AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — push and pull until i break (rhaelvin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: — push and pull until i break (rhaelvin)   Ven 16 Juin 2017 - 1:18

push and pull until i break
— Alvin Townshend & Rhaena Dryden —

i keep ghosts under my bed
they remind me what you said
i remember you in the color red
Qu'est-ce qui lui prenait ? Elle ne se ressemblait plus. Tout à coup, jouer la vipère ne semblait plus lui convenir. Pourtant, elle était habitée de la même flamme de vengeance, de la même haine qui la consumait depuis plus de 7 ans. Enfin, elle avait été à deux doigts de faire souffrir Alec autant qu'elle mais elle avait été incapable. Elle avait été retenue par la voix d'Alvin. Elle savait au fond que ce n'était pas seulement lui. Elle savait que le départ de Loeven y était aussi pour quelque chose mais le brun n'était pas là pour le lui reprocher. C'était plutôt chez Alvin qu'elle était en train de se rendre, sa moto roulant à toute vitesse à travers les rues paisibles de Radcliff. Elle serrait les dents autant que ses poings sur les manches du deux roues. Elle était en colère... toute sa vie était en train de s'effondrer. Son empire criminel, sa vengeance tant désirée. Loeven était parti. Tous ses amis aussi. Il ne restait qu'Alvin. Juste lui... Et c'était lui qui avait réussi à la faire douter. La vipère perdait ses moyens, elle perdait le contrôle et elle avait besoin de blâmer quelqu'un. Ce soir, c'était Alvin. Quand elle arriva devant chez lui, elle stoppa sa moto dans un crissement de pneus. Elle retira son casque et le déposa sur le banc avant de se diriger aussitôt vers sa porte. Elle peinait à respirer tellement elle était hors d'elle.

Elle frappa durement à la porte, l'attente lui étant déjà insupportable, elle se mit à taper du pied les bras croisés. Les secondes s'écoulèrent et bientôt, le jeune homme se présenta devant elle. Elle ne perdit pas une seconde de plus... « Tout est de ta faute ! » Elle le poussa, une fois... deux fois. Le forçant à reculer et entrant dans l'appartement sans y avoir été invitée. Elle débarquait sans crier gare... Et ne se préoccuppait pas de la présence du bébé à quelque part dans la demeure. Tout ce qu'elle voulait, c'était se défouler. Car elle considérait que c'était sa faute si Calista avait pu s'échapper. Elle avait hésité une minuscule seconde. Un instant pendant lequel elle avait pensé à lui, et ses paroles. Tout cela avait suffit pour la blonde à fuir. Maintenant, elle allait avoir du mal à approcher la jeune femme et faire souffrir Alec autant qu'elle souffrait depuis le meurtre de son père. En réalité, pour être vraiment satisfaite de sa vengeance, il aurait fallu qu'elle trouve un moyen de tuer Calista sous les yeux d'Alec, mais l'ancien chasseur était méfiant. Maintenant, elle était privée de tout. « Elle était juste là ! J'aurais pu la tuer... » Elle savait déjà ce qu'il dirait... Qu'est-ce que ça aurait changé ? Mais Rhaena n'était plus qu'émotions et impulsivité depuis la mort de son père. Sa façade froide et posée n'était qu'un mensonge. Reine des glaces cachant une succube dont le sang n'a jamais cessé de bouiller de rage.

Elle le fixait, des éclairs jaillissant de ses yeux. Il ne devait pas trop comprendre de quoi elle parlait mais ça n'avait pas d'importance. Une troisième fois, elle le poussa ses mains venant le heurter sur le torse. Il était peut-être avec quelqu'un, ou peut-être qu'il était occupé mais elle venait sûrement de lui gâcher sa soirée. Elle se trouvait tellement idiote d'avoir laisser les paroles du Townshend la déboussoler. Au fond d'elle, elle savait qu'Alvin n'y était pour rien. Elle était juste incapable d'accepter de voir sa vengeance lui filer entre les doigts à chaque fois. Elle était aussi épuisée, fatiguée de courir après le malheur du Lynch... mais ça, elle ne voulait pas s'accepter non plus. Ça voudrait dire qu'il a gagné. Le meurtrier de son père allait continuer sa vie, sans embuches alors que pour elle, tout partait en vrille. C'était injuste. Le Destin était injuste et c'était sur Alvin qu'elle laissait couler sa hargne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 168
SUR TH DEPUIS : 22/12/2016
MessageSujet: Re: — push and pull until i break (rhaelvin)   Dim 18 Juin 2017 - 21:16


the whole world on a flight path.
rhaena dryden & alvin townshend

Quitter Radcliff semblait de plus en plus faire partie des priorités d’Alvin ces derniers temps. Il pensait faire ce qui était le mieux pour son fils en restant, en cherchant sa mère dans le but de lui rendre l’enfant, qu’elle puisse s’en occuper mieux que lui, il ne le ferait jamais. Fallait pas se mentir, lui il n’était pas fait pour être père. Il avait toutes les chances du monde de tout foirer avec cet enfant. Il ne voulait pas que son fils soit condamné au même genre de vie que lui, il avait connu. Il voulait mieux que ça pour son fils mais il n’avait aucune idée de comment faire pour lui offrir ça. Il ne savait pas, parce que lui, il n’avait rien connu de différent. Ses parents étaient morts quand il avait été tout petit, alors la vie normale, dans une famille stable, c’était un truc dont il se souvenait même plus aujourd’hui. Il ne se souvenait plus que de ce qu’il avait connu avec ses frères en foyers d’accueil puis avec Razen quand ils avaient été livrés à eux-mêmes dans le monde. Il ne souhaitait rien de tout ça à son enfant, mais il savait qu’il n’aurait pas mieux avec un père comme lui. Alors il restait là, à Radcliff, avec l’espoir de retrouver sa mère et d’offrir à ce gamin une meilleure vie. Il ne savait pas s’il la retrouverait, est-ce qu’elle était seulement revenue à Radcliff ? Est-ce qu’elle accepterait de reprendre le petit ? Il n’en savait rien, mais fallait bien commencer quelque part et Radcliff c’était la seule piste qu’il avait, alors il était là et pour le moment il n’allait nulle part.

Pourtant, il n’aimait pas cette ville et son dernier entretien avec son frère ne l’aidait pas à apprécier davantage les choses. Ça n’avait fait que l’énerver plus qu’il ne l’avait été auparavant. Razen ne comprendrait jamais la réaction de son cadet, il ne comprenait rien de ses sentiments non plus. Il ne comprenait juste rien et ça l’énervait encore plus, Alvin, comme s’il était condamné à être l’idiot de service. Il était trop con d’après son frère, il avait un manque de jugeotte tellement évidement que c’était lui qui ne comprenait rien. Dans les faits, y avait rien qui pouvait lui prouver qu’il avait eu tort dans cette histoire. Il savait ce que Tessa avait fait, mais il avait été prêt à l’aider quand même, il avait compris la colère de la jeune femme et il avait cru pouvoir la sortir de là. Mais, pour ça non plus, Razen il s’était de tirer ses conclusions sans franchement essayer de comprendre la situation. Tessa était morte parce que Razen en avait décidé ainsi, sans même se donner la peine d’essayer de considérer les différentes options et il semblait que son aîné n’avait pas le moindre regret pour ce qui était arrivé à Tessa ou pour ce que lui, il pouvait ressentir à présent. Il avait toujours eu confiance en son frère et ça ne l’avait clairement pas mené très loin. Ça ne l’avait même mené nulle part. Au final, il était le seul des deux à en avoir des regrets et il en avait probablement trop pour un seul homme.

Il y réfléchissait beaucoup trop à cette affaire. Chaque soir dès que le calme s’installait chez lui, il avait tout le loisir de laisser ses pensées tourner et tourner en boucle dans son crâne et ça lui donnait envie de vider toutes les bouteilles qu’il avait chez lui. Heureusement, y avait quand même une partie de lui qui se voulait assez mature pour ne pas en finir là. Il avait son fils quand même chez lui, ce serait con de ne pas être là pour s’occuper de lui parce qu’il serait complètement saoul. Au moins c’était la preuve qu’il n’était pas si immature que ça. Il soupira alors qu’on frappait à sa porte. Il se demandait qui pouvait avoir l’idée de venir l’emmerder à une heure pareille. Pas qu’il soit du genre à se coucher tôt, mais quand même, il n’avait pas envie de gérer quoi que ce soit maintenant. Il voulait juste qu’on lui foute la paix. Mais, il l’ouvrit cette porte et il fut surpris de voir Rhaena et encore plus de la voir en colère comme ça. Elle le poussa plusieurs fois, l’accusant d’il ne savait trop quoi. « Hey t’as l’intention de te calmer et de me dire ce que j’ai fais encore ? » Encore, parce qu’il semblait qu’il était en tort partout en ce moment, même pour des histoires dont il n’avait pas connaissance à en juger la réaction de Rhaena. « Ou bien je suis censé deviner ? Et désolé de te l’apprendre, mais je suis pas devin. » Alors qu’elle accouche, histoire qu’ils n’y passent pas la nuit. Il n’en avait pas la patience de toute façon et probablement qu’elle non plus, alors autant qu’il en finissent le plus vite possible.

_________________
une citation ici blablabla.
j'ai pas d'inspi ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: — push and pull until i break (rhaelvin)   Mer 21 Juin 2017 - 5:39

push and pull until i break
— Alvin Townshend & Rhaena Dryden —

i keep ghosts under my bed
they remind me what you said
i remember you in the color red
Elle en avait marre. Le monde entier se retournait contre elle alors que tout ce qu'elle désirait, c'était un peu de justice pour son père. Elle savait au fond d'elle que Lewis n'avait pas été un homme bien toute sa vie. Elle savait au creux de sa poitrine qu'il avait causé le malheur de bien des gens pour lui apporter une vie aussi confortable que celle qu'elle avait connu. Mais est-ce que ça donnait le droit au Lynch de lui avoir ainsi enlevé la vie - sans procès. Simple exécution sans se demander si Lewis avait des gens qui l'aimaient. Comme elle. Pire encore, elle avait été présente lors du meurtre et elle n'avait rien pu faire. Elle s'était sentie impuissante, cachée dans son placard. À présent, elle avait le sentiment de revenir à cette triste soirée. Elle voyait ses seuls désirs lui être arrachés par une entité quelconque aimant s'acharner sur elle. Rhaena, elle était épuisée. Fatiguée. Elle commençait à se demander à quoi bon continuer d'avancer alors que tout ce qu'elle touchait finissait par se faner.

Elle avait fait fuir Loeven, elle le savait. Elle allait faire fuir Alvin aussi, c'était inévitable. Le seul allié qu'elle avait présentement et tout ce qu'elle trouvait de bon à faire, c'était de le blâmer. Elle l'avait repoussé à quelques reprises mais il n'avait pas cherché à la stopper ou réagir. Il désirait plutôt comprendre pourquoi elle agissait ainsi et de quoi elle l'accusait. Il ne pouvait pas comprendre... Elle n'allait pas se mettre à lui raconter toute sa vie. Comment elle avait décidé de tuer Calista et ainsi de planter un couteau en plein coeur du meurtrier de son père sans avoir à l'approcher. Lui faire ressentir exactement ce qu'elle ressentait depuis sept années. « Le mec qui a tué mon père. Y'a cette fille qu'il aime bien et j'aurais pu la tuer. Mais j'ai hésité à cause de ce que tu as dis l'autre jour. Alors, elle a pu s'enfuir. » La Dryden ne comprenait pas pourquoi elle avait pensé à ses conseils, ses paroles qu'ils avaient échangés lors du réveillon de Noël. Loeven n'avait jamais cherché à la détourner de sa vengeance bien qu'elle avait pu deviner que cela avait peut-être coûté leur relation. Elle avait préféré sa vendetta plutôt qu'écouter son coeur. Elle s'était dit qu'en continuant de charmer tous les hommes autour d'elle, à flirter et même plus, elle se sortirait le brun de la tête et ainsi, elle ne serait pas détournée de son but. Mais maintenant, y'avait Alvin qui réussissait à s'incruster dans ses pensées alors même qu'il n'était qu'un ami. Oui, qu'un ami. Hors de question de s'avouer qu'elle s'était plus d'une fois surprise à s'attarder sur ses traits d'Apollon. Pas après Loeven. Elle n'allait plus jamais laisser un homme capturer son coeur.

L'amour était une faiblesse Et Rhaena refusait d'être faible à nouveau. Plutôt que de chercher du réconfort, elle était juste là, devant lui à continuer de fulminer. Son regard brûlait d'une hargne qui pouvait sembler être tournée vers lui mais c'était contre elle-même qu'elle était en colère. Ne pouvait-elle pas se ressaisir et arrêter de laisser des distractions l'éloigner du but ultime ? Apparemment, ça lui était impossible. Voilà une année qu'elle était à Radcliff et rien n'avait changé. Elle était aussi loin du but qu'elle avait pu l'être quand elle était à l'autre bout du monde sans savoir où se trouvait le meurtrier de son père. Maintenant, Alec était juste sous son nez mais elle ne pouvait rien faire. Même quand elle avait la chance d'agir, elle échouait. Elle ne voulait pas essayer de comprendre pourquoi elle avait laissé Calista s'enfuir... elle préfèrait mettre la faute sur Alvin. C'était plus facile. « Tu disais que de me venger ne me rendrait pas heureuse... Mais n'rien faire, c'est insupportable. » Elle avait le sentiment qu'elle ne serait jamais heureuse tant qu'Alec ne serait pas mort ou aussi misérable qu'elle pouvait l'être. « J'espère que t'es fier de toi. » ajouta-t-elle en lui lançant un regard noir. Cette fois, elle avait cessé de le pousser et avait croisé les bras sur sa poitrine, toujours aussi frustrée mais ne sachant plus comment gérer ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 168
SUR TH DEPUIS : 22/12/2016
MessageSujet: Re: — push and pull until i break (rhaelvin)   Mar 4 Juil 2017 - 13:14


the whole world on a flight path.
rhaena dryden & alvin townshend

Alvin, il était revenu à Radcliff pour régler des histoires, ou pour se débarrasser de son fils, d’après certains points de vue. Lui, il avait tendance à croire qu’il ne faisait que ce qui était juste pour donner le meilleur à cet enfant. Parce qu’il n’était pas fait pour être père et il doutait fortement que ce soit un truc qui finisse par lui réussir. Il avait eu cette vie qu’il ne pouvait pas souhaiter à un enfant. Il avait souffert plus qu’il n’était prêt à l’admettre, quand il avait été trimballé de foyer d’accueil en foyer d’accueil. Au bout d’un moment, il avait fini par se dire qu’il avait un problème pour toujours être renvoyé ailleurs avec ses frères. Qu’est-ce qu’ils faisaient de travers ? Quand ils n’avaient été que des enfants, ils avaient été plutôt sages après tout. Assez pour que Ren lui, il se fasse adopter, quittant la fratrie sans se retourner, sans jamais, se retourner. L’adolescence, il avait été un gamin un peu plus difficile, envieux de quitter le système et d’aller voir ailleurs si le monde était meilleur. Bien vite alors, quand il avait été libéré de tout ça, Alvin, il était parti avec son frère aux États-Unis. Finalement, l’herbe ne semblait pas plus verte ailleurs. Il avait eu une vie pourrie en Angleterre et avec le recul, même s’il s’était beaucoup amusé aux Etats-Unis, sa vie, elle était toujours aussi pourrie et il ne pouvait décemment pas condamner son fils à la même chose et lui, il ne savait pas comment faire autrement. Il venait tout juste d’avoir trente-deux ans et sa vie, il ne savait toujours pas comment la gérer mieux que ça.

Il avait presque réussi, à New-York pourtant, parce qu’il avait été barman et que c’était pas le meilleur métier du monde, mais au moins, il n’avait plus été mercenaire, homme à tout faire, tueur à gage, ce genre de trucs qui faisaient sa vie depuis bien longtemps maintenant. Dès qu’il était revenu à Radcliff, il était redevenu exactement la même chose. C’était plus facile comme ça et puis selon les contrats, ça pouvait facilement payer plus que barman, fallait bien l’admettre. Mais y avait son fils et le gamin méritait mieux que ça. Il méritait sa mère. Il fallait qu’il retrouve sa mère. Lui il avait ce genre de vie dans laquelle des furies comme Rhaena – ou juste Rhaena, il espérait qu’y en ait pas d’autres – rentraient chez lui en lui hurlant dessus sans se demander si elle risquait de réveiller le bébé ou non. Puis ça aurait été pareil s’il avait fallu que ce soit Razen qui se pointe jusqu’ici, ça aurait fini par gueuler, bien entendu. Pour le coup, avec Rhaena, il avait quand même su mal à comprendre ce qu’elle lui voulait. C’était à se demander s’il n’avait pas fait une connerie pendant un moment d’absence et voilà qu’il en était réduit à se demander s’il ne s’était pas pris une cuite récemment, ça justifierait le potentiel trou de mémoire. Mais non, depuis qu’y avait Rory, il faisait vraiment attention à sa consommation d’alcool, comme quoi, il faisait des progrès. Alors, qu’est-ce qu’elle lui voulait Rhaena ? Fallait bien qu’il lui pose la question pour en avoir le cœur net, parce qu’il ne voyait pas franchement.

Les premiers mots de la brune n’avaient pas de sens pour lui. Elle lui parlait de l’assassin de son père et de la fille qu’il aimait. C’était quoi le rapport avec lui ? Elle avait voulu tuer cette fille apparemment. Lui il trouvait pas ça très fair-play, la pauvre fille si ça se trouve elle n’avait rien fait elle, qui mérite la mort, à part être tombée amoureuse d’un type. Apparemment, elle ne l’avait pas tuée et c’était de sa faute à lui, à cause de ce qu’ils avaient bien pu lui dire l’autre fois quand ils avaient parlé de vengeance. Est-ce qu’il était fier de lui qu’elle demandait. Il n’eut pas besoin de réfléchir bien longtemps avant d’avoir une réponse à cette question. « Si j’ai pu indirectement sauver la vie d’une innocente, je crois bien que je suis fier de moi ouais. » Il haussa les épaules, il n’allait pas s’en cacher, c’était plutôt pas mal qu’une innocente ait survécu à tout ça. Ironique, venant d’un type qui en avait tué, des innocents. Mais Tessa l’avait été aussi, innocente et elle était morte, ça lui faisait remettre en question plein de choses, à Alvin. « Je suis fier aussi, si j’ai réussi à te faire douter au moins un petit peu de ce que ta vengeance pourrait t’apporter. Parce que je reste sûr que ça te rendra pas heureuse. Encore moins si tu te mets à buter des innocents comme ça. » Il campait toujours sur ses positions et elle sur les siennes sans doute. « Parce qu’y a un jour où la culpabilité prendra le dessus et ce sera encore plus insupportable, crois-moi. » Parce qu’y aurait aucun plan qui pourrait rattraper ça, y aurait pas de vengeance pour effacer la culpabilité, y aurait juste le poids de ses erreurs, sur ses épaules et c’était lourd à porter, il en savait quelque chose Alvin. Il en avait à revendre de la culpabilité et il ne savait pas comment s’en défaire. Il avait cru à un moment, qu’aider Tessa, ça l’aiderait avec ça, mais Tessa était morte alors, toutes ses chances de rédemption, elles semblaient être mortes avec elle.

_________________
une citation ici blablabla.
j'ai pas d'inspi ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — push and pull until i break (rhaelvin)   

Revenir en haut Aller en bas
 

— push and pull until i break (rhaelvin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» pull cp nanar
» Commande Pull CPS
» Prison Break
» Le Pull Jaquette – Les Deschiens
» Make it or break it
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: