AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you took everything away from me. (valentina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: you took everything away from me. (valentina)   Lun 3 Juil 2017 - 15:05


Le soleil commençait à s'effacer à l'horizon lointain, point d'encrage du regard bleuté de Logan Linwood. L'homme savourait cette vue aussi attirante que le silence qui pesait dans le lieu qu'il fréquentait et aussi apaisante que la légère brise qui courait sur sa peau. Un moment propice à la détente, un moment qu'il affectionnait plus que tout. En temps normal, il se serait trouvé au sommet d'une colline, à admirer cette vision idyllique depuis le dos d'un de ses splendides chevaux, mais pas aujourd'hui. Car aujourd'hui n'était pas un jour normal pour notre homme. Logan laissa un maigre soupir s'extirper d'entre ses lèvres alors que ses yeux divaguèrent sur ses deux chevaux qui broutaient paisiblement au cœur de l'immense pré dont ils disposaient. Et pendant un bref moment, il pensa au fait que les choses pouvaient potentiellement mal tourner. Au fait qu'il pourrait très bien ne plus jamais rentrer chez lui si son plan devait être un échec. Mais cette idée fut éphémère, car Logan n'était pas l'un de ses types défaitiste et pessimiste, bien au contraire. Il s'était relevé de tant de choses. Des moments tragiques de sa vie qu'il ne pourra jamais oublier et qui encore aujourd'hui, le font cauchemarder au point de se réveiller en sueur dans son lit au beau milieu de la nuit. Mais après des années ou des semaines écoulées, bien que la douleur soit encore profondément encrée, Logan avait repris un train de vie qui semblait lui convenir. Trois vies en une seule. C'est ce qu'il avait l'impression d'avoir vécu jusqu'à présent, mais il tenait chaque semaine à remercier Dieu pour l'avoir épargné tant de fois et lui laisser une nouvelle chance. Bien qu'il n'était pas du genre à penser qu'il en méritait, pas au vu de ses actes et de la personne qu'il est. Son portable sonna au fond de sa poche, sortant notre homme hors de ses rêveries. « Salut Jenny... Non, pas ce soir, j'ai d'autres plans... Oui, je vais y aller. Je te tiens au courant, bye. » Non, pas de soir, car ce n'était pas un soir comme les autres. Habituellement, une fois la nuit tombée, la chasse commençait, car tout le monde le sait, c'est une fois la pénombre installée que les démons sortent de leur tanière. Et Logan... Logan était le diable en personne. S'il avait préféré flirter avec la lumière pendant plus d'une trentaine d'année, aujourd'hui, âgé de trente-neuf, ce dernier était plutôt allé embrasser le côté sombre et glacial de sa personnalité. Ne restait plus que de lui un être froid et sans cœur, un être empli d'une haine et d'une colère sans égal. Une véritable bombe à retardement prête à imploser à tout moment. Et ce soir, sans aucun doute, sa colère allait éclater et faire des dégâts sur son chemin. Un bruit de klaxon retentit dans son dos, lui faisant légèrement tourner la tête. Son taxi était arrivé. Un dernier regard pour les deux chevaux qui continuer tranquillement à manger et notre homme descendit de la barrière sur laquelle il était jusqu'à présent assis. « Radcliff, s'il vous plaît. », lança-t-il au chauffeur après avoir pris place au sein du véhicule. Le trajet ne dura pas longtemps, quelques minutes qui semblèrent défiler à la vitesse de l'éclair et Logan se trouvait déjà dans le centre de cette ville. Il ne lui restait plus beaucoup de temps pour agir, l'heure continuait à tourner, mais tout était calculé. Logan n'oublia pas de glisser quelques billets au chauffeur avant de sortir de l'habitacle et emprunta alors le chemin qui allait une fois de plus chambouler son existence. Au point de rencontre qu'il s'était fixé, il échangea un simple signe de la tête avec un homme qui ne lui était pas inconnu. Tout était bon, pour le moment, rien ne venait à enticher ses plans. L'homme quitta la devanture du magasin tandis que Logan, lui, pénétra à l'intérieur de cette boutique : une librairie. Une librairie, oui, mais pas n'importe laquelle. SA librairie, celle qu'elle avait elle-même bâtit. Un coup d'oeil à sa montre indiqua à Linwood que dans moins de deux minutes, justice serait faite. D'un regard furtif, il put également souligner le fait qu'il était seul. Avec elle. Tout allait bien... Peut-être trop bien même. Logan s'avança en direction d'une quelconque étagère, attrapant un livre au hasard de sa main droite afin d'y plonger son nez. Une diversion, rien de plus, et un moyen pour ne pas être reconnu. Il était dans un angle, impossible qu'on puisse voir son visage autre que si l'on venait à lui marcher sur les pieds. « Monsieur, la librairie va fermer ses portes. » Si Logan avait eu la moindre pointe d'un quelconque sentiment de joie en cet instant, les commissures de ses lèvres se seraient sans doute retroussé en un rictus de satisfaction. Mais au lieu de cela, rien, il ne redressa que trop peu sa tête. À défaut, sa main s'activa dans sa poche et un battement de cils à peine, ce grand brun laissa tomber son livre et se retourna à la volée, plantant sans émotion aucune une seringue dans l'épaule de la femme qui lui faisait à présent face. Valentina Sandrelli. Elle. Son dernier amour. Celle qui a détruit sa vie. « C'est cadeau, chérie, une belle dose de NH24. » Pour qu'elle ne puisse plus l'atteindre comme elle avait pu le faire au cours de leurs dernière discussion, si l'on pouvait appeler cela de la sorte. « A ta place, je n'aviserais pas de tenter quoi que se soit contre moi, dans quel cas, quelques hommes de ma connaissance ne tarderont pas à te tomber dessus. » Autrement dit, tu auras une belle bande de hunters qui arrivera ici et qui n'hésitera pas à t'abattre de sang-froid. Si Logan avait arrêté d'être un hunter suite à la naissance de son fils qui s'avéra être un mutant, il en était redevenu un il y a quelques semaines à peine, et cela, Valentina ne le savait pas. C'était grâce à eux d'ailleurs, ces hunters, que l'homme avait pu dresser son plan pour atteindre celle qu'il avait un jour pu aimer. Il leur avait demandé de la traquer, de suivre ses moindres faits et gestes et de déceler le meilleur moment qu'il aurait pour lui tomber dessus. Et elle était là, aujourd'hui, sous ses yeux. Bon Dieu, ce qu'il aurait aimé la détruire de ses propres mains. Ce qu'il aurait aimé la voir souffrir comme lui avait souffert au moment où elle avait utilisé son pouvoir sur lui avant de lui enfoncer un couteau en plein abdomen, mais pour le moment, il avait besoin de réponses. « Dommage pour toi si tu pensais t'être débarrassée de moi. Alors maintenant, tu vas me dire ce que tu as fait de notre enfant. Dis-moi où il est ! » Sa voix gronda dans les airs et son visage se ferma un peu plus. Ses espions avaient été clairs à ce sujet : ils n'avaient jamais vu Valentina avec le moindre bébé. Son bébé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN - master of evolution
MESSAGES : 1336
SUR TH DEPUIS : 25/06/2015
MessageSujet: Re: you took everything away from me. (valentina)   Mer 12 Juil 2017 - 22:42

A little twist of the knife
Logan & Valentina

La journée avait été calme. Les vacances scolaires avaient commencé, les élèves s’étaient débarrassés de leurs livres et les parents avaient déjà fait le plein de cahiers de vacances. Il n’y avait eu que quelques habitués pour venir rendre visite à Valentina, et elle avait pris beaucoup de plaisir à discuter avec eux de leurs dernières lectures, des commandes qu’ils souhaitaient faire et des découvertes littéraires qu’ils avaient partagé. Elle aimait les journées semblables à celle-ci, paisibles et apaisantes. C’était la raison pour laquelle elle avait racheté cette librairie, après tout. Pour avoir un espace de calme en dehors de tout le reste, Insurgency et la chasse aux chasseurs … Sa petite boutique était un havre de paix, et s’il lui était arrivé les premiers temps de sentir qu’elle y étouffait, c’était de moins en moins le cas. Elle avait eu du mal à se faire à une vie aussi calme quand elle était arrivée à Radcliff, et la sensation d’être inutile l’avait finalement poussée à rejoindre les rangs d’Insurgency pour enfin agir pour la cause qui lui tenait tant à cœur. En revenant à Radcliff, Tina avait espéré mener une vie rangée, mais elle s’était vite rendu compte qu’elle n’y parviendrait jamais. Elle n’était pas faite pour ça, surtout pas dans cette société pleine de haine envers les mutants. La vie l’avait dotée d’un pouvoir extraordinaire et elle s’en servait pour protéger et venger ses pairs. Tant pis pour la petite vie calme et sans ennuis, elle s’y était ennuyée suffisamment longtemps. Pourtant elle avait réussi à concilier les deux facettes de sa vie, et elle pouvait jouir autant de sa tranquillité quotidienne que des actions coup-de-poing d’Insurgency. L’animal qui rugissait de rage en elle se taisait quand elle était dans sa librairie, certain d’obtenir sa dose de violence quand viendrait la nuit.

Tina avait baissé sa garde. Dans la librairie, elle baissait constamment sa garde, elle le savait, mais elle ne parvenait pas à changer de comportement. Elle se sentait détendue dans son petit havre de paix, trop coupée du monde extérieur ainsi que de ses actes passés et futurs. Pourtant elle savait que n’importe qui pouvait retrouver sa trace, en commençant par tous les hunters qu’elle avait torturé inlassablement et qu’elle continuait de tourmenter sans relâche. Elle avait confiance en ses capacités et elle savait que bien peu de ses anciennes victimes seraient capables de la retrouver. Mais même un peu, c’était déjà trop. Beaucoup trop, quand l’homme à qui elle rappela d’un ton aimable que la librairie allait fermer lui planta une aiguille dans l’épaule. Elle lui avait à peine jeté un regard quand il était entré, trop accaparée par une commande qu’elle voulait terminer avant de fermer, elle n’avait pas fait attention … Mais alors que la douleur cuisante de l’injection remontait le long de son épaule, elle le vit. Elle vit son visage, ses traits familiers, son regard d’acier. Elle comprit, trop tard. Mais de lui, elle ne s’était pas cachée. Elle avait soigneusement dissimulé son identité à tous les autres, elle ne s’était jamais révélée qu’à demi … Alors qu’à lui, elle s’était dévoilée entièrement, et elle s’était ensuite détournée en sachant qu’un jour il reviendrait. Elle le savait. Et il était là … Elle avait toujours su que ce jour viendrait, il n’était pas homme à pardonner, pas après ce qu’elle lui avait fait. Et sans doute qu’elle avait provoqué ces retrouvailles en s’installant de sa ville natale, si proche de St Louis où ils avaient vécu ensemble pendant quelques années. Elle l’avait simplement attendu, en sachant qu’il finirait par venir, mais elle s’était tout de même laissé prendre par surprise. Elle l’avait laissé la vacciner. Il n’avait pas eu besoin de le lui dire : dès la seconde où elle avait senti la seringue s’enfoncer dans sa peau, elle avait projeté son pouvoir vers son assaillant – en vain. Le vaccin était d’une efficacité redoutable. « NH24 ? Quelle générosité, je n’en attendais pas tant de ta part ! » Cracha-t-elle, hargneuse. Son cœur battait la chamade, plus de surprise que de peur. Elle n’avait pas peur de lui. La seule crainte qu’elle avait était qu’il lui ait menti, et qu’il ait injecté le NH25. C’était le pire châtiment qu’il puisse lui infliger, la priver définitivement de ses pouvoirs … Elle vivait à travers sa mutation et il le savait parfaitement. Le choix du NH24 lui semblait trop facile, trop … Modéré. Pas son genre, pas d’après toutes les jolies choses qu’elle avait apprises sur lui.

Son visage se crispa quand une vague de douleur déferla en elle, lui coupant le souffle. Elle serra les dents et pas un gémissement ne franchit ses lèvres, mais elle haleta quelques instants, pantelante. Elle ne connaissait plus la douleur, depuis si longtemps. La seule fois que son pouvoir n’avait pu l’en protéger, c’était lors de son accouchement, quand elle avait réellement perdu le contrôle, ce qui n’était plus arrivé depuis des années. « C’est mignon, ces petites menaces … Je t’ai tué une fois, je peux le faire une seconde, tes hommes arriveront trop tard quoi qu’il arrive. » Un rictus étira ses lèvres. Elle avait beau avoir fait de sa librairie un havre de paix, il n’en restait pas moins son antre, et elle y avait caché quelques armes – juste au cas où. Mais elle n’avait aucune raison de les sortir, pas encore. Logan cherchait des réponses et elle le ferait souffrir bien plus efficacement sans avoir besoin de le poignarder une nouvelle fois. « Oh, c’est pour ça que tu m’as injecté cette merde ? Pour que je te dise où est mon fils ? » Elle eut un rire mauvais, forcé, qui s’étrangla quand une nouvelle vague de douleur la transperça, irradiant de son épaule jusqu’à sa poitrine et son dos. Maudit vaccin, cette saloperie était en train de la détruire de l’intérieur, lui faisant goûter à ce pouvoir qu’elle avait si longtemps imposé aux autres. « Et dès que je te l’aurais dit, tu te précipiteras pour le vacciner lui aussi. » Elle tendit ses mains devant elle : elles tremblaient sans qu’elle ne puisse s’en empêcher. « Regarde ce que ça me fait, à moi. Qu’est-ce que tu crois que ça lui ferait à lui ? Mais j’oubliais, tu sais déjà ce que ça lui ferait. » Elle fit une pause pour reprendre laborieusement son souffle. « Tu peux crever. Chéri. » Elle se redressa, tentant d’ignorer la douleur. Elle n’avait pas fait tous ces sacrifices pour que Logan vienne tout gâcher. Elle ne l’avait pas poignardé et laissé à demi-mort pour lui offrir en retour leur enfant et sa potentielle mutation. Il n’avait pas droit à cet enfant, pas plus qu’elle ne l’avait. Ils ne le méritaient pas.  

Made by Neon Demon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

you took everything away from me. (valentina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sauvez un bambou, mangez un panda ┌Valentina L. Fuller
» Casting complet...
» Qui est la plus belle dans Les mystères de l'amour ?
» Photos de Tournage Saison 13
» Miglé Rimaityté [Valentina]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: passer le temps :: version deux :: Rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: