AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the cure or the poison (emma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1045
SUR TH DEPUIS : 25/08/2015
MessageSujet: the cure or the poison (emma)   Mar 4 Avr 2017 - 0:20

the cure or the poison?
Emma & Artur



Artur avait reçu le document des semaines plus tôt mais il n’avait clairement pas eu le temps, depuis, de s’y pencher sérieusement. A dire vrai, il ne l’avait même pas ouvert : le courrier s’était perdu dans une pile d’enveloppes fermées, publicités pour la plupart, et il ne l’avait découvert que vingt minutes plus tôt lorsqu’il avait enfin pris le temps de faire un peu de tri. A. Kovalainen disait l’enveloppement. Monsieur Kovalainen disait la première ligne. Et tout le reste n’était rien de plus, ni de moins, qu’un charabia qu’Artur aurait préféré ne pas comprendre. Il se frotta le menton, parcourant à nouveau le courrier de toute évidence destiné à son père. Des analyses de sang alourdissaient l’enveloppe, des explications et des remerciements complétaient la lettre principale, dans laquelle manquait toutefois le principal : le fond du sujet, le début de l’histoire, les éléments clés d’un puzzle qui commençait lentement et sûrement à titiller la curiosité de l’ingénieur scientifique. L’ensemble était manifestement les analyses d’une jeune fille de son âge, peu ou prou selon les constantes, qui souffrait d’une très virulente dégénérescence cellulaire et d’une espérance de vie des plus restreintes. Et pour un scientifique comme Artur, bien que non diplômé en médecine, la demande formulée dans le courrier ne pouvait rester sans réponse.

Pas sans qu’il en sache plus. Pas sans qu’il ait au préalable creusé le problème. Artur ne s’appelait peut-être pas Andreas Kovalainen mais par bien des aspects – certainement trop – il ressemblait à son père. Même façon de concevoir un problème comme un ensemble de solutions à découvrir et de points à décortiquer. Même façon, aussi, de se considérer – malheureusement à juste titre – comme plus intelligent que la moyenne. Même façon, enfin, de s’estimer plus à même que la plupart des gens de résoudre des énigmes qu’on leur mettrait entre les mains. S’il y avait bien un trait de caractère commun à l’ensemble des Kovalainen, c’était leur ténacité et leur réticence à se reconnaître vaincu. C’était aussi, du côté des mâles de la famille, une curiosité intellectuelle insatiable à la hauteur de leur réflexion. Et ce fut cette curiosité qui poussa Artur à déposer l’enveloppe et toutes les feuilles qu’elle contentait non pas dans sa poubelle, mais bien à plat sur son bureau pour mettre le numéro de téléphone rappelé en bas de page pour l’inviter à rappeler. Pour inviter son père, absent depuis bien trop de mois maintenant, à rappeler. Un père qu’Artur entendait bien remplacer, à sa façon. Ce ne fut que lorsque la tonalité retentissait pour la quatrième fois qu’il remarqua, juxtaposée à la signature de cette Kayle. Uprising, quelque chose s’en approchant. Mutante. Il hésita à raccrocher. L’envisagea très sérieusement tout en activant le haut-parleur de son portable pour le déposer sur le bureau et avoir les mains libres pour considérer d’un nouvel œil tous ces examens de santé, s’attardant aussi sur le séquençage d’ADN qui l’accompagnait. Un séquençage destiné non pas à un médecin, mais à un généticien. Il relut aussi le courrier, cherchant à sous-titrer le message du mieux qu’il pouvait, en passant un filtre mutation sur chacun des mots pour mieux mettre en lumière des doubles-sens qui lui auraient échappé à la première lecture.

Un répondeur, Artur laissa un message aussi succinct que complet. Inutile de tergiverser, inutile non plus de s’embarrasser de ronds de jambe : Artur n’était pas là pour plaire, pour une fois. S’il contactait cette mutante, humaine, vaccinée ou qu’en savait-il finalement, ce n’était que pour donner suite à un courrier resté trop longtemps sans réponse, adressé à un A. Kovalainen disparu puis finalement redirigé vers l’autre a. kovalainen de la ville.

Deux semaines plus tard, l’affaire était bouclée. Ou plutôt, l’introduction touchait à sa fin et il était temps de rentrer dans le vif du sujet : lorsqu’Artur rentra dans la bibliothèque, ce ne fut pas pour y déambuler juste pour le plaisir d’être entouré de livres, ce fut pour se diriger sans ralentir en direction de la section destinée au paranormal et au surnaturel sans hésitation. Il avait finalement réussi à contacter cette Georgia Kayle qui l’avait ensuite mis en contact avec Emma Kayle, celle qui souffrait donc d’une espérance de vie brutalement tronquée. Et qu’il allait très certainement – il était inutile de se leurrer sur ses intentions – essayer de soigner avec les moyens du bord, s’il estimait ses chances de réussite comme suffisamment élevées pour lui faire nourrir des espoirs qui ne soient pas faux. Ni scandaleusement hypocrites. A cette pensée, le cadet des Kovalainen eut un sourire : ne pas être hypocrite, voilà quelque chose de bien saugrenu de sa part. Plus encore si on le considérait comme étant, pour une fois, des plus sincères quant à ses intentions.

Il déposa son sac sur une chaise, l’y délaissa pour faire un tour du côté des étagères portant sur la génétique mutante, les maladies dégénératives, collecta quelques titres prometteurs et un ouvrage particulièrement massif et hors propos sur une astronomie par la photographie qu’il ouvrit sitôt revenu à la table. Repoussant les autres livres, il se laissa absorber par les étoiles. Les quelques minutes d’avance qu’il lui restait pouvait s’égrener et se transformer en retard de la part de Kayle, Artur ne s’en souciait plus à présent.

© Grey WIND.

_________________

When the lights fade out All the sinners crawl So they dug your grave And the masquerade Will come calling out At the mess you made
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

the cure or the poison (emma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin
» Emma de Normandie... et d'Angleterre.
» Ze cure - the air doctor
» Notre poison quotidien sur Arte
» le cure-dent
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: