AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's Party • Slade&Annabelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Let's Party • Slade&Annabelle   Mer 21 Juin 2017 - 22:45




Slade&Annabelle
EXORDIUM.


 Le jour était à peine levé quand je repoussai les draps du lit loin de moi. A peine levé depuis près de quatre heures mais tout de même, c'était certainement un record pour moi et mon adoration toute particulière pour le fait de me tourner et de me retourner dans mon lit un bouquin à la main. Ou alors quand une des rares nuits sans rêves me heurtait en plein vol pour me laisser quelques heures de répit dans ma vie trop calme que je tentais d'agiter au maximum pour ne pas sombrer dans un des ennuis les plus sombres. Me redressant vivement, je filai sous la douche que je ne m'étonnais pas de trouver vide à une heure proche du repas de midi, pour en ressortir quelques minutes plus tard emballée dans un paquet de serviettes blanches. Les garçons diraient certainement que j'en utilisais trop. Ou alors ils ne diraient rien. Ils étaient gentils. Chacun faisait plutôt indépendamment sa vie dans cette colocation et cela me convenait généralement à merveille. Aujourd'hui cependant, j'avais décidé de mêler un de mes compagnons locatifs à ma vie. Et j'avais dans ma tête, la forte intention de ne pas vraiment lui laisser le choix.
Revêtue d'une tenue légère pour tenter de palier un peu à la chaleur estival qui s'était déjà infiltrée insidieusement dans tout l'appartement, mes longs cheveux encore trempés dégoulinant sur mes vêtements, j'entrais dans le salon.

‹‹ Salut créature des ténèbres.››

Sans en demander la permission ni même seulement y songer, je me laissai tomber tomber dans le canapé à côté de Slade, tout occupé qu'il était à agiter sa manette en fixant la télévision.

‹‹ Alors on tue quoi aujourd'hui ?››

Je sondais un peu l'écran l'espace d'un instant avant de me retourner vers le jeune homme, une jambe pliée vers le canapé. Il devait sentir venir l'entourloupe. Ou peut-être ne me connaissait-il pas encore assez. Cette insistance, cette impatience que je contenais encore un peu en attendant de saisir le bon moment... Mon frère aurait très certainement décelé l'anguille sous la roche à l'instant même où je passais le pas de la porte. Quand bien même nous nous connaissions en réalité si mal, il y avait apparemment beaucoup trop du même sang et de la même éducation dans nos veines. Mais avec mon regard doux et ma voix faussement calme, je pouvais peut-être encore détromper mon colocataire... Plus pour longtemps.

‹‹ On sort aujourd'hui.››

Ni une question. Ni une possibilité. Une réelle affirmation sur laquelle je ne laissais subsister aucun doute. Sondant un instant le visage du garçon, je finis par me lever, m'étirer comme un chat prêt à passer à l'attaque, puis en me dirigeant vers l'écran, j'en profitai pour appuyer sur le bouton de mise en veille de la télévision avant de continuer ma lancée et d'aller ouvrir en grand une des fenêtres à double battant.

‹‹ Regarde moi ça ! Un soleil comme tu n'en as jamais vu, un temps estival comme tu n'en as jamais vu, je suis même prête à parier qu'il y a des oiseaux dehors aujourd'hui que tu n'as jamais vu.››

Tiens, même quand je plaisantais je mentais. C'était peut-être réellement devenu maladif...

‹‹ Et comme tu n'es pas un vampire et que tu es un excellent ami, tu vas braver tous les dangers qu'inclut le fait de se lever de ce canapé et m'accompagner, n'est-ce pas ?››

Là ça pouvait ressembler à une question... Mais ça ne l'était toujours pas. Pas vraiment ?
M'adossant à la fenêtre encore ouverte par laquelle se faufilait maintenant le reste d'une légère brise matinale, je pris mon air le plus boudeur pour indiquer clairement que mon petit cœur se briserait s'il refusait mais mes yeux ne pouvaient s'empêcher de briller de malice. Ca prendrait le temps qu'il faudrait, mais nous allions tous les deux sortir de cet appartement et l'échec n'était toujours pas envisageable.



Dernière édition par Annabelle Lockton le Mer 19 Juil 2017 - 21:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 925
SUR TH DEPUIS : 20/01/2016
MessageSujet: Re: Let's Party • Slade&Annabelle   Mar 4 Juil 2017 - 12:30


When you need a friend to carry you.
— annabelle lockton et slade bennett —

La colocation, ça avait des avantages, au moins, ils avaient un appartement assez grand et comme ils partageaient le loyer, ça ne semblait pas être des millions de fois trop cher pour eux. Slade, il savait bien que tout seul, il ne se serait jamais payé un appartement comme celui-là. C’était pas son salaire de vendeur dans une boutique de jeux vidéo qui allait le lui permettre. C’était peut-être pas le meilleur job du monde, lui il aurait voulu bosser dans la conception de jeu vidéo, si seulement il avait eu le courage de passer plus de deux semaines à l’université, mais c’était un job dans lequel il se sentait à l’aise, c’était son univers après tout. Il ne roulait pas sur l’or grâce à son salaire, mais il s’en sortait pas trop mal, en plus il avait des prix sur les jeux qui lui plaisaient et comme il n’achetait pas grand-chose en dehors de ça, il ne dépensait pas tant d’argent que ça, en dehors des courses, bien entendu. Aujourd’hui, il ne bossait pas, c’était plutôt une bonne nouvelle. Il n’avait pas non plus envie d’aller rejoindre ses compagnons hunters et rien ne l’obligeait à le faire, aux dernières nouvelles, alors, à peine levé, il avait pris une bonne douche pour se réveiller avant de se préparer un bol de céréales et de se caler dans le canapé, devant un bon jeu. C’était la journée de repos rêvée pour lui. Pouvoir la passer tranquillement dans le canapé à jouer à la console. D’ordinaire, il aurait aussi apprécié passer du temps avec Meredith, il aimait toujours passer du temps avec la brune, mais il l’avait embrassée et ça semblait trop compliqué maintenant.

Alors, le programme de la journée, aujourd’hui, il était censé ne se résumé qu’à son jeu et ça lui convenait très bien comme ça. Probablement qu’à midi, il mangerait un autre bol de céréales en guise de repas, parce qu’évidemment, il aurait la flemme de préparer quelque chose de plus nourrissant que ça. Ça lui donnait l’impression d’être un gamin de douze ans, laissé à la maison par ses parents. Ça avait été comme ça quand il avait été jeune, parfois, ses parents sortaient et avec Calvin, ils devaient garder Harley et comme ils ne savaient pas cuisiner, ils mangeaient des céréales le midi. Il ne l’avait pas perdue, cette habitude. Ça lui rappelait une époque où sa famille avait été bien moins compliquées. Quand ses parents avaient été encore vivants, avant qu’un transmutant vienne tout foutre en l’air. L’époque à laquelle Calvin était encore en forme, parce qu’il n’avait pas passé plusieurs années dans le coma après un grave accident de voiture, mais aussi celle où Harley et lui avaient été proches. Maintenant sa cadette le détestait, à raison, sans doute. Il l’avait trahi, il était un hunter alors qu’elle était une transmutante et il l’avait vaccinée dans lui demander son avis. Il continuer de penser que c’était la meilleure chose à faire pour la survie de sa cadette, mais c’était un avis qu’elle ne partageait définitivement pas avec lui. Au moins, repenser aux embrouilles des Bennett, ça lui rappelait aussi qu’il était bien son programme de la journée, juste glander devant la console, au moins, ça lui éviterait de se prendre la tête avec ses histoires de famille.

Il releva quand même les yeux en voyant Annabelle. Devan était sorti un peu plus tôt, alors quand il avait entendu la douche, il s’était douté que la blonde devait être quelque part dans l’appartement et que ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne la voie débarquer. « Salut toi. » Qu’il répondit, un léger sourire sur les lèvres avant de se reconcentrer sur l’écran de la télévision, ce serait quand même dommage qu’il se retrouve avec un game-over quand même. « Hm, des genres de zombies. » Il haussa les épaules, c’était pratiquement toujours des genres de zombies qu’il tuait, quand il y réfléchissait. A croire que les créateurs de jeux-vidéos manquaient un peu d’originalité, ou juste qu’il avait un type de jeux bien défini, quoi qu’il se disait qu’il touchait un peu à tout. A part les jeux de sports, au moins, il n’était pas encore tombé assez pas pour faire du sport devant sa télé, non, il était quand même assez sportif, fallait bien ça, pour être un hunter. Il arqua un sourcil face à la remarque de sa colocataire et il avait été à deux doigts de lui préciser, qu’elle sortait si elle voulait, mais que lui, il avait bien l’intention de rester là, quand, finalement, elle se leva pour éteindre l’écran de la télévision. « Hey, qu’est-ce que tu fais ? » Il ne tarda pas à plisser les yeux face au soleil qui rentrait dans la pièce, que lui, il avait pris soin de plonger dans le noir, histoire de mieux voir ce qu’il faisait. « Très drôle, je suis sorti bosser hier et il faisait aussi beau qu’aujourd’hui, je suis certain que les oiseaux devaient être les mêmes en plus. » Il n’était pas non plus un hermite fini, mais il devait bien admettre qu’il aimait resté dans le noir à jouer à ses jeux, est-ce que c’était une mauvaise chose ? Il ne trouvait pas lui. Il regardait la jeune femme et elle lui arracha bien vite un soupire, elle réussissait toujours à l’avoir. « Tu sais très bien que je résiste pas à ce regard. T’en profites hein ? » Evidemment qu’elle en profitait, mais elle était comme ça Annabelle, quand elle faisait ses yeux doux, personne ne pouvait rien lui refuser. « Tu veux aller où d’abord ? » Parce que bon, y avait des limites à sa gentillesse, il était hors de questions qu’il l’accompagne faire les boutiques de fringues et ça, elle devait bien le savoir Annabelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Let's Party • Slade&Annabelle   Dim 23 Juil 2017 - 20:10




Slade&Annabelle
EXORDIUM.



Cette chance que j'avais eu de trouver des colocataires pareils. Mais la chance devait être provoquée, elle ne tombait pas juste du ciel... Et peut-être que j'avais utilisé quelques moyens pas très catholiques pour y arriver... Mais enfin faire les yeux doux et un peu de théâtre n'avait jamais tué personne à ma connaissance. Quoi que...
Mes yeux parcoururent un instant l'écran éclatant de réalisme. C'était incroyable les progrès qu'on avait fait depuis Tetris... Les morts auraient très bien pu sortir de l'écran sans que ça ne me choque davantage et honnêtement il ne manquait pas grand chose d'autre que l'odeur de sang et de putréfaction pour que l'on s'y croit vraiment. 
Mais la fiction ne dépasserait pas la réalité, pas aujourd'hui en tout cas. Et en moins de temps qu'il fallait pour le dire, les zombies décharnés avaient disparus de l'écran et une lumière vive entrait dans la pièce alors que je continuais de me tenir devant la fenêtre d'où je sentais les rayons du soleil me réchauffer la peau... En réalité, si je voulais garder un semblant de fraîcheur à l'intérieur, il faudrait certainement que je referme tout ça... Ou que je rentre à une heure tardive où l'atmosphère serait rafraîchie par la nuit et que j'aère à ce moment là. Oui, cette solution me plaisait bien mieux.

Slade fit semblant de se débattre un peu, peut être pour la forme, peut être parce qu'il avait sérieusement pensé à un moment que je pourrais abandonner mon idée. Quoi qu'il en soit, mon air affligé et faussement déçu fini par l'avoir. J'avais vu chaque étape de sa résistance jusqu'à la destruction complète de toute volonté propre pour céder à la mienne transparaître dans ses traits et ses paroles et c'avait été avec un délice pas même dissimulé. 

« Tu sais très bien que je résiste pas à ce regard. T’en profites hein ? »


Un grand sourire fendit mes lèvres alors que mon expression se faisait toujours plus impatiente en prévision de la journée à venir. 

‹‹  Je ne vois pas du tout de quoi tu parles.››

Je répondais en me donnant si peu la peine de feindre l'innocence. 

« Tu veux aller où d’abord ? »


D'abord ? 
Je lâchai un petit rire face à l'évidence qui me permettait d'affirmer que je pourrais bien l'emmener en road trip maintenant si je le voulais, alors qu'un instant plus tôt encore il était fermement collé au canapé, comme en acceptant il semblait s'être préparé au pire. 
Sauf que je ne comptais pas faire le tour du monde aujourd'hui puisque notre destination était déjà toute définie.

‹‹  Boire de la bière, marcher dans l'herbe écrasée par des centaines de paires de pieds et écouter de la musique. ››

Cela devait être largement suffisant comme indications, quand bien même il n'aurait pas été au courant du festival qui se tenait à Radcliff pour plusieurs jours. 

‹‹  Je reviens dans deux minutes et prêt ou pas prêt, je t'embarque.››

Sans arriver à me départir de mon sourire radieux, je quittai la pièce en laissant mon colocataire derrière moi pour filer dans ma chambre. Là-bas, je passai en vitesse quelque coups de peigne dans mes cheveux presque secs et attrapai un sac bandoulière que je remplis rapidement avec les affaires nécessaires et quelques "on ne sait jamais". 
Mon entrain me conduisit à nouveau vers le salon tout en lâchant haut et fort le signal de départ. 

‹‹  En route !››



Dernière édition par Annabelle Lockton le Mer 2 Aoû 2017 - 13:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 925
SUR TH DEPUIS : 20/01/2016
MessageSujet: Re: Let's Party • Slade&Annabelle   Ven 28 Juil 2017 - 15:47


When you need a friend to carry you.
— annabelle lockton et slade bennett —

Slade, il n’en était pas encore au point du type qui refusait catégoriquement de sortir de chez lui et qui flippait au premier rayon de soleil comme s’il allait se transformer en cendres, à la façon d’un vampire. Non, il sortait quand il en avait envie, il y avait même des soirs où il rentrait tard après avoir passé la soirée au fond d’un bar, il lui était même arrivé de ne pas rentrer, parce qu’il avait fait une charmante rencontre avec laquelle il avait décidé de passer le reste de la nuit. Il avait une vie sociale après tout. Bien-sûr, des fois, il disparaissait en pleine nuit pour d’autres raisons, parce que son devoir de chasseur l’attendait et qu’il fallait bien qu’il l’exécute pour pouvoir au moins prétendre être un bon soldat, entrant parfaitement dans les rangs. Mais, évidemment, y avait aussi des moments où il se retrouvait là, avachi sur le canapé du salon à juste vouloir profiter d’un bon jeu vidéo, encore plus quand dehors, il avait l’air de faire une chaleur étouffante, difficilement supportable. Alors, jouer, enfermé dans le noir, avec le ventilateur qui soufflait de l’air plus ou moins frais, ça ressemblait à une bonne option aujourd’hui, mais évidemment, Slade, il n’avait pas prévu qu’Annabelle vienne lui faire ses yeux de biches pour le pousser à sortir de l’appartement.

Il ne put s’empêcher de rire à la remarque de la blonde. Comme si elle ne savait pas de quel regard il voulait parler. Elle le savait très bien et lui, il savait très bien qu’elle en jouait, de sa bouille d’ange et de son regard attendrissant. Il était peut-être trop gentil pour lui résister, un comble, quand on savait qu’il avait du sang sur les mains. Il était un tueur qui ne pouvait rien refusé aux beaux yeux d’une petite blonde. Probablement que ça le rendait encore plus pathétique qu’il n’avait cru l’être. « Tu sais très bien de quoi je veux parler. » Il leva les yeux au ciel, un sourire au coin des lèvres, qui prouvait qu’il était loin d’être énervé, exaspéré ou tout ce qu’un levé de yeux au ciel aurait pu vouloir dire. Il était amusé plus qu’autre chose. C’était bien souvent ce qu’il ressentait en présence d’Annabelle, elle apportait quelque chose de particulier dans cet appartement, c’était indéniable. Ni lui, ni Devan ne pouvaient se targuer d’être aussi joyeux et dynamique qu’Annabelle au quotidien. Surtout pas lui, parce qu’il passait quand même beaucoup de temps à râler lui, jour après jour, comme si c’était un genre de réflexe auquel il ne pouvait pas échapper. Finalement, il haussa les épaules, le programme de la blonde n’était pas si horrible que ça. « Tu m’as eu à la bière. » Après tout, il serait idiot de dire non à une bonne bière fraiche.

Il avait donc deux minutes pour se préparer. C’était une chance alors qu’il ait pris sa douche en se levant, parce qu’il avait beau être rapide, deux minutes, ça aurait été bien court. Il reposa la manette sur le canapé avant de se relever pour partir en direction de sa chambre. Là, il prit le temps d’enfiler des fringues convenables et une paire de baskets avant de remettre rapidement de l’ordre dans ses cheveux et d’attraper son portefeuille pour le mettre dans la poche de son jean. De retour dans le salon, il récupéra son téléphone qu’il avait abandonné sur le canapé quelques minutes plus tôt, pour le glisser dans sa deuxième poche. « On est parti. » Qu’il répondit à la blonde avant de quitter l’appartement en sa compagnie, prenant soin de refermer derrière eux, il ne savait même pas si Devan était là, il ne l’avait pas croisé en se levant ce matin. « J’espère pour toi qu’il y aura de la bonne musique, en plus de la bière. » Comme s’il serait capable de vraiment lui reprocher de l’avoir traîné à un festival de musique pourri. C’était Radcliff en même temps, ils auraient quand même dû se méfier à l’avance de ce que ça pouvait donner. Enfin, du moment que personne ne faisait exploser de bombe en plein milieu d’un concert, sans doute qu’ils pourraient estimer qu’il s’agissait un événement sympa. « Ça te gêne de mettre mes clés dans ton sac ? » Il avait déjà les poches pleines et il n’avait rien pris de cas, évidemment. Il ne savait même pas tout ce que la blonde avait pu mettre dans le sien. Sans doute que c’était un truc de fille qu’il ne pouvait pas comprendre. Il avait une sœur pourtant, mais bon, Harley ne lui parlait plus depuis tellement longtemps que ce n’était pas à elle qu’il pourrait demander ce que les filles pouvaient bien avoir à mettre dans leur sac, déjà le jour où il pourrait lui adresser la parole sans avoir le droit à un regard noir, ce serait un miracle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Let's Party • Slade&Annabelle   Mer 2 Aoû 2017 - 13:29




Slade&Annabelle
EXORDIUM.


L'innocence était quelque chose qui m'allait très bien au teint. Sûrement que ce visage rond, ces grands yeux bleus et ses lèvres boudeuses dignes d'un petit ange tout droit sorti de la Basilique d'à côté y étaient pour quelque chose. D'autant plus que la plupart du temps, loin de moi était l'idée de démentir ce qu'on pouvait penser de moi à partir de mon apparence. Enfin cela dépendait de ce dont j'avais besoin sur le moment, qu'on m'innocente ou qu'on m'aide, qu'on me craigne ou qu'on me foute la paix.
Aujourd'hui, c'était une compagnie que je cherchais et Slade avec son caractère souvent agréable et facile à vivre était le choix idéal. En tout cas avec moi il n'avait jamais été désobligeant et de toute manière c'était plus juste ainsi car il ne me semblait pas lui avoir un seul jour donné de raison de l'être.

« Tu m’as eu à la bière. »

Mon sourire attestait clairement de ma satisfaction et de mon enthousiasme et comme je l'avais prévu, je fus de retour près de l'entrée où je profitai de l'absence de Slade pour taper rapidement un SMS avant que le brun ne me rejoigne pour sortir de l'appartement.

« J’espère pour toi qu’il y aura de la bonne musique, en plus de la bière. »

Le soleil tapait déjà fort mais un léger vent soufflait tout de même agréablement de temps à autres par ici, bien qu'il ne semblait définitivement pas atteindre les fenêtres ouvertes de notre appartement quelques instants plus tard. Je fermai un instant les yeux pour profiter du retour de la chaleur sur ma peau qui avait toujours un goût de liberté, avant que nous ne nous mettions en marche.

‹‹   Hum. Sinon quoi ?››

En faignant l'indifférence et en regardant tout autour de moi comme pour ne rien rater de ce monde qui s'offrait à moi. Les rues étaient déjà bien agitées de monde... Il fallait dire aussi que l'après-midi était déjà quelque peu entamée... C'était agréable de pouvoir sortir de chez soi quand on le voulait, pour aller où on le voulait, sans jamais avoir de compte à rendre... Parfois j'avais encore du mal à me dire que j'avais réussis à me libérer de l'influence omniprésente de mon père, j'avais l'impression qu'une épée de Damoclès pendait irrémédiablement au dessus de ma tête en permanence et qu'elle finirait bien par me fendre en deux un jour ou l'autre. Mais sûrement valait-il mieux ne pas y songer pour l'instant, alors je chassai ces pensées de mon esprit.

« Ça te gêne de mettre mes clés dans ton sac ? »

Je sortis de mon observation pour tourner mon regard vers les clefs que je saisis pour les glisser dans mon sac.

‹‹   Bien sûr que non, j'imagine que c'est à ça que servent tous les sacs à mains des filles. ››

Juste pour le taquiner un peu, emportée par mon élan de joie et d'impatience.
Nous avancions à une bonne allure mais le parc où se passait l’événement n'était quand même pas juste à côté, je me permis donc un peu de curiosité, comme ça, d'un air parfaitement naturel et innocent cette fois, pour faire la discussion.

‹‹   Alors, quoi de neuf Slade ? A part bien entendu tous les zombies que tu ne pourras pas tuer à cause de moi...››

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let's Party • Slade&Annabelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's Party • Slade&Annabelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Party Burlesque 25-26 mars au Lush Renard à Paris
» Photos - Swap "Pyjama Party"
» Party in pink zumba - Le Samedi 27 Octobre 2012, de 8h à 12h.
» NOEL - CHRISTMAS PARTY / REVEILLON BALLISTIC
» A Little Party Never Killed Nobody (All We Got) - nouveau titre de Fergie à découvrir dans la BO du film Gatsby Le Magnifique !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: radcliff, kentucky :: quartier nord :: parcs-
Sauter vers: