AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 270
SUR TH DEPUIS : 20/02/2017
MessageSujet: [Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !   Dim 5 Mar 2017 - 18:20

Wanna play with me ? Boulet in da place !
Hey, man you talkin' back to me. Take him out. You gotta keep'em separated. Hey, man you disrespecting me. Take him out. You gotta keep'em separated. Hey, they don't pay no mind. If you're under 18 you won't be doing any time. Hey, come out and play


Y a des jours de congés où il y avait des choses constructives à faire, d’autre où la sieste et seulement la sieste, se trouvait la bienvenue. Aujourd’hui, Marcus avait même la flemme de dormir. C’était dire. Un bon jour de congé en perspective ! Jack était sortit et dormait. Jedi… Bah Jedi il ne savait pas où il était, et grand bien lui fasse. La journée lui appartenait ! Fiesta ! Enfin pas trop quand même.
A moitié sur le lit, le haut de son corps pendouillait mollement dans le vide, sa tête en partit appuyer sur la moquette, il s’amusait à appuyer sur la tête de son dancing Groot, cherchant à quel jeu il pourrait jouer. De loin, il finit par apercevoir une boite qui dépassait, une boite qu’il ne souvenait pas avoir vu avant. Hep, en règle général les petits lutins faisaient disparaître des choses, pas apparaitre ! Se tendant pour mieux voir – comme si dans sa position, déjà peut confortable, il pouvait mieux regarder – ses hanches glissèrent du matelas, et l’homme se retrouva à compter les poils du tapis. A se demander, par quel miracle, ça ne s’était pas produit plus tôt. Au moins dans sa chute – ressemblant plus à un coulis de vieux fromage, ayant un peu trop cavalé sous cloche durant l’été – il avait épargné son pop. Pauvre bébé Groot. Ça aurait été une triste perte.
Se remettant dans le bon sens, ses doigts extirpèrent le jeu, sans doute une des seules choses se trouvant rangé à un endroit destiné à cet effet. Clignant des yeux il se demandait vraiment ce que ce jeu pouvait bien foutre là… Call of Duty Black Ops 2… Ouais… C’était pas vraiment son genre de jeu. Mais alors pas du tout ! Sans doute un cadeau d’un ami, qui ne le connaissait pas si bien que ça. Mais passons. De toute façon avant que le pourquoi du comment ne lui revienne, pâque aura le temps d’arriver. Marcus haussa les épaules, il connaissait de nom. Alors autant ne pas mourir idiot. Allumant télé et console, il inséra le disque… Et ce fut le drame…
- « Woh ! Y a un mode multi-joueur ! S’exclama-t-il en levant les bras. Pourquoi ça m’étonne ? C’est normal sur ce type de jeu… Andouille…
Baissant les bras, l’homme posa sa manette et se mit à la recherche du fameux casque, avec micro intégré, vendu avec la console, pour le multi-joueur. Une fois ceci en main – du moins sur sa tête – le carnage pouvait commencer.
- Ah ouais… Y a même une vidéo de présentation pour le multi joueur ! Ca claque !
Peut être que lire la notice, ou bien regarder des lets play, aurait été plus approprié avant de se lancer dans un jeu auquel il n’avait jamais joué de sa vie. Ou peut être commencer une partie solo histoire de… Mais non. Marcus étant Marcus, il préférait faire compliquer, au lieu de faire simple. Voyons, tellement barbant.
Ses yeux regardaient les choses défiler à l’écran, avec l’émerveillement d’un gosse découvrant ses cadeaux de noël. Sauf que sur des cadeaux de noël, y avait rien à chercher à comprendre.
- Bon, bon, bon. Y a des classes, y a des armes… C’est cool, cool, cool tout ça, mais il est comment le perso ? »
Bah oui, parce que c’est bien connu que c’est qui est le plus important dans un jeu ! La tête du personnage ! Et s’il y avait bien une chose qui pouvait le passionner, c’est quand on pouvait customiser un personnage sur tout ! Hélas c’est ce qu’on pouvait faire dans ce jeu. A son grand émerveillement.
Et deux heures plus tard… Oui deux heures… Deux vraies heures… Pour signifier à quel point c’est sa passion dans la vie, son personnage était enfin fini. Mais il se retrouva face à un second dilemme : le choix du pseudo ingame. Un choix difficile, qui demandait une intense, et immense, et pleine réflexion…
- « Oh ! Bah facile ça ! Evil ! Abeeeeeeeed… Dit-il d’une voix grave, comme s’il était la voix off d’un film d’action à gros budget, qui casse la baraque, sa main balayant l’espace devant lui. Cool… Cool, cool, cool.
Et s’il n’y avait que lui de fan de community, et bien tant pis. Cette série était du pur génie !
Son regard se fixa sur l’écran. Il ne savait même pas sur quelle map il allait atterrir, il n’avait pas vraiment prit la peine de regarder. Mais visiblement ça ressemblait à un centre commercial. Bien, bien, bien. Ah peine arrivé que ça commençait déjà canarder de partout. Derrière l’écran il se baissait instinctivement. C’est que les FPS c’était pas trop son truc à Marcus.
- Salut les copains ! J’ai l’impression qu’on est dans la même équipe ! Ne put-il s’empêcher de commenter. L’homme bras est dans la place !
Ouais c’est un pour ça qu’il n’aimait pas les FPS. Juste une paire de bras qui se balade, affublé d’un flingue. Normal qu’il ne voyait jamais où il foutait les pieds, il n’en avait pas ! N’attendant pas vraiment de réponse de leur part, il décida de leur emboiter le pas. Sauf que, à peine avait-il mit le nez dehors que boum ! C’était pas paf le chien, mais ça y ressemblait.
- Wep… On meurt vite ici ! J’ai même pas eut le temps de tirer un coup ! Bref… Allez debout mon gars. Faut bien aller dégommer du rouge ! »
Levant son point vers le plafond, comme si ça pouvait y changer grand-chose, il se rejeta dans la partie. Mais ce n’était pas pour autant qu’il y comprenait grande chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 457
SUR TH DEPUIS : 25/02/2017
MessageSujet: Re: [Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !   Ven 10 Mar 2017 - 23:41


hope you like my genocide
- marcus hollander & judeus alleyne -

Si Judeus était connue pour une seule et unique chose sur une courte période de temps à Radcliff, c’était son absence totale de vie sociale ou presque. On l’avait vue au bar où elle avait travaillé, on la voyait quand elle bossait au Burning Desire, faire ses courses, aller à la salle de sport mais, personne ne la voyait jamais parler à qui que ce soit plus de quelques mots. Jude ne parlait tout simplement presque pas à moins d’y être contrainte par des conventions sociales quelconques. En résumé, personne ne la connaissait vraiment bien que quelques rares personnes parvenaient à trouver grâce à ses yeux, ce qui était déjà énorme.

Autrement dit, personne ne savait qu’elle était une grande amatrice de jeux vidéo en tout genre et que celle qu’elle était en jouant ne ressemblait aucunement à celle qu’elle était dans la vie de tous les jours.

Jour de congé de la semaine se faisant, Judeus en avait profité pour faire tout ce qu’elle faisait d’habitude et plus encore. Jogging, entraînement, lecture, cuisine, tout y était passé. En vérité, depuis que son bar était parti en fumée, elle s’emmerdait considérablement. Elle n’était pas de ces gens capables de rester à ne rien faire avachi quelque part en attendant que le temps passe. L’inactivité la rendait encore plus dingue que quelqu’un qui passerait son temps à essayer de la faire plier sur une question d’autorité légitime ou non, ce qui était inquiété. Franchement inquiétant. La seule solution à cet ennui était donc une de ses consoles.
Si elle voulait être tout à fait honnête, elles étaient sa solution de repli habituel, même en semaine. Ne dormant pas beaucoup, il lui arrivait très fréquemment de passer un temps plus que déraisonnable sur ces engins qu’elle devrait pourtant mépriser autant que son téléphone portable. Fichu smartphone qu’elle peinait déjà à utiliser ne fut-ce que pour appeler, elle avait pourtant lu la notice et tous les modes d’emploi possibles. Au fond, elle y mettait surtout une extrême mauvaise volonté, puisqu’elle parvenait parfaitement à utiliser son compte en ligne et toutes les fonctionnalités disponibles sur ses consoles.

L’heure étant à l’amusement et au défouloir, elle passa rapidement en revue les jeux multijoueur en sa possession avant de jeter son dévolu sur une partie de Call of Duty dernier du nom. Son ratio était confortable mais, un petit rappel de qui était LM*candela était de mise. Il y avait toujours meilleur que soit bien sûr, elle n’était certainement pas la meilleure. C’était juste bon de rappeler qu’il y avait de la concurrence dans les parages, ça en contrariait d’autant plus certain qu’elle était une femme. Le milieu des gamers était franchement ridiculement macho.

Pendant que la console se lançait, Jude alla s’approvisionner en chips de légumes et en thé avant de s’avachir sur le canapé avec sa manette et le micro-casque sur les oreilles. Une fois sur la carte avec son personnage et son armement habituel, c’était parti, les kills pouvaient commencer, réalignement des égos et des compteurs -mais pas du sien. Si elle était plus expressive, ça ne voulait pas pour autant dire qu’elle parlait énormément. Elle parlait de temps en temps -plus qu’en temps normal en tout cas- et elle jurait aussi nettement plus. La connexion d’un nouveau joueur et ses réflexions se perdirent presque dans une bordée de jurons venus de toute part.

- « Dis donc le boulet, t’as lancé la première partie que t’as vu ? »

La question en était peut-être une mais, elle n’y attendait pas vraiment une réponse. Rien qu’à l’arrivée et à la vitesse de sa mort, la conclusion était vite faite. Ils avaient un noob dans la partie et c’était son équipe qui se le farcissait pour le moment.

- « Vu que tu débarques, évite de filer la position des gens sur la map ou j’promets que je flingue mon ratio pour te flinguer. »

Judeus se foutait pas mal de ses stats quand il s’agissait de faire rentrer un petit nouveau dans les rangs. Si elle devait passer plusieurs parties à le flinguer, elle n’hésiterait pas deux secondes. C’était loin d’être la première fois que ça arrivait mais, ils avaient rarement eu un joueur aussi enthousiaste à l’idée de se faire massacrer en chaîne sur un jeu qu’il ne connaissait visiblement pas.

Oui, elle aussi avait été nulle fut un temps, ça n’était juste plus le cas et elle avait envie de se défouler. Si ça voulait dire laminer son ratio pour faire du tir ami, ainsi soit-il.

_________________
Someone to like you. Something to wear. Somebody to believe you’re with everyone everywhere. It’s a condition, and that’s my business. You’ve got suspicions, but I’ve got promise. Get some freedom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 270
SUR TH DEPUIS : 20/02/2017
MessageSujet: Re: [Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !   Sam 22 Avr 2017 - 0:26

Wanna play with me ? Boulet in da place !
Hey, man you talkin' back to me. Take him out. You gotta keep'em separated. Hey, man you disrespecting me. Take him out. You gotta keep'em separated. Hey, they don't pay no mind. If you're under 18 you won't be doing any time. Hey, come out and play


Qu'est ce qu'il foutait là ? C'était vraiment la question qu'il se posait. Ça canardait dans tous les sens, visiblement il avait une cible dans le dos pour tous les snipers du coin, puis ça jurait. Marcus n'avait jamais été du genre nerveux sur les jeux vidéo. Lorsqu'il s'énervait son langage fleurit s'apparentait plus au vocabulaire d'un gamin d'à peine de deux ans, sous extasie. Il ne rentrait jamais dans une fureur complète et hystérique comme certain gamer. C'est Charlie qui s'énervait souvent comme ça, sans non plus partir dans les extrêmes. Il avait toujours été plus sanguin que lui.
Là les jurons, qui grognaient dans son casque, lui écorchait un peu les oreilles. La raison pour laquelle il ne mettait que rarement les pieds dans les jeux en ligne. Trop de compétition, trop d'abrutit qui se prennent trop aux sérieux... C'était un jeu quoi ! Qu'ils se détendent un peu le string !
- « Je t'en pris, je compte monter mon score personnel de ce côté là. Au moins je saurais d'où ça vient. » Dit-il sans une once d'animosité à celle qui devait, sans aucun doute, s'adresser à lui.
Lui s'en foutait pas mal, il y avait pire que de perdre une partie en ligne, il en savait quelque chose. Alors s'ils voulaient se défouler sur sa personne, qu'ils le fassent. Marcus avait la chance d'être un très bon perdant.
La raison pour laquelle il n'avait pas encore quitté la partie, c'est parce qu'il avait toujours été du genre persévérant. Puis par fierté un peu aussi. Il ne savait pas ce qu'était le ratio, ou quoi ou qu'est-ce, jamais il ne s'était préoccupé de ça. Lui il fonçait, il tapait, et après peut être qu'il réfléchissait… Une fois mort… Le jeu c'était un peu comme le taf : on apprend sur le tas.

- « M'enfin reste poly styrène ! Finit-il par lâcher à l'adresse d'un autre joueur, dont la virulence des propos l'agaçait quelque peu.
- Va t'faire voir, abrutit. Lui répondit l'intéressé.
- J'ai pas de rendez-vous chez le médecin de prévus, merci. Bonjours l'ambiance ! » S'exclama Marcus en tentant de se concentrer un minimum.
Ce qui semblait loin d'être gagné. Ça avait le don de l'agacer cette impolitesse en jeu ! Il ne savait même pas où il devait aller, ni ce qu'il devait faire, se contentant d'arpenter les couloirs en mode yolo. Et surtout d'échapper au sniper. Sans doute devait-il avoir un panneau lumineux au dessus de la tête…
Checkant sa map, il repéra un regroupement de point ennemis, vers ce qui semblait être le milieu du centre commercial. Un point info sans doute. Le drapeau aussi certainement.
A force de tourner, il avait finit par être séparé de son groupe. Au moins ça lui épargnerait les tirs amis, comme on l'avait si bien menacé.
L'homme posa quelques instants sa manette, lorsqu'il sentit une truffe dans son dos. Ses doigts enserrèrent le micro et sa main libre flatta la tête de Jack, curieux de voir à qui il parlait.
- « Qu'est ce t'as le Jackouille ? Tu veux jouer aussi ? L'animal remua la queue, réagissant au mot magique. Tu seras surement plus doué que moi ! Il pointa un doigt vers l'écran. Tu crois qu'il est là-bas le drapal ? J'y vais ?
Le chien aboya doucement, avant de s'allonger à côté de son maitre, posant sa tête sur son genou. Lâchant le micro, Marcus reprit son jeu. Le personnage s'accroupi, puis se planqua derrière une palette. Avançant doucement, il sélectionna une grenade. Bêtise ou pas, il n'était plus à ça près, la première étant d'avoir ouvert ce maudit jeu. Dégoupillant le projectile, son doigt appuya sur la touche pour faire se redresser le personnage.
- FIRE IN A HOLE ! » S'exclama-t-il en balançant la grenade.
Marcus aurait aussi put gueuler Leeroy Jenkins que ça aurait été la même chose. Tout en finesse. Il préférait foncer dans le tas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 457
SUR TH DEPUIS : 25/02/2017
MessageSujet: Re: [Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !   Sam 27 Mai 2017 - 16:22


hope you like my genocide
- marcus hollander & judeus alleyne -

Leur boulet attitré semblait du genre je-m’en-foustiste. Judeus aurait peut-être pu apprécier à sa façon l’attitude si elle n’avait pas besoin de sa sacro-sainte partie de Call of pour se calmer les nerfs. Après tout, elle ne pouvait pas toujours foutre sur la tronche du premier venu... même si elle se retenait juste pour éviter non pas la police mais pour éviter que sa remonte aux oreilles du propriétaire de son appartement. Elle se contrefoutait de devoir chercher du boulot ou d’avoir des emmerdes avec la police mais, chercher un endroit où vivre, ça, c’était un problème. Il était facile de berner un patron, moins, beaucoup moins de berner un proprio.
Fatalement donc, pour éviter de s’énerver plus encore, Jude avait appris à jouer bien, à jouer mieux et stratège plus efficace derrière un écran que dans la vie, elle était douée. Derrière son écran, il lui était forcément plus difficile d’exploser comme elle savait si bien le faire sans prévenir. Certes, il lui arrivait de devoir se contenir pour ne pas exploser une manette mais ces engins coûtaient chers et elle n’avait aucune envie de les remplacer régulièrement. Un bon moyen de contrôler ce tempérament que personne ne lui connaissait vraiment. Mis à part Gray.

Provisoirement éloignée du boulet, elle ne prêtait pas vraiment oreille à ce qui se disait, dans les jeux ou dans la vie, Judeus était exactement pareille, elle finissait par décrocher quand le sujet ne l’intéressait pas et l’univers savait que la discussion houleuse en cours n’avait rien d’intéressant. Pourquoi avait-elle entendu la fin de la dernière tirade ? Aucune idée mais elle aurait préféré la rater car un sourire s’étira bien malgré elle sur ses livres. À quel point l’humour de ce boulet était pourri ? Il en fallait beaucoup pour faire sourire Judeus mais là, c’était réussi. Elle qui avait appris à devenir imperméable à la critique au point de se ficher complètement de l’opinion d’autrui devait reconnaître que s’il ne s’en fichait pas, celui-là avait trouvé une parade aussi affligeante qu’efficace. Surtout dans le un monde virtuel tel que celui-ci. Oui, elle aurait pu apprendre à tolérer ce gars-là s’il ne venait pas de balancer une grenade, bousillant au passage la stratégie qu’elle avait envisagée. Ne lui restait qu’à en mettre une sur pied et vite. Remettant son personnage à l’abri, elle grommela un tas d’injures à moitié formulées et trop basses pour être discernées. Le pire, c’était qu’il avait réussi son coup ce crétin et avait fait du dégât. Marmonnant, elle dégoupilla aussi une grenade histoire de finir le boulot salement.

- « C’était une tactique dégueulasse le boulet ! Ok, ça a fait le boulot mais c’était dégueulasse, sans parler du fait que t’aurais pu nous dégommer au passage. T’as fait le tuto avant de lancer ta partie ? »

Non, Jude ne voulait pas réellement de réponse et oui, elle s’en foutait totalement puisqu’elle ne comptait pas coacher qui que ce soit, jamais. Si elle parlait tant, c’était uniquement parce que son absence d’expressions faciales ou de regards ne pouvaient pas être perçu derrière un écran et qu’il fallait donc qu’elle exprime verbalement les choses, faute de pouvoir les faire comprendre autrement. Elle détestait parler et paradoxalement, adorait jouer. On ne pouvait pas tout avoir dans la vie.

_________________
Someone to like you. Something to wear. Somebody to believe you’re with everyone everywhere. It’s a condition, and that’s my business. You’ve got suspicions, but I’ve got promise. Get some freedom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 270
SUR TH DEPUIS : 20/02/2017
MessageSujet: Re: [Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !   Jeu 20 Juil 2017 - 1:24

Wanna play with me ? Boulet in da place !
Hey, man you talkin' back to me. Take him out. You gotta keep'em separated. Hey, man you disrespecting me. Take him out. You gotta keep'em separated. Hey, they don't pay no mind. If you're under 18 you won't be doing any time. Hey, come out and play


Pourquoi avait-il décidé de jouer à ce jeu déjà ? Bonne question… Marcus se la posait à mesure que la partie avançait. Parce que non content de ne pas piger une rame au déroulement de ce truc, les joueurs le faisaient vraiment rire. Sans doute aurait du choisir Wee Small Hours Bob comme surnom, comme le hippie coolos de good morning england. Ce qu’il était, s’amusant au lieu de s’énerver. Même si c’était un peu au détriment d’autrui. Mais compte tenu de la bande de rageux, à qui il faisait face, leur inculture cinématographique devait se trouver à la hauteur de leur intolérance. Mais ça le faisait rire le mutant. Valait mieux ça que de pleurer. Lui la stratégie ça le faisait braire, il tenait plus du tank, fonçant dans le tas en criant "yolo". Et puis pour un jeu qui se disait en coopération, ils se la jouaient tous perso. Personne ne communiquait, tout le monde faisait sa vie et communication tintin. Ils préféraient passer leur temps à pester les uns contre les autres, plutôt que d’échanger réellement, de manière constructive. Bande de débile…
Il s'était perdu en échappant aux snipers, et puis ? Il n'allait pas faire le pet, attendant bêtement qu'on daigne bien l'écouter dans son micro. Et au pire, ce n'était rien qu'un jeu. Il y avait des choses plus grave dans la vie, que de perdre une fichue partie… Qu’ils râlent, ça lui coulait dessus comme de l’eau sur une pierre.

Coup d'œil à sa map, sa grenade avait fait du dégât dans le camp adversaire. Puis s'il ne voulait pas se prendre les survivants sur le râble, fallait qu'il se dépêche d'en balancer une de nouveau. Ses doigts flattèrent la tête de Jack, qui s'était réveillé en sursaut, surpris par la déflagration qu'il avait entendu dans le casque de son maître. Ce chien était curieux comme une pie, seulement il restait un sacré trouillard. Courageux mais pas téméraire, un peu comme lui. L’animal lui donna un grand coup de nez dans le coude, manquant faire voler la manette.
- « Doucement gros bêta… » Souffla Marcus, avant qu’une voix ne retentisse dans son écouteur.
Une voix qui lui était destiné. Tiens, tiens… Une phrase dont il se serait bien passé aussi. Nouveau coup d’œil à la map. Ben voyons, celle qui c’était si gentiment proposé de faire du tir ami. Elle voulait finir le taf ou bien ? L’homme fronça les sourcils en voyant son pseudo, mais ne se démonta pas pour autant. Il en avait vu d’autre le brun, dans ses études, ses stages, sont boulot actuel… Ce n’était pas des petits gamers, qui devaient avoir la moitié de son âge, qui allait lui apprendre la vie.
- « Je n’ai peut être pas la prétention d’être une lumière, et de pouvoir en mesurer l’intensité lumineuse du flux de mon esprit, mais je sais encore lire une carte. Et je ne suis pas daltonien. Jusqu’à maintenant j’étais tout seul, alors à part mes tympans virtuel et quelques caisses, y a pas grand-chose à dégommer. Puis je sais faire la différence entre une grenade à suppression et à fragmentation. Alors toto le tuto c’est tintin. » Lâcha-t-il sans la moindre animosité, levant le nez en dehors de sa cachette pour réussir à dégommer un adversaire, après l’avoir manqué une fois.
Il se trouvait peut être novice question pratique, et ne pas franchement savoir où il foutait les pieds, cependant la bibliothèque c’était sa seconde maison. Pour lui qui avait été bercé par la littérature, et qui pouvait se passionner pour tout et n’importe quoi, tant que ça pouvait ce lire, il en connaissait un petit rayon.
- « Du coup, si tu compte balancer une grande offensive, j’voudrais bien faire comme dans l’infanterie. A moins que tu sois fan du pudding, pour moi c’est pas encore la saison. »
C’était bien beau de causer, mais le chrono défilait, et c’était pas dit qu’il puisse le choper ce maudit drapeau. Surtout que l’équipe adversaire commençait à se regrouper. Ça annonçait sans doute la fin des haricots !

Spoiler:
 

_________________
You tell me how I can fly away...
I'm talking to you every night more than I should do. What awaits and when will be the day, when I can wear the cape. I'm lying on the ground as always staring into the air. Go blindly completely.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Judecus ingame] Wanna play with me ? Boulet in da place !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» Crocodile en Play maïs
» Le Bourg Dun - BOULET Antoine Nicolas et DUJARDIN Marie Rose
» Pate à modeler Play-Doh
» l'arrivée de notre petit boulet de canon !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: radcliff, kentucky :: quartier sud :: résidences-
Sauter vers: