AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Sam 4 Mar 2017 - 17:18

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
La soirée était prévue depuis un moment. Il ne pouvait pas arrêter de vivre uniquement parce que Kumina lui manquait. Il l’avait fait au départ. C’était la raison pour laquelle il vivait avec Slade. Il n’avait pas envie d’être seul. Du coup, il avait quitté son appart de luxe deux ans auparavant pour se mettre en coloc avec son ami. C’était spécial chez Slade, un vrai repaire de Geek… Devan n’était pas habitué à ce genre d’endroit, lui qui venait d’un milieu où l’on disait que les jeux vidéo rendaient débile et violent. Mais c’était assez drôle d’entendre Slade péter un câble lorsqu’il perdait. Le futur avocat se gardait bien de lui en faire la remarque, mais voilà, d’un point de vue extérieur, c’était assez spécial. Sa chambre comparée à celle du geek, ce n’était pas du tout la même ambiance. Devan n’avait pas de goodies ou posters, le lit était toujours fait au carré… tout était rangé au carré en fait. Les livres par ordre alphabétique selon les auteurs. Heureusement, Slade n’était pas hyper désordonné… Bon, du point de vue du maniaque, il l’était un peu, mais Devan se rassurait en se disant que ça pourrait être pire. Quoi qu’il en soit, le brun finissait de s’habiller pour sortir. Il avait rendez-vous avec des anciens amis de l’université. L’un d’eux avait lancé une invitation à la con sur Facebook et Devan y avait répondu… du coup, il n’avait pas trop le choix. Il fallait sortir. De toute façon, il n’avait rien de mieux à faire, il avait fini son boulot en avance grâce à ses insomnies.

Jean, débardeur, t-shirt, pull et manteau… ça ne suffisait jamais. Depuis qu’il était vacciné, Devan avait froid, toujours. Même en été. C’était hyper chiant, mais il préférait ça à une capacité destructrice qui faisait de lui un monstre dangereux. Mais passons. Il était arrivé au bar ou se produisait des artistes débutants, avait salué ses amis et tout le monde commençait à raconter son parcours. Au moins, ses anciens amis n’avaient pas mieux réussi que lui. Enfin, la plupart étaient au même point. Et puis il y avait les ragots sur les autres élèves de leur promo et les histoires de couples… dire que certains étaient déjà parents… à vingt-six ans… pour Devan c’était beaucoup trop tôt. Enfin passons. Le brun se leva pour aller chercher une nouvelle bière, l’alcool, ça le réchauffait un peu… un petit peu. Mais c’était toujours ça de pris. Il observait les gens en attendant qu’on le serve et buga en voyant cette silhouette et ce visage qui lui étaient si familiers. Kumina ? Que faisait cet idiot ici ?! Le futur avocat n’attendit pas une seconde de plus pour aller le voir et lui donner léger coup au niveau de l’épaule, comme pour le bousculer. « Qu’est-ce que tu fous là ? T’es revenu depuis quand ? Ça t’aurait troué le cul de venir me voir ? Ou de me prévenir avant de partir ? Je l’ai appris de tes parents ! » Qu’il lui lança, boudeur, sans perdre de temps avec les politesses. Ce n’était pas son genre, mais il était bouleversé, triste, content, agacé et tout un tas de sentiments paradoxaux qui se mélangeaient dans sa tête et son cœur.
CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Devan Baldwin le Lun 13 Mar 2017 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 39
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Sam 4 Mar 2017 - 18:38

Trois jours. Trois jours que Kumina était officiellement rentré. Il avait passé la première journée à dormir. Le décalage horaire jouait dans ce phénomène. La rupture aussi entre le mode de vie qu’il avait eu en Inde et celui qu’il retrouvait ici aussi. Le deuxième jour, il avait déjà repris contact avec un ancien employeur. Et l’avantage d’être consciencieux dans son travail, le patron de l’épicerie bio avait encore un bon souvenir de lui. Il reprendrait la semaine suivante son poste de vendeur. Ce qui était plutôt chouette. Mais Kumi n’était pas rentré à Radcliff pour ça. Certainement pas. Le job bien rangé, c’était pas ce qui lui manquait. Ce qui lui manquait, c’était Devan. Devan et son sale caractère. Devan et son sourire. Devan et ses câlins. Devan en somme. Devan lui manquait tellement. Mais il ne se voyait pas frapper à sa porte. Comme si de rien n’était. Il ne savait pas comment lui dire qu’il était là pour lui, qu’il était revenu. Il avait peur de trouver Devan avec quelqu’un d’autre. Mais… Il voulait le revoir. Même si il ne faisait que le voir, s’il ne faisait que lui dire bonjour et le serrer quelques secondes dans ses bras. Il savait bien qu’il était parti longtemps. Deux ans, c’était long. Pour lui aussi, ça avait été long, mais il avait tellement appris sur lui-même pendant ce voyage, pendant cette mission. Il avait ouvert les yeux sur beaucoup de choses. Il avait retrouvé son optimisme. Son envie de vivre pleinement. Il voulait vivre pleinement avec Devan. Si c’était encore possible…

Il avait trouvé la bonne occasion en stalkant son téléphone, en tombant sur sa réponse Facebook à une invitation. Un concert dans un bar, c’était une bonne occasion ? Non ? Il pourrait invoquer le hasard ? Sans doute oui. Pour la première fois depuis deux ans, il était resté de longues minutes devant son placard. En Inde, personne n’en avait rien à faire de son habillement. Mais là… Il allait revoir Devan. Kumina opta pour un jean qui datait de son lycée, et une chemise à fleurs. De vieux vêtements. Un peu passé de mode, clairement. Mais Devan ne l’avait jamais aimé pour son style, non ? Il enfila un manteau un peu élimé. Il se regarda dans le miroir. Il avait du mal à savoir s’il faisait le bon choix en retournant le voir… Peut-être que Devan ne voudrait plus de lui. Il avait pu voir que Dev avait continué ses études, sur Facebook. Il avait continué d’avancer, se conformant un peu plus à son image. Alors peut-être qu’il n’avait pas besoin d’un boulet à ses pieds ? Mais, Kumi ne voulait pas partir vaincu d’avance. Lui, il avait besoin de Devan dans sa vie.

Il avait enfourché son sempiternel vélo pour aller au centre-ville. Il espérait que Devan allait tenir ses engagements facebookiens. Il passa le seuil du bar un peu perdu. Il se sentait étranger à ce genre de lieux maintenant. D’autant plus qu’il ne cherchait qu’une chose ici. Chose qui.. Vint le percuter sans grande douceur. Devan ! Kumina avait reculé d’un pas sous le coup d’épaule. Plus par surprise que parce que ce coup était violent.

Dev….” murmura-t-il sans vraiment s’en rendre compte alors que l’autre l’assommait de questions.

Il posa son regard clair sur son amant de toujours. Il avait minci un peu ? Il semblait un peu fatigué non ? Kumina avait l’impression d’avoir raté tellement de choses en deux ans. Il le sentait. Et il prit ses reproches de plein fouet. Il était en tort. Probablement. Un peu du moins. Il baissa le regard. Il tendit sa main vers celle de Devan, la prenant doucement entre ses doigts. Elle était glacée, non ? Il la serra doucement, comme pour la réchauffer.

Je suis désolé…” murmura-t-il doucement. “Je croyais que tu n’avais plus besoin de notre relation… Je pensais pas que ça avait de l’importance… J’ai pas réfléchi… Quand je suis parti.” Il marqua une pause. “Je viens de rentrer… Mais… Tu habites plus chez toi… Je me voyais mal aller chez tes parents pour savoir où tu étais…

Il se mordilla la lèvre.

Tu vas bien ? Tes mains sont gelées, Dev…” demanda-t-il inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Sam 4 Mar 2017 - 20:37

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
Qu’il n’avait plus besoin de leurs relations ? Il croyait ça ? Rha, s’il n’avait pas autant aimé Kumina il serait en train de lui taper dessus ! Comment il pouvait penser quelque chose d’aussi bête ? Il avait besoin de lui depuis le lycée et ça n’était pas prêt de changer. Est-ce qu’on pouvait parler d’âme sœur ? Du point de vue romantique de Devan, carrément. Kumina était son âme sœur, que ça lui plaise ou non. Enfin, il n’allait pas non plus le séquestrer ou le forcer à se remettre avec lui. Mais, il était paumé sans lui. Ce n'était pas juste de connaitre son âme sœur si jeune, il n’était pas assez mature pour éviter toutes leurs disputes stupides. Et non il n’habitait plus chez lui parce qu’un idiot l’avait laissé tombé et qu’il ne supportait pas d’être seul. Foutu hippie, Devan aurait bien eu besoin d’une séance de yoga pour se calmer là. Quant à ses mains, ce n’était pas important. Devan resta muet un instant, le fixant dans yeux puis détaillant ce visage qui lui avant tant manqué. Il récupéra ses mains gelées et sans prévenir les plaça de part et d’autre du visage de son idiot de copain… d’ex-copain… et l’embrassa. Il ne réfléchissait plus à ce qu’il faisait. Kumina lui avait manqué et il voulait rattraper le temps perdu, si ce dernier le voulait bien. Deux ans sans lui… c’était long putain. Il aurait voulu pouvoir remonter le temps et l’empêcher de partir. Mais il n’en était pas capable et dans un sens, tant mieux. Il avait déjà assez donné avec sa mutation.

Il détacha ses lèvres de celles de son hippie après quelques secondes trop courtes à son goût et prit la parole. « Je voulais pas que tu partes, je voulais qu’on remette ensemble, comme on fait à chaque fois… Et puisque t’as pas de portable, c’était impossible de te joindre… » Lança-t-il boudeur avant de reprendre un peu plus détaché. « T’inquiète pas pour moi. C’est mieux comme ça. J’ai froid tout le temps mais je ne suis plus un monstre. Il s’en est passé des choses à Radcliff en deux ans. Mes parents t’auraient sûrement pas dit où j’étais Nan… ils sont toujours cons lorsqu’il s’agit de toi… Ils ont essayé de me faire rencontrer des filles BCBG de mon âge… des petites pouffes blondes aux cheveux bien tirés en arrière, jupe longue, petit pull rose … bref, totalement opposé à toi … dans tous les sens du termes… bienvenue dans la famille Baldwin, on vous donne notre fils, pitié, mariez-le, faites des enfants, une descendance de futurs petits Baldwin parfaits… » Il leva yeux au ciel en imitant la façon très distinguée qu’avait sa mère de parler tout en articulant comme pas possible. « J’espère que tu m’as ramené au moins un bébé éléphant comme souvenir d’Inde, sinon je sais pas si je pourrais te pardonner. » Il termina avec un peu plus légèreté, ironique mais pas cynique. Devan était toujours aussi bavard, ça, ça ne risquait pas de changer. En même temps, Kumi le savait, il était un petit con imbu de sa personne qui aimait s’écouter parler.
CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Devan Baldwin le Lun 13 Mar 2017 - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 39
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Dim 5 Mar 2017 - 1:18

La main de Devan qui quittait la sienne. Alors quoi ? Il allait lui dire de repartir ? C’était ça ? Kumi avait peur de ça. Peur d’être revenu bien trop tard. Il l’avait craint depuis qu’il prévoyait de rentrer, mais là, en face de lui, la peur avait laissé place à l’espoir. Mais là… Les secondes paraissaient plus longues que les deux ans loin de lui. Kumi voulait dire quelque chose de bien. Mais rien ne venait et… Il frémit en sentant les mains glacées de Devan sur son visage. Se laissant emporter par ce baiser. Ce baiser. Il l’approfondit. Il avait espéré ce baiser. Il le savourait comme jamais. Il était presque déçu que ce baiser s’arrête. Il attrapa doucement ses mains pour les serrer dans les siennes, les décollant doucement de son visage. Il eut un sourire désolé.

Pardon…” murmura-t-il sincèrement touché par ce que Dev lui disait.

Est-ce qu’il serait resté si Devan lui avait demandé ? Sans doute. Ou du moins, il serait peut-être parti, mais bien moins longtemps. Six mois peut-être. Puis il serait rentré. Là… Il avait presque peur de rentrer au final. Il avait tellement attendu. Dev aurait tout aussi bien pu tourner la page. Essayer du moins de la tourner. Comme il avait lui-même essayé de le faire. Mais Kumi ne parlerait pas de ça. Il ne voulait pas tout gâcher. Pas maintenant.

Dev… Tu… Tu n’as jamais été un monstre…

Sa voix s’éteignit tristement. Alors il s’était fait vacciner ? Contre sa mutation ? Kumina ne comprenait pas bien qu’on puisse faire cela. C’était une chance qu’ils avaient. Mais… Devan n’avait jamais été de cet avis. C’était pour cela que Kumina ne lui avait jamais avoué sa mutation. Par peur d’être rejeté par le seul qui comptait vraiment. Il eut une moue un peu triste en entendant parler des parents de Dev. Il avait pourtant essayé de leur montrer qu’il aimait vraiment leur fils. Qu’il pouvait être une personne bien. Mais ce n’était visiblement pas suffisant d’aimer sincèrement et profondément leur enfant. Est-ce qu’ils l’aimaient, eux ? Parfois, Kumi se posait la question. Pourtant même en entendant ça, il était heureux d’entendre son amour. C’était probablement très niais de se sentir bien rien qu’en l’entendant. C’était pourtant le cas…

Au fond, ils veulent que tu sois heureux… Ils te connaissent juste mal, Dev…

Oui. Kumina était ce genre de personne. Le genre qui trouve des excuses à ceux qui l’insultaient. Il caressait doucement ses mains entre ses doigts. Il eut un léger rire. Lui ramener un bébé éléphant ? Quelle idée ? Surtout qu’il n’était pas le genre à ramener des souvenirs… Il avait quelques vêtements indiens, mais à part ça…

Tu ne vas pas me pardonner alors…” dit-il avec un sourire amusé. “L’éléphant passait pas dans ma valise… Mais… J’ai un très beau Sherwani pour toi, si tu veux… Je suis sûr que les vêtements indiens t’iraient…

Il ne savait pas bien quoi dire de plus. D’eux deux, ça avait toujours été Devan le plus bavard. Le plus sociable aussi, d’une certaine façon. Kumi n’était pas très sociable, il évitait le grand nombre. Il préférait n’avoir que quelques points d’ancrage. Alors que Dev était bien avec des amis là ?

Tu n’étais pas seul ? Tu veux peut-être retrouver tes amis ?” demanda-t-il finalement, en désignant quelques personnes qui regardaient dans leur direction. “Tu préfères peut-être qu’on se voit plus tard ?

C’était idiot, mais malgré les années passées au côté de Dev, Kumina avait toujours l’impression que si on les voyait ensemble, cela causerait du tort au Baldwin. Il ne voulait pas le tirer vers le bas. Il ne voulait pas être un poids. Il lâcha doucement ses mains, un peu à regret.

Je vais rester ici de toutes façons… Tu n’auras pas de mal à trouver…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Dim 5 Mar 2017 - 15:58

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
C’était gentil de la part de Kumi de dire qu’il n’était pas un monstre. Il avait que l’autre n’avait rien contre les transmutants. C’était un point de vue sur lequel leur avis divergeait… un parmi tant d’autres. Mais pour Devan, les mutants c’était une sorte de croque-mitaine. Sa mère lui avait fait peur quand il était petit. Elle lui avait aussi mis une pression de dingue sur les épaules. Veiller sur sa petite sœur, la protéger des monstres pour qu’ils ne détruisent pas leur famille comme ils avaient détruit celle de sa mère. Et après le discours d’officialisation de leur existence, c’était devenu pire. Les discussions en famille tournaient souvent autour de ça. Sa mère était vraiment virulente sur le sujet. Elle savait plein de choses sur les mutants et combien ils étaient monstrueux, sa propre sœur en était une et avait gâché sa vie. Il lâcha un petit rire cynique lorsque Kumina affirma que ses parents voulaient qu’il soit heureux. « Si c’était le cas ils nous foutraient la paix. » Il haussa les épaules avec un certain détachement. Vu de l’extérieur, c’était facile de se dire que le hippie et le petit bourge n’avaient rien à faire ensemble et que pour preuve, ils passaient leur temps à se séparer… Mais s’ils n’étaient pas faits pour être ensemble alors ils ne passeraient pas leur temps à se remettre en couple. « Je ne sais même ce qu’est un sherwani. » Il se gratta la tête. Sérieusement, le nom ne l’inspirait pas. Ce n’était surement pas un costume de créateur en tout cas.

Le bourge regarda dans la direction de ses anciens amis de fac… ils avaient Facebook et un portable eux, il pouvait leur parler quand il veut. « Je reviens. » Qu’il lâcha en allant les voir pour le dire que c’était important pour lui de ne pas passer la soirée avec eux mais avec son… copain ? Son ex ? Peu importe. Une fille lui demanda si c’était le mec avec qui il s’était séparé plusieurs fois… Devan haussa les épaules en affirmant que ce n’était qu’un détail et revint vers Kumina. « Je t’ai attendu deux ans, je ne vais pas attendre une seconde de plus. Je voudrais pas que tu partes faire de l’humanitaire je sais pas trop où pendant que j’ai le dos tourné. » Qu’il lâcha taquin en lui donnant un léger coup d’épaule. « Bouddha t’a ordonné de couper tes cheveux ? C’est la seule raison que je vois pour que tu aies accepté de te séparer de tes dreads. Il rit pour ponctuer sa phrase avant de reprendre plus doucement. Ça te va bien les cheveux plus court je trouve… » Mais il l’avait aimé avec ses dreads aussi. Il pouvait être superficiel, mais lorsqu’il s’agissait de Kumi, il se fichait bien de son apparence ou de ses vêtements, de toute façon, s’il n’aimait pas ce qu’il portait, il pouvait toujours régler sous les draps, se débarrassant de ces fringues qui n’étaient pas à son goût. De toute façon, Kumi ne devait pas non plus aimer le look strict de Devan… ça n’empêchait pas le fait qu’ils étaient bien ensemble… généralement. « Tu as quelque chose de prévu après ... ou ... ? » Gros sous-entendu ouais... ils n'étaient plus ensemble techniquement... pourtant, ça ne voulait pas entrer dans la tête de Devan.
CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Devan Baldwin le Lun 13 Mar 2017 - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 39
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Mar 7 Mar 2017 - 21:40

Peut-être qu’un jour, ses parents comprendraient ? Kumina ne perdait pas espoir. Quoique. En partant deux ans, et sans trop donner de nouvelles, il leur avait sans doute fourni de nouvelles munitions pour qu’ils lui tirent sauvagement dessus. Et sur la relation qu’il entretenait avec leur fils. C’était plus que possible. Mais au fond, ça n’avait pas d’importance. Si Dev était capable de continuer à l’aimer encore, rien d’autre n’avait vraiment d’importance. Vraiment. Il sourit doucement en voyant Devan perplexe devant le nom de ce qui lui irait probablement très bien.

C’est un habit traditionnel, indien. Je te montrerai, je suis sûr que ça t’ira très bien….” précisa-t-il amusé.

Pas sûr en revanche que Devan aime porter ce genre de vêtements. Enfin. Il acquiesça quand Dev lui signifia qu’il revenait. Kumi se sentit d’un coup un peu planté là sans trop savoir quoi faire. Il se sentait tellement en décalage dans cet environnement. Mais en même temps, il ne s’était jamais trop senti à sa place dans ce genre de bar. Il avait suivi Devan dans ce genre d’endroit, mais lui, c’était plus le genre à aller prendre un thé en pleine nature, et pour l’alcool, rien n’est mieux qu’une maison d’amis ! Ou celle de ses parents. Etrangement, ses plus grosses cuites avaient été avec sa famille. Ce qui n’était pas très “normal”. Kumina finit par s’avancer au bar, et commanda un shoot de vodka. Histoire de justifier sa place dans le bar. Il la but d’une traite avant même que Devan revienne.

La prochaine mission, j’essaierai de la faire plus près…” répondit-il avec un sourire amusé. “Et promis, je te préviendrai…

Kumina s’approcha un peu de lui, collant presque leurs épaules. Il rigola à sa question. Boudha n’avait rien à voir là-dedans. Et puis, il ne s’était pas converti, donc peu de chance que Boudha lui parle. Et puis, Boudha est pas du genre à trop à parler à ses fidèles il semble.

C’est bien moins spirituel que ça… J’ai eu des poux peu de temps après mon arrivée en Inde… J’ai eu le crâne rasé quelques temps… Mais merci !

Il regarda Dev à sa question. S’il avait quelque chose de prévu ? Est-ce qu’il avait ne serait que l’air d’un mec avec un plan ? Il frôla doucement la main de Dev à côté de lui. Pour la prendre délicatement entre ses doigts. C’était tellement bien. De pouvoir caresser sa main.

Je suis pas quelqu’un de très prévoyant… C’est toi qui fais les plans, pas moi, Dev…

Il approcha néanmoins de son oreille, humant son odeur avec délice.

Mais si j’aimais faire des plans pour mes soirées, je pense que celle-ci te serait consacrée…” murmura-t-il avec un brin de malice peut-être.

Il serra un peu plus sa main dans la sienne. Et prenant l’initiative, il tira doucement son bras, l'entrainant vers la sortie. Il ne tenait pas à rester sous le regard des amis de Devan. Des amis qui avaient dû entendre parler de lui et qui jasaient peut-être déjà sur son retour. Il voulait juste être avec Dev. Profiter du fait qu’il ne l’ait pas repoussé plus de deux minutes. Ça, c’était vraiment étonnamment positif. Si bien qu’arrivés sur le parking, Kumi se permit d’avoir un petit sourire taquin.

Je suppose qu’on monte dans ton 4x4 maintenant… A moins que tu sois passé au vélo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Mer 8 Mar 2017 - 16:49

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
Un habit traditionnel hein ? Il s’imaginait des trucs qu’il avait pu apercevoir dans des bollywoods. Enfin ce n’était clairement pas son genre de film. Il préférait… par grand-chose en fait. Il aimait aller au ciné mais plus pour l’aspect social de la chose. Jamais il n’irait au cinéma seul. Il ne se souvenait pas quel était le dernier film qu’il avait été voir donc non, Devan n’était pas cinéphile. Il devait même connaître plus de pornos que de vrais films. Quoi qu’il en soit, il n’avait pas envie que Kumi reparte en mission ou ne quitte Radcliff… Sauf si c’était pour partir à Los Angeles ou Miami avec lui… mais ce n’était pas le genre de destination qui faisait rêver le hippie. Ils étaient vraiment opposés sur plein de choses. La liste était beaucoup trop longue pour être faite. C’était plus simple de noter les points sur lesquels ils étaient en accord. Par exemple, le sexe. À ce niveau-là, il n’y avait jamais de souci entre eux. Du moins, pas dans les souvenirs du bourge. Évidemment, il grimaça à la mention des poux. Il n’en avait jamais eu et n’avait pas envie d’en avoir. Les insectes, c’étaient vraiment des trucs qui dégoûtaient le futur avocat. Alors rien que d’entendre ce mot, il se gratta la tête. Bon pour en revenir aux cheveux de Kumi, ses parents l’accepteraient peut-être un peu plus sans ses dreads, mais ce n’était pas non plus un grand pas pour lui. Il serra la main de son copain lorsque celui-ci attrapa la sienne… Bon sang, ça lui avait tellement manqué.

Il sourit aux remarques de Kumi, surtout à celle sur le fait qu’il voulait passer la soirée avec lui. « Ce plan me convient. » Qu’il rétorqua amusé en suivant son hippie. « Tu m’imagines aller au boulot en costard cravate à vélo ? » Il rit un peu avant de déverrouiller les portières de son bolide. Radcliff, c’était un peu la cambrousse et son SUV était parfait pour les routes alentour de la ville… il se surprenait même à dépasser largement la vitesse limitée sur les routes désertes. « Tu veux aller quelque part en particulier ? Mon appart est en location jusqu’en avril et moi je suis en coloc en ce moment… Du moment qu’on est ensemble, je me fiche bien de l’endroit… sauf s’il s’agit d’un pays pauvre où l'on chope des poux. » Il sourit et haussa les épaules en attendant la réponse de Kumi avant de mettre le contact. Il savait que l’autre n’aimait pas le côté polluant de sa voiture alors pas la peine de faire tourner le moteur pour rien. De son côté, il aurait bien opté pour filer à l’hôtel pour faire l’amour comme des bêtes… Mais il était plus romantique que ça, même s’il avait vraiment la dalle. Il n’avait pas couché avec un mec depuis deux ans et même si sa main droite était de bonne compagnie, elle ne valait pas celle de son hippie. L’espace d’un instant il se demanda si c’était normal qu’ils se comportent comme s’il ne s’était jamais rien passé… mais c’était mieux de faire une scène. Pas question de faire encore fuir l’homme qu’il aimait.
CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 39
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Ven 17 Mar 2017 - 17:59

S’ils étaient d’accord, sur le plan de la soirée, c’était déjà bien. Kumina aimait quand les choses se passaient aussi simplement avec Devan. C’était ce genre de moment qui lui faisait accepter… Le reste. Parce que pour quelques heures de félicité, il y avait quelques heures d’engueulades. Paradoxalement, lui qui ne tenait jamais tête à grand monde, et bien, avec Devan, il se défendait. Peut-être parce qu’il l’aimait vraiment. Paut-être parce qu’il était incapable de faire semblant avec Dev. Il était lui-même. Jusque dans les mauvais aspect. Il rigola à la remarque sur le vélo.

Tu pourrais… Et puis, tu sais, j’ai toujours beaucoup d’imagination… Avec moi, rien n’est impossible !” qu’il répliqua avec un sourire.

Mais il suivit Dev jusqu’à la voiture. Ce n’était pas cette voiture-ci qu’il avait deux ans plus tôt non ? Kumi n’en était pas sûr. Ceci dit, il n’avait jamais été passionné par les bolides. Pas le moins du monde. Rien ne ressemblait plus à une voiture qu’une autre voiture pour lui ! Et quand on essayait de lui parler de moteurs, de puissance et compagnie, il décrochait dans les 10 secondes. Enfin. Il était monté. Les sièges était affreusement confortables, il fallait bien l’avouer… Kumi riva son regard clair sur son amant, et sourit. Lui aussi il s’en fichait d’où ils allaient. Tant qu’ils y allaient ensemble.

Promis, je t’amène pas dans un endroit où il y a des poux…” souffla Kumi avec un sourire amusé. “Hmm… Tu te souviens de la clairière où on allait souvent au lycée ? ça te dirait pas d’y aller ? Au moins… Pour commencer la soirée ? J’aimais bien ce coin de Radcliff…

La nature le rassurait bien plus que les bars, et autres lieux de sociabilités communs. Et puis Radcliff, ça n’avait jamais été le rêve pour lui. Il n’aimait pas spécialement cet endroit. Juste quelques personnes qui semblaient elles y être attachées. Comme Devan. Il lui sourit. Et… Il se pencha vers lui, pour l’embrasser. La position n’était pas hyper pratique mais il avait vraiment envie de l’embrasser encore. Plus… intensément que dans le bar. Au moins ici, il n’y avait personne pour les regarder et les juger. C’était l’avantage de ce fichu 4x4 polluant. Il finit par détacher ses lèvres, le souffle un peu accéléré. Électrisé comme à chaque fois avec lui. Ils s’attiraient comme des aimants. Il déposa encore un petit baiser à la commissure de ses lèvres avec un sourire.

Je saurai me tenir quand tu conduis, promis…” murmura-t-il amusé, et peut-être un peu taquin.

Il laissa Dev démarrer. Et conduire. Même s’il le dévorait du regard. Comme s’il le découvrait pour la première fois. C’était étrange comme sensation. D’avoir l’impression de le retrouver mais aussi de le rencontrer pour la première fois à nouveau. Il sentait son coeur battre la chamade. C’était si étrange de l’aimer encore et toujours comme ça.

Qu’est-ce que tu as fait pendant deux ans toi ?” demanda-t-il évasivement, et curieux.

Il aurait pu fouiller dans les ondes mais, entendre Devan, c’était bien mieux. Même si son historique facebook et son historique de recherche pouvait parler pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Mer 22 Mar 2017 - 20:17

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
L’imagination c’était une chose, mais, nan Devan n’irait pas au boulot à vélo. Quoi qu’il en soit, la destination proposée convenait au stagiaire. Ça allait lui filer un coup de vieux… Le lycée, c’était fini depuis un moment. Mais en même temps, il y avait de bons souvenirs. Même s’il avait aussi des souvenirs de bagarre… la faute à ces connards qui emmerdaient son amoureux… Enfin son ami dans un premier temps. Il sourit et acquiesça d’un signe de tête. Et puis Kumina l’embrassa… Devan ne se fit pas prier pour répondre à son baiser, glissant sa main au niveau de la nuque de son amant. Deux ans de temps perdu, ça en faisait des baisers à rattraper et qui lui avaient terriblement manqué. Franchement, si Kumina n’était pas son âme sœur, il voulait une justification. Certes, c’était très physique entre eux, pas vraiment spirituel… mais ses baisers lui faisaient oublier la fatigue des insomnies, le froid de la vaccination, les regrets liés à sa famille… Pourquoi est-ce qu’il n’était pas capable de prendre sur lui pour éviter chaque potentielle dispute avec Kumi ? Il soupira légèrement lorsque le hippie se détacha de lui. Mais bon, ils n’allaient pas passer la nuit dans son maudit 4x4 hein. Une fois en chemin, l’autre lui demanda ce qu’il avait pendant deux ans… si l’on mettait sa vaccination et ses crises de larmes dues à la disparition de son interlocuteur, pas grand-chose. Bon, il exagérait… Mais c’était ce qui l’avait le plus marqué. Il n’avait jamais réussi à vraiment se remettre de l’absence de son amoureux.

« J’ai bossé surtout. Je suis partie en vacances à Miami une fois que la quarantaine de Radcliff a été levée… avant, on était tous coincé dans la ville. On peut remercier Isolde pour nous avoir enfin débarrassé de cette foutue prise d'otage. Enfin pour le reste de ses idées en tant que maire… je dirais que je regrette Thaddeus sur certains points… malgré son programme de psychopathe… » Il marqua une légère pause avant de se reprendre. « Désolé… je parle de politique à la con… y a plus glamour. Et toi, l’Inde c’était… hum… épanouissant ? » Termina-t-il en cherchant le mot le plus juste possible et qui pouvait potentiellement coller à ce qu’il imaginait du voyage de Kumina. Même si pour lui, ce n’était pas vraiment épanouissant d’aller aider des pauvres à construire des puits dans des régions où il faisait trop chaud, trop humide, trop… beurk. Enfin « trop chaud », ce n’était plus un problème pour lui désormais. Finalement, après avoir roulé encore quelques minutes, ils étaient arrivés. Ça faisait bizarre de revenir là après tout ce temps… Le bourgeois s’était perdu dans ses pensées pendant quelques secondes, des souvenirs qui lui revenaient… il se revoyait gamin avec cette impression de n’avoir pas changé depuis le lycée… Il n’avait même pas grandi puisque son mètre quatre-vingt-deux, il le faisait depuis ses dix-sept ans. Donc franchement, il ne sentait pas plus vieux physiquement… ni mentalement d’ailleurs. Il sentait juste plus seul et espérait que ça allait changer avec le retour de son hippie.
CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 39
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Ven 7 Avr 2017 - 23:30

La vie de Dev n’avait rien eu de vraiment palpitant. En fait, Devan devait aimer ce genre de routine. Du moins, c’était le ressenti qu’avait toujours eu Kumina. Devan n’était pas si aventureux que ça, il aimait les choses rassurantes, qu’il avait toujours plus ou moins connu. Il avait presque peur des différences. Il suffisait de le voir parler des mutations pour en être convaincu. Alors, il n’était pas très étonné par cette description des deux ans passés. A côté, sa vie de bohème humanitaire avait l’air vraiment d’une grande aventure. Alors que ces années lui avaient semblées normale à lui. Il riva cependant un regard presque outré en entendant Devan parler en ces termes de Lancaster. C’était impossible de dire qu’il y avait du bon dans tout ce qu’il avait fait ou voulu faire. C’était impossible selon lui. Il n’avait pas vécu cela mais ce que ses parents lui avaient raconté lui suffisait. Il fronça un peu les sourcils. Prenant sur lui, il ne dit rien, détournant seulement le regard.

Vaut mieux qu’on évite la politique, Dev…” murmura-t-il juste.

Il n’avait pas envie de se fâcher avec lui. Pas aujourd’hui. Pas pour ça. A quoi bon ? Ni l’un, ni l’autre n’aurait changé d’avis, non ? Alors à quoi bon se faire du mal ? Il ne voulait pas faire de mal à son amant. Il l’aimait trop pour ça. Et sans doute que la distance et le temps lui avaient fait prendre conscience de ce qu’ils avaient quand ils étaient ensemble. De leur chance de s’aimer comme ça. D’être vivants. En bonne santé. Du bon côté de la planète. Toutes ces choses-là, il les voyait mieux.

Oui, c’était fabuleux… Enfin, pour toi, ça aurait été l’enfer…

Il eut un petit rire.

J’ai rencontré des gens vraiment fantastiques, et des enfants adorables aussi… Mais promis, je te demanderai pas de me faire un enfant ou d’en adopter un… Seulement, j’ai vraiment aimé quand je leur apprenais des choses… Peut-être que je devrai penser à enseigner ici aussi… Mais je suis loin d’avoir les diplômes pour…

Il haussa les épaules. Il ne savait jamais vraiment ce qu’il allait faire. Il était content de retrouver les lieux qu’ils avaient fréquenté plus jeune. Le temps semblaient ne pas avoir tant de prise sur ce genre d’endroit. La forêt avait peu changé. Il n’avait pas vraiment l’impression que Dev ait changé aussi. C’était pas hier qu’il l’avait quitté ? Vraiment ? Il ne se fit pas prier pour descendre du 4x4. Devan allait le suivre non ? Il ne tarda pas à aller lui prendre la main, encore surpris par la froideur de ses doigts.

T’as pas l’impression qu’on se promenait ici hier ?” murmura-t-il doucement en marchant. “Ça m’a manqué et en même temps, c’est comme si je t’avais jamais… quitté.

Le mot avait eu du mal à sortir. Parce qu’il n’avait pas l’impression de l’avoir quitté. C’était tellement compliqué de refaire le chemin inverse de se souvenir qui avait initié son départ. Beaucoup de choses. Mais la rupture avait précédé son départ. Donc…

Enfin… Je sais même plus qui avait quitté qui…” finit-il par avouer. “Mais… J’aurai dû rentrer plus tôt… Je… Je pensais pas que tu m’aurais attendu comme ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Mar 18 Avr 2017 - 17:24

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
La politique. C’était un sujet qu’il ne fallait pas que Devan aborde en présence de Kumina. Il était clair que leurs idées n’étaient pas du tout le mêmes. Kumina serait du genre à voter écolo et peace and love. Devan lui, était bien obligé de voter démocrate même si ses idées au sujet des mutants étaient plus proches de celle des républicains. Seulement, les républicains n’étaient pas seulement contre les mutants mais aussi contre les pédés, contre les femmes et trop religieux. Devan n’était pas à ce point con. En tant que pédé ce serait débile… enfin, il était potentiellement bisexuel… mais il n’avait jamais aimé qu’une seule personne et cette personne était un homme. Il assumait ses sentiments pour l’idiot assit à côté de lui. N’en déplaise à ses parents. Il rit lorsque Kumina lui promit qu’il ne lui demanderait pas d’adopter un enfant. Encore heureux. Ils étaient encore trop jeunes et… malheureusement, leur couple n’était pas assez stable pour un enfant. Si Kumina en voulait un, Devan ne s’y opposerait pas, mais ce serait son enfant. Un peu comme s’il était en couple avec un homme qui était déjà papa. « Tu peux reprendre des études, Kumi… » Qu’il répondit doucement. Il était sûr que son amoureux ferait un bon prof. Il était doux et patient. Il quitta le véhicule à la suite du hippie. Il serra la main de ce dernier, le lui semblait tellement plus chaude que la sienne, mais c’était normal. Il était frigorifié. C’était le prix à payer pour être humain.

Il rit un peu à la remarque de son amoureux. Ils n’étaient plus des lycéens. Le temps avait passé. Mais ce qui n’avait pas changé, c’était que leur relation était toujours aussi tumultueuse… Sa main resserra celle de Kumina lorsque celui-ci affirma qu’il ne pensait qu’il l’aurait attendu si longtemps. C’était pourtant évident du point de vue de Devan. « J’ai même pas essayé d’aller voir ailleurs… malgré les tentatives de mes amis. Je dois être con. L’amour rend con il paraît… J’imagine qu’on était lycéens encore hier. Le temps a passé mais on est resté les mêmes… en un peu peut plus mature ? » Il pouffa. Ce n’était pas sûr. Il avait parfois l’impression d’être un petit garçon qui jouait à faire semblant d’être un adulte… et parfois, il avait l’impression d’être un adulte qu’il essayait de garder son âme d’enfant. Grandir, c’était tout un art sans doute. « Ce serait bien que tu deviennes prof… je pourrais t’appeler « monsieur le professeur » au lit ou durant ce genre de sortie scolaire…. » qu’il lança sur un ton à la fois pervers et humoristique en lui donnant un petit coup d’épaule avant de reprendre. « Hum monsieur le professeur, on pourrait étudier le confort de l’herbe non ? » Réplique stupide prononcée à la façon des dialogues mal joué des films pornos. C’était pour illustrer son petit délire, mais en même temps, il ne serait pas contre l’idée de faire des choses avec Kumina, ici et maintenant.
CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 39
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Sam 27 Mai 2017 - 12:45

Reprendre des études… Kumina n’y croyait pas vraiment. Il n’avait jamais été très doué dans les études strictes. Il peinait à apprendre des choses qui ne l’intéressait pas. Il se dispersait très vite. Trop vite sans doute. Alors, quelques années d’universités, ça lui semblait assez insurmontable. Devan le surestimait. Il n’était pas comme lui, il aurait été incapable de suivre des études de droits… Il n’était pas un intellectuel, lui. Il était bien plus simple d’esprit, à n’en point douter. Enfin… Il verrait bien. Il était à peine rentré, il avait déjà un travail qui ne lui déplaisait pas… Alors, il avait le temps de réfléchir.

Et puis, il voulait profiter de l’instant présent. Ce n’est pas tout les jours qu’on retrouve l’amour de sa vie, non ? Il se sentait trop bien pour penser au futur, le présent était tellement bien. Il riva son regard sur Devan en l’entendant. Il n’avait vu personne ? Pendant deux ans ? Mais… Pourquoi ? Il l’aurait attendu toute sa vie s’il n’était pas revenu ? Le coeur de Kumi se serra. Il se sentait coupable d’être parti si longtemps. Coupable de n’avoir pas eu la même dévotion avec son amour. Il avait eu une histoire en Indes. Une très brève histoire qui lui avait prouvé qu’il lui était impossible d’oublier Devan, mais… Mais lui, il avait été voir ailleurs. Chose… Chose qu’il ne se voyait pas avouer à Devan.

Plus mature ? Tu y crois vraiment à ça ?” plaisanta le brun en pouffant avec Dev.

La suite ancra un sourire amusé aux lèvres de Kumina. L’appeler monsieur le professeur ? C’était une idée. Mais est-ce qu’il devait vraiment avoir le titre officiel pour jouer ce rôle là ? Franchement, des années d’études pour juste jouer au lit, c’était un peu trop d’efforts pour une si petite -mais très agréable- récompense. Kumi rigola en l’entendant. Quelle idée. Et en même temps…

Monsieur Baldwin, je ne suis pas sûr qu’un professeur ait le droit de faire ça…” répondit-il du même ton un peu surjoué. “Ne me tentez pas vos lèvres adolescentes… Noonn...

Il s’arrêta, sa main libr caressant sa joue alors qu’il venait l’embrasser avec passion. C’était sans doute une plaisanterie au départ, mais… Kumina avait bien envie de rester là, de mettre en application tous les scénarios ridicules et sexy qui lui passaient par la tête. Il détacha ses lèvres, déposant quelques baisers sur sa joue en remontant vers son oreille.

Vous êtes un terrible tentateur, Monsieur Baldwin…. Ne me laissez pas dans ce tourment de frustrations…” murmura-t-il d’une voix tentatrice.

Kumi le regarda amusé. Leurs lignes de dialogue étaient ridicules, mais son envie était vraiment là. Il se fichait bien d’être dans un lieu public. Franchement qui viendrait à cette heure-ci dans ce bout de forêt ? Kumina ne se retint donc pas de caresser le corps retrouvé de son âme-soeur. Mais il se stoppa, son don s’imposant à lui, vrillant son crâne de messages. Urg. C’était désagréable pour ça le retour au pays. Son regard se voila. Et… Il valait mieux qu’ils partent… Ils n’étaient pas seuls… Et ces gars-là n’avaient pas l’air de venir dans ce coin de la forêt pour se bécoter. Il regarda Devan.

Hm… Dev… On peut rentrer… Je me sens pas très bien… On peut… Partir ?”demanda-t-il un peu anxieux.

Il ne pouvait pas lui dire qu’il avait intercepté par la pensée la conversation de deux types chelous…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Jeu 1 Juin 2017 - 23:19

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
Ouais, plus mature. Enfin pour certains points. Comme pour s’occuper de la paperasse. S’occuper de tout un tas de trucs chiants d’adultes. Avant, c’étaient papa et maman qui s’occupaient de tout. Maintenant, connaissait à quel point c’était chiant de devoir gérer les choses par lui-même. Enfin, il préférait son indépendance à la vie chez ses parents. C’était beaucoup mieux. Ses parents et ses reproches, ça l’agaçaient. Surtout leurs reproches au sujet des ses sentiments pour Kumina. Il avait toujours été clair à ce sujet : il n’y avait que Kumina qui compte, il ne sortirait pas avec une gentille petite bigote pour leur faire plaisir. Bon, il avait au moins la chance qu’ils ne le renient pas. Ils auraient pu le foutre à la porte parce qu’il aimait un garçon. Ce ne seraient pas les premiers à faire ça. Mais bon, ils préféraient surement que leur fils soit gay plutôt qu’il soit mutant. S’ils savaient. Il avait été un monstre. Mais il avait eu la chance de connaître Slade et d’avoir peur être vacciné. Depuis, il en était convaincu, ce serait mieux que tous les transmutants se fassent vacciner. Il était placé pour savoir que ce n’était pas sans conséquence. Mais c’était mieux de ne plus avoir de pouvoir dangereux. En tout cas, c’était comme ça que le brun voyait les choses.

Il rit lorsque Kumi entra dans son jeu. Il ne se priva pas pour répondre à son baiser, glissant ses doigts dans les cheveux de son amoureux. Il voulait passer sa vie avec lui, même si c’était mouvementé. Mais là, il voulait surtout passer la nuit avec lui. Il était même prêt à tester le fameux confort de l’herbe alors qu’il n’était pas du genre à vraiment aimer faire ces choses-là dans la nature. Il préférait une suite d’hôtel. Et pas d’un hôtel de merde. Pour ça encore, Devan et Kumina étaient tellement différents. Il haussa les sourcils de façon amusée lorsque l’autre affirma qu’il était un tentateur… c’était un plaisir de tenter son homme. Il afficha cependant un air surpris à la suite. Surpris et un peu inquiet. « Euh…Ouais… Qu’est-ce qui t’arrive ? » Dit-il en marchant main dans la main avec jusqu'à sa voiture. « Tu veux que je te ramène chez toi ? Ou… on peut aller à l’hôtel… si tu veux… » Lança-t-il d’une voix douce. Il avait vraiment envie de coucher avec Kumina, mais si celui-ci n’allait pas bien, il laisserait tomber cette idée… Demain peut-être. S’il n’était pas reparti entre-temps… il allait avoir peur de ça maintenant.
CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 39
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Sam 24 Juin 2017 - 19:35

Même avec les années, son don était toujours u peu invasif. Il n’arrivait jamais complètement à fermer son esprit aux ondes les plus proches. Il le vivait à chaque fois comme une agression. Même s’il s’était endurci. Avoir vécu loin de la “civilisation” l’avait un peu déshabitué de ces petites attaques permanentes de son esprit. Et il n’aimait pas lire l’inquiétude dans le regard de Devan. C’était ça le plus problématique. Qu’il ne puisse pas comprendre ce qui se passait réellement. Il aurait dû lui dire la vérité, mais… Il avait trop peur de lire du dégoût à la place de l’inquiétude. Alors à choisir…

Rien… Rien de grave… J’ai… J’ai juste encore des migraines parfois… ça a pas trop changé…” murmura-t-il avec un sourire rassurant.

Il espérait que Devan ne le force pas à faire tout un tas d’examens pour savoir d’où venait ses migraines… Il espérait que cela resterait habituel et qu’il ne chercherait pas plus loin que ça. Et en même temps, si Devan apprenait… Il arrêterait de lui mentir, de se sentir comme le pire des amants… Mais la peur était plus forte que la honte. Et chaque jour de mensonge rendait la vérité plus difficile à avouer. Kumina suivit son amant et monta vite dans la voiture.

Chez moi… Tu n’as peut-être pas envie de voir toute ma famille ce soir… Tu les connais, ils ne te lâcheraient pas… Tu as dû leur manquer à eux aussi…” dit-il amusé, et doux.

Ses parents avaient toujours été très compréhensifs avec sa sexualité, sa vie amoureuse, sa vie tout court en fait. Et ils avaient tendance à s’emballer quand ça concernait Devan. Ils le voyaient comme leur gendre d’une certaine façon. Un autre fils. C’était sans doute excessif. Mais bon… C’était ses parents. La mesure, c’était pas leur truc.

L’hôtel, c’est bien aussi…” conclut-il.

Il n’aimait pas trop se dire qu’ils allaient se retrouver dans un lieu si impersonnel. Mais, ils n’avaient pas trop d’autres possibilités pour être tranquilles. Et il ne voulait pas quitter si vite son amant. Il voulait dormir avec lui. Il voulait s’endormir le nez dans son cou, apaisé par son odeur. Il voulait réchauffer son corps si froid. Il voulait rattraper le temps perdu.

J’ai envie de rester avec toi cette nuit…” souffla-t-il en posant sa main sur celle de Devan posée sur le levier de vitesse.

Et toutes les autres aussi… Mais ça, il ne le dit pas. Il se contenta d’un sourire, de son regard amoureux sur son amant. Il ne parla pas beaucoup sur le trajet, la tête appuyé contre la vitre, essayant de fermer son esprit aux intrusions technologiques. Il suivit le Baldwin, le laissant tout choisir pour leur nuit. Il lui faisait confiance. Il avait fini par s’habituer à ses goûts de luxe… Il ne méritait pas tant mais bon… S’il fallait vivre dans l’excès pour avoir à nouveau l’amour de Devan, il était prêt à ça… Des concessions…

Il laissa Devan ouvrir leur cocon d’amour d’une nuit, le suivant avec une certaine impatience peut-être. Il referma la porte, attrapant la main de Devan pour l’attirer contre lui, se fichant que son dos heurte la porte tout juste fermée. Il serra Dev contre lui, en l’embrassant. Sans avoir à se soucier des informations qui l’envahissaient encore avec le foutu wifi de l’hôtel. Il détacha ses lèvres, un sourire malicieux se dessinant sur elles.

Vous m’avez tenté pendant tout le trajet, M. Baldwin…” chuchota-t-il avec envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 96
SUR TH DEPUIS : 02/03/2017
MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   Jeu 20 Juil 2017 - 13:12

i'll recover if you keep me alive

“ Just hold me together, tell me you'll always want me to stay ”
Kumina & Devan
Ce n’était pas normal que Kumi ait autant de migraines et ce n’était pas nouveau. Dans le genre parano, le brun pensait tout de suite à une tumeur ou ce genre de connerie. Il ne comprenait pas que son amoureux ne s’inquiète pas plus que ça. Mais bon, il se disait peut-être que ça passerait avec une infusion à la con. Il avait du mal à comprendre ça… lui, il était à fond dans les médocs chimiques. Il rit lorsqu’il affirma que sa famille ne le laisserait pas tranquille s’ils allaient chez lui. Les Moller et les Baldwin, ce n’était pas du tout le même genre de famille, c’était le moins que l’on puisse dire. Celle de Kumi était tellement chaleureuse alors que les Baldwin étaient plutôt froids. Tout les opposait. De ce fait, l’hôtel était effectivement la meilleure solution. « Et je veux rester avec toi. » Répondit doucement le gosse de riches aux paroles de son bel hippie. Après tout le temps qu’il avait attendu, il n’avait aucune envie de le laisser filer. Sauf si c’était son choix, Devan était souvent con, mais il n’était pas encore un kidnappeur. Il avait encore de la marge avant de devenir le dernier des enfoirés. Certes, il ne tolérait pas l’existence des transmutants, mais il ne tolérait pas non plus les méthodes barbares des hunters. Pour lui, la solution, c’était le remède. Au moins personne n’en mourrait même si les effets secondaires pouvaient être pénibles. On apprenait à vivre avec, il était bien placé pour le savoir.

Une fois arrivé dans leur chambre d’hôtel luxueuse (cela va sans dire vu les goûts de Devan), le hippie l’attira contre lui. Le futur avocat passa ses bras autour du cou de l’autre, profitant du baiser qu’ils étaient en train d’échanger. Là, il ne pensait plus au froid ni à la fatigue qui hantaient son corps depuis sa vaccination. Il oubliait tout, même le pire. Devan sourit en entendant les paroles de l’homme. « J’en suis désolé Monsieur le professeur… Y-a-t-il un moyen pour moi de me faire pardonner ? Je n’aimerais pas que ça entache ma moyenne… » Dit-il à la fois désolé et pervers. Faussement sage et amusé. Il se colla davantage à son amoureux pour faire monter la chaleur… chaleur qu’il ne ressentait pas vraiment, mais au moins il n’avait pas trop la sensation de froid là. C’était mieux que rien. Et son esprit était focalisé sur son envie pour le hippie. L’envie et le plaisir étaient de bons moyens d’oublier les mauvaises choses et les mauvais sentiments.

CODES BY MAY ; AVATAR BY ENDLESSLY EPIC & ILYRIA

_________________

it's all fun and games

'Til somebody falls in love, But you've already bought a ticket, And there's no turning back now ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'll recover if you keep me alive [Kumina & Devan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Stay-Alive =D
» Recover My Files Professional v4.0.2.441
» + ghost keeping me alive.
» I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )
» [résolu] Comment récupèrer mes données enregistrées dans Hérédis 10 ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: radcliff, kentucky :: quartier sud :: bars-
Sauter vers: