AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I scream and shout to make you leave (elsa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: I scream and shout to make you leave (elsa)   Ven 28 Oct 2016 - 15:18


Elsa et Darian

I scream and shout to make you leave


Quand du bruit se fait entendre derrière sa porte d'entrée, Darian est accoudé au plan de travail de sa minuscule cuisine. Crispant et décrispant sa main gauche, il tente de faire disparaître les dernières traces de sa mutation. Cette ombre qui semble lui ronger la peau, filant contre son épiderme avec autant de douceur que d'agressivité, tant et si bien que le policier n'a aucune idée de la façon d'aborder les choses. A la place, il cherche à se calmer. Le conseil d'Adrian lui sert bien, finalement. Une heure plus tôt, le blond a été une nouvelle fois témoin impuissant de ce spectacle stupéfiant. L'ombre qui lui colle à la peau se concentre petit à petit vers sa main, remontant avec une tendresse terrifiante le long de son bras, privant Darian de mouvement trop brusque, voire de porter son attention sur quoi que ce soit d'autre. Un instant avec l'esprit ailleurs et il ne sait pas ce qui peut se passer. Personne ne peut savoir. Alors, pour le moment, perdu, le Segelbacher n'a d'autre moyen que d'être un peu moins présent au travail, pour tenter de trouver un moyen de régler les choses seul, d'où ce jour de congé anticipé, en plein milieu de la semaine.

Les coups qui résonnent contre sa porte le font sursauter. Darian ne s'imaginait pas recevoir de la visite en pleine journée, si bien que ses sourcils se froncent immédiatement à cause de la légère appréhension qui le gagne. Aujourd'hui est son jour de repos, il n'est pas censé voir qui que ce soit. Pire, le policier a pris la mauvaise habitude d'essayer de repousser tous les moments qu'il pourrait avec les personnes qui lui tiennent à cœur. Depuis l'incident avec Adrian, le trentenaire préfère rester prudent. Chaque jour, Darian se lève avec la même rengaine en tête : qui va-t-il blesser ? Alana, Elsa, Ezekiel ? D'autres inconnus ? D'autres pères de famille, d'autres mères de famille, des enfants ? Qui sa mutation va bien pouvoir effrayer, déstabiliser, à nouveau ? Le Segelbacher ne préfère même pas y penser. Son objectif est qu'un problème comme celui qu'il a provoqué la dernière fois, en pleine rue, ne se reproduise jamais. Et pour ça, il doit parvenir à repousser les autres. Les personnes qui veulent l'aider en priorité, telles Alana et sa sœur. Les deux sont malheureusement dotées de la même détermination à mettre son plan à l'eau. Quand il ne s'agit pas d'Alana, qui joue sur le fait qu'à présent ils peuvent être ensemble, que plus rien ne les retient, plus depuis qu'ils ont passé cette merveilleuse nuit tous les deux, coupés du monde, Elsa lui rappelle qu'elle est là pour lui. Elle n'est réduite, à cause de son refus catégorique de la laisser approcher, à des messages ou des appels, dernièrement, toutefois Darian sait très bien que ça ne va pas durer. Et c'est aussi pour cette raison qu'il aime sa petite sœur, le policier, malgré sa tendance à ne jamais écouter ce qu'il lui rabâche depuis plusieurs semaines à présent.

D'ailleurs, quand il se décide enfin à aller ouvrir la porte d'entrée de son appartement, la surprise n'est pas totale. Il aurait dû s'en douter. D'instinct, ses lèvres se serrent, ses mâchoires se contractent. Il ne peut pas empêcher un sourire triste de se glisser sur ses traits pour la saluer, avant qu'il ne se mette à secouer la tête, se décalant légèrement sur le côté pour la laisser entrer. Ce n'est pas ce qu'il veut, mais il est incapable de penser une seule seconde à lui claquer la porte au nez. Prenant soin de veiller à ce qu'aucune ombre ne prenne trop d'importance au niveau de ses mains, d'un coup d'oeil discret, Darian finit par ouvrir la bouche. - Qu'est-ce que tu fais là ?, qu'il questionne sa cadette, avant de s'avancer en direction du salon. Ce dernier a pris des couleurs, depuis la dernière fois qu'elle est venue. Alana n'a pas résisté à l'envie de redécorer un peu l'endroit, et le Segelbacher l'a observée faire en silence, absorbé dans la contemplation de sa personne à ses côtés plutôt que sur ce qu'elle avait en tête pour rendre cet appartement plus chaleureux. Tant que sa pe... Tant qu'Alana ne touche pas aux quelques soliflores qu'il a entreposés ici et là, elle peut bien faire ce qu'elle veut, Darian ne dira strictement rien. - J'ai pas trop le temps de parler... La voix du trentenaire s'efface après ces derniers mots. Il n'a pas envie de se montrer désagréable, loin de là, mais il n'y a que de cette manière qu'Elsa comprendra qu'il vaut mieux le laisser tranquille.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I scream and shout to make you leave (elsa)   Lun 7 Nov 2016 - 6:14


I scream and shout to make you leave
— Darian Segelbacher & Elsa Segelbacher —
Come and find me in the dark now. Everyday by myself I'm breaking down, I don't wanna fight alone anymore. Bring me out From the prison of my own pride [...] I need a hope I can't deny, In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own — on my own.

Elle s'apprêtait à partir pour le Québec. Quelques jours en compagnie de Malachi loin de toutes les emmerdes de cette ville. Mais avant de partir, elle désirait rendre visite à son frère. Il se montrait plus distant que jamais et Elsa ne le supportait pas. Darian avait toujours eu ce genre de comportement mais y'avait quelque chose de différent depuis quelques temps. Elle ne saurait identifier quoi au juste. Alors elle ne comptait pas quitter le pays sans être certaine que son grand frère allait bien. Parfois, elle avait même l'impression que c'était elle l'aînée entre eux tellement Darian pouvait agir comme un grand gamin parfois. Elsa, elle avait toujours été très responsable et débrouillarde. Darian avait toujours été un esprit plus sauvage. Et elle l'adorait pour cela. Ils se complétaient bien après tout. Ensembles, ils étaient les deux moutons noirs des nobles chasseurs Segelbacher. Il n'y avait que sur lui qu'elle avait toujours pu compter. Et l'inverse était pareil alors elle comptait bien lui montrer qu'elle serait toujours présente pour lui même si elle s'absentait pour quelques jours loin d'ici. Ce n'était pas la première fois qu'ils allaient être séparés par une longue distance mais pour la belle, c'était la première fois qu'elle quittait le pays alors ça lui faisait tout bizarre. Elle se présenta donc à l'appartement du jeune homme et cogna sans s'annoncer. De toute façon, elle savait que même si elle l'avait averti, il aurait trouvé une excuse pour ne pas avoir à la voir. S'il fallait s'imposer, elle n'allait pas hésiter et c'était justement la raison qui l'amenait sur le pas de sa porte. Après quelques instants, la porte s'ouvrit sur son frère qui la laissa entrer alors qu'elle lui souriait doucement.

" Qu'est-ce que tu fais là ? J'ai pas trop le temps de parler... "

Elle fut un peu choquée de cet accueil plutôt froid et perdit tout de suite son air ravi. Elle lui tourna le dos pour ne pas qu'il puisse voir à quel point elle était vexée. Elle se contenta d'aller vers le salon qui donnait sur l'entrée et s'appuya contre le dossier de son fauteuil.

" Tu me dis même plus bonjour ? "

En jetant un coup d'oeil à l'appartement, la blonde ne put s'empêcher de remarquer la décoration plus vivante que d'ordinaire. Elle s'était interdit de se mêler des affaires de son frère, incluant sa décoration mais apparemment, une autre femme était passée par là. Si elle n'était pas légèrement agacée par l'attitude de son frère, elle serait probablement en train de sourire à une telle vision. Apparemment, Alana ne semblait pas vouloir laisser Darian tranquille. Tant mieux, il ne pouvait certainement pas tenir à distance tous ceux qui tenaient à lui. Elsa, sa soeur, celle qui tenait à lui plus que tout le reste. Était-ce une façon de l'accueillir chez lui ? Certainement pas et elle se mordit la lèvre pour ne pas en rajouter.

" Je venais seulement voir comment tu allais et t'annoncer que je pars pour quelques jours au Québec avec Malachi. "

Elle se retournait au moment de dire ses quelques mots pour enfin faire face à son aîné. Elle venait de croiser les bras, par instinct plus qu'autre chose. Darian et elle avaient toujours été très proches. Fut un temps où elle pouvait deviner chacune de ses pensées secrètes mais maintenant qu'il s'entêtait de la tenir à distance, elle avait l'impression de le perdre. Peut-être que partir au Québec n'était pas une bonne idée finalement...

" Qu'est-ce qu'y a, Darian ? Fais pas comme si de rien n'était, t'as jamais été comme ça avec moi avant. "


Dernière édition par Elsa Segelbacher le Mar 21 Fév 2017 - 4:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I scream and shout to make you leave (elsa)   Mer 21 Déc 2016 - 21:50

Darian essaie de ne pas penser au sourire qui vient de s'évanouir sur le visage de sa sœur. Une fois à quelques pas d'elle, reculé, c'est plus facile. Il n'a plus trop le sentiment d'être un mec horrible avec Elsa, qui ne la mérite pas en tant que jeune sœur attentionnée, ou alors... justement, ce sentiment, cette impression horrible, elle l'assaille tout d'un coup. Brusquement, face à la désillusion de la blonde, le Segelbacher ne peut que comprendre qu'il a encore fauté. Toutefois, il n'y peut rien. Il ne veut pas faire de mal à Elsa. Il ne veut pas la rendre malheureusement, non plus, d'où son dessein de la tenir à distance assez longtemps, le temps que les choses se calment. Le temps que sa mutation cesse de faire n'importe quoi et qu'il parvienne à la maîtriser, ne serait-ce qu'un peu. Il ne demande pas grand chose, Darian, juste du temps. Il sait qu'il peut sembler abrupte dans sa façon d'être, qu'il n'est jamais des plus agréables, surtout quand les choses vont mal pour lui, mais il n'y peut rien. En général, il n'y a que de cette façon que les autres comprennent. Enfin, les autres, sauf Elsa, ou encore Alana. Elles, elles sont aussi bornées que lui. Elles sont d'une trempe qu'il n'a jamais atteint après toutes ces années, une trempe qui l'impression toujours plus, jour après jour.

La remarque de sa cadette, d'ailleurs, elle ne manque pas de ternir à son tour le peu de vie qui pouvait se trouver sur le visage de Darian. Baissant les yeux au sol, il sent son cœur se faire lourd. Il déteste sentir la rancoeur dans le fond de sa voix, mais il n'a là que ce qu'il mérite. - Désolé... est la seule réponse qu'il parvient à prononcer. Au final, il se met à croiser les bras, comme pour se protéger de ce qui peut se passer ensuite. Le moindre reproche sera paré au mieux, mais bel et bien entendu. De la même façon, si cela peut aider Elsa à comprendre qu'il a juste envie de se retrouver seul une bonne fois pour toutes, alors pourquoi pas. Son poignet gauche commence à le brûler, à le démanger doucement, ce qui n'est pas bon signe. - Il n'y a rien, Elsa, je t'assure. Le regard bleuté du policier se relève dans celui de sa sœur. Faites qu'elle le croit. Il ne peut pas se montrer plus crédible. Bien que ça ne soit en aucun cas la vérité, Darian se dit que c'est le moment de tenter le tout pour le tout. Elsa ne peut pas rester ici, elle doit partir. En plus, si elle doit préparer son voyage qui approche avec Malachi, elle n'a pas de temps à perdre avec lui.

Un sourire doux réussit à se glisser sur les lèvres du Segelbacher. Une première façon de rassurer Elsa. Une attitude avenante qu'il ne parvient à avoir avec elle que quand les choses sont réellement sincères de son côté ; et ce qu'il pense de son futur voyage avec Malachi l'est. - Je suis content pour toi et Malachi. Puis il se met à secouer la tête, car il connaît sa sœur par cœur, elle ne s'arrêtera pas là. - Je veux pas que tu t'inquiètes pour moi, Elsa, vraiment. Je suis juste fatigué en ce moment mais y'a rien de grave. Mais il sent dans son regard aussi clair que le sien qu'elle n'en croit pas un mot. Elle n'en croit pas un mot et elle va finir par lui faire savoir, à sa manière. Serrant les poings, Darian déplie les bras doucement. Il a besoin de voir si les choses sont en train de s'aggraver au niveau de ses mains ; c'est désormais l'élément révélateur de l'éveil de sa mutation. Et, au sol, son regard remarque que son ombre perd petit à petit de sa taille, à ses pieds, qu'elle se replie lentement sur elle-même, sans qu'il ne puisse rien contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I scream and shout to make you leave (elsa)   Mar 21 Fév 2017 - 6:08


I scream and shout to make you leave
— Darian Segelbacher & Elsa Segelbacher —
Come and find me in the dark now. Everyday by myself I'm breaking down, I don't wanna fight alone anymore. Bring me out From the prison of my own pride [...] I need a hope I can't deny, In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own — on my own.

L'allemande connaissait son frère par coeur. Mieux qu'elle se connaissait elle-même. Elle était habituée à ses regards fuyants, c'était lui après tout qui était parti pendant deux ans voyager à travers le monde. Parfois, elle lui enviait sa solitude. Avec Uprising, elle était sans cesse entourée de gens et bien souvent, ils la regardaient comme si elle était une petite chose qui allait briser. Le même regard que sa mère avait pour elle. Au moins, son frère n'avait pas eu une pitié déplacée à son égard. Il était un grand frère protecteur, certes, mais c'était normal. Quand Darian s'excuse, elle hausse un peu les épaules.

'' C'est correct. ''

Il avait l'air d'un gamin qui se faisait gronder par sa mère et parfois, c'était vraiment l'impression qu'elle avait quand elle parlait à son aîné. Et dire qu'il était censé être plus vieux. En même temps, elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle lui pardonnait toujours tout. Car elle était bien la seule à savoir ce que ça faisait de grandir dans la famille Segelbacher. Leur mère n'était pas la plus démonstrative du monde.

'' Je me permets de douter. La dernière fois que tu as agi comme ça, c'était après le dépista-- ''

Son intuition était la bonne puisque quelques instants après, elle vit l'ombre de son frère changer alors qu'elle suivait son regard sur ses mains puis le sol. Elle n'en croyait pas ses yeux. Est-ce qu'elle venait d'halluciner ? Venait-elle vraiment de voir l'ombre de Darian bouger ? Alors que son aîné semblait paniquer, la blonde était fascinée, voir même excitée. Son regard s'illumina, comprenant enfin ce qui se passait. Darian était distant car il venait de découvrir sa mutation et il craignait de la blesser. Elle n'avait pas besoin de don de télépathie pour comprendre les pensées de Darian en un rien de temps.

'' Oh mon dieu ! Tu as découvert ton pouvoir ?! Fais-moi voir. ''

Elle se retenait de se jeter dans ses bras et de sauter sur place car elle savait comme ça pouvait être alarmant de découvrir son don. Elle n'avait rien compris quand elle s'était retrouvée dans son cours en quelques secondes alors qu'un instant plus tôt, elle refermait la porte du manoir familial derrière elle. Elle avait bien failli heurter un tas de passants et à la vitesse où elle allait, probablement qu'elle aurait blessé quelqu'un, voir pire. Alors même si elle souriait à pleins dents, elle gardait ses distances pour laisser Darian respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I scream and shout to make you leave (elsa)   Dim 9 Avr 2017 - 21:55

Lorsque Darian voit le regard d'Elsa s'illuminer, le bleu de ses iris prenant soudain une teinte des plus électriques, le policier sait qu'il est fichu. Si sa sœur réagit de la sorte, c'est qu'elle a compris, c'est qu'il a très mal joué le rôle de celui qui n'est pas assez en forme pour l'accueillir chez lui aujourd'hui. Quel con. Et lorsque sa cadette prononce les mots que Darian aurait préféré ne jamais entendre, il ne peut s'empêcher de fermer un instant les yeux, pour tenter de prendre un peu de recul sur cette situation qui le dépasse déjà bien trop. Toutefois, il n'a pas le temps de perdre plus de temps que l'enthousiasme de sa sœur le fait reculer d'un pas brusque. Un geste qu'il préfère d'habitude éviter lorsque sa mutation commence à s'éveiller, surtout en présence d'une personne comme Elsa, si chère à ses yeux.- Non !, qu'il s'exclame, non pas dur mais prévenant. Il n'a pas envie de la blesser ou de devoir l'emmener à l'hôpital parce que son ombre et ce qu'il est capable d'en faire du bout des doigts aura été beaucoup beaucoup trop loin pour qu'il puisse avoir le temps de pouvoir maîtriser quoi que ce soit. - Non, Elsa, recule, j'ai blessé quelqu'un la dernière fois, il est hors de question que ça recommence avec toi. Au moins, elle est au courant. Cette rencontre avec cet Adrian en pleine rue, alors que l'homme était accompagné de sa petite fille, cette blessure qu'il lui avait infligé sans le vouloir, c'était un événement que Darian avait choisi de garder pour lui.

Tout comme l'apparition de cette mutation que policier ne parvient même plus à préserver du regard des autres à présent. Un enchaînement des événements qui le déstabilise plus que tout autre chose, lui qui aime avoir le contrôle sur un maximum de pans de sa vie, pour éviter de tout perdre, comme avant. - Comme si j'avais envie d'avoir Malachi sur le dos après..., que Darian cherche à plaisanter. Sauf que son sourire crispé et son rire inexistant ne font pas le poids face sa nervosité croissante. - Faut juste que... ça passe, faut que ça se calme tout seul, c'est tout..., qu'il ajoute, choisissant de se concentrer sur son ombre qui a désormais envahit une grande partie de ses mains, et sans doute ses avant-bras, si les manches de son pull s'étaient avérées relevées. Mais elles ne le sont pas, et le Segelbacher en est presque soulagé.

Il est perdu, tout d'un coup. Darian ne sait plus comment présenter les choses, il n'a pas idée de comment faire fuir sa sœur avant qu'un drame n'arrive par sa faute. Darian a peur, si peur de faire du mal autour de lui, qu'il préfère s'infliger en silence les pires souffrances plutôt que de demander de l'aide. Même à Elsa, même à Alana. Oui, le policier est encore un peu persuadé qu'il peut se sortir de toute cette situation seul, que la maîtrise de cette mutation malvenue viendra avec le temps, qu'il ne risque rien s'il continue à mener sa vie comme avant. Juste comme avant. Parce que c'est comme ça que ça marche, pas vrai, Elsa ? - Je sais juste pas comment..., que Darian râle entre ses dents, alors qu'il tente de s'avancer prudemment vers le plan de travail de la cuisine, dans son dos. Malheureusement, dans la manœuvre, sa main tremblante se déplie quelque peu, l'ombre fond sur sa personne, sur le sol, le long de l'îlot central de la cuisine, glisse sur le plan de travail, et l'un des vases apportés par Alana, la dernière fois qu'elle est venue ici, se retrouve affublé d'une fêlure massive et soudaine. Bruyante. Horrifié, le Segelbacher jette un bref coup d'oeil en direction de sa cadette, pour s'assurer qu'elle n'a rien. - J'suis désolé, j'voulais pas faire ça Elsa...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I scream and shout to make you leave (elsa)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I scream and shout to make you leave (elsa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Make Up For Ever
» Rouge Artist Intense Make Up For Ever
» Palettes Make up For ever
» Commander chez Make up Atelier
» formes des make up
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: