AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (stv, enid) ≈ the measure of things.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: (stv, enid) ≈ the measure of things.   Sam 6 Fév 2016 - 6:05

we'd save soul our world tonight
Les rues étaient agitées, le soleil, à son zénith. La journée était déjà bien entamée, pourtant Dante et Enid venait de sortir de chez eux, émergeant doucement d'une nuit mouvementée. Le regard du mutant se porta avec adoration sur les traits fins de la blonde. Près d'un an qu'il avait rencontré la belle, pourtant son admiration pour la mutante ne faiblissait pas. Il n'était pas amoureux ; du moins il s'en persuadait. Dante était un homme de passion, un homme quand il aimait, aimait avec une ferveur inégalée. Il aimait sa famille, chacun de ses frères et chacune de ses sœurs. Enid en faisait parti, voila d'où venait cette étrange extase dont il n'arrivait pas à se détacher depuis leur rencontre. Fasciné par ce visage, par son sale caractère et encore plus par la puissance sans nom de son pouvoir. Pourtant quand il se laissait bercer par ses traits sensuels, il doutait plus que jamais de la nature de ses sentiments. Des doutes qu'il prenait grand soin de camoufler sous d'espèces couches d'indifférence, qu'il noyait dans les plaisirs charnels d'une idylle d'une nuit.

Pourtant, sous les rayons du soleil déjà brulant de ce mois de juin, Dante ne pu s'en empêcher. Marchant côte à côte, sa main vînt trouver celle de la jeune Belmont, ses doigts s'entrecroisant aux siens avec toute la douceur du monde. Toute cette affection qu'il avait pour sa précieuse protégée, Dante ne savait pas quoi en faire. Il se sentait perdu, un sentiment auquel il était étranger depuis des années. Il avait l'habitude de tout avoir sous contrôle, le destin n'avait plus sa place dans ce monde qu'il pouvait contrôler à son bon vouloir ; mais avec elle ? Avec elle c'était différent. Jamais il n'utiliserait son pouvoir sur elle. Et ça lui faisait foutrement peur de ne pas pouvoir contrôler cette dévotion qu'il avait l'un pour l'autre. Un tableau qui peignait une romance maladroite, que ni l'un ni l'autre ne savait gérer. Un tableau parfait que vint tâcher un grossier personnage qui n'avait aucune idée de ce dans quoi il s'embarquait. « Wow, regardez-moi ça ! » souffla un jeune homme au costume mal coupé, à peine la vingtaine, qui ajouta à cela un sifflement peu flatteur en direction d'Enid. Autour de bras droit, un brassard rouge sang. Un membre du Gunpowder Squad. « Qu'est ce que tu en dis : tu abandonnes le grand-père et tu m'accompagnes prendre un verre. Je te promet une soirée que tu n'es pas prêt d'oublier, sweetheart. » Un large sourire s'étala sur les traits de Dante ; lui qui n'avait rien à faire de sa journée, il avait trouver de quoi s'occuper. Ces derniers temps, c'était devenu presque trop facile de trouver un con à emmerder. Il tourna un regard malin vers son amante. « Enid, si le jeune homme veut une soirée qu'il n'est pas prêt d'oublier, peut-être qu'on devrait l'inviter à la maison. Tu ne penses pas ? » lança-t-il sous le regard perdu du gamin. A entendre le mutant, on aurait cru un enfant le matin de noël, découvrait avec extase le cadeau qu'il venait de recevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (stv, enid) ≈ the measure of things.   Mar 9 Fév 2016 - 18:01

you bring good to my lonely life, honestly, it's hard for me to look into your eyes, when, I say that I would be nothing without your love, i feel the rush and it's amazing
the measure of things
≈ ≈ ≈
Il semblait à Enid qu’elle n’avait jamais eu une vie avant Dante. Comme si toutes les années précédant sa rencontre avec cet homme avaient disparus dès qu’elle avait posé les yeux sur lui – ces années n’avaient plus aucune importance pour elle. Le reste du monde n’avait aucune importance pour elle. Il n’y avait que Dante, et sa famille. Son adoration pour l’homme dépassait tout entendement, et tout raisonnement, mais la jeune femme s’en fichait royalement. Elle ne pouvait s’empêcher d’aimer avec ardeur chaque aspect de sa personne, de s’éprendre davantage de lui à chaque minute qui passait, à lui voler un baiser ou une caresse dès qu’il le voulait bien. Ses sentiments pour lui dépassait même le simple amour – c’était une admiration, une dévotion, une passion. Dante, le beau Dante, le grand Dante, le puissant Dante. Ils avaient passés la nuit étreints, plongés dans une profonde tendresse, et alors qu’ils marchaient simplement dans la rue, leurs regards se croisèrent et Enid ressentit brutalement toute la sensualité, toute l’ardeur de leurs sentiments vis à vis de l’autre. De toute sa vie, Enid ne s’était jamais sentie aussi puissante, aussi en vie. Le soleil brillait haut dans le ciel, et ils n’échangeaient pas un mot – nul besoin, Dante savait déjà tout d’elle. Il lui semblait qu’il pouvait lire en elle, et la comprendre, et l’aimer, à sa manière.  Il la regardait comme si elle était un ange, et son coeur battait la chamade comme une jeune fille à chaque fois. Elle comprenait et saisissait cette dévotion qu’elle ressentait envers Dante – mais parfois, elle se surprenait à ne pas la contrôler, et à ne pas savoir la lui montrer. Tout comme ils étaient parfois en parfaite synchronisation, comme à ce moment-là dans le centre-ville de Radcliff, parfois ils étaient étrangement déconnectés, déboussolés par cette ferveur. Mais Enid n’aimait guère songer au passé, et gardait les yeux fixés sur l’avenir. La main de Dante glissa dans la sienne, et elle lui adressa un sourire tendre.

“Wow, regardez-moi ça!” Les paroles tirèrent Enid de sa rêverie amoureuse, et son regard se porta sur le jeune homme qui venait de lui adresser la parole. Elle remarqua son allégeance, grâce au tissu rouge accroché à son bras, mais ne sourcilla pas. Hunter, membre du petit squad du maire, peu importe – sa main était accrochée à celle de Dante, elle ne risquait rien, pas avec lui. Et de toute manière, ces gens-là ne lui faisait pas peur. “Qu’est ce que tu en dis : tu abandonnes le grand père et tu m’accompagnes prendre un verre. Je te promet une soirée que tu n’es pas prêt d’oublier, sweetheart.” Les lèvres d’Enid s’étirèrent légèrement et son sourcil droit s’arqua sous l’amusement. Bientôt le regard de Dante se tourna vers elle – il souriait également, tout aussi amusé, peut-être même plus. “Enid, si le jeune homme veut une soirée qu’il n’est pas prêt d’oublier, peut-être qu’on devrait l’inviter à la maison. Tu ne penses pas ?” Dante semblait tout simplement ravi qu’elle se soit fait accosté de cette manière. Enid garda son sourire, ses yeux plongés dans ceux de Dante. “Je crois que c’est une excellente idée.” Elle ne savait pas ce que Dante avait en tête, mais elle était fébrile de le découvrir. Et puis, une idée lui traversa l’esprit – autant qu’elle s’amuse un peu aussi. “Mais, mon coeur, tu oublies que nous avons terminé tout le vin hier soir. Ce serait impoli d’inviter ce charmant jeune homme sans avoir à lui proposer quelque chose à boire, n’est-ce pas ?” Elle retourna son regard vers le membre du Squad, sourire enjôleur et yeux doux. “Je pense qu’une bouteille de Screaming Eagle fera l’affaire, qu’en dis-tu darling ?” Son vin favori – un américain, de Napa Valley, coûtait presque 3000$ la bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
 

(stv, enid) ≈ the measure of things.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Orange Spice and all things nice
» Enid Blyton
» 10 Things I Hate About You
» All things O'Natural
» Appel pour un projet - 100 happy things
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: anciens events-
Sauter vers: