, je crois que pour le moment ce mensonge tient. Aujourd'hui cela fait plusieurs mois que je suis ici. C'est simple cette ville c'est une réplique de Salem et j'avoue que je ne comprends pas ce que faisait ma sœur ici. Récemment j'ai vu que son petit ami avait de la famille ici, je suppose que tout est lié. Pourtant ils n'ont pas vu ni l'un, ni l'autre. Et moi je passe mes nuits réfléchir pour tenter de comprendre comment ma sœur a pu disparaître de la surface de la terre. Radcliff n'a pas que du mauvais, j'ai fait la rencontre de plusieurs personnes. L'une des premières choses que j'ai faite c'est m'engager dans un mouvement d'aide aux mutants, les Uprising, j'espère qu'ils seront aussi une bonne aide pour retrouver Carrie, parce que cela m'obsède. Et puis j'ai fait la rencontre d'un homme. Légèrement plus jeune que moi... beau et rebelle. C'était un soir, quelques semaines après mon arrivée, je rentrais chez moi en voiture lorsque j'ai vu débouler sur la route un homme, j'ai bien failli l'écraser. Il semblait avoir besoin d'aide et je n'ai pas réfléchi. Je me suis penchée pour ouvrir la portière côté passager et je lui ai ordonné de montrer. Il ne s'est pas fait prier. Je ne pensais pas le recroiser, puis le revoir, il est venu m'apprendre à ma battre, contrairement à ce que l'on pourrait penser, non mes parents ne m'ont pas demandés de suivre la formation de chasseur dans leur espèce de secte anti-mutants. Je suis une calamité en sport, je n'ai jamais été douée et Ulysse m'a aidé... puis je l'ai embrassé. Non ce n'était pas prévu, qui peut prévoir ce genre de chose. Je sais que ce n'est pas vraiment le meilleur moment pour faiblir devant un homme. Seulement Ulysse est comme moi, un mutant et j'ai l'impression qu'il me comprend et c'est important pour moi. Je n'ai pas besoin de jouer un jeu avec lui... c'est tout à fait différent mais tellement génial, je crois que je suis déjà accroc à cette vie, cette vie où avec lui je suis moi et personne d'autre. Ulysse c'est aussi peut-être une solution pour retrouver ma sœur, parce que je ne peux pas m'empêcher d'y penser. Au fond de moi je sais qu'il est beaucoup plus.









Dernière édition par Reagan Bishop le Mar 12 Jan 2016 - 23:33, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17661
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 12:59

ah un changement de compte tu connais la maison miss  

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 13:18

Vouis merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 13:36

bon courage pour la refonte de ce perso I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 13:44

aaah rebienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 14:35

Vends nous du rêve, chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 15:33

bon courage pour cette refonte de personnage
rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 3528
SUR TH DEPUIS : 30/04/2015
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 16:08

Rebienvenuuuuue !

_________________


Now I want the water to wash away all my sins
The wind to blow away my thoughts without meaning
The fire to burn away my thickened skin

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Mer 23 Déc 2015 - 16:10

merci I love you
Alex, t'inquiète pas pour ça :roll:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Jeu 24 Déc 2015 - 10:07

rebienvenue et bonne chance pour cette refonte
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Jeu 24 Déc 2015 - 10:24

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Jeu 24 Déc 2015 - 11:26

merci <3


Dernière édition par Reagan Miller le Jeu 7 Jan 2016 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 7339
SUR TH DEPUIS : 25/04/2014
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Jeu 24 Déc 2015 - 18:06

(tu te souhaites la bienvenue à toi-même ? )

Bon courage pour cette refonte en tout cas :keur:

_________________

you matter to me

All of this time I've been keeping my mind on the running away And for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me, Simple and plain and not much to ask from somebody, You matter to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   Jeu 24 Déc 2015 - 20:29

Re-bienvenue parmi nous && bonne continuation pour ce nouveau perso 2.0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )   

Revenir en haut Aller en bas
 

I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )
» Stay-Alive =D
» + ghost keeping me alive.
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» (Jet) ◊ Baby, I'm preying on you tonight, Hunt you down eat you alive, Just like animals
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux-
Sauter vers: