AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 some roses have steel thorns (EVELYN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: some roses have steel thorns (EVELYN)   Mer 23 Nov 2016 - 20:27

some roses have steel thorns
EVELYN & SCARLETT

Il y avait des matins où Scarlett n'avait tout simplement pas envie de se lever. Des matins où elle aurait aimé pouvoir mettre le temps sur pause, rien que pour profiter encore un peu de la perfection du moment. L'appartement était encore silencieux, les premiers rayons du soleil transparaissaient à peine à travers les rideaux de la chambre. Blottie dans les bras de son fiancé, Scarlett profitait de la chaleur de son corps qui irradiait contre le sien, de son souffle chaud dans son cou... Se réveiller dans les bras de Caleb, c'était comme se réveiller dans son propre petit coin de paradis. Elle n'aimait rien de plus que ces journées où elle pouvait se prélasser au lit avec lit, avec Garrett entre eux quand le petit réclamait leur attention. Ces moments lui rappelaient que malgré tout, la vie était belle, et que beaucoup, beaucoup de choses valaient la peine que l'on lutte pour elles. Caleb était pour Scarlett une revanche sur la vie, sur l'année écoulée qui avait tout eu du cauchemar pour la jeune Anglaise. Il était la preuve en chair et en os que les choses pouvaient toujours s'arranger, qu'il ne fallait pas cesser de lutter et garder espoir. Alors naturellement, elle avait du mal à quitter ses bras le matin, d'autant plus que Caleb la serrait toujours contre lui comme s'il craignait qu'elle ne disparaisse au beau milieu de la nuit. En faisant de son mieux pour ne pas tirer son fiancé de son sommeil, Scarlett tendit la main vers la table de nuit pour attraper son téléphone et jeter un coup d’œil à l'heure. Six-heures trente. Il lui restait donc une petite demie-heure avant de devoir glisser hors des draps, pour s'occuper de son fils, se préparer pour sa journée, et filer à l'hôpital. Ayant bien l'intention de profiter de ces trente minutes jusqu'à la dernière seconde, elle se retourna dans les bras de Caleb pour pouvoir enfouir son visage dans son cou, et glisser ses bras autour de lui. Comme toujours, le réveil sonna au moment où Scarlett recommençait à somnoler, et dut batailler une bonne minute avec son fiancé pour qu'il la lâche – promis, elle se dépêcherait de retourner se réfugier dans ses bras une fois leurs journées respectives terminées.

Réglé comme du papier à musique, Garrett avait réclamé son biberon sa mère à peine sortie du lit, et c'était avec sa seule main libre que Scarlett avait préparé leur petit-déjeuner. Elle avait avalé son café et son bol de céréales pendant que son fils buvait goulûment son lait, puis elle lui avait donné sa compote de fruits et ses biscuits avant d'aller l'habiller ; non sans avoir programmé la machine à café pour que Caleb n'ait plus qu'à appuyer sur le bouton une fois qu'il aurait émergé à son tour. Elle avait ensuite habillé Garrett et l'avait laissé jouer dans son parc un moment, le temps qu'elle-même se prépare. Scarlett n'était pas du genre à passer des heures et des heures dans la salle de bain, mais son métier exigeait d'elle qu'elle ait tout de même une apparence soignée, alors elle mettait toujours un point d'honneur à être plus que présentable, et tant pis si elle devait se battre de longues minutes avec sa chevelure cuivrée. La dernière touche de maquillage apposée sur son visage, elle n'avait plus eu qu'à se débattre avec Garrett pour lui enfiler son manteau et ses chaussures, récupérer le sac de ses affaires, et déposer un baiser sur la joue d'un Caleb encore un peu hagard avant de filer pour l'hôpital. À huit-heures trente, Garrett était à la crèche, ravi de retrouver les nourrices et ses petits camarades, et à neuf-heures Scarlett était prête à recevoir ses premières patientes dans son bureau. À moins d'une urgence ou d'un problème, cette journée ne serait consacrée qu'aux consultations, elle n'aurait pas à enfiler sa tenue de chirurgienne – une journée plutôt calme s'annonçait pour elle, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Scarlett adorait son métier, mais il arrivait qu'elle ne sache pas où donner de la tête, et certains soirs elle ne pouvait rien faire d'autre que s'écrouler sur le canapé à peine rentrer chez elle. Dieu merci, Caleb était là pour prendre le relais auprès de Garrett si elle ne tenait plus debout ; il fallait bien avouer que sa présence dans leur vie était une véritable bénédiction. La routine qui s'était installée était parfaite, digne de la parfaite petite famille que l'on voyait dans les journaux ou les séries télévisées. C'était cliché, mais c'était épanouissant.

La matinée s'écoula sans heurts, Scarlett enchaîna les consultations sans prendre de retard, jusqu'à ce qu'arrive l'heure de son dernier rendez-vous, onze-heures trente. Elle attendait Evelyn, laquelle avait bien entamé son second trimestre de grossesse gémellaire, et qui venait pour son avant-dernier examen avant que les jumeaux ne pointent le bout de leur nez. Scarlett avait mis un point d'honneur à suivre son amie de très, très près pour cette grossesse, laquelle avait malheureusement été annoncée après l'apparition sauvage de Griske dans la vie des Blackwood. Scarlett n'avait encore rien dit à Evelyn du marché qu'elle avait passé avec Griske pour qu'il les laisse tranquilles, elle et les siens, et elle n'avait pas l'intention de faire d'aveux avant d'y être obligée. Caleb était le seul dans la confidence, et tant qu'il travaillait encore à trouver un moyen de faire tomber le chasseur de son piédestal, Scarlett tiendrait sa langue. D'autant plus qu'elle n'avait pas envie d'inquiéter son amie inutilement, Evelyn avait bien assez à faire avec sa vie de famille. Elle préférait ne pas parler des sujets qui fâchaient avec elle, toutes les deux avaient bien trop besoin de distractions positives pour faire de Roman Griske leur principal sujet de conversation.

Un large sourire étirant ses lèvres teintées d'un joli rouge framboise, Scarlett avait ouvert la porte de son bureau à la Blackwood, et l'avait longuement enlacée une fois à l'abri des regards indiscrets. Le ventre d'Evelyn prenait à présent beaucoup de place, aussi Scarlett dut-elle se contorsionner un peu pour la serrer contre elle – peu lui importait, elle avait l'habitude. « Seigneur, Evie, tu as vraiment une mine radieuse ! J'en connais plus d'une qui seraient ravie d'avoir un si joli teint à cette période de leur grossesse... » Eh non, contrairement aux idées reçues diffusées par tous les magazines féminins, être enceinte n'était pas forcément une partie de plaisir, même si c'était toujours une aventure extraordinaire. « Viens t'asseoir, je t'en prie. » D'un geste, Scarlett désigna un siège à son amie et alla s'installer à côté d'elle, plutôt qu'en face d'elle derrière le bureau. « Un peu avant que tu n'arrives, Adrian m'a envoyé un message pour me dire qu'il devait rester avec Aurora parce qu'elle est malade... Gros rhume ? Si tu veux que je passe ce soir pour l'ausculter, n'hésite surtout pas à me le demander. Je sais qu'à cette période de l'année, les petits sont fragiles et obtenir un rendez-vous chez le pédiatre rapidement peut représenter un véritable challenge... » Lorsqu'il s'agissait de donner de son temps pour ses proches, Scarlett n'était pas avare. D'autant plus que depuis plusieurs semaines, elle n'avait consacré que peu de son temps libre à Uprising, non pas parce qu'elle ne voulait pas les aider mais parce qu'ils ne semblaient plus avoir autant besoin d'elle ? C'était étrange, on aurait presque pu croire que les choses s'arrangeaient... Presque. « Alors, dis-moi tout. Comment est-ce que tu te sens ? Toujours aussi fatiguée, ou ça s'est un peu arrangé ? » A ce stade de la grossesse, être fatiguée n'avait rien d'alarmant. Porter deux enfants n'était pas de tout repos, et vivre à Radcliff ne facilitait pas la tâche d'une future mère.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: some roses have steel thorns (EVELYN)   Dim 15 Jan 2017 - 20:59

some roses have steel thorns
— scarlett & evelyn —

Since we found out that we're invincible, We've been living in a dream world. Since we decided to be infinite, There's no ending and there's no fear. I was filled, You made my bones still. Your eyes well with tears. We're alive, my dear. — evergreen

Janvier arrive bien trop vite. Il est presque déjà là, tout comme le sont les jumeaux. Les neufs derniers mois se sont si bien déroulés qu'Evie a l'impression d'avoir été dans un film. Comme si le fait de tomber enceinte faisait fuir tous les malheurs. Elle a même réussi à oublier le passé pour se concentrer sur le futur et sur son ventre de plus en plus rond. Aujourd'hui, il est très encombrant et les petites boules de vie qu'elle porte s'agitent plus souvent mais cela ne fait que la faire sourire . Adrian est attentionné, doux, exactement l'homme de qui elle était tombé amoureuse toutes ses années plus tôt. Il n'a plus rien du chasseur qu'elle avait foutu à la porte. Il est l'Adrian dont elle est amoureuse, celui qu'elle ne peut cesser d'adorer malgré les faux pas, les obstacles. En fait, elle n'a jamais cessé de l'aimer, mais trouver le calme et sa tendresse fait un bien fou à la brune. À présent, elle ne veut plus jamais être séparée de lui, plus jamais. Cette année, le couple est passé souvent à l'hôpital, d'abord Evie suite à l'agression du Griske puis Adrian avec une balle dans le ventre. Une balle destinée à elle et Aurora. Puis, toutes les visites pour suivre sa grossesse. Les couloirs aseptisés de l'immeuble sont devenus une seconde demeure pour elle. Aujourd'hui elle est heureuse d'être ici, puisque c'est pour voir son amie. Pour vérifier que les dernières semaines de sa grossesse se passent bien. Elle garde espoir, bien qu'une certaine peur la tiraille depuis quelques jours. Quand elle avait eu Aurora, ça avait été compliqué... elle a peur que ce soit également le cas pour les jumeaux. Heureusement, Scarlett la rassure à chaque fois et apparemment, tout va bien. Elle n'a plus vu Roman depuis des mois, il n'a pas cherché à détruire le petit bonheur qu'elle se construit. Alors peut-être que c'est vraiment un homme qui respecte la famille même si Evie ne voit qu'un monstre en lui. Elle ne se doute pas une seconde de la vraie raison du silence radio de ce prédateur dans sa vie. Si elle savait, elle pourrait bien perdre conscience.

C'est plutôt un sourire radieux qui naît sur ses lèvres rouges quand elle entre dans le bureau de son amie. Elle rigole un peu en voyant Scarlett essayer tant bien que mal d'entourer ses bras autour de son corps d'ordinaire si mince. « Seigneur, Evie, tu as vraiment une mine radieuse ! J'en connais plus d'une qui seraient ravie d'avoir un si joli teint à cette période de leur grossesse... » Les joues d'Evie s'empourpre du compliment. « Tu sais bien que c'est grâce à Adrian que j'ai si bonne mine. Il prend tellement bien soin de moi, je n'ai à m'inquiéter de rien. » Invitant Evie à s'asseoir, celle-ci s'exécute. Prenant place sur la confortable chaise, elle sert les doigts de la rousse dans les siens lorsque celle-ci prend place dans la chaise d'à côté. Elle apprécie beaucoup son altruisme et lui sourit. La voir faire des pieds et des mains pour Aurora la touche plus qu'elle ne peut le soupçonner. « Oui, elle est un peu malade, mais rien de bien alarmant. Adrian s'inquiète beaucoup dès qu'il y a un petit souci. C'est un vrai papa poule. » La Blackwood se met à rire un peu en revoyant Adrian faire les cent pas dans la maison à la recherche de mouchoirs pour nettoyer le petit nez de leur fille. « Alors, dis-moi tout. Comment est-ce que tu te sens ? Toujours aussi fatiguée, ou ça s'est un peu arrangé ? » Même avec toute l'aide d'Adrian, il arrive encore souvent qu'Evie soit très épuisée. Surtout le soir. Dans la journée, elle arrive à garder les yeux ouverts et déborde bien plus d'énergie que lorsque le soleil se couche. Après le souper, elle n'a souvent plus de forces et ça, ça n'a pas changé. « C'est surtout le soir que je suis fatiguée. Ça s'améliore un peu. Est-ce que c'est quelque chose dont il faut s'inquiéter ? » Elle observe la rousse, un peu angoissée. Elle veut vraiment prendre toutes ses précautions.
Revenir en haut Aller en bas
 

some roses have steel thorns (EVELYN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fête du cresson. Veules les roses (76).
» Verrine avocats et crevettes roses
» Chouquettes aux pralines roses
» Fetes des Roses
» citations sur les roses
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: