AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (12). SHOOT A GUN AND RUN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 46349
SUR TH DEPUIS : 15/02/2015
MessageSujet: (12). SHOOT A GUN AND RUN.   Sam 20 Fév 2016 - 14:55


12. SHOOT A GUN AND RUN
I'm not afraid of God, I am afraid of Man.


RADCLIFF (KENTUCKY): JUIN 2015

La nouvelle était tombée dans les news quelques jours plus tôt : Thaddeus Lancaster avait été destitué de son rôle de maire. Parmi les nombreuses infractions à la constitution américaine qu'il avait pu commettre durant son mandat, il y en avait une qui avait permis de le mettre sur la touche. Humble, confronté à des accusations qu'il ne pouvait pas démentir, il avait accepté de se confronter au vote de la population de Radcliff. Il l'avait dit, haut et fort, c'est au peuple de choisir qui il veut comme Maire. Persuadé que personne n'oserait se présenter à la mairie de toute façon, il ne voyait ces élections que comme un léger contre temps dont il se remettrait bien vite. Pourtant, contre toute attente, sortie de nulle part, une autre candidate s'était présentée. Isolde Saddler. Insurgency, encore une fois bien motivé à mettre définitivement Thaddeus sur la touche. Autrement qu'avec une balle entre les deux yeux. C'était un accord passé avec Uprising, faire les choses d'une manière plus pacifiste. Une alliance scellée entre les deux groupes et encore inconnue du reste du monde. Qu'importait la petite tête blonde en face de lui, Lancaster était ce genre d'homme à ne pas se laisser abattre, c'était perdu d'avance pour cette gamine, alors autant la jouer fair-play.

Le discours de Thaddeus Lancaster


Le monde est en guerre.

Il est inutile de le nier.

Chaque jour, chacun d'entre vous livrez un combat. Chaque jour, vous vous levez, sortez vos armes et vous vous battez. Chaque jour est un champ de bataille. Je comprends que vous soyez fatigués de vous battre. Je comprends que vous soyez las de devoir sortir de chez vous sur la pointe des pieds, par peur pour votre sécurité, pour celle de vos enfants, pour celle de ceux que vous aimez. Je comprends votre inquiétude, je comprends votre peur ! Je la comprends, car je la vis tous les jours. Ma fille a été l'une des premières victimes de cette guerre. Et chaque jour, le nombre de victimes s'agrandit. Radcliff, je déclare que ça suffit ! Il est temps que cette guerre cesse. Qu'il n'y ait plus de victimes, et que les coupables subissent la justice qu'ils méritent.

Je n'ai cessé de travailler pour rendre cette ville meilleure. Les nombreuses mesures que j'ai instauré pour assurer la sécurité de nos rues, pour assurer votre sécurité, en sont la preuve. La quarantaine. Le couvre-feu. Le numéro vert. Le vaillant Gunpowder Squad. Toutes ces mesures ont aidés à garder l'ordre à Radcliff ! Sans elles, je peux vous garantir que le nombre de victimes serait plus grand. Nous travaillons chaque jour pour tenter d'écraser cette menace, cette bactérie, ce virus qui fait de notre ville un champ de bataille ! Débarrassés de cette menace, nous serions libre ! Et je vous promets, de travailler avec encore plus d'acharnement, jour et nuit, pour définitivement exterminer cette peste qui, depuis trop longtemps, gruge et détruit notre précieuse ville ! Le temps n'est plus au demi-mesures. Le temps est venu pour les mesures drastiques que cette épidémie demande.

Citoyens de Radcliff, je sais que vous êtes fatigués. Je sais que le doute s'insinue dans vos esprits. Je sais que croyez peut-être que j'ai occupé ce poste trop longtemps. Mais mes chers co-citoyens, je vous garanti que je suis la seule personne qui sera prête à faire ce qui est nécessaire. Voulez-vous vraiment d'une enfant, d'une femme sans expérience, à la barre d'une ville qui nécessite un bras de fer, un esprit de ciment, et une volonté de métal ? Non ! Vous avez besoin de quelqu'un qui sait ce qu'il fait, et cette personne est devant vous en ce moment. Je sais ce dont Radcliff a besoin. Je connais Radcliff. Je vous connais, vous. Je suis celui qui saura ramener l'ordre dans votre belle ville, car je suis prêt à faire le nécessaire. Je suis prêt à tout pour vous.  

Les dégénérés n'auront plus d'excuse. Plus d'échappatoire. Ils seront attrapés, et bientôt les rues de Radcliff en seront débarrassés. À ce moment là, pourrons nous respirer librement. À ce moment là, pourrons nous redevenir qui nous sommes vraiment. Radcliff, il est temps. Vous savez qui je suis. Vous savez ce que j'ai fait. Vous savez ce que je suis prêt à faire. Et j'ai foi en vous. Je sais que vous prendrez la bonne décision. Pour cette ville, pour ceux que vous aimez, pour vous, et pour le reste du monde.

Le discours d'Isolde Saddler


Radcliff  n’est plus ce qu’elle était. On se souvient tous pourtant, de cette petite ville où il faisait bon vivre, où les habitants étaient solidaires. Une ville dans laquelle on pouvait traverser la rue sans avoir peur du reste du monde. Une ville dans laquelle on pouvait se faire confiance les uns les autres. Cette Radcliff n’existe plus aujourd’hui, mais ensemble, nous pouvons la rebâtir. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que la sécurité règne de nouveau dans les rues de la ville. Nous pouvons nous débarrasser de la terreur qui nous oppresse au quotidien. Pour y parvenir, je propose de rétablir la justice et l’égalité dans nos rues.

Depuis trop longtemps, on juge les personnes en fonction de leur appartenance ethnique, de leur religion, de leur sexualité et pour tellement d’autres raisons. Depuis peu, on a commencé à se juger les uns les autres à cause d’une mutation génétique dont personne n’est responsable. C’est de là que sont partis les conflits qui ont ravagé notre ville. Il est important, pour rétablir l’ordre à Radcliff d’arrêter ces jugements et de commencer à considérer son prochain comme un être humain avant tout. Laissons tomber les ethnies, les sexualités, les religions ou les génomes, pour enfin s’arrêter sur ce qui est le plus important. Nous sommes tous humains. Nos différences font nos originalités, nos points communs notre solidarité. Cessons de se juger et apprenons à vivre ensemble, dans l’égalité. La tolérance est une valeur importante à laquelle on devrait s’accrocher, elle est à la base d’un respect que tout le monde mérite d’obtenir de la part de ses concitoyens, mais on ne peut attendre des offres qu’ils nous respectent si on ne commence pas par respecter les autres. C’est un travail important, une notion primordiale pour nous permettre de vivre ensemble, dans la paix.

Nous sommes égaux. C’est pourquoi, retravailler la notion de Justice à Radcliff est primordial. La justice est un principe moral de la vie sociale fondé sur la reconnaissance et le respect du droit des autres. L’idée de justice fait référence sinon à l’égalité, du moins à l’équilibre dans les relations entre les hommes : la justice implique la proportion et la stabilité. La justice, c’est aussi faire respecter des lois qui s’appliquent à tout le monde. Alors arrêtons de laisser des hommes et des femmes se faire assassiner sous des prétextes qui ne sont ni justes, ni moraux. Ne laissons pas les crimes impunis, quels qu’ils soient et qu’importe qui a pu les commettre. Tout le monde, absolument tout le monde devrait être jugé de la même façon. Pour qu’on arrête de craindre pour nos vies en mettant le pied dehors, assurons-nous qu’aucun crime ne sera impuni.

Et puisque la justice ne marche pas sans droits et devoirs, il est nécessaire d’agir pour récupérer les droits dont nous sommes privés depuis trop longtemps. Levons le couvre-feu qui nous empêche de vivre en liberté. Levons cette quarantaine qui nous bloque entre quatre murs comme si nous étions en prison. Nos libertés sont importantes, luttons pour qu’elles nous reviennent, qu’enfin nos vies redeviennent celles qu’elles sont censées être. Justes, équitables, libres. Ensemble, levons nous pour la justice et rendons à Radcliff la splendeur qu’elle mérite.

_________________
the dark will turn into the sunlight.
You and me against the world, Like a little boy and girl. There were monsters beneath our bed And we were scared until we taught them all to sing and then we had a laugh instead. You and me on stormy seas It had brought us to our knees There were dangers, all around And we were frightened by the wind and when it blew until it blew us to dry ground.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(12). SHOOT A GUN AND RUN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les salles de shoot
» [La Croisade de Feu] Rock and shoot
» le gaz hilarant
» FPS Shoot
» (Reprise)Shoot to Thrill - AC/DC
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: vie du forum :: dark past :: intrigues :: chapitre un-
Sauter vers: