AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.   Dim 27 Nov 2016 - 23:41


The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.


Maxim avait la désagréable et tenace impression de stagner : depuis la vaccination de Celeste, et la découverte de ses pouvoirs par la même occasion, ce dernier n’avait pas eu un instant de répit. Il s’était occupé de la demoiselle comme il le pouvait, passant parfois des heures à l’observer dans la nuit noire au lieu de trouver le sommeil. Pendant la journée, quand il n’était pas au travail, il consacrait son temps à s’entraîner pour maitriser son pouvoir, ce qui se révélait un véritable échec. Il s’efforçait, autant qu’il le pouvait, de garder une vie à peu près normale, de ne pas changer ses habitudes. Résultat, il était épuisé, à bout de force (surtout mentale) et avait l’impression de ne pas réussir à sortir la tête hors de l’eau. Ces derniers jours, il avait brisé plus d’objets que jamais et les cauchemars avaient redoublé d’intensité : il ne se passait pas une nuit sans qu’il ne brise les os d’un être cher (ou plus rarement, d’un inconnu) dans ses rêves et il commençait sincèrement à considérer comme une victoire chaque jour où cela ne devenait pas une réalité. Ce jour-là, sans réellement savoir pourquoi, sa frustration était en train d’atteindre des sommets. Il décida donc d’aller courir dans la forêt, histoire de se défouler au maximum. Il quitta la maison quelques minutes après avoir avalé une banane, juste de quoi ne pas partir à jeun, et se mit à courir à un rythme relativement soutenu pour ne pas avoir le temps de penser à autre chose que son souffle. Il ne lui fallut pas passer beaucoup de temps dans la forêt avant d’apercevoir une silhouette familière. Il s’arrêta à quelques mètres de la demoiselle, pas certain qu’elle ait remarqué sa présence et reprit son souffle. Il n’était pas certain d’avoir particulièrement envie d’adresser la parole à qui que ce soit aujourd’hui, mais du peu qu’il savait de Thaïs, il se doutait qu’elle serait blessée si elle le voyait partir dans l’autre direction. Mais comment pouvait-il s’approcher alors que le simple fait de l’effleurer pouvait potentiellement la tuer ? Il poussa un soupir, et décida de se lancer. Plus il attendait, pire ce serait. Comme il l’avait récemment entendu dans un film, s’inquiéter, ce n’est que souffrir deux fois. Il se jeta à l’eau, envisagea une seconde de la surprendre en cachant ses yeux de ses mains, mais se dit que c’était trop risqué vu son état de nervosité ces derniers jours. Il se contenta simplement de lancer un « Hey Thais ! » pour l’avertir de sa présence et alla s’asseoir sur le tronc d’arbre à côté d’elle. « Qu’est-ce que tu fais ici à cette heure si matinale ? Tout va bien ? » Il était bien placé pour savoir qu’une promenade en forêt avant 10 heures du matin n’était pas très bon signe, mais il avait au moins l’excuse de faire du sport… De plus, il ne connaissait pas la demoiselle si bien que ça. Peut-être était-elle simplement bien plus matinale que lui ne l’était généralement. Etrangement, même s’il avait pensé ne pas vouloir de compagnie humaine de la journée, il se rendit compte que la seule présence de Thaïs à ses côtés l’apaisait. Il n’était amis que depuis quelques semaines, mais la jeune femme avait un coté assez rafraichissant comme une bouchée d’oxygène pour Maxim. Quand ils apprenaient à se connaître, il parvenait enfin à renvoyer ses problèmes au second plan. Même si c’était loin d’être assez pour lui permettre de soulever ce poids de sa poitrine, cela lui permettait au moins de reprendre quelques forces pour tenir quelques jours de plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 126
SUR TH DEPUIS : 24/09/2016
MessageSujet: Re: The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.   Mar 13 Déc 2016 - 18:30

the great thing about new friends is that they bring new energy to your soul
Thais & Maxim



-Ma cousine ?

Quelle idée d‘aller en pleine forêt, sérieusement ? Elle pourrait facilement se faire attaquer, son dernier passage en face d‘un hunter restant marqué au fer rouge dans son esprit. Ou plus idiot encore, elle pourrait commencer à s‘essouffler pour de bon, et de s‘étouffer toute seule, vu qu‘elle ne prenait plus ses médicament correctement. Et autant dire que sans eux, c‘était comme se retrouver avec de l‘eau dans les poumons. Rien qui ne soit très agréable ni très sain. Sauf qu‘elle avait besoin de se calmer. D‘échapper à l‘ambiance tendu entre ses frères. Quoiqu‘elle fasse, la petite blonde avait l‘impression que cela empirait la relation entre Maxence et Nolan. Au point ou elle se demandait parfois si sa disparition ne serait pas plus mal. Comme le coup d‘un électrochoc, pour les rapprocher. Qu‘ils se serrent les coudes. Sauf que le regard douloureux de son aîné lorsqu‘elle avait énoncé cette possibilité la faisait hésité. L‘empêchait d‘abandonner complètement le combat.

Sa voix la fit se retourner dans un sursaut, l‘inquiétude se lisant clairement dans son regard. Une nervosité qui disparut bien vite lorsqu‘elle reconnut le jeune homme. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres. Non clairement elle était heureuse de le voir. Même si cela signifiait qu‘elle allait devoir contrôler sa respiration. Ne pas lui montrer à quel point elle pouvait s‘essouffler rapidement. La jeune femme refusait que tout le monde sache pour sa maladie, elle n‘avait pas envie de voir le regard déjà changé à son égard. Tout ça à cause d‘une foutue délétion sur un de ses gènes. Il y avait ceux qui avait un pouvoir, et il y avait les autres, qui récoltaient une maladie. Et elle faisait bien partie de la seconde catégorie.

-Salut Maxim !

Un enthousiasme non feint. Cela ne faisait pas si longtemps qu‘elle le connaissait pourtant, mais elle aimait se dire qu‘elle pouvait le considéré comme un ami. Un vrai. Comme ceux qu‘elle avait eu à la nouvelle-orléans. Pourtant la question du brun manqua de lui arracher une grimace. Non, franchement, elle n‘avait pas envie de l‘embêter avec ça. Elle avait l‘impression d‘être une idiote à ressentir tout ça, ne devrait-elle pas  être heureuse de s‘en sortir avec ses frères ? Elle n‘avait pas le droit de s‘apitoyer alors qu‘ils étaient ensemble et en vie.

-Ca va, ne t‘en fait pas pour moi. J‘avais juste envie de prendre un bol d‘air frais.

De s‘isoler, même si à présent, cette idée lui paraissait particulièrement stupide. Elle avait eu de la chance de tomber sur Maxim et pas quelqu‘un de mal intentionné.

-J‘ai toujours aimé la forêt. C‘est toujours apaisant.

Enfin, elle gardait une préférence pour le bayou. Ca avait un côté magique à ses yeux. Là ou certains pensait crocodiles et danger, elle ne voyait que la beauté de l‘endroit. Son charme sauvage et son ambiance spéciale. Sauf qu‘elle ne retournerait surement jamais là-bas, alors elle se contentait des autres forêts.

-Et toi ? Tu es tout autant matinal. Tout ce passe bien ?

Parce qu‘elle refusait de voir ce à qui elle tenait dans de telles états. Elle penche légèrement la tête sur le côté, l‘observant attentivement.

© Grey WIND.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.   Mar 10 Jan 2017 - 23:35

C’était étrange, de se sentir aussi à l’aise en compagnie de Thaïs. D’une manière générale, Maxim avait eu beaucoup de mal avec les relations humaines. Plus jeune, il avait longtemps été intimement convaincu que les êtres humains n’avaient pour seul vocation que de le décevoir, et qu’il ferait mieux pour ne pas s’attacher. Du haut de ses huit ans, il se revoyait encore lutter de toutes ses forces pour ne pas s’attacher à Aaron, ou à sa petite fille. Il n’avait aucun mal à se remémorer combien il usait de tous les prétextes pour ne pas adresser la parole aux autres enfants, y compris des pieds et des poings lorsque le silence qui leur donnait pour toute réponse à leurs questions ne suffisaient pas à les lasser. Pourtant, il n’avait jamais été seul. Aaron ne l’avait jamais lâché, et Celeste avait même réussi à obtenir son affection – elle l’avait eu à l’usure, même si cela pouvait sembler difficile à croire après le changement à trois cent soixante degrés qui s’étaient opérés ces dernières années. Des amis, il en avait eu également, mais pas autant qu’il aurait pu en avoir. Pas autant qu’un p’tit gars bien comme lui aurait dû en avoir. Mais il avait des principes à la con, Maxim, et il en a toujours d’ailleurs. Avant, il refusait de parler à la même personne plus d’une fois par semaine. Maintenant, il se contente de ne pas trop s’approcher des gens qui pourraient lui mettre un peu de baume au cœur. Prenez Thaïs, par exemple. Maxim se sent étrangement à l’aise en sa compagnie, comme s’ils se connaissaient d’avant. Il n’existe plus de nombre de fois par semaine pendant lesquels il a le droit de lui parler, il n’essaie même plus, d’ailleurs, de limiter le nombre de fois où il aurait eu le droit de penser à elle mais alors qu’elle était sur son chemin, le jeune homme n’a pas fait demi-tour. Il ne se serait pourtant pas gêné, auparavant. Mais, plus maintenant. Maxim a grandi. Du moins, essaie-t-il de grandir. Il n’a plus envie de fuir devant l’affection qu’il peut éprouver envers les autres, et ce, malgré la peur qui lui tiraille l’estomac. Ce pouvoir, c’est sa malédiction. La seconde, même si cela reste bien moins tragique que de perdre ses parents à l’âge auquel on en a le plus besoin.
Lorsqu’il interpelle Thaïs, Maxim voit bien l’éclair de terreur qui éteint son regard quelques secondes. Il souffle, doucement, s’arrangeant pour la jeune femme ne puisse rien remarquer. Si seulement elle avait la moindre idée du pouvoir qui coulait dans ses veines, elle n’aurait sûrement pas été soulagée en apercevant sa silhouette. Ce qu’il a vu dans les yeux, Maxim ne le prend qu’en plein cœur : cela ne lui était pas directement adressé, pourtant il sait bien que c’est ce qu’il pourrait inspirer aux gens. Si seulement ils savaient… Si seulement Thaïs savait. Il se déplaça pour s’installer à côté d’elle, cherchant à chasser les médisants démons qui occupaient son esprit, et attendit que la demoiselle lui réponde. « Ça fait du bien, parfois. » répondit-il, sincère. Maxim se contenta d’ailleurs de cette explication. Etre seul était parfois la seule chose dont on pouvait avoir besoin sans que cela ne signifie pour autant que l’on allait mal. Maxim, par exemple, gardait un tempérament assez solitaire et il lui arrivait régulièrement de s’octroyer une journée en tête à tête avec lui-même, simplement pour avoir le plaisir de se retrouver. Il s’interrogeait souvent, sur comment faisaient les gens qui étaient sans cesse entourés, pour ne jamais prendre de temps pour eux-même, pour ne jamais réellement profiter d’instant pour se poser, plutôt que de vouloir tout vivre à mille à l’heure. Ce n’était pas qu’il trouvait qu’ils allaient trop vite : lui-même avait parfois ce genre de phases, mais il ne manquait jamais d’avoir besoin de passer une ou deux journées seul par la suite. Et pas uniquement pour faire le point sur ses émotions ou se re-centrer. Simplement parce que cela faisait du bien. Surtout que cela lui donnait du temps pour faire tout ce qu’il ne trouvait pas le temps de faire en temps normal. Lire, par exemple. « Ce que j’y aime le plus, c’est qu’on a l’impression d’être complètement dans une autre ville. Comme si on était partis très loin, alors qu’on est qu’à quelques minutes de chez soi. » Cela permettrait de prendre de la distance avec tout, et surtout les problèmes qu’ils pouvaient rencontrer. De plus, même s’il tairait ce point, la forêt était un terrain de jeu parfait pour apprendre à mieux gérer sa force. Le jour où il pourrait cueillir une feuille d’un arbre sans la déchirer, ou ramasser une feuille morte sans qu’elle ne s’effrite, alors il pourrait estimer maîtriser son pouvoir. « Oh, je n’arrivais simplement pas à me rendormir, alors j’me suis dit que j’avais qu’à me promener plutôt que de traîner au lit pour rien. Les weekends passent assez vite comme ça ! » se justifia-t-il, non moins sincère pour autant. Il avait beau adorer son métier, il n’aurait pas dit non à des week-ends de trois jours ! « Ca va, tu te plais ici ? La Louisiane ne t’manque pas trop ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 126
SUR TH DEPUIS : 24/09/2016
MessageSujet: Re: The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.   Ven 3 Fév 2017 - 21:32

the great thing about new friends is that they bring new energy to your soul
Thais & Maxim



Elle lui souriait de bon coeur, heureuse de se retrouver en sa compagnie. Plus aucune trace de nervosité dans son regard, juste de la douceur et de la tendresse. La tension avait disparu de ses épaules, alors qu‘elle s‘asseyait près de lui sur le tronc, retrouvant une respiration à peu près normale. La jeune femme en profita pour ajuster son écharpe autour de son cou, évitant que le vent frais ne la rendent malade.

-Tu as vachement de courage pour courir, j‘ai jamais vraiment été sportive.

Par nécessité, essentiellement. Son corps n‘aurait pas supporté longtemps le mélange entre sa maladie et un sport un peu trop poussé. Mais ça… Elle préférait le passer sous silence. Les personnes qui savaient pour sa mucoviscidose se comptaient sur les doigts d‘une main, et ce n‘était pas plus mal comme ça. Elle refusait de voir la moindre pitié dans le regard de ceux qui la fréquentaient.

-C‘est la raison pour laquelle j‘aime bien partir vers la forêt, ou m‘éloigner un peu des villes. C‘est un peu à monde à part, hein ? Calmant, paisible.

Du moins la journée, elle savait aussi que la forêt, tout comme le bayou, avait ses faces plus sombres. Parfois sanglantes. Un petit paradoxe. Mais en pleine journée, la menace semblait s‘effacer, ne plus du tout exister.

-Je comprends ton point de vue. Même si parfois, rester sous la couette avec un bon livre ou une série jusqu‘à pas d‘heures, ça peut être tentant. Surtout s‘il fait mauvais dehors.

Combien de fois ne s‘était-elle pas glissée dans le lit, à côté de Nolan, le suppliant du regard pour qu‘il céde. Chose qui marchait plutôt bien. Tant qu‘elle ne le forçait pas à rester dans la même pièce que Maxence.

-On n‘a pas beaucoup passé de temps là-bas, mais oui, ça me manque. Les températures y étaient meilleures aussi.

La blonde s‘en voulait un peu de lui mentir aussi effrontément. De devoir s‘inventer une autre vie, de le trahir, d‘une certaine manière. Entre voir son frère en route pour la chaise électrique ou en vie et à ses côté, son choix avait été très rapidement fait. Désolée Maxim. Le pire étant, qu‘elle se révélait douée la gamine. Les mensonges coulaient avec sûreté de sa bouches, brodant l‘histoire d‘une gamine qui avait passé une grande partie de sa vie à passer de ville en ville. Lui dépeignant avec facilité ce qu‘ils „avaient vu“. Jamais trop de détails, juste ce qu‘il en fallait pour ne pas soulever de questions. Du réalisme, encore et toujours. Pour ne pas se faire prendre. Pour ne pas condamner Maxence. Plutôt se livrer elle même à des chasseurs, cette fois ci en se faisant passer pour porteuse de la mutation de Nolan. La blonde ravala ses remords, son expression adorable ne changeant pas d‘un millimètre. Parce qu‘elle l‘appréciait vraiment, Maxim. Car il lui apportait cette amitié dont elle avait tant besoin et à laquelle elle se raccrochait avec force. Même si cela ne faisait que quelques semaines qu‘elle l‘avait rencontré, et qu‘ils risquaient de devoir repartir, un jour. Le plus tard possible, lui soufflait son coeur. Peut-être demain, murmurait sa raison.

-Mais je me plais ici, aussi. C‘est différent, mais ce n‘est pas plus mal. Et puis, notre maison n‘est-elle pas là où se trouvent les gens qu‘on aime ?

La blonde lui donna un petit coup dans le bras pour le taquiner et lui arracher un sourire. Là, elle ne lui disait que la pure vérité. Elle avait fait le deuil de son ancienne existence, acceptant d‘embrasser la nouvelle, accompagnée des deux hommes de sa vie. D‘autant plus qu‘elle recommençait à tisser des liens, peut être un peu trop sociable. Mais tant pis, elle n‘avait pas de temps à perdre pour avoir des remords. Parce qu‘elle ne vivrait jamais aussi longtemps que les autres, la petite Thais. A moins qu‘un miracle ne se produisent.

© Grey WIND.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.   

Revenir en haut Aller en bas
 

The great thing about new friends is that they bring new energy to your soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» QUIZZ FRIENDS N° 2
» QUIZZ FRIENDS N°3 : les règles du jeux.
» QUIZZ FRIENDS !!!!!!
» QUIZZ FRIENDS N°3 : le quizz !!!!
» Et plus si affinités (Friends with Benefits)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: