AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just a bit drunk (Parreden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Just a bit drunk (Parreden)   Jeu 30 Mar 2017 - 15:56

Just a bit drunk
Parrish et Raeden

La soirée était bien avancée, Raeden était de repos aujourd’hui et elle en avait profité pour faire quelques achats. Elle n’avait besoin de rien de précis, elle n’était pourtant pas de nature flambeuse même si elle aimait profiter de la vie. Mais elle avait changé en quelques mois. Elle ne voyait plus les choses de la même manière depuis qu’elle avait failli y passer par la faute de son père et de sa belle-mère. Elle en avait marre de sa petite routine se résumant au boulot et à son petit appartement. Elle avait bien sa cousine avec qui elle pouvait parler mais elle ressentait un drôle de vide qu’elle ne parvenait pas à combler. Quelque chose lui manquait pour qu’elle retrouve la stabilité. La jeune ne parvenait pas à mettre le doigt dessus, alors aujourd’hui elle avait décidé de s’offrir tout ce dont elle avait envie. De la lingerie, des cosmétiques, des jolies robes hors de prix. Ça ne lui ressemblait pas mais elle n’avait pas trouvé d’autres façons de se faire plaisir. Enfin peut être que si…

Ça faisait déjà une heure et demie qu’elle tenait compagnie au barman qui avait la gentillesse de remplir son verre dès que celui-ci était vide. Elle s’enfila un nouveau verre d’une traite, sentant son esprit délicieusement embrumé. Tout lui semblait si beau et si joyeux. Elle avait envie de rire, de danser au rythme de la musique diffusé dans ce petit bar de la ville. Elle savait au fond d’elle, qu’elle buvait beaucoup plus que de raison. Son père ferait une crise cardiaque en la voyant ainsi dans cet état et Raeden lâcha un petit rire. Le barman la regarda curieusement et haussa un sourcil dans sa direction mais lui adressa un sourire. Il en avait sûrement vu d’autres, des filles complètement éméchées et elle était certaine de ne pas être la dernière. Elle jeta un regard trouble à sa montre et crut distinguer qu’il était plus de vingt-trois heures… A moins que ce soit une heure… Elle n’en savait rien, tout se mélangeait dans sa tête. Le barman s’approcha d’elle, non content d’avoir une aussi bonne cliente, une bouteille à la main. Raeden posa la main sur son verre pour qu’il ne la resserve pas. « Non…non, je vais rentrer…tant que je me rappelle où j’habite. »

Raeden sortit de son sac de quoi payer et se dirigea ensuite la démarche légèrement chancelante en dehors du bar, après avoir récupéré son manteau. L’air frais la fit frissonner mais elle sentit ses idées s’éclaircirent légèrement. Il faisait complètement nuit et aucun taxi ne semblait dans le coin. Elle avait une bonne marche avant d’arriver chez elle et pas sûr qu’elle arrive chez elle les chevilles intactes avec ses talons hauts. Raeden restait sur le trottoir, devant le bar, hésitante. Une voix d’homme la sortit de ses pensées. « Salut, ma jolie, t’attends quelqu’un ou tu veux peut être que je te ramène ? » Si la voix de l’homme était aimable, elle n’aimait pas les yeux qu’il posait sur elle, quelque chose de malsain y brillait. Un frisson parcourut le dos de Raeden quand il posa une main dans son dos. Il y exerça une légère pression comme pour la diriger d’ors et déjà vers sa voiture. A moins que ce ne soit dans une ruelle. Des souvenirs de cette nuit d’été ressurgirent et elle se dégagea. Pas question qu’elle suive un inconnu. « Non ça ira, merci. » Mais visiblement, il ne semblait pas comprendre ce que le non voulait dire car il continua à insister et lui attrapa le bras. « Lâche-moi où je te jure que tu vas voler. » Et c’était le cas de le dire, elle peut être complètement saoule, mais elle était encore suffisamment lucide pour se rendre compte des intentions du jeune homme. Et s’il fallait lui faire faire un petit vol impromptu, elle était prête à lui donner une leçon. Il ne verrait sans doute plus les femmes de la même façon après. Elle commença à enlever son manteau sous le regard d’abord surpris puis salace de l’homme, prête à sortir ses ailes. Elle s’en fichait pas mal dans l’instant qu’on sache qu’elle était une mutante, et elle avait de la chance, elle avait une robe noire dos nu. Donc elle ne risquerait pas de la bousiller. Oui ses préoccupations étaient bien loin de ce qu’elle avait promis à un certain chasseur.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Just a bit drunk (Parreden)   Mar 4 Avr 2017 - 19:37

Just a bit drunk
Parrish et Raeden

Que le hasard ou la chance aient fait leur jeu,  il n'en avait aucune idée, mais Parrish avait souri discrètement quand en passant la porte de l'un de ses bars préférés de la ville, il avait repéré au loin la silhouette évanescente de Raeden. Depuis des mois, il veillait sur la jeune mutante comme un ange gardien obscur et inquiétant, la suivant comme une ombre menaçante pour quiconque tentait de l'importuner. Il aurait pu aller la rejoindre, la saluer, entamer la conversation, mais il préféra s'enfonça au fond du bar, se fondant dans la masse en s'installant sur l'une des épaisses banquettes sombres, commandant discrètement une bouteille de Whisky qu'il viderait progressivement dans son verre, tout à long de la soirée. C'était qu'il avait un modus operandi bien rôdé, Parrish : il disparaissait dans un recoin, à l'ombre de la soirée, et se perdait dans l'observation du mouvement des corps, les sourires et les mimiques qui se peignaient sur les visages comme autant de détails sur la toile d'un peintre génial et dépressif. L'alcool rendait l'exercice tantôt triste, tantôt cynique, et pourtant il ne s'en lassait pas. De loin, il couvait Raeden du regard, remarquait chaque homme qui s'avançait vers elle avant de battre en retraite, hésitant à venir déranger une demoiselle qui semblait si proche du barman, à tort ou à raison. La soirée était passée, lentement mais surement, sans que personne ne vienne adresser la parole au sombre personnage calé au fond de sa banquette. Il était sorti en dernier ou presque, dans la foule des noctambules qui migraient en titubant en direction du night club le plus proche, en bas de la rue. Il ne les suivit pas, préférant attendre que Raeden sorte pour s'assurer qu'elle n'aurait pas de mauvaise surprise : il sortir une cigarette, arrachant le filtre d'un coup de croc avant de s'adosser à un mur, un peu en retrait. Le but n'était pas nécessairement que la demoiselle se rende compte de sa présence, il était bien conscient que cela lui gacherait un partie du plaisir qu'elle avait eu à sortir. Laissant la fumée s'échapper de ses narines, Parrish suivit une Raeden hésitante du regard, la laissant poireauter un moment sur le trottoir, s'amusant un peu de son air éperdue et perdu. Son mince sourire s'effaça rapidement quand la silhouette d'un homme se détacha d'un groupe de badauds pour venir aborder la jeune femme, d'abord tranquillement, puis avec de plus en plus d'insistance. Il jeta son mégot dans pendre le temps de l'éteindre, et alors que la voix de Raeden se faisait plus angoissée et menaçante, Avança dans le dos du type comme un requin filant sur sa proie, sans le moindre bruit.

- La demoiselle a dit on dégage, on obéit à la demoiselle.

Il avait soulevé l'inconnu par le col-baque,  les pieds de ce dernier quittant le sol comme s'il n'eut rien pesé, avant de voir très rapidement le mur de brique se rapprocher de son visage. Le nez du type craqua dans un bruit désagréable et douloureux sans que cela ne fasse ne serait ce que sourciller Parrish : ça n'aurait tenu qu'à lui, il aurait éclaté son crâne comme un œuf dur, mais il nétait pas sur que Raeden apprécie. Il lâcha le type qui s'effondra à ses pieds, avant de lui cracher d'un air absent :

- Casse toi. Si t'es encore là dans trois minutes, j'te coupe les couilles. Capish ?

L'inconnu couina misérablement en se redressant à moitié pour détaler comme si la mort était à ses trousses. Ce n'était pas tout à fait faux, au détail près que Parrish ne ferait pas l'effort de le courser, préférant couler un regard sombre et calme en direction de la jeune femme.

- Tu es sortie sans appeler de taxi avant, c'était stupide. Tu allais sortir tes ailes en plein rue, et ça c'est totalement con, petite.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Just a bit drunk (Parreden)   Mer 5 Avr 2017 - 15:42

Just a bit drunk
Parrish et Raeden

Il faisait encore frais malgré que l’hiver s’achève pour laisser la place au printemps. Un léger frisson l’a parcouru, généré par la fraicheur de la nuit et par l’excitation de la scène à venir. Les cicatrices parcourant le dos de la jeune femme commencèrent à la démanger. Un léger sourire flottait sur les lèvres de la blonde, impatiente de voir cet homme perdre toute dignité une fois qu’il se trouverait à plusieurs mètres du goudron. Elle s’en réjouissait d’avance et elle était à peu près certaine qu’il ne prendrait plus le risque de se frotter à une jeune femme, en apparence innocente. Elle allait lui montrer ce dont elle était capable, et pourquoi pas l’abandonner en haut d’un arbre. De mémoire, il lui semblait qu’il y avait de grands arbres centenaires dans la forêt bordant Radcliff. Une nuit à la belle étoile ne lui ferait sans doute pas de mal pour refroidir ses ardeurs. Il pouvait bien aller se plaindre à la police, elle s’en fichait royalement, quoiqu’une fois sobre, pas sûr qu’elle tienne le même discours…

Mais une voix devenue familière interrompit son tête à tête et ses futures réjouissances. Elle reconnue immédiatement Parrish. Plusieurs sentiments contradictoires s’entrechoquèrent en Raeden : la déception de ne pas pouvoir donner une correction elle-même, l’impression de passer toujours pour la demoiselle en détresse alors qu’elle pouvait très bien se débrouiller seule et…une certaine joie. Elle avait appris à apprécier sa présence. Elle la réconfortait. Raeden se doutait qu’il veillait sur elle mais elle ne l’avait pas vu dans le bar. L’avait-il suivit ? La pensait-il si incapable de se débrouiller seule ? Elle vit l’inconnu décoller du sol et elle eut dû mal à ne pas rire devant son visage incrédule. L’alcool avait cette faculté de la rendre joyeuse et tout lui semblait beaucoup plus amusant. Même si la suite lui plut un peu moins quand elle entendit le craquement caractéristique d’un os qui se brise. Raeden grimaça pour lui et ne put s’empêcher de commenter. « Ouïe… ça doit faire mal ça. » Elle vit l’homme détaler après la dernière sommation de Parrish. Il semblait tenir à ses bijoux de famille à défaut d’avoir su garder son visage intact.

Quand elle le vit tourner la tête vers elle, elle sut d’avance ce qu’il allait dire. Elle n’allait pas pouvoir y échapper. Elle croisa les bras, alors qu’il lui faisait plus ou moins la leçon. Au fond d’elle, elle savait qu’elle avait été complètement irréfléchie mais il faut dire qu’elle n’avait pas bu qu’un seul verre et qu’elle n’avait pas envie de se prendre la tête. Le poids de sa famille pesait suffisamment lourd sur ses épaules donc si elle pouvait l’alléger le temps d’une soirée, elle n’avait aucune hésitation à boire un peu plus que de raison.

« Oh allez, j’allais juste lui faire faire un petit tour de la ville, avoue que ça aurait été marrant. » Le ton de Raeden était joyeux et elle s’adressait à lui comme s’il était un peu le rabat-joie de service. Cela la touchait au fond qu’il est à cœur sa sécurité. Même si elle savait que sa vie dépendait aussi de la sienne. Mais ça lui plaisait de se dire qu’il l’appréciait tout de même assez pour ne pas prendre en compte cette seule considération. Elle avait appris à connaître Parrish, à l’apprécier malgré son statut de chasseur. Elle s’était attachée à lui d’une certaine façon et si leur rencontre avait été chaotique, elle était heureuse qu’il fasse partie de sa vie. Elle aimait le taquiner et elle aimait aussi son humour. Elle remit son manteau, cachant les fines cicatrices de son dos. Elle s’approcha alors de lui d’une démarche se voulant chaloupée et arrêta son visage à quelques centimètres du sien. « Et je ne suis pas petite. » Elle tapota le haut de son torse à chaque mot en insistant sur le dernier, le visage se voulant sérieux et le regard plongé dans ses yeux sombres. C’est vrai qu’elle arrivait presque à sa taille avec ses talons hauts. Presque. Raeden se mit à rire sans raison et se décolla du chasseur. « Je crois que je suis un peu bourrée. Tu vas être obligé de me porter sur ton dos jusqu’à chez moi… Oh non ! J’ai une autre idée ! ça te dirait un petit vol ? Aller, dis ouuuui… » Elle espérait sincèrement que le chasseur cède à sa demande, quoi de mieux qu’un petit vol en pleine nuit. Personne ne les verrait. Bon, il serait certainement lourd mais s’il s’accrochait bien, elle arriverait à le soulever grâce à la puissance de ses grandes ailes. Elle avait envie de s’amuser ce soir, de ne plus penser, de se laisser guider par ses envies. Elle était complètement désinhibée et elle aimait cette sensation. Mais elle n’était pas certaine que Parrish soit dans le même état d’esprit.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Just a bit drunk (Parreden)   Dim 9 Avr 2017 - 11:16

Just a bit drunk
Parrish et Raeden

Si cela faisait mal ? Oui, clairement, le pauvre type allait avoir mal au crâne et devoir se faire soigner son nez brisé, qui ne reprendrait jamais la forme d'un petit museau de rongeur, et serait pour toujours une sorte de patate écrasée, quel dommage. Parrish s'était retourné vers Raeden le regard sombre, mais sans agressivité : ils avaient passé ce stade depuis longtemps. Si le cœur de Parrish s'était assombri avec le temps, la fuite e Bianca, et tout ce qu'il avait pu vivre de compliqué et de sale ces derniers mois, Raeden restait une pause sucrée un peu de douceur et d'innocence dans son monde de brutes, littéralement. Il avait l'impression, parfois, qu'elle n'avait peur de rien, ni des chasseurs de la ville, ni des espions de sa famille, elle continuait à faire sa petite vie, sa petite vie normale et légère, comme si rien de grave ne pouvait lui arriver. Cette innocence, c'était une sorte de gorgée d'eau fraiche pour Parrish, malgré toutes les complications qu'elle pouvait entrainer. Le fait qu'elle ne s'inquiete pas qu'on puisse la voir déployer ses ailes un soir de week end, par exemple.

- Tsss. Bien sur, et avec un peu de chance, ce débile était un hunter, il t'aurait tazzé et découper en morceaux. Et si c'était qu'un humain lambda, il n'aurait pas mis vingt quatre heures à faire un signalement sur une mutante ailée dangereuse sévissant en ville, et retour à la case départ pour toi. C'est claire que ça aurait été marrant, méga poilant même.

Etait il rabat joie ? Assurément. Mais c'était parce qu'il était ce qu'il était que la jeune femme pouvait continuer de se montrer imprudente et vivante en même temps. Il haussa à peine un sourcil, stoïque, alors que Raeden venait plonger son regard rendu plus pétillant par l'alcool, leurs visages si proches l'un de l'autre, avant de lui éclater de rire au nez. Son haleine sentait l'alcool et les fruits, un mélange sucré qui confirmait qu'elle n'avait pas bu que du jus de fruit. Parrish roula des yeux, soupirant à nouveau devant les propositions farfelues de la jeune femme, alors qu'il enfermait son bras en dans le sien d'une poigne ferme :

- Yup, t'es complètement torchée Minus, va falloir te mettre au lit fissa. Et il est pas plus question que jte porte sur mon dos que de te laisser voler. Déjà parce que je suis pas une putain d'bourrique, et ensuite parce qu'avec l'alcool que tu as dans les veines, ya moyen que tu ressembles plus à une chauve souris qu'à un aigle, niveau vol. Sauf que toi t'as pas d'radar, et que c'est un coup à ce que tu te crashes comme une grosse merde. Allez hop, casa.

Les mots étaient durs, mais le ton ne l'était pas. Il y avait un peu de fatigue dans la voix du grand méchant chasseur, et si on observait son visage en détail, on pouvait observer que ses traits étaient tirés, les cernes sombres, presque noires sous ses yeux profondément enfoncés dans leurs orbites. Sa veste était un peu râpé, le pas trainait un peu, lourd : soit Parrish était fatigué, soit la lassitude et le souci venaient peser sur ses épaules comme s'il eut porté la misère du monde sur ces dernières. Parrish passa le bras autour des épaules de la frêle demoiselle, sans brutalité, et la fit pivoter vers la rue qui menait vers le quartier de la jeune femme.

- … T'comptais Vraiment le faire planer, c'ptit batard ? Ça fait pas beaucoup d'emmerdement pour un pauvre con de fin de soirée, hum ?

En tout cas, c'est comme ca que lui le voyait.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Just a bit drunk (Parreden)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just a bit drunk (Parreden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lequel choisir ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: