AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the future is never truly set. (logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 11:04



Logan Linwood
They took everything away from me. Now, we'll take everything from them.
NOM : Linwood.

PRÉNOM(S) : Logan William. William étant le prénom de son père.

ÂGE : Trente-neuf ans.

DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Le 1er janvier 1978 dans la grande ville de New-York.

ORIGINES : Américain de pure souche, sa mère est née dans le Montana tandis que son paternel a également vu le jour à New-York.

EMPLOI : Sellier harnacheur, il s'est reconverti à ce métier suite à son divorce. Il fut auparavant cavalier professionnel et concourait jusque dans les Jeux Olympiques.

SITUATION AMOUREUSE : Divorcé depuis bientôt dix ans, et célibataire bien fier. Les histoires d'amour ça fait mal. Mais véritablement mal.

ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel.

GROUPE : Protecting those who fear them (Hunters).

MUTATION : Aucune..

DÉPISTAGE : En cours.

Impulsif (1) + colérique (2) + artiste (3) + rancunier (4) + impatient (5) + persévérant (6) + fidèle (7) + sensible (8) + généreux (9) + de plus en plus agressif (10)

ⓒ AVATAR PAR avengedinchains

+001. Logan était voué a un brillant avenir, digne héritier d'un empire hôtelier pesant plusieurs millions de dollars. Mais au lieu de cela, il quitta New-York et ses parents pour vivre pleinement de sa plus grande et unique passion : l'équitation.  +002. Notre homme a une affreuse cicatrice le long de sa jambe suite à un accident qu'il a eu à cheval, le plus gros de sa courte carrière à dire vrai. Une cicatrice lui rappelant la double fracture ouverte qu'il s'est faite en venant s'écraser contre un tronc d'arbre lors du parcours de cross au concours complet des jeux équestres internationaux en 1998. +003. Bien que Logan soit un véritable américain, il voue un culte sans fin à la nourriture italienne. Et pour cause, il en est tombé véritablement amoureux lors de son deuxième séjour en Italie : sa lune de miel. Au premier, il suivait un régime très strict qui ne lui permettait de goûter le moindre met de ce pays +004. Son physique en général est l'un de ses plus grands atouts. Il le sait et il en joue. Si Linwood n'est pas un coureur de jupons en soit, il sait qu'il plait et aime en jouer. Séduire pour mieux régner. Ainsi, il aime contempler son visage plusieurs fois par jour pour s'assurer qu'il n'a pas un cheveu de travers. +005. Logan est un grand amateur de cinéma. Science-fiction, western, comédie dramatique, comédie romantique, action ou suspense et nous en passons, notre homme voit dans le cinéma un moyen de s'échapper de son quotidien depuis qu'il est tout petit. Il soupçonne également les films d'horreur et notamment les grands tueurs en série du cinéma de lui avoir provoquer ses sadiques envies de meurtres et de bains de sang suite à son arrivée au sein des hunters. +006. La caféine, c'est son truc. Sa plus grande addiction depuis une poignée de courtes années maintenant. Café froid ou café chaud, peu importe Logan, tant que ce goût si prononcé effleure ses lèvres le temps d'un minimum de cinq tasses par journée. Gare à sa fureur dés lors qu'il n'atteindra pas sa dose quotidienne de caféine, dans quel, l'homme pourrait tout bonnement laisser place à un monstre sans foi, ni loi. +007. X.IX.MMIV ou le 10.09.2004, des chiffres romains que pouvez voir orner l'intérieur du poignet droit de Logan et qui se réfèrent à la date de naissance de son fils. Un tatouage qu'il s'est décidé à se faire alors que le petit garçon venait tout juste de décéder alors qu'il avait tout juste dépassé le cap des un an. Son seul souvenir et son dernier hommage a un être qu'il a chéri de tout son coeur. +008. Lors de son arrivée à Louisville avec sa femme, Logan s'est offert un sublime cadeau : un ranch. Un ranch quasiment à l'abandon qu'il a retapé lui-même de ses propres mains. Un ranch fin prêt pour accueillir sa petite famille à venir. Un ranch qu'il habite toujours aujourd'hui, mais qui s'est détérioré au fil du temps puisque Logan ne l'a plus jamais entretenu suite à son divorce , si ce n'est que les écuries, pour le bien-être des deux chevaux qu'il possède et afin d'assurer sa propre sécurité lorsqu'il y travaille. +009. Logan, c'est un être complexe à lui tout seul, si bien qu'on pourrait presque le croire habité par différents personnages. Si la colère et la rage font de lui un être sans foi, ni loi, en apparence, il en est tout autre lorsque l'on connait véritablement l'homme qui se cache sous ce masque de marbre. Un être fidèle et généreux, prêt à mourir par amour pour les siens et à tout perdre afin d'aider son prochain. En d'autres termes, une oeuvre caritative à lui tout seul. +010. Ne venez surtout pas inviter le grand brun un dimanche à onze heure pour un grand apéritif. Bien que Logan soit un grand fan d'alcool en général et un fervent buveur de whisky, le dimanche matin est sans aucun doute le moment le plus sacré de la journée puisque vous trouverez constamment ce dernier au coeur de l'Eglise de la ville. Huitième banc sur la droite en pénétrant les lieux. Logan est très croyant, dû notamment à l'éducation que sa mère lui a transmise et même malade sur un lit d'hôpital, il ne pourrait passer à côté de ce moment de partage.

Comment s'est passé votre chemin chez les hunters ?

Logan avait treize ans lorsqu'il appris véritablement l'existence des hunters. Curieux et avide de nature, il est tombé sur des écrits de son paternel au coeur de son bureau. Des lettres, adressaient à Logan lui-même lui expliquant le problème des transmutant et le bien fondé des hunters. Évidemment, notre homme n'aurait jamais dû avoir accès à ses informations puisqu'elles auraient dû lui être destiné si jamais son père venait à décéder. Tel un testament, il s'agissait presque d'un héritage. Alors quand William Linwood fut questionner pour la première fois par son fils, il se décida à tout lui raconter sur les hunters, ainsi qu'à l'initier à leurs pratiques afin d'en faire un chasseur hors pair. Logan était intelligent. Plus intelligent que la moyenne, ce qui lui avait permit de comprendre plus aisément le problème mutant. Il a ainsi intégré l'organisation de New-York sous l'oeil protecteur de son père, formé notamment par ce dernier. Formé tel un soldat, un guerrier, il s'avéra bien rapidement que Logan était l'un des meilleurs de l'organisation malgré son jeune âge et il avait fait de l'arc, son arme de prédilection. Prodige de l'équitation, il s'était longuement entraîné à cheval avec des cibles fictives afin de pouvoir traquer aussi les transmutants en mouvement ou sur de longues distances.

Que pensez vous des hunters et du gunpowder squad ?

Entre les hunters et Logan, c'est une histoire semée d'embuche qui dure depuis environ vingt-six ans maintenant. Une histoire forte malgré tout qui a démarré à New-York et qui se poursuit à Louisville, où dans les villes alentours. Sa générosité et sa fidélité aurait très bien pu pousser notre homme a tout abandonner pour cette organisation ô combien méprisée par les personnes qui ne l'ont jamais côtoyé. Mais pour Logan, c'était un choix qui s'imposa de lui-même, le seul moyen capable d'arrêter les transmutants à ses yeux. Il leur vouait une haine sans nom. Mais la haine ne fait pas l'homme, au contraire, c'est l'amour qui le façonne. Et par amour, Linwood avait tout laissé tomber. Jusqu'à il y a quelques semaines, où il a une fois encore embrassé ce côté sombre de sa personnalité. Un mal pour un bien. Tuer pour protéger. En contrepartie, Logan n'adhère pas au gunpowder squad. Bien que son clan le lui interdit formellement, il aime à faire cavalier seul et tuer par plaisir de voir couler le sang de l'ennemi. Il refuse presque les ordres des siens, alors ceux du clan adversaire... Non. L'un d'entre eux à tenter un jour de lui donner un ordre, aujourd'hui, ce dernier repose paisiblement dans un champ à quelques mètres à peine de chez lui.

Que pensez vous d'uprising et d'insurgency ?

Si les hunters ou encore le gunpowder squad existent pour protéger les humains, il faut bien un ou plusieurs groupes pour protéger les mutants et contrecarrer les plans de leurs ennemis. Alors en bon hunter qui se respecte, il en va de soi que Logan méprise grandement les groupes d'uprising et d'insurgency. C'est un combat quotidien que mène notre homme contre ces deux groupes afin de restreindre le problème des transmutants. S'il leur voue une haine sans nom, il n'en reste pas moins qu'il se sent connecté et rattaché à l'une de leur membre. Malgré tout, cela n'aura pas empêché Logan de faire quelques morts parmi les rangs de ces deux groupes. C'était les humains ou les transmutants, et Logan avait très clairement choisi son camp. Ses convictions, il les défendrait jusque dans sa tombe, qui a mourir pour ses dernières. A mort les mutants, à mort leurs transformations, à mort leur peuple de dégénérer. Il n'y a de place sur Terre que pour une seule espèce.  


desert rose. + sabrina + CONNEXION 5j/7j
ft. michael fassbender
PAYS OU FUSEAU HORAIRE : france OU AS TU CONNU TH ? la petite fiche pub de bazzart PERSONNAGE : scénario de valentina AVIS SUR LE FORUM : un forum sur l'univers de x-men ça ne peut être que bad ass ! puis le design est sublime  :coeur:  UN DERNIER MOT : hakuna matata  


Dernière édition par Logan Linwood le Mer 28 Juin 2017 - 16:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 11:04



STORIES ARE WHERE MEMORIES GO WHEN THEY'RE FORGOTTEN
peace was never an option.



Logan William Linwood est né d'une union faite dans les règles de l'art. Près d'un an après leur mariage, William et Alexandra Linwood ont vu leur famille s'agrandir suite à la naissance du petit Logan pas plus tard qu'un premier janvier. Premier et dernier enfant du jeune couple, l'on peut dire que le jeune garçon est, à ce moment-là, né avec une cuillère en or massif dans la bouche puisque son père est gérant et propriétaire d'un imposant empire hôtelier au cœur de New-York. Logan a grandi au travers des couloirs d'un hôtel sans pour autant semer la zizanie sur son chemin. Enfant calme et choyé, il était sans aucun doute la plus grande fierté de ses parents. Un digne héritier qui accompagnait bien souvent ses derniers dans les bureaux ou derrière le comptoir de la réception afin d'accueillir les clients. Parfois, il lui arrivait même de poursuivre les femmes de ménage afin de les aider à débarrasser les chambres des serviettes sales. Oui, Logan mettait déjà la main à la pâte dés le plus jeune âge. Mais son temps à faire la charité au cœur de l'hôtel finit par se réduire au fur et à mesure que les années passaient. C'est à l'âge de six ans que le jeune garçon se passionna pour l'équitation et que ses parents l’inscrivent donc dans le célèbre New-York Equestrian Center. Un centre réputé où le prix des leçons peuvent atteindre des sommes exorbitantes. Mais peu importait au couple Linwood, du moment que leur fils s'épanouissait.

Ses foulées sont nettes, poussées vers l’avant, et sa respiration ne semble en rien saccadée. Il est très tôt dans la matinée et le soleil s’abat déjà sur Central Park. Ses rayons percent l’épais feuillage des arbres et Logan suit le chemin tout tracé du parc afin d'en atteindre le coin opposé. Après plusieurs minutes d'une course soulignée sans le moindre arrêt, ce jeune adolescent à peine âgé de quatorze ans fait face à l’entrée d'une boîte de nuit qu'il rejoint presque tous les jours depuis plusieurs mois maintenant. Oui, vous avez bien entendu, une boîte de nuit. Il en contourne le bâtiment, afin de se rendre à l'arrière et de prendre une trappe bien dissimulée sous des plaques de taules jonchant le sol. Descendu à plus de dix mètres sous cette trappe, il se retrouva nez à nez avec une porte en ferraille qu'il ouvrit à l'aide d'un code digital qu'il se devait de saisir. Son terrain d'entraînement. Quelques personnes, hommes et femmes l'accueillirent avec un sourire des plus chaleureux. Au milieu de cette immense pièce se dressait un parcours d'obstacles redoutables, plus redoutable que les faux combats que le clan des hunters organisaient également dans la même pièce. En plusieurs semaines de passages, Logan n’avait jamais réussi à faire un parcours sans le moindre accro. Pourtant, depuis son plus jeune âge, le garçon adorait courir et se dépenser. Logan était vif, rapide et agile. Courir, franchir des obstacles ou encore sauter sur le dos de poneys sans le moindre harnachement n’avait jamais été un problème en soi, mais le parcours qu'il caressait une fois de plus des yeux, le tenait toujours en échec et sa soif de victoire lui donnait une nouvelle fois envie de se dépasser. Si sa foulée restait ample et certaine, ses bonds étaient tremblants et manquaient de force. Les obstacles s’identifiaient à des montagnes aux yeux de Logan, mais le jeune garçon ne perdait en rien espoir et il avançait, à son rythme certes. Encouragé, il ignorait les cris et autres conseils envers lui. Il n’avait qu’un but et il allait l’atteindre. « Allez gamin, fonce ! Tu veux rester ici ? Alors bouge-toi les fesses une bonne fois pour toute ! » Logan soupira de dépit, mais ne se laissa pas abattre pour autant, s’engageant sur l’un des derniers obstacles du parcours. Il attrapa l'épaisse corde qui était accrochée au plafond et entama l'ascension de cette dernière, mais rapidement, l'adolescent pu sentir ses mains le brûler au fur et à mesure qu'il avançait le long de ce dernier défi qu'il venait de se lancer. Logan n’avait pas le niveau pour l’heure, il le savait pertinemment, mais il s’en fichait. Il voulait combattre, tôt ou tard, cette menace mutante et il obtiendrait gain de cause coûte que coûte. Logan arrivait à peine à dépasser la moitié de la corde qu'il sentait déjà ses forces le quittait. Il stagnait sur place, impossible pour lui d'avancer ne serait-ce que d'un petit centimètre. « Descends, petit. C'est très bien, tu as fait mieux que la dernière fois. On va continuer au corps-à-corps. » Logan poussa un soupir de soulagement à cette simple phrase et fit chemin inverse le long de la corde du mieux qu'il le pouvait avant de faire face à l'homme qui l'encourageait depuis tout à l'heure : son père.

« Tu veux quoi ?! », scanda William Linwood tout en écrasant son poing sur la table de la salle à manger, faisant au passage bondir son couteau de quelques millimètres au dessus de la table. Les yeux d'Alexandra couraient entre son époux et son fils, la bouche entrouverte, souhaitant glisser quelques mots aux hommes de sa vie sans jamais y parvenir. Quant au regard de Logan, ce dernier était ancré dans celui de son paternel. Vide de tout sentiment. Son ton et son attitude étaient d'un calme olympien. « Je veux abandonner... tout ça. Je veux me tourner vers une carrière de cavalier professionnel. » Le temps que le jeune homme, alors âgé d'à peine seize, passait au sein de l'hôtel de ses parents était désormais plus que limité. Manger et dormir. Voilà les seules choses qu'il y faisait. Entre l'équitation et ses études, Logan n'avait presque plus de temps pour lui et c'était pour la bonne cause. Seize ans à peine et il allait participer aux jeux équestres internationaux afin de, peut-être, décrocher une place dans les Jeux Olympiques d'Atlanta. Monsieur Linwood ferma pendant quelques instants les yeux, tâchant de faire descendre d'un cran la tension qui bouillonnait en lui. Au fond de lui, l'homme s'attendait à ce qu'un jour, cette décision ne vienne à tomber et William n'était pas le genre d'homme qui allait forcer à son fils de marcher droit sur un chemin qui lui était tout tracé. Il s'attendait à un tel revirement de situation dès lors que Logan avait commencé à tourner sur les concours nationaux, si bien qu'il lui avait alors acheté deux chevaux : Casanova, un honge néerlandais et Uthopia, une jument allemande, afin de pouvoir concourir autant sur les épreuves individuelles que celles de complet. Bien que son fils s'était décidé à une suivre une toute autre voie, il n'en restait pas moins fier de lui, bien au contraire.


Dix-huit à peine et déjà une vingtaine de victimes à ton actif. Tu adores ça. Tu adores voir le sang couler de tes victimes, tu adores leur faire du mal et les voir souffrir. Tu prends plaisir à les torturer, les uns après les autres, et à expérimenter bien des choses sur ces derniers. Tu aimes les entailler jusqu'à ce qu'ils tombent inconscient et qu'ils ne décèdent. Mais tout ça, tu ne le fais que lorsque tu es sûr d'être seul et de préférence tard dans la nuit, car tu sais que tu risques cher à aller contre les règles qui ont été établis. Mais tu es doué, peu importe les armes et peu importe les manières que tu emploies. Tu es un tueur né. Tu prêches pour les armes silencieuses et tu vous un culte à l'arc. Tu vises à chaque fois dans le mille. Dans la tête ou en pleine poitrine. Et maintenant, tu développes une nouvelle technique : la chasse à cheval. Bizarrement, tu es plus discret quand tu fais du bruit, tu attires bien moins l'attention sur toi. Puis, qui se méfierait de ton minois si charmant.


Atlanta, 1996. Les yeux embaumés de larmes, Logan admire malgré tout les cavaliers et les chevaux qui se tiennent à ses côtés. Après plusieurs jours de compétitions, les dés sont jetés et les médailles sont distribuées. Il vient d'avoir dix-huit ans à peine en début d'année et a eu l'honneur de pouvoir participer aux Jeux Olympiques de cette année, dans son pays. La joie emplie tellement son cœur que notre homme ne sait plus qui, ou quoi regarder. Chercher ses parents perdus au milieu de la foule lui prendrait sans nul doute un temps monstrueux tandis que les regards fiers de son équipe ne faisait que le déstabiliser plus encore qu'il ne l'était. Alors Logan se contenta de flatter avec fierté l'encolure de sa monture du moment, Uthopia. Une deuxième place dans le concours complet en équipe pour les Etats-Unis et une troisième place en individuel. Voilà ses trophées pour ses premiers JO. Sans compter sur une quatrième place en saut d'obstacles et une sixième place en dressage avec Casanova. Deux autres belles victoires pour Logan, même s'il n'était pas récompensé pour ces dernières. À son âge, il n'aurait pas même espéré se retrouver sur le podium, tout du moins, en individuel.

Rome, 1998. Concours international en Italie afin de chercher la qualification pour les prochains Jeux Olympiques. Depuis son arrivée dans la capitale italienne, Logan n'est pas totalement serein. Ses parents n'ont malencontreusement pu se libérer pour faire le déplacement et l'un de ses chevaux, Casanova, ne lui paraît pas forcément être au top de sa forme, bien que l'avis du vétérinaire en soit tout autre. Malgré l'absence de ses parents, notre homme âgé de 20 ans peut compter sur son équipe, cavaliers, entraîneur et grooms y compris. Les grooms, parlons-en rapidement, notamment d'une certaine Nina, également cavalière et que Logan a rencontré dans la nouvelle écurie qu'il fréquente. Une jeune femme qui l'a toujours accompagné sur ses concours depuis près d'un an maintenant. Mais si Nina se prétend cavalière, pour elle, ce n'est qu'un simple passe-temps puisque la demoiselle suit des études pour devenir professeur de mathématiques à l'université. Mais revenons-en au concours. Logan n'aura pas brillé sur les épreuves individuelles avec Uthopia, ne lui reste plus qu'à affronter le complet avec son hongre, main dans la main avec son équipe. Si l'épreuve de dressage se déroule assez bien, il en sera autrement pour le cross. Les foulées de Casanova se font amples et ses sabots frappent le sol avec force à peine s'est-il élancé sur le parcours. Les obstacles se suivent et s'enchaînent, si bien que pour la première fois, véritablement, Linwood peut sentir une boule se former au fin fond de son estomac. Ses doigts se crispent un peu plus sur les rênes, mais rien ne semblent pouvoir empêcher le cheval de continuer sur sa lancée endiablée. Lancé à pleine vitesse face à un tronc d'arbre comme obstacle, Logan s'apprête à le franchir, mais Casanova en aura décidé autrement et pila net devant le tronc, envoyant son cavalier s'écraser contre ce dernier dans un cri de douleur. La douleur... elle s'infiltra au travers de la jambe droite de notre homme. Un seul regard de Logan envers cette dernière suffit à lui faire comprendre que les prochains mois allaient être longs et pénibles : du sang et des os.


Tu ne perds pas la main dans une autre ville ou dans un autre pays, mais tu ne peux emmener ton attirail de chasseur avec toi dans ses grands périples où tu te dois de prendre l'avion. Par chance, tu as un père qui a des contacts et qui s'arrange pour que les choses soient prêtes au moment de ton arrivée à l'étranger. Et tu continues à faire des dégâts. Les mutants sont partout, après tout, de quoi satisfaire ton besoin de temps pendant les semaines de concours que tu passes loin de ta ville natale. Tu commences à te faire connaître et à connaître des noms. Tu deviens plus redoutable que jamais. Une véritable bête.


Sa carrière professionnelle semblait être au bord du gouffre suite à cette terrible chute et cette terrible blessure, mais Logan était un battant et un guerrier, si bien qu'il n'abandonna pas ses rêves de gloire. Malgré des mois de convalescences prévus dans son programme et une jambe recouverte de plâtre, le jeune homme continua à fréquenter les écuries six jours sur sept et à monter entre un ou deux jours, bien que cela ne durait pas trop longtemps et qu'il se contentait de les marcher. Logan aimait s'assurer que ses chevaux étaient correctement entraînés et que l'on prenait bien soin de ces derniers, si bien qu'il accepta que ses entraîneurs ou coéquipiers viennent à les déplacer dans des concours nationaux. « Allez Nina, redresse-toi, ne le laisse pas te dominer. » Assis sur son fauteuil roulant au milieu de la carrière, Logan observait les moindres foulées et les moindres réactions de Casanova. Tout comme il pouvait observer la position de la cavalière se trouvant sur son dos. Il ronchonna au moment où les postérieurs de l'animal tapèrent dans la barre d'un obstacle suite à son saut au dessus de ce dernier et pesta lorsqu'il refusa de franchir l'obstacle suivant. « Reprends-le sur un cercle, fais-lui franchir ses barres et on s'arrête-là. » La cavalière exécuta sa demande sans le moindre problème et détendit ses rênes afin de laisser récupérer le cheval. « Il est ainsi depuis... depuis ce concours. Il n'y a rien à faire. Personne n'arrive à le contrôler. » « Il y a forcément une raison... » Logan suivit du regard son cheval trottait au bord de la carrière, naseaux écartés et respiration saccadée. Son trot était ample, ses antérieurs se jetaient vers l'avant sans le moindre effort. Son allure était parfaite, même s'il se détendait. « Peut-être qu'il n'est pas fait pour ça. Je veux dire le saut ou plutôt le complet. Il a dû garder un certain traumatisme sur le parcours. J'en parlerais aux autres, il faut qu'on le sorte en dressage. » Nina acquiesça plutôt deux fois qu'une alors qu'elle ralentit l'allure de sa monture. Un mince sourire vint à se dessiner sur les lèvres de Logan qui ne pouvait s'empêcher d'observer les moindres traits du visage de la jeune femme. « Tu pourras venir vendredi soir ? J'aimerais que tu commences à travailler sur ça avec lui. » Arrivant à sa hauteur, Nina lui adressa un sourire avant de mettre pied à terre. « Avec grand plaisir, mon amour. » Ils échangèrent un doux et sincère baiser avant que la jeune femme ne vienne à retirer la selle du cheval et à apporter une petite échelle posée non loin de là. Ensuite, elle aida son compagnon à enfourcher l'animal afin de finir la détente de ce dernier.

Sydney, 2000. Logan voulait le faire. Les Jeux Olympiques de Sydney. Il y avait emmené ses deux chevaux, mais n'en monterait qu'un. Casanova allait concourir sur le dressage, tandis qu'Uthopia allait participer au complet avec un autre cavalier. Toute l'équipe s'était durement entraîner pour l'occasion, mais surtout Logan qui redoublait d'efforts depuis ces six derniers mois. Six mois seulement qu'il pouvait monter à nouveau à cheval, si l'on faisait abstraction des efforts que demandés le saut. Il avait insister pour concourir sur le dressage et n'allait pas totalement le regretter. Une médaille de bronze en équipe et une sixième place en individuel, de quoi ravir notre homme pour son grand retour sur les terrains.

Athènes, 2004. La consécration. Casanova lui offrit une troisième place en équipe et une troisième place en individuel au dressage, ainsi qu'une première et une seconde place sur le saut d'obstacles. Pour Uthopia, la jument lui offrit une troisième et une première place sur le concours complet, signant ainsi sa revanche suite à son accident six ans plus tôt. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, à l'annonce des résultats du complet et avant de passer sur le podium, Logan avait mis un pied à terre et demandé en mariage Nina, sa compagne. Une demande qu'elle avait largement accepté.


Tu es plus que fier de ce que tu as accompli, mais tu es toujours plus fier de ton tableau de chasse qui ne cesse de s'agrandir au fil des mois. Mais tu te dois de te faire plus discret, maintenant que tu es accompagné dans la vie. Elle, elle ne croira pas toujours tes mensonges pour dissimuler le monstre sans coeur que tu es. Elle n'acceptera sans doute pas que tu puisses tuer des gens autant par plaisir que par nécessité pour la race humaine. Tu n'as pas le droit de lui dire, tu n'as pas le droit de la décevoir. Une femme comme elle, tu n'en trouveras pas une deuxième. Même si elle te suit dans tous tes choix concernant ta carrière, elle ne te suivra pas sur ce côté obscur de ta vie.


Le bruit d'un marteau s'écrasant dans un clou retentit au sein de la pièce. Un clou, un deuxième, un troisième. Logan affichait un sourire béat malgré sa sixième heure de travail de la journée dans cette pièce. Après avoir fini la deuxième couche de peinture la veille, il s'attaquait dorénavant aux différents meubles et autres étagères qui allaient trôner entre ses quatre murs. « Logan, chéri, tu avais dit que tu terminerais d'abord notre chambre. » Le jeune homme souffla légèrement tout en se redressant. « Non, j'ai d'abord dit que je ferais les écuries et ensuite que je verrais. » Nina l'observa avec une moue boudeuse qui savait le faire fondre. Logan s'avança en sa direction après avoir laissé son marteau au sol, attrapant une serviette afin d'éponger la sueur qui coulait le long de son visage et de sa nuque. Après quoi, il échangea un doux baiser avec celle qui était désormais sa femme, tout en passant une main sur son ventre légèrement rebondi. « Je pense d'abord à notre bébé. », chercha-t-il à se justifier. « Mon amour, nous avons encore six mois devant nous avant l'arrivée de notre bébé, notre chambre est donc une priorité, tu ne crois pas ? » La main de Logan glissa sur la joue de la jeune femme, lui administrant une douce caresse tout en plongeant son regard dans le sien. Un regard ampli d'un amour profond. « Très bien, mais je termine de monter cette armoire. » Cela faisait quelques mois à peine que le jeune couple venait de se marier et ils avaient décidé de quitter New-York, du moins, Logan en avait fait la demande à sa femme, lui offrant ainsi un splendide cadeau : un ranch abandonné dans la bordure de Louisville, dans le Kentucky, qu'il allait reconstruire de ses propres mains. Mais leur arrivée dans cette ville avait également un sens caché pour le jeune homme. Deux jours après son mariage, William Linwood fut retrouver au beau milieu d'une impasse sordide au cœur du quartier de Brooklyn, sans vie et le corps mutilé. Après de longues recherches menées par un fils ô combien envahie par la rage, la trace du tueur de son géniteur l'entraîna jusqu'à Radcliff. Une ville qui se trouvait être riche en transmutants, mais aussi en hunters. Des gens cachaient du grand public, mais Logan n'eut pas de mal à prendre contact avec ses confrères et à intégrer leur groupe. Après tout, il était le fils d'un grand hunter de New-York, réputé parmi ses confrères et qui ne cherchait qu'à le venger tout en débarrassant le monde de ses viles créatures sans foi, ni loi. Mais pourquoi ne pas s'être directement installé dans cette ville ? Pour ne pas attirer les regard et les suspicions sur lui. Les rumeurs et autres ragots auront moins le temps de se propager dans la ville d'à côté. Puis observer de loin avant d'attaquer était une façon comme une autre d'approcher le problème.

Assis sur le parquet en bois, Logan était adossé contre un mur. À côté de lui, la porte menant à la chambre de son fils. Cela faisait des heures, des jours, et même des semaines que ce dernier était cloîtré entre ces quatre murs tandis que son père ne cessait de surveiller son état de santé. Aujourd'hui, il avait une lourde décision à prendre. Une décision qui changera sans nul doute la vie de sa famille à tout jamais. Les yeux rivés dans le vide et une main frottant lentement son épaisse barbe tandis que l'autre faisait tournoyer une seringue, Logan était malgré tout emprunt à un doute des plus profonds. Et si ce vaccin ne fonctionnait pas ? Et s'il ne faisait qu'empirer l'état de son fils ? Mais notre homme n'avait guère d'autres choix que celui qui se présentait actuellement à lui. Il avait passé beaucoup trop de temps et dépensé des sommes astronomiques afin de trouver un potentiel remède pour son fils, mais également de faire avancer la recherche sur les mutants. Car oui, le jeune Kenzo Linwood était né avec une mutation. Une mutation des plus horrifiques. Une mutation qui coûterait sans aucun doute la vie à quiconque oserait s'approcher trop près de lui. Logan en avait fait les frais et plus d'une fois. Par jour, évidemment, frappé bien trop souvent pas des toxines que dégageait le corps de son fils, mais il se devait d'être présent au chevet de son fils pour le rassurer, le réconforter et pour ne pas qu'il se sente délaisser. Une chance que le petit soit immunisé de sa propre mutation. Kenzo restait la chaire de sa chaire, son propre sang. Finalement, notre homme se redressa, un regard toujours aussi perdu rivé sur son visage et enfin, il se décida à pousser la porte de la chambre. À peine sut-il approcher de son fils qu'une grimace de douleur vint à étirer les traits de son visage. Mais il ne dit rien et se contenta de grincer des dents. « C'est pour toi que je le fais, fils. Pour nous.», murmura-t-il avant d'enfoncer la seringue dans le bras de son fils. Une dernière caresse sur son front et un dernier regard échangé, l'homme quitta la pièce afin de retrouver sa femme dans l'écurie du ranch. Elle aussi avait besoin de lui, autant que de se vider l'esprit, mais contrairement à ce dernier, elle n'était pas aussi forte que lui pour soutenir la souffrance que pouvait lui infliger les toxines produites par leur enfant. Ce vaccin était un secret bien gardé entre Logan et les scientifiques qu'il avait pu rencontrer. Un secret qu'il s'était juré d'emporter dans la tombe si les choses devaient mal tourner... Et malheureusement, c'est ce qui se produisit. Le lendemain, Kenzo était éprit d'une douleur immense et insoutenable, si bien que Logan dut faire hospitaliser son fils. Le verdict était sans appel : la mutation le tuait à petit feu et son corps d'enfant ne pourrait supporter bien longtemps ces souffrances si un remède n'était pas très vite découvert. Se fut Nina qui trouvera en première une solution. Et cette solution avait un nom. Valentina. Une mutante, capable d'apaiser n'importe quelle douleur. Une solution qui avait aussi un coût. Dans sa fierté et en bon hunter, Logan refusa de rencontrer cette femme qui resta plus d'une dizaine de jours au chevet de son enfant. Jusqu'à ce que ce dernier décède. Paisiblement. Et elle s'évapora dans la nature. Idem pour sa femme qui demanda le divorce peu de temps plus tard. Logan avait tout perdu. À cause de lui. Seul fautif de son propre malheur.


Tu as cessé toute activité concernant la chasse aux mutants. Tu as annoncé à tes confrères hunters que tu ne pouvais pas continuer de la sorte après la mort de ton fils. Et ils ont compris ta décision. Ils ont conscience que ce n'est pas facile pour toi. Tu as eu un fils mutant alors que tu t'acharnes à les traquer sans relâche. Tu as tout perdu. Maintenant, tu te concentres sur la recherche et tu as appris que tous les mutants ne sont pas aussi effrayants qu'ils ne le paraissent. Certains ne cherchent qu'à aider ou à se faire une place parmi les humains. Alors tu dois apprendre à faire la part des choses. Tu as également cessé d'être cavalier professionnel. Tu as vendu tes deux chevaux à de célèbres cavaliers d'Europe qui allaient parfaitement s'occuper d'eux. Et en contrepartie, tu t'es offert deux nouveaux chevaux, deux splendides Quarter Horse, deux véritables américains. Et tu t'es fait une renommée dans le métier de sellier harnacheur. Tu travailles tranquillement chez toi, de tes propres mains tu façonnes des accessoires et ça te plait. Et tu te fais plus d'argent que ce que tu aurais pu espérer, ce qui te permet de faire des dons pour la recherche sur les mutants.


« Tina, tu ne vas pas le croire, j’ai … Chérie ? Ça ne va pas ? » Logan venait tout juste de franchir le seuil de la cuisine afin d'annoncer le scoop de l'année, ou presque, à sa chère et tendre : il venait enfin de trouver la recette du parfait tiramisu à la fraise qui saurait sans aucun doute faire fondre le cœur de la belle blonde. Car oui, si madame était la plus grande fan de la cuisine salée de ce grand brun, il en était tout autre pour ses recettes sucrées. À dire vrai, Valentina ne raffolait absolument pas des desserts, et jamais encore Logan n'avait su faire chavirer son cœur sur l'un de ces plats. Non pas que notre homme était un véritable chef, il était au moins un très bon cuisiner et savait satisfaire le palet de sa belle. Aujourd'hui, il était convaincu qu'elle allait craquer pour la recette qu'il allait lui concocter. Enfin une note sucrée qui laisserait la jeune femme sans voix. Oui, après de courtes années de vie commune, Logan n'avait jamais abandonné l'idée de la faire craquer. Borné des pieds à la tête. Mais l'idée du new-yorkais d'origine allait devoir attendre. Non pas cinq minutes, ni même une heure. Elle allait devoir attendre des années, voir, elle ne verrait le jour. Car le regard de Valentina en disait long sur ses attentions, tout comme sa main, dont les doigts se resserraient progressivement autour d'un manche de couteau. Logan déglutit difficilement sa salive et extérieurement, il ne laissa rien paraître. Aucune pointe de peur, aucune pointe de colère, aucune pointe de tristesse. L'homme gardait autant la tête haute que son sang-froid. C'était presque comme s'il acceptait son sort ou qu'il savait qu'un jour, ce moment arriverait. Il s'en était bien évidemment douté, mais pas tant que sa compagne portait leur enfant. Il s'était lourdement trompé. Tout avait commencé il y a quelques jours à peine, lorsque notre sellier avait révélé à sa belle qui il était vraiment : un hunter. Un véritable chasseur qui n'avait aucun regret à tuer ses proies. Les choses s'étaient progressivement et rapidement dégradées au sein de leur couple. C'était à peine s'ils dormaient ensemble, mangeaient ensemble ou s'ils étaient à peine dans la même pièce. Plus aucune preuve d'affection, plus aucune preuve d'amour malgré les efforts de Logan. Valentina le rejetait d'un simple revers de la main, comme si elle balayait de vulgaires miettes de pain. Au cœur de la cuisine, la jeune femme crachait son venin à la figure de son futur ex-compagnon. Une véritable pluie de reproches qui s'abattait sur notre homme qui n'avait rien d'autre à faire que de garder la tête hors de l'eau face à des mots qui le blessaient intérieurement. Mais s'il n'y avait eu que des mots... « Tu me dégoûtes. J’aurais jamais dû te laisser me toucher ! » Logan tomba à genoux sur le carrelage presque glacé de la pièce, un cri de douleur incessant s'échappant d'entre ses lèvres. Ses entrailles semblaient se tordre et faire des nœuds dans son ventre. Son cœur semblait sur le point de se déchirer et ses os de se briser. Sa tête, quant à elle, menaçait d'exploser d'une seconde à l'autre. Jamais encore Logan n'avait connu pareille douleur. Insoutenable en tout point. Mais au moment où sa souffrance semblait se dissiper et qu'il chercha à se redresser, une toute autre douleur traversa son abdomen. Ses yeux vacillèrent sur le manche du couteau qui venait de le transpercer. Le souffle du grand brun se fit plus court et une fois encore, l'homme posa genoux à terre. Ce ne fut pas un cri qui se glissa hors de sa gorge à ce moment-là, mais plutôt un gémissement qui dura dans le temps. Valentina s'éclipsa à la vitesse de la lumière, laissant un Logan gisant dans son propre sang. « Je... je suis Logan... Linwood... ranch au bord... de la ville... aidez... moi... » Se furent les derniers mots que notre homme put prononcer avant de perdre connaissance et de laisser place à un grand gouffre noir, dénué du moindre fond.

Se fut un nouveau jour, un nouveau matin, qui pointa le bout de son nez au sein de la ville de Louisville. Une nouvelle journée que Logan se contentera à admirer derrière la vitre de la fenêtre de sa chambre. Mais pour l'heure, l'homme en question devait se contenter de fixer le plafond blanc de la chambre d'hôpital qu'il fréquentait depuis plusieurs semaines maintenant tandis qu'un infirmier venait à prendre ses constantes et à soigner ses blessures. Attaché par des sangles à son lit, Logan ne pouvait absolument pas bouger, et pour cause, il l'avait quelque peu cherché après avoir agressé pas loin d'une douzaine d'infirmiers et infirmières en l'espace de quelques jours à peine. Notre homme était envahi d'une rage et d'une haine sans nom. Valentina. Il n'avait jamais cessé de penser à elle, plus en mal qu'en bien puisque dans ses rêves, voir ses cauchemars, il se voyait constamment lui faire du mal par le biais de bien des manières. Et enfin, après plus d'un moins enfermé, il put à nouveau fouler le sol de la ville et mieux encore, le sol de son ranch. Pour son premier après-midi libre, Logan décida de... boire un café et s'occuper de ses chevaux. Il n'était alors allé que rarement en ville, si ce n'était que pour passer à l'épicerie du coin histoire de se nourrir. Ce fut qu'au bout de plusieurs semaines qu'il se décida à revoir certaines personnes et pour sa première sortie officielle, il décida de partir en balade au cœur de la forêt avec l'un de ses anciens confrères hunter aujourd'hui meilleur ami, James. C'était lui qui s'était occupé tant bien que mal de ces deux chevaux et du ranch en général. « Au fait, je ne tiens pas à remuer le couteau dans la plaie, mais ta Valentina, on a eu des infos à son sujet. » Et James lui avoua tout. Le passé sordide de sa désormais ex-compagne, sa volonté à vouloir tuer des personnes comme eux, sans compter les moyens qu'elle avait pu mettre en œuvre pour avoir des informations sur certains hunters. Plus les minutes défilaient et plus la rancoeur qu'il pouvait avoir envers Valentina ne cessait de croître. Jusqu'à tout du moins que le chemin des deux hommes ne vinrent à croiser un corps allongé sur le sol. James descendit de sa monture pour accourir à l'encontre de l'homme en question. « Mort. Bordel, c'est Barry. » Barry, un confrère hunter en d'autres termes. « Silence. », maugréa Logan. Son cheval trépigna un instant sous ses jambes tandis qu'il aperçut un homme foncer à travers les épais feuillages de la forêt. Un simple coup de talon suffit à Logan pour que sa monture parte au galop sur les traces du mutant qui tentait de fuir. Il attrapa son arc accroché dans son dos et tira une flèche de son carquois afin d'armer son arc. Quelques secondes plus tard et la flèche fut décocher, perçant l'air à une vitesse vertigineuse avant de venir se planter dans la jambe du mutant qui s'écroula à terre. Logan sauta de son cheval au moment où il arriva à hauteur de l'assassin, tirant un couteau caché sous la selle alors que l'homme allongé au sol le supplia de l'épargner. « Même pas en rêve, sale mutant. », cracha-t-il avant de trancher la gorge de ce dernier. Logan fut rapidement rejoint par James, lequel ne put s'empêcher de laisser un fin sourire faire irruption sur ses lèvres. « Bon retour parmi nous. »


Dernière édition par Logan Linwood le Mer 28 Juin 2017 - 16:33, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 46349
SUR TH DEPUIS : 15/02/2015
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 11:07

Fassy sexy super choix de scénario :bed:
Bienvenue sur le forum bonne chance pour ta fiche si tu as des questions, n'hésite pas

_________________
the dark will turn into the sunlight.
You and me against the world, Like a little boy and girl. There were monsters beneath our bed And we were scared until we taught them all to sing and then we had a laugh instead. You and me on stormy seas It had brought us to our knees There were dangers, all around And we were frightened by the wind and when it blew until it blew us to dry ground.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 1336
SUR TH DEPUIS : 25/06/2015
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 11:08

MINE

Bienvenuuuuuue et merci de tenter mon Logan
N'hésite pas si tu as la moindre question, tu peux inonder ma boîte mp, je serais ravie qu'on discute
J'ai trop hâte de lire ta fiche omg

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1364
SUR TH DEPUIS : 23/04/2015
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 11:31

Bienvenue ici je valide totalement le choix de scénario j'avais trop hâte de le voir jouer

_________________
Some of them want to use you, Some of them want to get used by you, Some of them want to abuse you, Some of them want to be abused
Sweet dreams are made of this, Who am I to disagree?
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 389
SUR TH DEPUIS : 22/05/2017
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 15:06

Welcome ! Bon courage pour la fichette

_________________
Truth hurts but secrets kill
You know that feeling, when you are reading a book, and you know that it is going to be a tragedy; you can feel the cold and darkness coming, see the net drawing tight around the characters who live and breathe on the pages. ©️(she)wolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 15:51

Merci à vous les amours

Et ne t'inquiètes pas Emma (je me permets ), ça viendra sûrement assez rapidement. Le temps que je m'imprègne de l'univers et tout et tout :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 243
SUR TH DEPUIS : 28/05/2017
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 17:52

Yeah! Super choix!

Courage pour la fin de la fiche :super:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Dim 18 Juin 2017 - 20:10

Bienvenuuue à toi !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 17661
SUR TH DEPUIS : 26/04/2014
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Mer 21 Juin 2017 - 21:17

bon, petit gif car voilà



bienvenue en tout cas, tu fais une heureuse et cela fait plaisir de savoir que ce scénario est tenté

_________________
La nuit
 Elle s'est levée, et nous demandions à mourir.
Le jour
 Il s'est levé, et nous réclamions de vivre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Jeu 22 Juin 2017 - 15:35

Ton gif pourrait me donner une idée de liens :whip:

Un grand merci à vous ! :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 59
SUR TH DEPUIS : 15/04/2017
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Ven 23 Juin 2017 - 17:49

Ohw MF... Quel excellent choix tu fais là si bien sur le scénario que pour l'avatar qui en découle

Bon courage pour le reste de ta fiche et au plaisir de te croiser <3

Ps : Bienvenue =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 1336
SUR TH DEPUIS : 25/06/2015
MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   Mer 28 Juin 2017 - 20:13

Fais-moi des bébés
Je te l'ai déjà dit mais je le répète : j'adore, c'est parfait Je valide avec plaisir !


FÉLICITATIONS JEUNE MUTANT
tu es validé, tu pues la classe, vas-y sors tes lunettes de soleil.


Te voilà validé, félicitations Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller faire un tour dans la partie administrative si ce n'est pas déjà fait pour prendre connaissance du contexte, des différentes intrigues et des annexes. Tu peux dès à présent commencer à rp, mais pense également à créer une fiche de liens pour que ton personnage ne se retrouve pas tout seul. Une envie de relation particulière ? N'hésite pas à poster un scénario ou a créer un mini-pv Pense également à recenser le métier de ton personnage, et s'il provient d'une famille de hunters, n'oublie pas de la recenser. Tu peux également recenser l'anniversaire de ton personnage, son habitation, et s'il agit d'un double compte (ou d'un triple, ou d'un quadruple), c'est ici que tu dois l'indiquer. Également, si tu veux que ton personnage soit ultra-technologique, tu peux lui créer un téléphone cellulaire pour qu'il reçoive des textos de tous ses amis (ou de tous ses ennemis). Si tu veux un rp facile, tu peux t'inscrire aux rps missions, pour trouver facilement un rp, ça peut être cool :keur: Si jamais tu veux créer ta propre mission pour aller sauver Jack (ou Paul, ou Jean le vendeur de tacos) d'une mort certaine, tu peux aller par ici . N'oublie pas de faire un tour dans le flood et de passer par les jeux pour se détendre entre deux rp, sans oublier de voter pour le forum toutes les deux heures.

Encore une fois bienvenue sur TH, et bon jeu parmi nous, n'hésite pas à contacter le staff si tu as la moindre question

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the future is never truly set. (logan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

the future is never truly set. (logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ma future collection de Barbie
» Si ta pas d'ami(e)s prend un curly || Logan A. Dawson Link's
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan
» Une anomalie.. Quelques choses d’inattendus. | Logan ♥
» (M) Logan Lerman / 20 ans / Groupe au choix
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux-
Sauter vers: