AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Give me a O Give me a C Give a D : OCD ! [Ft. Maya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Give me a O Give me a C Give a D : OCD ! [Ft. Maya]   Mer 31 Mai 2017 - 22:16

Lundi 14 Mars 2016,



Tu détestes ça. Tu détestes être ici. Tu n’aimes pas les hôpitaux. Tu y as passé trop de temps, beaucoup trop. Au moins, il ne s’agissait pas du même mais…au final…ils se ressemblent tous. Ouais, c’est comme les cerveaux des chasseurs : Tous pareils, la même merde à l’intérieur, le même déficit mental qui ferait bien d’être soigné à coup de plomb. Du plomb …Qu’est-ce que t’aurais aimé en mettre dans la cervelle de celui qui est responsable de ta présence ici, tiens. Malheureusement, non…malgré ton envie de l’achever ou de lelaisser crever sur place, tu devais…tu dois faire gaffe à ta couverture, même s’il avait été principalement abimé par le mutant que vous aviez en ligne de mire…ouais non, en repensant aux circonstances, ça aurait été bien trop risqué. Dommage !

Du coup, t’avais amené ce bouffon aux urgences et…compte tenu de sa situation critique il avait été pris en charge plutôt rapidement. Intérieurement, alors même que tu fais des allées et venues dans le couloir pour te tenir occupé, tu espères avec ferveur qu’il va y rester. De préférence, en souffrant bien comme il faut. Juste histoire d’avoir au moins une bonne nouvelle dans la journée. Quoique ! Le mutant qui vous avait échappé…s’en était plutôt une aussi, mais bon. N’empêche que, à force, t’as bien envie d’un café. Sauf que, il ne semble pas y avoir de distributeur dans le hall des urgences ou alors…il est sacrément bien caché ! Tu te renseignes, visiblement…il doit être un peu plus loin et faut que tu passes par ce couloir, là…ouais, celui-ci. Ce que tu fais, jusqu’à ce que ton regard accroche, malencontreusement, l’intérieur d’un bureau dont la porte est restée ouverte à demi…

… Oh. Punaise.

Sans vraiment t’en rendre compte, tu t’arrêtes et reste planté…le regard complètement fixe…

Qu’est-ce que tu vois, là ? C’est horrible. Ça titille un point de ton cerveau de manière si désagréable que ça en est presque douloureux. Qui…mais QUI fait ça ? Ordinairement, tu arrives à…te foutre du bordel chez les autres, à peu près…ouais, tu t’es habitué, disons. Mais là ?! Là…Non. Parce que là, c’était sacrément dérangeant. Tout semblait parfaitement aligné, parfaitement rangé et pourtant…non, en y regardant de plus près, un œil avisé comme le tiens pouvait se rendre compte que…c’était le foutoir. Si vraiment. Genre : Ce pot à crayon là, qui était tourné de quelques degrés un peu trop vers la gauche. Cette chaise dont les pieds n’étaient pas suffisamment alignés avec les rayures du sol. Ses dossiers qui n’étaient pas correctement empilé. Et…et bien trop de choses.

Ça t’énerve. Vraiment. Tu sers ton poing, droit, qui s’est légèrement mis à trembler. Faut que tu passes ton chemin, ça ne se fait pas. Ouais. Non. Ce n’est pas possible. Tu craques et tu pousses la porte pour pénétrer dans la pièce, vide. Tu vas droit vers le pot à crayon pour le replacer correctement, comme elle est dans le chemin, tu replaces correctement la chaise…les dossiers. Là, mieux. Tu vas pour partir mais en pivotant tu te rends compte que…sur cet étagère là…tu te rends compte que quelque chose cloche aussi. Y’a des endroits où la poussière s’est moins déposées…s’est subtile…puisque l’endroit est propre, très propre mais…ça ne t’échappe pas. Tu changes donc de directement pour aller replacer les objets qui ne semblent pas à leur place…

Comparé à la porte, tu es de biais et c’est ton côté gauche qui apparait en premier, étant aveugle de cet œil, tu ne te rends pas tout de suite compte que quelqu’un vient de franchir le seuil du bureau. Non, beaucoup trop occupé à…soulager ton envie irrépressible de tout remettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 482
SUR TH DEPUIS : 25/02/2017
MessageSujet: Re: Give me a O Give me a C Give a D : OCD ! [Ft. Maya]   Mer 31 Mai 2017 - 22:49



❝DON'T YOU DARE MESSING WITH MY MESS.❞
Callum & Maya


Des hurlements, des mouvements précipités, rapides, étourdissants. Ca criait dans tous les coins, ça courait dans tous les coins, la jolie blonde en était grisée. Portée par l'adrénaline elle ne se posait aucune question, elle agissait seulement. C'était un de ces moments où l'agitation était telle que le monde entier semblait passer en accéléré, qu'il n'y avait le temps que pour les réflexes. Suivant des mouvement répétitifs, machinaux, entrainée à sauver des vies comme un soldat ou un robot. Il ne fallait pas pensée, il fallait juste faire. De toute façon à quoi aurait-elle pu réfléchir ? A si ceux qu'elle soignait étaient des mutants ou non ? Que pourrait-elle bien y faire maintenant ? Après tout elle était quasiment aussi entourée que les manchots d'un zoo à heure de pointe. Ca n'aurait en rien été malin. Au pire des cas, Maya pourrait bien attendre la phase de rétablissement pour voir qui parmi les patients étaient des dégénérés ou non.
D'autant plus que les médecins ne pouvaient pas sauver tout le monde. L'urgentiste croisait les doigts pour que quelques dangereux mutants passent l'arme à gauche ce soir même si possible.
En attendant, il fallait désinfecter les plaies, distribuer des calmants dans les cas les plus urgents, prendre des notes dans les cas qui pressaient le moins et qui, évidemment étaient très rares. Au moins avec ces derniers on pouvait s'assurer d'éviter de leurs faire ingérer des choses auxquelles ils étaient allergiques. Mais autant dire que pour cette fois, Maya n'avait absolument pas sorti son stylo et tant pis si des allergies ou des contre indications médicales trainaient par là. Après tout, la plupart des gens qui se retrouvaient ici n'y étaient pas par hasard. Alors s'ils avaient joué avec le feu, ils pouvaient bien en assumer les conséquences. Bien entendu, il y avait des véritables victimes, des gens qui étaient là au mauvais moment au mauvais endroit. Mais de toute manière, la Hunter ne faisait pas dans les sentiments. Et c'était peut-être le mieux dans ce métier. Enfin il n'en était pas moins que le tout était épuisant et qu'un bon gros câlin avec son lit serait plus qu'apprécié en fin de journée...


Enfin terminé. L'urgentiste était restée plus longtemps qu'elle ne l'aurait du mais ce n'était pas non plus comme si elle avait eu le temps de regarder sa montre, ni que le personnel affluait. Quoi qu'il en soit, maintenant c'était terminé et quand bien même on lui amenait un grand brûlé parmi ses pires ennemis, elle ne resterait pas pour le regarder mourir à petit feu... Enfin quoi que...
Au moment où les pas de la jeune femme franchirent la porte de son bureau pour venir récupérer ses affaires personnelles, elle s'arrêta net, comme soudain frappée par la foudre. Là, au beau milieu de sa pièce se trouvait un homme. Un homme inconnu entrain de tripoter ses affaires. Ses putain d'affaires !
Un frisson traversa la jeune femme alors que le brun continuait à s'agiter nerveusement.

- Mais bordel vous foutez quoi là ?

La jolie blonde avança de quelques pas jusqu'à faire face à l'intru.

- Vous êtes qui vous ?

Dans le regard un air de colère. La jeune femme n'aimait pas qu'on touche à ses affaires. Encore moins en fin de service lorsqu'elle était exténuée, qu'elle n'avait qu'une envie qui n'était autre que d'aller dormir et d'envoyer le monde entier aller se faire foutre.

- Oh et puis je m'en fous de qui vous être je...

La Hunter s'arrêta. Ses yeux venaient de tomber sur le plateau de son bureau. Les stylos. Comment... Maya se détourna entièrement de l'homme, plaçant soudain son entière attention sur le l'effroyable foutoir qui lui servait de lieu de travail. Tout était... Déplacé. Désordonné. Pas seulement un peu. Totalement même ! Les crayons n'étaient... Ca ne devait pas être comme ça. Maya ne pouvait pas les laisser comme ça. Normalement ils étaient triés par taille, les plus petits au bord et les plus grands vers l'intérieur. Il fallait qu'elle reclasse. Maintenant. Ca ne pouvait pas attendre. Et le pot. Maya déplaça l'objet, se mettant à ranger les crayons et autres outils frénétiquement. Ses classeurs aussi, triés par ordre alphabétique toujours mais alignés sur le fond de l'étagère et non plus sur l'avant. Elle allait devenir folle. Elle l'était peut-être déjà. Et pendant qu'elle continuait encore à remettre l'ordre comme il se devait de l'être, elle pestait :

- Non mais je rêve ! Qu'est-ce qui vous a prit ?


© Pando

_________________

I don't love you
this world made of stones and ashes
isn't a place for sweet lovers.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Give me a O Give me a C Give a D : OCD ! [Ft. Maya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Give Me Liberty of London Collection
» RFA : Royal Fleet Auxiliary
» Marilyn Monroe
» Give me moor
» poudre bronzante
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: radcliff, kentucky :: quartier nord :: hôpital-
Sauter vers: