AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha   Jeu 29 Déc 2016 - 0:17

Ode to Papá Noel

Non non non, ce n'était absolument pas la panique à bord, ni même la catastrophe à tous les étages. Non ! ... Non, absolument pas ! Nerea avait "juste" fait ses courses de Noël à la dernière minute, parce que Matteo avait eu des coliques pile le jour où Nerea avait planifié d'aller faire ses petites emplettes. Maintenant, le petit bout de chou allait bien, mais cela avait contraint sa mère à ne pas pouvoir aller plus tôt que ça au magasin. Résultat, les étales étaient presque vides de ce qu'elle avait prévu d'acheter, sans parler du monde, du monde de fou, comme si toute la ville s'était donnée rendez-vous au même moment au même endroit ! En plus de cela, évidemment, le chariot spécial jumeaux était aux abonnés absents, et elle avait dû caser tant bien que mal dans le caddie et les jumeaux et ses courses, sous le regard parfois critique des autres clients. Et en rentrant, évidemment, la femme de ménage de l'immeuble avait trouvé le moyen de casser l'ascenseur, en laissant un sale mot d'excuses, scotché sur la porte, avec des tas de fautes d'orthographes. La femme de ménage, ce n'était pas l'amie de Nerea. Elle était employée dans l'immeuble depuis Halloween, se faisait passer pour une hispanique alors qu'elle venait du fin fond du Kensas. Nerea le savait, elle avait demandé à sa mère de faire une recherche sur elle. Après tout, la fille était cheloue, et regardait toujours bizarrement les jumeaux, poussant Nerea a hésité quant à savoir si elle voulait les lui voler ou les empoisonner avec de l'eau de javel. Oui, donc, l'ascenseur était en panne, ou cassé, et Nerea avait dû monter les jumeaux chez elle, puis redescendre chercher les courses, se tapant à chaque fois tous les étages et tous les escaliers à pied.

C'était la première fois qu'elle organisait Noël chez elle. L'an dernier, tout comme les années d'avant, et ce en dépit du fait qu'elle avait son propre appartement, Nerea avait fêté l'occasion avec son père et la compagne de celui-ci. Plus sa demi-sœur, depuis qu'elle était née. Oui, mais voilà, pour plusieurs raisons, et un peu à contre-cœur Absalon avait quitté la ville, rendu son badge de Sheriff, et s'en était allé faire sa vie plus loin. Nerea l'avait un peu mauvaise, parce que, voilà, en dépit du fait que sa relation avec son père n'était pas entièrement redevenue ce qu'elle était et avait été, son père, ça restait son père, et elle l'aimait. Elle l'aimait grave, même. Mais lui, visiblement, à choisir entre rester ici auprès d'elle et partir sur injonction pressante de sa compagne, il avait choisi. Et selon elle, il n'avait pas exactement fait le meilleur des choix. Même si elle pouvait comprendre qu'il veuille aussi protéger son autre fille, encore enfant ... A côté de ça, Nerea, elle, elle était majeure, et pas entièrement abandonnée à elle-même puisque Letha, elle, était encore en ville, et qu'elle lui avait affirmé ne jamais se barrer d'ici sans elle, et sans les jumeaux ! D'ailleurs, c'était avec sa mère qu'elle allait fêter son premier Noël sans son père. Le genre de grande nouveauté, d'ailleurs, puisque depuis son départ de Washington DC, elle n'avait plus passé un seul Noël en compagnie de sa mère. La fête se ferait chez elle, parce que c'était juste trop galère de se ramener avec toutes les affaires des jumeaux.

Tout n'était pas prêt en temps et en heure, et cela stressait grave Nerea. Parce qu'il avait fallu nourrir les jumeaux, les doucher, jouer avec eux pour qu'ils se calment un peu, sans parler du fait que Don Diego Delavega et Diablo, soit son Ragdoll et son Utonagan, s'étaient donnés le mot pour se mettre dans ses pattes ou se coller à elle, pendant qu'elle faisait la cuisine. Oh, et il y avait aussi tous ces cartons alignés le long de plusieurs murs, qui contenaient toutes les affaires qu'elle avait laissées chez son père en prenant son propre appart', et qu'elle avait récupérées dans l'urgence quand Absalon était parti. En plus de cela, Nerea devait se charger de faire visiter la maison de son père, pour la vendre, parce qu'évidemment, sa belle-mère refusait qu'Absalon remettre les pieds à Radcliff de si tôt ! Bon, il fallait espérer que Letha se montre compréhensive, et tout, et aussi qu'elle apprécie les plats épicés. Nerea adorait ça, elle, mais pour le coup, sans doute avait-elle quelque peu eu la main lourde, tout ça parce que Diablo l'avait bousculé à plusieurs reprises, et que Don Diego Delavega l'avait regardée droit dans les yeux avant de renverser d'un coup de patte le bocal de safran. Elle avait limité la casse, sans doute, mais avec peine ! Elle avait de la farine sur le bout du nez, de la sauce tomate sur les joues, sa coiffure n'était plus hypra nickel, et elle avait manqué à plusieurs reprises de louper son tablier pour s'essuyer les mains ! Alors, à la guerre comme à la guerre, et Alea jacta est, quand elle entendit sa mère sonner à la porte d'entrée. Elle ne put que constater les dégâts culinaires sur son visage en jetant un coup d’œil dans le miroir de l'entrée, avant d'ouvrir la porte.
    « Du renfort ! ... Joyeux Noël ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha   Mer 15 Fév 2017 - 18:57


living in a dream.
nerea castellanos & letha castellanos

Letha, elle n’avait plus célébré noël depuis des années. A quoi bon, quand elle avait été toute seule ? Elle n’allait pas s’offrir des cadeaux à elle-même ou même perdre son temps à décorer un sapin pour rien du tout. Elle avait pourtant toujours adoré cette fête, quand il avait été question  de la célébrer avec sa famille quand elle avait été plus jeune. Ça avait toujours été bien, avec ses parents, son frère et sa sœur. Elle s’en souvenait, des noëls ensoleillés, en Australie. Une fois qu’elle était arrivée aux Etats-Unis, elle n’avait pas passé beaucoup de temps toute seule non plus, y avait eu d’autres étudiants qui comme elle, venaient de loin et n’avaient donc pas l’occasion de passer noël en famille, ils avaient toujours su se retrouver ceux-là, pour se tenir compagnie.  Après, y avait eu Absalon.  Tous les deux, ils avaient passé de bon moment ensemble, des fêtes souvent simples, tous les deux, au moins une année avant d’accueillir leur fille. Et noël, c’était devenu ce moment de bonheur rien qu’à eux trois. Elle avait été si fière, Letha de tout ce qu’ils avaient réussi à construire Absalon et elle, tout ce qui avait duré des années et des années, la comblant de bonheur, jusqu’au jour où tout s’était arrêté. Brutalement, douloureusement, elle avait tout perdu. Elle s’était retrouvée seule et aucune guirlande lumineuse, aucun chant noël ou aucun flocon de neige n’avait su donner à Letha l’envie de fêter noël. Elle avait souvent travaillé double pour l’occasion, laissant ainsi à ses collègues l’occasion d’eux, aller retrouver leurs familles. Elle n’en avait plus elle, alors, elle pouvait bien rendre ce service. Alors depuis huit longues années maintenant, elle avait arrêté de célébrer cette fête, elle avait arrêté beaucoup de chose, même de vivre, sans doute, alors qu’elle avait laissé toutes ses chances de bonheur, passer sans même tenter de les rattraper.

C’était différent aujourd’hui. Elle avait retrouvé Nerea. Elle avait retrouvé sa fille et c’était peut-être parce qu’elle n’avait jamais laissé tomber. Envers et contre tout, elle s’était accrochée et elle avait réussi à la retrouver. Maintenant, elle était grand-mère, quand bien même le mot lui donnait l’impression d’avoir vingt ans de plus. Elle avait deux magnifiques petits-fils qu’elle aimait déjà de tout son cœur. Alors, c’était l’occasion de fêter noël. Elle n’était plus accrochée à un mariage qui n’avait plus de sens, les papiers du divorce avait été signés, en tout bien tout honneur, Absalon n’ayant de toute façon pas le droit de réclamer quoi que ce soit venant d’elle et il le savait très bien. Alors, elle avait gardé la maison à Washington et tout ce qu’il y avait dedans et les biens financiers n’avaient pas été simplement coupés en deux, ça faisait des années qu’elle gagnait plus que lui après tout, parce qu’elle n’avait pas quitté le FBI pour devenir flic dans une ville paumée au milieu de nulle part. Les choses s’étaient plutôt bien passées, elle lui rendrait quand même ses affaires, quand elle aurait l’occasion de rentrer à Washington, parce qu’elle n’en avait pas besoin de toute façon. A présent, elle avait retiré de son annulaire la bague de fiançailles et l’alliance qu’elle avait portées à son doigt depuis tant d’années, c’était comme une libération, un espoir que peut-être, malgré ses quarante ans elle pourrait refaire sa vie. C’était donc de bonne humeur qu’elle était allée jusqu’à chez Nerea pour passer noël avec elle, elle avait ramené avec elle une bouteille de vin, une autre de champagne et une bûche pour le dessert. Elle avait soupiré en voyant que l’ascenseur ne marchait plus, elle était venue en tenue de noël, une jolie robe, une belle coiffure et des talons hauts qui indéniablement n’aimaient pas le marches. Heureusement, le FBI faisait qu’elle était assez sportive, assez pour ne pas flipper à l’idée de monter des marches, mais en talons, c’était quand même galère. Elle arriva quand même à bon port, frappant à la porte de la jeune femme qui ne tarda pas à lui ouvrir, qui venait à peine de sortir de la cuisine à première vue. « Hey, joyeux noël trésor. » Elle se rapprocha pour prendre la jeune femme dans ses bras, rapidement comme dans une façon de la saluer. « J’ai ramené du vin, du champagne et le dessert. » Qu’elle précisa, agitant un des sacs qu’elle avait dans les mains. « Des cadeaux aussi, évidemment. » C’était noël après tout, ils étaient dans son deuxième sac, quoi qu’y en avait encore probablement dans le coffre de sa voiture. « Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider ? » Qu’elle demanda à la jeune femme, apparemment, elle avait besoin de renfort, c’était bien ce qu’elle avait dit quand elle était arrivée, alors autant en profiter maintenant qu’elle était là.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha   Lun 27 Mar 2017 - 23:06

Pour certains, Noël n'était qu'une fête commerciale, qui servait à enrichir les gros industriels et tous ces artisans qui vous vendaient des trucs bricolés à l'arrache qu'ils faisaient passer pour des œuvres d'art artisanales. Une fête destinée à donner de quoi vivre pendant le reste de l'année à tous ces agriculteurs modernes qui engraissent et engraissent des volailles dans des grands hangars, sans jamais leur donner l'opportunité de voir le plein air et de courir dans les champs. Une fête destinée à écouler les stocks d'alcools invendus, à vendre des magazines dans lesquelles on vous vantait des régimes post-fêtes, des magazines dont les pages et les articles n'avaient de cesse de vous culpabiliser et de vous faire faire grise mine devant votre miroir. Pour d'autres personnes, Noël était la plus belle fête du monde, célébrant une période où se faire la guerre devenait soudainement très très vilain et si peu approprié. Une fête qui était destinée à réunir ensembles des familles parfois éclatées aux quatre coins du pays, et parfois même à travers le monde. Une fête destinée à permettre aux grands-parents de raconter leurs souvenirs d'enfance, et de rappeler à tous qu'ils étaient l'autorité familiale, et qu'en plus de cela, de leur temps, la vie était bien pire parce qu'on mangeait du charbon et qu'on travaillait à la mine. Ou quelque chose comme ça. Pour les Américains, et pour une bonne partie des Européens aussi, Noël, c'était synonyme de neige, de froid, de cheminées qu'on rallume après les avoir laissées au repos pendant si longtemps. Noël, le temps des grogs, des laits de poule, des biscuits au pain d'épices, des sapins que l'on décore en évitant de tomber de l'escabeau sur lequel on s'était juché pour accrocher l'angelot tout en haut de l'arbre. Noël et ses bonnes senteurs de viandes qui cuisent, de gâteaux qui sortent du four, de purées faîtes maison. Noël et ses chants religieux, Noël et ses programmes télé qui vous vantaient l'amour de votre prochain, la cohésion, la paix. Ouais, ça faisait beaucoup de signification pour une seule et même fête, et dans le fond ... Dans le fond, de tout ça, Nerea, elle s'en fichait bien !

Sa famille n'avait jamais été des plus conventionnelles, parce que de là d'où venaient ses grands-parents paternels, ce n'était pas Santa Claus, ou quel que soit le nom qu'on lui donne, qui vous apportaient les cadeaux, mais bel et bien les Rois Mages. Et ça, ça se passait le 6 janvier, pas le 25 décembre ! Et puis ... Et puis, même si, pendant toutes ces années, elle n'avait pu compter que sur très peu de souvenirs de sa mère et qu'elle avait tant et tant évité d'évoquer son sujet en pensant tout ceci bien trop douloureux pour son père comme pour elle, alors qu'Absalon avait juste été un bel enfoiré pour le coup ... Et bien, durant toutes ces années, Nerea avait tout de même toujours su que sa mère n'était pas née sur le territoire américain, mais bel et bien en Australie. Là où le Père Noël se balade avec un surf sous le bras, ou via la traction de dauphins. Là où il porte des shorts, des chemises hawaïennes et où les gens se font un barbecue plutôt qu'une volaille farcie en guise de repas de fêtes ! Nerea, elle avait donc toujours perçu Noël comme un gros mix de tout, parce qu'après tout, à ses yeux, cette fête, comme bien d'autres, c'était ce qu'on en faisait. Les gens étaient libres de penser ce qu'ils voulaient, de croire en ce qu'ils voulaient, tant qu'ils ne lui imposaient rien et qu'ils ne lui forçaient à rien avaler qui risque de lui rester en travers de la gorge ! Mais une chose était sûre, des Noëls comme celui qu'elle s'apprêtait à vivre, il n'y en avait jamais eu ! A moins que ses parents aussi se soient un jour retrouvés dans le même genre de galères qu'elle vivait et subissait actuellement ! En d'autres termes, oui, quand elle entendit sa mère sonner, elle s'était presque précipitée pour lui ouvrir la porte ! Car il était inenvisageable qu'elle laisse une paire de bras supplémentaire filer en douce, ou qu'elle ne puisse pas, pour encore un Noël supplémentaire, passer du temps avec sa mère et célébrer Noël à sa façon, à leur façon. Et il fallait bien qu'elle puisse avoir des anecdotes à raconter aux jumeaux, plus tard, quand ils lui demanderaient comment c'était passé leur premier Noël !
    « Hmm, Maman ... » Là, vous voyez, elle appréciait bien à fond ce câlin qu'elle recevait, et pour un peu, elle aurait décidé d'y rester, dans les bras de sa mère, pour toujours et à jamais, dans une sorte de négation de la réalité et de rejet de la situation actuelle. Mais elle avait quand même des responsabilités, et il était hors de question qu'elle laisse Letha poireauter plus longtemps sur le palier alors que ... Que tout ceci ne regardait absolument pas les voisins ! Elle s'écarta, pour la laisser entrer, en lui adressant un grand souci face à l'annonce des provisions et présents que Letha avait amené avec elle. « Du champagne ! J'aurais tué pour du champagne, pendant ma grossesse, mais j'avais pas le droit ... Les médecins sont de sales tyrans. » Nerea fit la moue, avant de reprendre. « J'étais en train de faire à manger et de résister aux assauts du chien et du chat, tout en gardant un œil sur les jumeaux. Ils sont dans leur parc, occupés à faire la fête de leur vie dans leur body, et en faisant des suçons aux barreaux ! J'crois qu'ils font leurs dents. Oh, et Matteo a eu des coliques aujourd'hui ... Donc toute aide est la bienvenue, fais toi plaisir ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha   Lun 24 Avr 2017 - 19:53


living in a dream.
nerea castellanos & letha castellanos

Fêter noël toute seule, ça n’avait jamais été une idée à laquelle Letha avait voulu se faire, alors elle avait fini par plus ou moins oublier noël. Elle ne participait même pas aux petites fêtes organisées entre collègues et elle n’avait certainement pas envie de retourner en Australie auprès de sa famille pour célébrer cette fameuse fête. On lui avait souvent dit que ça lui aurait fait du bien pourtant, de retrouver le soleil de son Australie natale pour quelques temps. C’était vrai qu’il y avait des fois où ça lui manquait, elle n’y avait pas remis les pieds depuis tellement d’années. Mais si elle y était quand même retournée, parfois ces dernières années, ça n’avait jamais été pour fêter quoi que ce soit, mais juste pour prendre des nouvelles de ses parents, elle n’avait pas la tête à célébrer quoi que ce soit, sans son mari et sans sa fille. Aujourd’hui, elle avait retrouvé sa famille, sa fille en tout cas, parce qu’avec Absalon, tout ce qui lui restait, c’était un divorce bien méritée, il l’avait trahie après tout, elle n’avait pas eu envie de restée mariée à un homme qui avait foutu en l’air tant d’années de sa vie, lui avait arraché sa fille et qui en plus avait lui, refait sa vie avec une autre femme, en oubliant celle qu’il avait injustement laissée derrière lui. Y avait Nerea, y avait les deux magnifiques bébés que cette dernière avait mis au monde et ça lui suffisait à Letha. Cette année, elle avait vraiment envie de fêter noël, elle espérait au moins qu’elle n’avait pas trop perdu la main avec tout ça, après tout, ça faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas fait ça, qu’elle avait bien des raisons de douter d’elle-même, mais peut-être que c’était comme le vélo, ça ne s’oubliait pas.

En retrouvant sa fille dans son appartement en tout cas, il lui semblait bien que tout était d’une simplicité à couper le souffle. Noël n’avait rien d’un problème ou d’un truc qui demandait beaucoup d’expérience après tout, c’était juste un truc naturel, une fête comme une autre pour laquelle le plus important, c’était de passer un bon moment en famille, au-delà de ça, les traditions, c’était loin d’être le plus important. En plus, Letha, elle était du genre à ne croire en aucun Dieu, alors elle n’allait certainement pas aller à la messe de noël pour aller célébrer la naissance du petit Jésus, les traditions, ça se résumait juste à être avec sa famille et donc avec Nerea et les jumeaux. Ça c’était bien le plus beau cadeau de noël qu’on pouvait lui faire après tout le temps qu’elle avait passé toute seule, à la recherche de cette fille qu’on lui avait prise et qui lui avait tant manquée. « Ouais, se priver d’alcool pendant la grossesse, des fois c’est pas évident. » Elle leva légèrement les yeux au ciel, sans perdre le sourire qu’elle avait sur les lèvres, elle avait connu des moments des années plus tôt quand elle avait été enceinte où elle aurait aimé se prendre une grosse cuite. Elle passa ses doigts dans les cheveux de la jeune femme, d’un geste maternel pour lui replacer une mèche derrière l’oreille. « Je vais aller voir les petits alors, faudrait pas mélanger la cuisine et les coliques. » Elle s’exécuta bien vite, déposant ses sacs sur la table et accrochant sa veste au porte-manteau avant d’aller rejoindre les deux petits. Elle attrapa d’abord Matteo dans ses bras, elle allait aller la vérifier cette couche, tant pis si y avait dedans de quo lui couper l’appétit, elle tiendrait bon. « Ça va toi, tu t’en sors ? » Après tout, être mère célibataire avec des jumeaux, c’était loin d’être évident, elle avait eu de la chance elle, au moins, elle avait eu Absalon, au début, avant qu’il foute tout en l’air et elle n’avait eu que Nerea, elle n’avait toujours eu que Nerea.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha   Sam 20 Mai 2017 - 23:20

Pour ainsi dire, c'était étrange, toutes ces nouveautés. Tout arrivait d'un coup, dans une sorte de fatras, et, résultat, Nerea devait essayer de mettre de l'ordre, histoire que tout ne se casse pas la gueule à la moindre pichenette. Seulement, voilà. Elle, que tout soit carré, bien rangé, bien en ordre, ce n'était pas vraiment son truc. Elle avait tendance à être assez bordélique, mais bordélique logique. Du moins, sa logique à elle était respectée, et, personnellement, si ne jamais rien ranger convenablement était une tare ou un défaut aux yeux des ordres, elle, cela ne la dérangeait pas. Cela n'était pas un point noir dans sa vie, pas plus qu'un frein dans son existence. Parce qu'elle s'y retrouvait, toujours, dans tout son petit bordel ! Elle, elle s'y retrouvait, parce que le bordel suivait sa logique, et adoptait ses codes de fonctionnement et de raisonnement ! Bien sûr, elle ne donnait ni la clef ni le code pour tout déchiffrer, parce qu'après tout, c'était son bordel, et que personne d'autre qu'elle n'était autorisé ou habilité à y mettre le nez ! Cela n'avait jamais créé de tensions avec son père, parce qu'il considérait que, bon, si elle cantonnait ça à sa chambre et faisait un effort dans le reste de la maison, c'était acceptable. Sans doute parce qu'il considérait que, sa chambre, c'était son espace privé, son jardin privatif, en quelque sorte. En revanche, avec la nouvelle compagne d'Absalon, ça avait pu coincer, à plusieurs reprises, jusqu'à ce que cette dernière arrête de vouloir faire le ménage dans la chambre de Nerea, ou même ouvrir la fenêtre pour faire ventilation ! Absalon avait décrété, pour calmer les choses, que ce serait lui qui s'en chargerait en l'absence de sa fille, mais que ce serait à Nerea de s'y mettre quand elle était vraiment là !

En tout cas, cette situation de bazar était aussi présente dans sa vie, en ce moment, mais pour une fois, elle n'y était pour rien ! Ou en tout cas n'en était-elle pas entièrement responsable ! Certes, si elle n'avait pas couché sans préservatif, et sans prendre soin d'avoir un moyen de contraception fiable, sans doute les jumeaux ne se seraient-ils pas pointés dans sa vie ! Mais les concernant, malgré tout, malgré les conditions de leur procréation et de leur naissance, malgré l'identité et la nature de leur père, malgré le contexte environnant, elle ne regrettait finalement rien. Elle avait pu se morfondre concernant leur prochaine venue au monde, tout comme elle avait pu les rejeter, initialement, mais finalement, c'était sa mère qui avait raison. Face à eux, face à leurs bouilles craquantes, les pièces s'étaient bien ré-emboîtées, d'elles-même, et tout allait de mieux en mieux avec le temps, malgré quelques résurgences. Quelques résurgences, ouais, parce que Nerea étant fidèle à elle-même, elle ne pouvait parfois s'empêcher de sanctionner ses pensées passées, et de se dire qu'elle avait vraiment été conne et égoïste ! Mais elle évitait de dire tout ça à voix haute, Letha n'appréciait pas, et serait bien capable de lui tirer les oreilles pour être encore un peu restée bloquée sur le passé, au lieu de se focaliser sur le présent et sur l'avenir. D'ailleurs, Letha, en elle-même, représentait aussi un gros bouleversement dans la vie de Nerea, mais c'était une très bonne chose. Alors, au final, les jumeaux, sa mère, et tout le reste, ouais, ça représentait une foule de nouveautés à devoir et savoir gérer, mais tout ne se fait pas en un jour, et si ça tremblote, et bien ça tremblote ! Peut-être qu'il faut se donner le temps, et prendre les choses comme elles viennent ... Genre, ce Noël là ne sera peut-être pas parfait, mais au moins le passeront-ils tous ensembles, à 4 !
    « Je suis pas alcoolique, ou quoi que ce soit comme ça, mais c'est vrai que l'alcool, ça aide à passer un bon moment, quand c'est consommé avec modération ! ... Mais, quand même, parfois, je me suis dis qu'avec une petite cuite, pendant un instant, toutes mes embrouilles disparaitraient, sauf que, bon, voilà, j'ai pas pu ... » Une nouvelle fois, au contact physique de Lehta, qui lui remettait une mèche en place, Nerea ne put s'empêcher de se sentir des papillons dans le ventre, alors qu'une douce chaleur continuait de l'irradier. C'était peut-être stupide pour une fille de son âge de ressentir ça envers sa mère, mais bon, il y avait des circonstances particulières dans son cas, quand même ! Alors, à la proposition de Letha, elle hocha la tête de bas en haut, avant d'effectivement retourner en cuisine pour remuer un peu la purée de patate de douce et celle de carottes, qui cuisaient doucement, et commençaient un peu à compoter, par manque de liquide ! Nerea arrosa donc un peu de lait, histoire que les deux purées ne commencent pas à devenir de véritables mortiers végétaux ! Sortant un peu la tête de la cuisine, pour pouvoir voir sa mère, Nerea ne pu s'empêcher de sourire jusqu'au ciel en voyant l'un de ses fils dévorer Letha du regard, comme s'il s'agissait de la 8e merveille du monde ! Les chiens ne faisaient donc pas des chats ! « Bah, je pense que j'ai fais mieux, mais compte tenu de los animales et de mes deux loustics, j'aurais pu faire pire ! ... Papa cuisinait assez bien, mais j'ai toujours voulu mettre la main à la pâte. Histoire de dire que "C'est moi qui l'ai fait !", sans doute ! ... J'espère que ça te plaira ... » Une bouffée d'inquiétude la prit, soudainement, de peur, sans doute, que Letha reste sur sa faim ou se dise qu'elle aurait dû refuser que Nerea cuisine et préférer commander un truc chez le traiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha   Dim 21 Mai 2017 - 15:09


living in a dream.
nerea castellanos & letha castellanos

Elle avait fini par s’y habituer, Letha, aux hivers sans noël et à la maison trop silencieuse dans laquelle elle avait vécu après le départ de son mari et de leur fille. Elle avait fini par faire avec, en continuant de penser qu’un jour, elle retrouverait tout ce qu’elle avait perdu. Elle s’était accrochée dur comme fer, peu importait ce que les autres, autour d’elle pouvait bien penser de sa détermination. Y en avait un certain nombre qui avaient dit qu’elle se faisait plus de mal que de bien, qu’elle courait après des fantômes. Elle avait entendu aussi qu’elle était folle, complètement dépressive, qu’on ferait mieux de l’envoyer chez le psy au lieu de la laisser travailler au sein du FBI et elle avait bien vu, malgré ses réussites, qu’on continuait de la juger, de la prendre pour la fille la plus instable du monde parce qu’elle n’arrivait pas à passer autre chose. C’était probablement ce que Mason avait dû penser aussi, à une époque. Qu’elle était folle à lier, complètement bipolaire ou quelque chose dans ce genre, alors qu’elle l’avait accepté dans sa vie, assez pour se sentir heureuse avec lui, puis qu’elle l’avait complètement rejeté, en repensant à son mari et à sa fille. Elle avait eu tort, évidemment, de rejeter Mason comme ça, elle avait été mieux à ses côtés que lorsqu’elle s’était retrouvée de nouveau toute seule. Mason, il avait été sa chance d’avancer un peu dans la vie, de tourner la page sur un passé douloureux et elle n’avait pas voulu de ça. Elle regrettait, bien évidemment, à présent d’avoir balayé cette histoire d’un revers de la main, pour continuer de s’accrocher à un mari qui de toute évidence, lui, l’avait laissée tomber et l’avait oubliée en un rien de temps. Il lui avait finalement tout pris, Absalon. Son cœur, sa fille, sa chance de se relever.

Aujourd’hui, elle se disait que ça appartenait au passé, qu’elle allait mieux, parce qu’au moins, elle avait retrouvé Nerea et même si ça lui donnait un sacré coup de vieux dans les dents, elle était grand-mère à présent et les jumeaux, ils étaient vraiment parfaits. Le passé avait été difficile et elle lui en voulait à Absalon, elle lui en voulait vraiment, mais au moins, maintenant ils étaient divorcés, il n’était même plus en ville et elle, elle pouvait se reconstruire une vie, au moins avec sa fille et ses petits-fils, c’était déjà ça. « C’est pas moi qui vais te contredire là-dessus. » Elle en avait passé elle, des soirées à boire quand elle avait été toute seule, comme si ça suffisait à faire partir les problèmes de son existence. Au moins, ça lui avait ôté ce côté un peu sombre qu’elle s’était trainé partout. Ça l’avait aidé à se sentir un peu mieux parfois, mais la gueule de bois qui venait après, avait toujours été là pour lui rappeler qu’en vérité, l’alcool, ça n’effaçait aucun problème, ça ne faisait que les réduire au silence pendant plusieurs heures, mais ils revenaient toujours. « Quand on voit les conséquences que ça peut avoir pendant une grossesse, on y réfléchit à deux fois quand même. » Ça avait été dur pour elle aussi, elle se souvenait des soirées étudiantes pendant lesquelles ses amis avaient été complètement bourrés et qu’elle, elle était restée la seule fille sobre parce qu’elle ne pouvait pas boire. Il lui était même arrivé de devoir ramener Absalon, complètement ivre, parce que lui, il avait parfaitement bien profité de la soirée. Elle était allée chercher Matteo dans le parc, pour s’occuper de ces fameuses coliques, le truc qui ne lui manquait certainement pas dans la maternité, mais bon, fallait bien le faire. « Je parlais pas de la cuisine, plus de la vie en générale. » Elle laissa échapper un léger rire. « Tu as toute ma confiance pour le dîner, ne t’inquiète pas. » Elle avait même hâte de gouter la cuisine de sa fille. Même si elle avait beaucoup de rancœur envers son ex-mari, elle devait quand même admettre que si c’était lui qui avait appris à Nerea à cuisiner, ce serait forcément bon. Il avait été doué lui, à mijoter des petits plats espagnols, parce qu’il avait été si fier de ses racines. Après un soupire, comme pour chasser cette idée de sa tête et pour se donner du courage, elle déposa Matteo sur la table à langer, pour s’occuper de cette fameuse couche.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha   

Revenir en haut Aller en bas
 

Feliz Christmas, Merry Navidad ⚔ Letha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Merry Christmas à toutes les Filles
» Les Cherry Merry Muffin de Titi-Chan
» La Collection des Cherry Merry Muffins de Vanessa
» Merry Xmas
» And now, for something completly different...I wish you a Merry Christmas !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: