AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  tumblr  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I won't let you go (feat jekyll)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: I won't let you go (feat jekyll)   Ven 11 Aoû 2017 - 15:48


I won't let you gp
Jekyll & Adonis


Sorti de prison deux semaines auparavant, Adonis n'avait pas perdu temps pour revenir dans le monde qu'il avait quitté pour deux ans. Absence de liberté qui aurait pu le rendre fou si ça n'avait été pour les visites régulières de son partenaire et amant, Jekyll. D'un oeil extérieur, leur relation était loin d'être parfaite, ou bien saine, mais tous deux n'avaient pas connu une vie saine. Utilisés pour leurs pouvoirs, ils étaient désormais sans attaches. Adonis comptait cependant bien se remettre au travail le plus vite possible. Il avait encore un réseau de transmutants à son service et il comptait bien retrouver la place qu'il avait occupé auparavant. Mais il allait être plus prudent, moins gourmand. Il se sentait responsable de la chute de Stantum et de tout ce qu'on père avait créé, il allait rectifier ses erreurs mais il avait beaucoup plus urgent avant. Depuis sa sortie de prison, il n'avait plus eu de contact avec Jekyll. Pas de messages, de visites, rien du tout. Adonis s'était tout d'abord inquiété, pensant que quelque chose s'était produit mais une rapide recherche lui avait montré tout autre chose. Jekyll allait bien, le problème n'était pas là. Adonis comptait bien retrouver son ancien statut, et cela passait par Jekyll. Le jeune homme lui appartenait, que Stantum tienne encore debout ou pas. Adonis ne s'était cependant pas précipité à Radcliffe dans la seconde où il l'avait retrouvé. Il devait reprendre un peu de force, se retrouver dans un monde duquel il avait été absent pendant deux longues années. Deux semaines étaient passées et le transmutant était désormais prêt à retrouver son ancien amant. Retrouver son adresse avait demandé du travail, mais Adonis obtenait toujours ce qu'il voulait. Paré de ses plus beaux atouts, il se trouvait devant la porte de son appartement. Il ne pouvait dire que la perspective de revoir Jekyll le laissait froid. Bien au contraire Adonis était en proie à de multiples émotions, mais il les enfouissait au plus profond de lui, comme toujours. Il toqua à la porte, se parant de son plus beau sourire en attendant que Jekyll ne lui ouvre la porte.
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1384
SUR TH DEPUIS : 06/10/2015
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Ven 11 Aoû 2017 - 17:18

Traveling tends to magnify all human emotions
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.



Lorsqu'un gardien, l'avait informé qu'il allait sortir de prison : Jekyll s'était persuadé de l'idée qu'il faudrait arrêter de lui rendre visite après cela. Cela l'avait excité, le ténébreux, de rendre visite à Adonis en prison, il fallait bien l'avouer. Cette idée qu'après des années à profiter de nuits à deux, une vitre venait désormais faire office de séparation. Le pouvoir avait ses limites, mais le pouvoir n'était jamais purement innocent. Le psychologue n'avait donc à aucun moment cherché à poursuivre une fois Adonis extirpé de ses chaînes. Il restait, la cause de nombreuses vaccinations et cela dans l'espoir de s'épargner la pire sentence. Le brun n'y pensait pas, il n'essayait pas d'y penser dans le fond. Ce soir, il était attelé à ses dossiers, un verre de vin rouge déposé sur la table alors qu'il prenait le temps d'écouter les enregistrements, de prendre le temps de noter les détails. En séance, il prenait le temps de regarder son patient, de remarquer les tiques comme cette manie de regarder à gauche lorsqu'un mensonge sortait d'une bouche. Il avait l'habitude Jek', et ces bilans quotidiens étaient là simplement pour lui offrir l'assurance de répondre au mieux, aux besoins de ses patients. Le regard toujours aussi concentré tandis qu'il entendait quelqu'un frapper à sa porte. Il vint à cesser son magnétophone pour se saisir de son téléphone dans l'espoir d'une indication sur le visiteur : rien. Le brun se contenta donc de ranger ses dossiers dans le secrétaire de sa chambre pour préserver le secret professionnel. Attrapant son verre de vin au passage alors qu'il venait ouvrir la porte pour se retrouver nez à nez avec Adonis. Le visage neutre habituel du jeune homme vint à se perdre quelques brèves secondes dans la complexité. « Ado', qu'est-ce que tu fais ici ? » Cette question était idiote, parce qu'il avait déjà la réponse. « Rectification, qu'est-ce que tu veux ? » Après tout, autant mettre les choses au clair. Le brun n'avait rien contre ses retrouvailles. Néanmoins, il existait une histoire profondément malsaine et douce entre les deux individus. Il fut son ami, et son amant. Parce qu'il fallait bien avouer que la prison ne l'avait pas rendu et qu'il était toujours objet des désirs. Ce qui passait dans l'esprit du gosse, était un étrange mélange d'envie, mépris et de curiosité qu'il ne pouvait masquer.





acidbrain

_________________
rancune n'est pas pardon
dans la nuit, il n'existe ni repère, ni lumière, mais le calvaire de vos prières bafouées. La plainte est la poésie de vos vies, perpétuelle et formelle. de ceux, qui ne pensent qu'à eux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Ven 11 Aoû 2017 - 17:41

   

   
I won't let you gp
Jekyll & Adonis

   
   
Adonis prit le temps de regarder Jekyll de la tête aux pieds lorsque ce dernier ouvrit la porte. Il ne l'avait pas vu depuis un mois, mais le brun lui avait terriblement manqué. Même si pendant deux ans leurs contacts s'étaient limités à la discussion au travers d'une vitre, ça lui avait fait du bien, mais pas autant que de passer la nuit avec lui. Jekyll était le seul à savoir et à pouvoir le calmer, cela remontait à leurs jeunes années et ça c'était transposé au présent. Il fini son observation en plongeant son regard dans celui de son vis à vis, son petit sourire toujours collé à ses lèvres. Il inclina légérement la tête à sa question avant de lui répondre. "Tu sais que je veux Jek." Si une chose dans sa vie était sûre, c'était bien Jekyll. Oh il n'était pas dupe, il y avait bien une raison pour laquelle sa copine avait échappé à Adonis et au gouvernement. Lors des interrogatoires, il avait comprit qu'il avait subi le pouvoir du brun pendant qu'il était inconscient. Soit, ça ne voulait pas pour autant dire qu'il lui en voulait, le mal était fait et la demoiselle dans la nature. Il jeta un regard au verre dans la main de Jekyll avant de revenir vers lui. "J'ai l'impression d'être arrivé au bon moment en plus, ce serait un sacrilège que tu boives seul non ?" A moins qu'il ne soit pas seul, auquel cas Aodnis ne serait pas content. Dans son esprit, Jekyll lui appartenait. A l'époque de Stantum, c'était Ado qui décidait des missions, qui le faisait venir dans son bureau après une longue journée. Dans son esprit, il ne pouvait y avoir quelqu'un d'autre dans sa vie. "Tu vas me laisser poireauter devant ta porte pendant combien de temps Jek ?" demanda t'il, un brin impatient bien qu'il essayait de se maitriser. Il ne voulait pas forcer l'entrée même si ça le démangeait. Jek était à lui certes, mais Ado voulait que ce dernier en soit non seulement conscient, mais qu'il le veuille également.
   
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1384
SUR TH DEPUIS : 06/10/2015
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Ven 11 Aoû 2017 - 18:45

Traveling tends to magnify all human emotions
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.



« Un gay frustré en prison ? C'est possible ? » Après tout, la confiance d'Adonis était presque agaçante. Comme quoi, la prison ne fut pas suffisante à venir l'aider à remettre en question son caractère. Jekyll n'allait donc pas venir lui offrir le plaisir de rentrer dans son jeu. Le brun adoptait cette même attitude détachée qu'il avait avec tout le monde, jamais en mot plus haut que l'autre. Il n'était que rarement agressif le psy, comme si sa nature l'avait formaté à ne jamais venir piquer des crises. Il s'énervait rarement, mais il fallait bien reconnaître que ses colères signifiaient le plus souvent la fin d'une relation – platonique, sentimentale, physique ou purement amicale. Le jeune homme baissa son regard vers son verre de vin tandis qu'Adonis tentait médiocrement de se faire inviter, mais il avait le courage d'essayer il fallait bien le reconnaître. « Et pourquoi crois-tu que je suis seul ? » Il fallait bien avouer que ce sourire sur le visage de Jekyll était moqueur, venant ouvertement jouer sur la corde de la jalousie. Jekyll connaissait Adonis, il savait exactement comment ce mec marchait et de quelle façon il fallait tourner les choses pour le sortir de sa si tendre et fragile patience. Cela l'avait toujours excité, cette capacité de son ancien amant à s'énerver par jalousie, un vice qui le rendait plaisant dans certaines occasions. Par ailleurs, il montrait déjà signe d'impatience et cela avait le mérite d'amuser Jek' qui s'appuya sur le rebord de la porte en portant le verre à ses lèvres en mimant la réflexion. « La patience, tu connais ? » Néanmoins, Jekyll n'avait aucunement envie de supporter cette scène très longtemps. Il vint finalement à se retourner pour s'enfoncer dans son appartement. « Tu as 5 minutes pour m'expliquer la raison de ta visite, et je bois seul. Ferme la porte. » Jekyll était indifférent, ou presque.







acidbrain




_________________
rancune n'est pas pardon
dans la nuit, il n'existe ni repère, ni lumière, mais le calvaire de vos prières bafouées. La plainte est la poésie de vos vies, perpétuelle et formelle. de ceux, qui ne pensent qu'à eux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Ven 11 Aoû 2017 - 21:32

   

   
I won't let you gp
Jekyll & Adonis

   
   
A sa remarque sur la prison, Adonis ne cacha pas son rire. C'était le Jekyll qu'il aimait, même si ce dernier lui donnait du fil à retordre, mais sans ça, tout cela ne serait pas drôle ni intéressant. "Qui a parlé d'être frustré ?" demanda t'il innocemment. Même si la prison n'était pas le terrain de chasse absolu, Adonis avait eu de quoi satisfaire ses envies une fois dedans, même si ça n'était rien en comparaison de ce qu'il avait pu vivre avec Jekyll. S'ils ne s'étaient jamais rien promis, Adonis avait le fol espoir que Jekyll lui était en quelque sorte resté fidèle, même s'il ne doutait pas que le jeune homme devait forcement attiré d'autres hommes. Adonis l'avait toujours trouvé beau, que ce fut à l'adolescence ou bien maintenant. "Si quelqu'un avait été avec toi, je crois qu'il se serait déjà manifesté..." répondit Adonis, espérant que c'était la réalité. Savoir qu'il avait été avec d'autres, alors que lui ne pouvait l'atteindre, ça le mettait en rogne, mais il ne le montrerait pas à Jek, il ne lui accorderait pas ce plaisir là. A sa question sur la patience il secoua la tête. Habitué a tout avoir sur un plateau d'argent, Adonis n'aimait pas attendre, surtout pour Jekyll. Ado ne répondit cependant pas à sa question et regarda le brun disparaître dans son appartement. Il entra à son tour, conscient cependant que rien n'était gagné. Jekyll pouvait encore le mettre dehors si bon lui semblait. Il ferma la porte avant de le suivre, regardant en même temps le décor des lieux avant de reposer son attention sur la seule personne qu'il désirait pour le moment. "Parce que soudainement si je t'explique tu vas m'accorder le droit de rester ?" demanda Adonis avec un rire avant d'entrer dans le salon. "Tu veux m'entendre te dire que tu m'as manqué ? Ces deux années en prison, avec juste tes visites hebdomadaires qui m'ont aidé à tenir le coup font que je suis là ce soir, pour t'en remercier ? Ou bien je pourrais te demander des comptes sur ta petite copine que tu as aidé à disparaître..." énuméra le brun avant de faire face à Jekyll. Il s'avança vers lui et sans dire un mot prit le verre de sa main, avant d'en boire une gorgée. "Mouais, pas mal..." Il se lécha les lèvres avant de regarder Adonis. "Tu sais pourquoi je suis là, et ce que je suis venu faire. Je ne vais pas t'implorer ou te supplier à genoux, tu sais que c'est pas mon genre ces choses là. Pourquoi tourner autour du pot Jekyll ?" Il lui tendit à nouveau son verre, tout en glissant sa main dans son dos. "Je sais que je t'ai manqué, malgré ce que j'ai fait aux autres. Tu es resté, et maintenant tu m'as même laisser entrer..." reprit il en souriant.
   
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1384
SUR TH DEPUIS : 06/10/2015
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Sam 12 Aoû 2017 - 15:30

Traveling tends to magnify all human emotions  
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.



  « Simple supposition. » Jek' savait qu'Adonis trouvait toujours une solution pour subvenir à ses besoins, qu'importait la nature de ces besoins. Jekyll avait jouit d'une large liberté dont Adonis ne pouvait pas se vanter. Après tout, il pouvait se vanter de biens des choses l'ancien directeur, mais il fut néanmoins envoyé en taule. Jekyll avait toujours du mal à se dire que le temps était passé aussi vite, comme cette étrange sensation de ne jamais laisser le temps à la vie de profiter de ce qu'elle offrait. Jekyll avait, usé jusqu'à la corde de sa liberté et il ne comptait pas s'en cacher. Toujours indépendant, loin d'être idiot, il avait su garder le contrôle lors de la chute de STANTUM, même dans les mauvais moments après la vaccination. Le brun pouvait simplement se vanter d'avoir été plus fort que les autres, ou trop narcissique et amoureux de sa petite personne pour laisser sa vie s'écrouler au nom d'une entreprise. « Tu sais, les gens sont parfois surprenants et patients. » Après tout, Jek' pouvait tout à fait cacher un amant dans le placard et simplement chercher à se débarrasser d'Adonis le plus vite possible pour lui offrir un peu de tranquillité par la suite. Il existait, de nombreuses possibilités à la fin de cette rencontre, et Adonis ne pouvait décider comment cela allait terminer.

Pourtant, elle tomba sur le tapis cette conversation. Venant vaguement prétendre qu'il venait pour des remerciements, alors que le gamin ne réagissait pas à cette attaque ridicule sur Echo, cette amie qu'il avait réussi à sauver du « massacre » des vaccinations. Jekyll préféra se taire, laissant à Adonis le plaisir de terminer son petit discours, le laissant se saisir du verre sans prétendre vouloir l'en empêcher. Il faisait son charmeur, trop hautain pour venir espérer que son charme ne suffirait pas pour obtenir ce qu'il voulait comme il en avait l'habitude depuis l'enfance. Un contact simple, une main dans le dos qui semblait laisser Jek' totalement absent. Il avait lancé un sujet sensible, il allait devoir le confronter parce qu'après tout : cela serait trop facile, de se taire maintenant. « Parlons en, de ma copine. Elle est sauve, et parfaitement mutante. Si je devais le refaire, je le referai. Plutôt, parlons de tous ces gens, vaccinés par tes choix. Après tout, tu as amené le sujet. » Jek' vint à terminer son verre avec sérénité tandis qu'un sourire venait bercer ses joues. « J'suis toujours là, c'est vrai. Tu veux savoir combien sont restés debout après la fin de Stantum ? Peu de gens. A partir du moment, où ta vie est ta mutation, et que tu la perds, il ne reste pas grand-chose. Dans mon cas, j'avais la chance de ne pas dépendre d'elle, sinon, j'aurais passé une corde à mon cou. Ils avaient confiance en toi, et je sais qu'encore aujourd'hui, ils seraient prêt à voler à ton secours. Tu n'es plus mon supérieur Ado', tu ne me dois rien, mais si tu refuses d'évoquer le sujet tu peux repartir. » Parler, bien sûr qu'il mourrait d'envie de le déshabiller et de se réveiller dans ses bras, mais il voulait clore définitivement le chapitre Stantum. Pour clore ce passé, il fallait en parler.

acidbrain

_________________
rancune n'est pas pardon
dans la nuit, il n'existe ni repère, ni lumière, mais le calvaire de vos prières bafouées. La plainte est la poésie de vos vies, perpétuelle et formelle. de ceux, qui ne pensent qu'à eux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Dim 13 Aoû 2017 - 0:25

   

   
I won't let you gp
Jekyll & Adonis

   
   
Adonis eut un petit rire. "Bien sûr, je n'avais pas ce que je désirais mais...on fait avec ce qu'on a quand on a pas le choix." lui répondit il. Oh bien sûr être coincé dedans et Jekyll dehors, ça le rendait fou de jalousie. Parce que dans cette situation il ne contrôlait plus rien et Jekyll était plus libre qu'il ne l'avait jamais été, qu'il ne le serait jamais. "Il va devoir être sacrément patient alors, je n'ai pas l'intention de partir Jek..." répondit Adonis. Il se montrait plein d'assurance, mais en réalité il avait peur. Que Jekyll ne soit pas seul, qu'il ait rencontré quelqu'un, quelqu'un avec qui il avait quelque chose de sérieux. Pourrait il lutter contre tout ça ? Adonis ne laissa pas cette pensée s'enfoncer en lui. Le doute c'était le début de la fin, une des premières leçons qu'on lui avait apprise durant son enfance. Il avança alors en terrain conquis, prenant le verre de Jekyll, glissant sa main dans son dos. Il pouvait sentir la caleur émaner de son corps, chaleur qui lui avait trop longtemps fait défaut durant les deux dernières années. Mais les choses n'allèrent pas là où il le désirait. Après tout il avait ouvert la porte sur ce terrain mais il ne s'attendait pas à ce que Jekyll l'y suive. Il retira sa main et se décolla du brun. C'était un sujet qu'il ne tenait pas à évoquer, bien qu'il ait consciemment fait le choix de vendre ses propres gens pour sa propre survie. Il pouvait faire comme s'il s'en foutait hors il était censé les protéger, et il ne l'avait pas fait. En celà, il avait trahit son père et son investissement. Il secoua la tête à ce qu'il semblait être une condition non négociable. Tournant tout d'abord le dos à Jekyll, il finit par se tourner vers lui. "Pourquoi vouloir remuer le couteau dans la plaie ? Tu peux me traiter de salaud si tu veux, j'en suis un. J'ai fait ce que j'ai fait pour survivre, parce que c'est qu'on nous a inculqué quand on été gamins. Survivre, par n'importe quel moyen nécessaire." dit il après un temps de silence. Un fin sourire vint étirer ses lèvres. "Si tu attends des excuses, elles ne viendront pas. J'assume ce que j'ai fait Jekyll." ajouta t'il, sincère. Il ne revenait pas sur ces décisions, tout comme il n'en voulait pas à Jekyll d'avoir bidouillé son cerveau pour sauver Echo.Chacun faisait ce qu'il avait à faire en temps de crise. "Maintenant, on peut clore ce sujet non ? C'est du passé de toute manière, on ne peut rien faire pour le changer."
   
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1384
SUR TH DEPUIS : 06/10/2015
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Dim 13 Aoû 2017 - 14:03

Traveling tends to magnify all human emotions
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.



« Sauf qu'il est révolu, le temps où tu avais toujours ce que tu voulais. » Parce qu'il pouvait rester, mais il finirait par partir de gré ou de force. Adonis avait des grands airs, il la jouait au patron qui pensait qu'il pouvait s'imposer sans rien offrir en retour. Jekyll ne lui devait rien, et les visites étaient un soutien qui se suffisait à lui-même. Après tout, qui pouvait prétendre avoir été autant assidu dans les visites ? Il ne l'avait pas fait par charité ou culpabilité, mais par simple affection pour son ancien amant. Une manière honorable de venir lui dire au-revoir et le soutenir dans cette période sombre. Cela avait bien sûr également pour objectif de suivre la chute de l'entreprise du début à la fin tant le procès fut intimiste pour éviter les débordements et les mouvements révolutionnaires contre la maltraitance des enfants et toutes ces conneries. Peut-être que cela ne plaisait pas à Adonis, d'évoquer le passé, mais il fallait assumer ses actes et Jekyll portait les siens avec sérénité. Le ténébreux avait tout fait pour protéger quelqu'un, préférant se faire vacciner pour aider autrui, et non favoriser sa propre survie comme l'avait fait Adonis. Le jeu était différent, parce qu'il avait joué pour sauver un individu, Adonis pour sauver sa peau. Les deux avaient gagné, mais l'un était mutant l'autre était devenu humain. Il fuyait, se détachait de Jek' comme si cela allait lui donner un style « coupable repentit », mais cela n'était pas le cas. Il refusait donc catégoriquement de rentrer dans le vif du sujet sous prétexte que de toute évidence il ne s'excuserait pas. Cela était donc toujours la même chose : le fils de Dieu, refusait de présenter ses excuses même après 2 années. Le brun se contenta d'un sourire en coin en prenant direction de sa cuisine. La pièce principale était une large pièce ouverte, un grand salon, une salle à manger et une cuisine ouverte avec un simple bar pour séparer le tout. Le brun vint à se diriger vers son évier pour déposer son verre, laisser de l'eau s'échapper du robinet durant quelques brèves secondes sans prendre le temps de regarder Adonis. « Il y a une différence entre prétendre changer le passé et l'assumer. J'suis quoi dans l'histoire, parce que si tu décides de sélectionner ce que tu veux dans le passé, c'est sans moi. » Le brun se dégagea de sa cuisine pour se rapprocher d'Adonis les bras croisés. « Tu venais pour me remercier des visites ? J'accepte tes remerciements, tu es désormais invité à partir. » Le brun observa Adonis de haut en bas. « Le passé on le prend, ou on s'en débarrasse, mais on se s'arrange pas pour garder le bon. »







acidbrain


_________________
rancune n'est pas pardon
dans la nuit, il n'existe ni repère, ni lumière, mais le calvaire de vos prières bafouées. La plainte est la poésie de vos vies, perpétuelle et formelle. de ceux, qui ne pensent qu'à eux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Jeu 17 Aoû 2017 - 1:13

   

   
I won't let you gp
Jekyll & Adonis

   
   
Adonis ne pouvait s'imaginer avoir perdu de son pouvoir sur Jek, il était pourtant libre depuis deux ans, depuis la fin de l'entreprise. Mais le transmutant espérait que tout serait comme lorsqu'il dirigeait Stantum, dans sa tête Jek était, et serait toujours à lui. Il n'y avait pas de possibilité pour autre chose, pour que les rôles s'inversent et pourtant, tout laissait à croire que c'était ce qui était entrain de se passer. "Que tu crois...je compte bien refaire ma vie, telle que je l'entend maintenant." répondit Adonis, pour essayer de réaffirmer sa position. Peut être que Jekyll avait besoin de temps pour se faire à l'idée qu'il était revenu dans sa vie, et qu'il comptait retrouvait ce qu'ils avaient eu avant. C'était loin d'être parfait, mais c'était la meilleure relation qu'Adonis ait pu connaître. Il n'allait pas y renoncer comme ça. Le brun refusait d'évoquer le passé plus longtemps. Il ne comprenait pas ce qu'attendait Jekyll de lui. Il avait admit avoir vendu les autres pour se sauver, il n'y avait pas grand chose à dire de plus sur le sujet. Beaucoup devaient le haïr même si pour le moment les contacts qu'il avait pu renouer s'étaient bien passés. Adonis suivit Jekyll lorsque ce dernier se dirigea vers sa cuisine, soupirant en l'écoutant. "Tu sais très bien ce que tu représente pour moi Jekyll, je n'ai pas à l'expliquer." répliqua t'il sans attendre. Il l'aimait, à sa manière. Ce n'était sûrement pas la bonne vu son éducation, mais c'était la seule forme d'amour qu'il connaissait, la seule qui lui faisait du bien. Il regarda Jekyll s'approcher à nouveau de lui, bras croisés, un signe net de retrait. Adonis détourna le regard à ses propos, le passé, il avait voulu l'oublier pendant les deux dernières années, pour ne pas se laisser bouffer par ce qu'il avait pu faire en tant qu'agent de Stantum ou même à la tête de l'entreprise. "Pourquoi tu veux remuer le négatif Jek ? A quoi bon ? Pour que je me sente mieux ? Pour que je te dise que ce que j'ai fait pour moi, j'aurais du le faire pour les autres ?" Il passa sa langue sur ses lèvres dans un geste de nervosité. "Ou tu attends peut être ma rédemption..." dit il après un silence. La chose qu'il se refusait à faire, s'excuser, demander pardon. Pour quoi faire ? Ca n'allait pas l'aider à se sentir mieux. "Pourquoi c'est si important ?"
   
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1384
SUR TH DEPUIS : 06/10/2015
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Jeu 17 Aoû 2017 - 21:43

Traveling tends to magnify all human emotions  
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.



« La tienne, peut-être, pas celle des autres. » Parce qu'elle était là, la terrible vérité : il pouvait contrôler sa vie, enfin, mais il ne pouvait pas le faire pour les autres. Elle était la triste ironie de sa vie à ce mec, d'avoir été endoctriné pour mener la vie des autres, sans jamais pouvoir contrôler la sienne. Une drôle de vie, une blague qui ferait rire de nombreux individus et qui avait le mérite de rassurer Jekyll sur sa propre condition et sa totale indépendance gagnée en deux ans. Et pourtant, malgré ces deux années : il continuait de lui ouvrir la porte. Lui rendre visite en prison, était également une victoire personnelle, puisqu'il était libre et la victime dans l'histoire. Le brun ne se voyait pas de cette façon, continuait à vivre sans que la perte de sa mutation ne devienne un problème réel. La suite de la conversation fit sincèrement rire le psy, qui laissa échapper cet air narquois sans vouloir s'en cacher. Secouant négativement la tête, pour démontrer ce rejet pur et simple de ce que venait balancer Adonis.  « лжец » Lâchant ce mot avec assurance, dans un russe parfait avec un accent qui ne semblait absolument pas lui faire faux bond. Jekyll était devenu un parfait américain, mais sa langue maternelle, il la maîtrisait plus que toutes les autres. L'avantage de ce langage, était qu'il était rare de maîtriser le russe et d'autant plus difficile de le traduire de par les sonorités et l'alphabet. Pourtant, il venait de le traiter de menteur.

Adonis tenta de justifier cette absence de réponse par des questions, ne venant donc absolument pas faire avancer le début. Le brun l'observa avec son calme habituel. Jekyll n'était pas de nature impulsive lorsque cela sortait du cadre sexuel. Il était de nature à ouvrir le dialogue, à profiter d'une longue conversation plutôt que de s'enfoncer dans une engueulade qui ne saurait mener à rien hormis l'ennui. Jekyll préférait ne rien dire, oublier l'individu, plutôt que de créer un conflit qui ne saurait trouver de solution. « Pourquoi c'était important ? Parce que j'étais, un membre de STANTUM. Parce que le jour où tu devras encore sauver ton cul, tu referas la même chose. Ce rôle de m'intéresse pas. » Après tout, Jekyll était comme tous les autres. Il ne se croyait pas supérieur à ses anciens camarades et savait qu'il était tombé avec les autres. « J'ai couché avec des femmes pour m'amuser, j'me suis fait baiser par des mecs dans l'espoir d'être comblé. Ça marchait, et chaque soir, je recommençais. 2 ans, pour enfin réussir à sortir de cette dépendance, et ça ne marche, que parce que j'assume tout ce qui s'est passé. Tu devrais essayer Ado', la rédemption est un grand mot, mais essayer ne coûte rien. Si tu refuses, dehors. »


acidbrain

_________________
rancune n'est pas pardon
dans la nuit, il n'existe ni repère, ni lumière, mais le calvaire de vos prières bafouées. La plainte est la poésie de vos vies, perpétuelle et formelle. de ceux, qui ne pensent qu'à eux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Jeu 17 Aoû 2017 - 22:01

   

   
I won't let you gp
Jekyll & Adonis

   
   
Adonis sentait la colère monter en lui. Ces retrouvailles ne se passaient pas comme il les avait imaginées, prévues depuis sa cellule. Jek voulait discuter, analyser, lui faire admettre quelque chose qu'il se refusait à faire. Adonis voulait juste le retrouver, parce qu'il était le seul avec qui il avait jamais ressenti une vraie connexion. "Je ne cherche pas à recréer Stantum." Il ne voulait plus s'amuser à ces jeux d'espionnages ou de séduction ou tout autre chose du genre. Il voulait en revanche toujours être le maitre du jeu. Il fronça des sourcils au mot russe prononcé par son ancien amant. Un mot qu'il ne put traduire, mais qu'il comprit malgré tout. Il détourna le regard, mais il était hors de question qu'il s'enfuie. Jekyll aurait gagné et ça, il ne pouvait l'accepter. Paraître pour plus faible qu'il ne l'était. Peut être son erreur avait été de venir ici, d'admettre par sa présence qu'il voulait Jekyll, qu'il avait besoin de lui. Ce que le brun avait comprit que la discussion reculait l'échéance de leurs ébats, la chose qu'Adonis était véritablement venue chercher ici. "Tu crois que des excuses me feront agir différement Jek ?" demanda t'il en soupirant et en secouant la tête. La psychologie ne lui réussissait pas songea Adonis avant de se figer lorsque Jekyll reprit la parole. Une colère sourde montait en lui lorsqu'il lui révéla ses aventures sexuelles, des hommes et des femmes avec qui il avait couché, pour se détacher un peu plus de lui à chaque corps qui frôlait le sien. Le mutant se détourna et fit quelques pas dans le salon. Il ne laisserait pas sa colère, sa jalousie prendre le dessus sur lui, mais n'était ce pas déjà trop tard ? Dépendance. Le mot était lâché. Adonis avait toujours bien voulu croire à la version où Jekyll l'aimait et où il l'aimait en retour. Un amour interdit entre deux hommes, dans un milieu où on attendait d'eux des soldats sans âmes, sans émotions. Adonis prit de longues inspirations pour se calmer, pour arrêter de tremble,mais il ne se tourna pas pour faire face à Jekyll, pour la première fois, la façade de l'homme qu'il prétendait être s'était fissurée. "Et si j'accepte ? Qu'est ce qui se passe dans ce cas là ? C'est le prix à payer pour te sauter ?" demanda t'il en fixant un point devant lui. Oh il savait qu'il allait payer cher cette question, mais ça semblait être le marché qui lui était offert par Jekyll....
   
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1384
SUR TH DEPUIS : 06/10/2015
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Jeu 17 Aoû 2017 - 23:19

Traveling tends to magnify all human emotions  
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.



« ça serait pas très malin de refaire Stantum, et je sais que tu es loin d'être con. » Sans doute le seul mot gentil de Jek' depuis le début de cette rencontre. Jekyll n'était pas avare en compliments lorsqu'il estimait que ces derniers étaient mérités. Le jeune homme jugeait la démarche d'un compliment utile, lorsqu'elle permettait de féliciter un comportement et non pas de conforter un individu dans ses travers. Le brun voyait donc cela comme un début à une conversation. Adonis en disait largement plus qu'il ne le voulait, même s'il refusait de l'admettre. Jek' appuyait exactement là où il fallait pour obtenir une réaction, aussi négative était-elle. Le ténébreux voyait son ancien amant sortir de ses habitudes, pour la simple et bonne raison : qu'il n'était le maître de personne, hormis lui-même.  « Non, mais peut-être qu'entendre des excuses, apaiserait mes maux. Tu n'penses qu'à toi, et ça ne changera jamais. Les excuses sont prononcées pour les autres. » En réalité, il serait mentir de dire que Jekyll voulait qu'il change. Il avait toujours adoré cet orgueil chez son amant, cette nature profondément bornée qui le rendait sexy et emmerdant à la fois. Admirer Adonis, perdre le contrôle, un bref instant, suffisait à le rendre plus agréable qu'il ne le fut durant le reste de cette entrevue. Pour autant, cela fut court, puisqu'il devint détestable de façon aussi brutale que naturelle. Il fut incapable de regarder Jek' alors que le sourire de ce dernier venait à se perdre. C'était Adonis, qui l'avait envoyé en mission à de nombreuses en sachant pourquoi il y était envoyé. Il était bien mal placé, pour venir commenter sa vie sexuelle. L'envie de le frapper fut là, mais Jekyll était un homme de mots et non de poings.


Le brun s'approcha d'Adonis.  « Non, toi et moi savons qu'on a déjà baisé et qu'on le refera même si je prétendais le contraire.  » Jekyll n'était pas un menteur, loin de là. Venant nicher son visage dans le cou de son amant, se glissant derrière lui pour déposer une bise sur sa joue.  « C'est le prix à payer, pour retrouver ce qu'on avait. Sans devoir se cacher, ni se justifier et sans devoir venir te rendre des comptes sur une mission. » Jek' se recula à nouveau pour prendre direction de la cuisine et saisir deux verres dans ses placards.  « Évite ce genre de commentaire Adonis, c'est toi, qui m'envoyai coucher pour des informations et personne d'autre. Le sexe pour le plaisir et le désir c'était et ce fut toujours avec toi. Alors si c'est pour dire ça, tu serais aimable de fermer ta gueule.  » Calme, mais pas forcément agréable dans ses mots tandis qu'il venait récupérer sa bouteille de vin entamée au passage en prenant direction du canapé.






acidbrain

_________________
rancune n'est pas pardon
dans la nuit, il n'existe ni repère, ni lumière, mais le calvaire de vos prières bafouées. La plainte est la poésie de vos vies, perpétuelle et formelle. de ceux, qui ne pensent qu'à eux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Jeu 17 Aoû 2017 - 23:50

   

   
I won't let you gp
Jekyll & Adonis

   
   
A l'insulte qui n'en était pas une, Adonis sourit. Jekyll avait toujours eu cette manière bien à lui de parler que le brun adorait. "Wow un compliment..." dit il mais bien vite son sourire disparu. Jekyll s'aventurait sur un terrain hostile, un terrain qu'Adonis, malgré toute sa bravade, n'était pas prêt à parcourir. Il l'écouta parler des excuses, comme quoi on ne les faisait pas pour soi, mais pour les autres, choses qu'Adonis était bien incapable de faire. On l'avait élevé dans l'idée qu'il était le meilleur de tous ces gamins réunis, avec une mutation lui permettant de faire tout ou presque. Le fils prodigue promit à un destin presque royal. On ne lui avait pas apprit à s'excuser, à voir le pouvoir derrière une simple action telle que celle là. Mais Adonis sentait que ça serait difficile d'arriver à ce stade là, présenter ses excuses, parce que Jekyll pouvait décider de ne pas les accepter, de les rejeter elles et lui par la même occasion et ça le brun ne pourrait le supporter. C'est pourquoi il lui offrit un tout autre message, plus vulgaire qu'autre chose. Pour le faire réagir, pour le pousser lui aussi dans ses retranchements. Sauf qu'il n'eut pas la réaction attendue, pas d'insultes, ou de coups. Il aurait du s'y attendre, Jek n'était pas violent, pas de cette manière là. Adonis sentit son amant se déplacer derrière lui, mais ne perçu pas de danger de sa part, même après tout ce qu'il lui avait fait, Jekyll ne chercherait pas à se venger. Il ferma les yeux à ses propos, une assurance qu'il retrouverait le corps de Jekyll, ses bras, son étreinte. Seul Jekyll le connaissait aussi intimement. Il rouvrit ses yeux en sentant l'ancien mutant dans son dos, son menton posé sur son épaule. Que ça lui avait manqué, cette proximité physique, ce contact avec lui. Les autres hommes n'étaient que des substituts, des ersats de ce dont il avait vraiment besoin. Il eut un petit sourire au baiser de Jekyll avant de soupirer lorsqu'il s'éloigna de lui. "Tu veux dire ... ?" demanda Adonis en se tournant vers lui alors qu'il s'éloignait vers la cuisine. Venait il de suggérer une relation, quelque chose de réel et pas à l'image de ce qu'ils avaient connu à Stantum...L'espoir naquit en lui, quelque chose qu'il n'avait jamais imaginé...et pourtant, dieu seul savait à quel point il le voulait pour lui, juste pour lui. Il le regarda prendre deux verres et passa sa langue sur ses lèvres, okay, il n'était pas renvoyé dans ses pénates tout de suite, il y avait encore une possibilité...A sa remarque, il leva ses deux mains, comme pour se protéger. "Okay okay...c'est vrai. Et crois moi, ou pas, mais je n'ai jamais aimé ça." Sauf que Jekyll avait été éduqué, en partie, pour ce genre de missions là. Il le suivit jusqu'au canapé, s'installant après lui à côté, sans pour autant le toucher. Il y avait désormais cette nervosité en lui, Jekyll ne lui répondait plus il était devenu son propre homme et il pouvait très bien lui demander de partir..."Je détestais ça, te savoir entre leurs mains. Sache le, même si je n'en donnais pas l'impression." dit il, sérieusement. Ce n'était pas des excuses, mais un bon début...Adonis défit le bouton de sa veste qu'il retira pour la poser sur le bras du canapé avant de faire face à nouveau à Jekyll.
   
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 1384
SUR TH DEPUIS : 06/10/2015
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Ven 18 Aoû 2017 - 12:37

Traveling tends to magnify all human emotions
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.



Jekyll n'était pas méchant, loin de là. De nature calme, prônant toujours la discussion et jamais le conflit pour éviter de faire des blesser. Le brun adoptait toujours le face à face, plutôt que la fourbe critique par derrière. Jek' n'était pas blanc, mais lorsqu'il pensait une chose, il était presque assuré qu'il balançait ce qu'il avait à dire. Son narcissisme était une autre histoire, beaucoup trop présent, mais totalement assumé. Adonis avait un caractère de merde, mais le pire était qu'il ne l'assumait pas. Le psy n'était pas là pour faire une tirade sur le pourquoi d'Adonis était quelqu'un d'assez agaçant, parce que cela serait trop long. Néanmoins, il méritait ce qui se rapprochait le plus d'un compliment, et rien de plus. En revanche, la suite devint plus plaisante et apaisante. Adonis était sur la défensive, et dans cet état, de toute façon, il refuserait de s'ouvrir comme d'habitude. Jekyll avait cette même attitude, et il aurait sans doute été sans fermé – sans pour autant faire preuve d'un rejet total et violent. Jekyll ouvrait donc une nouvelle conversation, dans l'espoir de calmer le jeu qui ne mènerait à rien si Adonis restait autant sur la défensive. Sans doute que lui servir un verre de vin, et profiter d'une ambiance apaisante était une meilleure idée, plus vicieuse peut-être aussi. Alors qu'il attrapait de quoi servir à boire, le brun observa ensuite son ancien amant qui se défendait comme il le pouvait, et laissait paraître un apaisement de la situation. « Mais j'étais doué pour ça, logique tu me diras. » Son don concernait le sommeil, et la meilleure façon d'abuser du sommeil de quelqu'un était de dormir avec, et pour s'assurer d'une nuit éphémère : coucher était la meilleure solution. Se lier d'amitié était risqué, il fallait donc baiser, fouiller l'esprit durant une nuit et refaire ce cycle seulement si nécessaire sans jamais s'attacher.

Venant à l'écouter avec un sourire en coin tandis qu'il servait les deux verres en l'observant du coin de l'oeil retirer sa veste. Il était toujours aussi agréable à regarder et Jekyll ne s'en lassait pas il fallait bien l'avouer. « On pourrait presque croire que tu oses présenter des remords, incroyable mais vrai. » Jekyll vint à déposer à nouveau la bouteille sur la table sans se saisir des verres pour détourner le regard vers Adonis. « Je sais, ce que tu aimes. » Soupirant finalement, venant à se déplacer, s'installer à califourchon sur Adonis pour plaquer ses lèvres contre les siennes sans venir réclamer son consentement, parce que de toute façon : il savait, qu'il l'avait. Adonis était son amant, et il serait toujours son amant et oui : 2 années, c'était long sans pouvoir le toucher.









acidbrain

_________________
rancune n'est pas pardon
dans la nuit, il n'existe ni repère, ni lumière, mais le calvaire de vos prières bafouées. La plainte est la poésie de vos vies, perpétuelle et formelle. de ceux, qui ne pensent qu'à eux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER - join the evolution.
MESSAGES : 46
SUR TH DEPUIS : 13/07/2017
MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   Ven 18 Aoû 2017 - 13:17

   

   
I won't let you gp
Jekyll & Adonis

   
   
Le pouvoir de Jekyll, la révomancie, un pouvoir utile, mais qui demandait une proximité avec sa cible. Une proximité que le sexe apportait. Jekyll s'était montré doué dans ce qu'il faisait, il avait après tout été formaté pour ça. Pour que son pouvoir puisse être utilisé dans ses pleines capacités. Adonis n'avait jamais aimé ça, mais il n'avait pas eu le choix lorsqu'il s'était retrouvé à la tête de Stantum. Il n'avait pu protéger Jekyll, pour de nombreuses raisons. "Ca n'en est pas pour autant agréable." répondit il en le rejoignant sur le canapé. Il se mit à l'aise, répétant à Jek qu'il n'avait jamais aimé l'envoyer sur ses missions particulières. Mais il était le meilleur, il n'avait pas le choix. Du moins avant, maintenant les choses étaient différentes. Jekyll avait prit un nouveau départ et Adonis espérait pouvoir en faire tout autant. Avec lui aussi. A sa réponse, il eut un petit sourire et secoua la tête. C'était peut être ça oui, un début de réalisation de ce qu'il avait fait à Jekyll durant son temps à la tête de l'entreprise, des dommages qu'il avait pu causer. Il regarda Jekyll servir les deux verres mais fronça des sourcils lorsque ce dernier ne s'en saisissa pas. Il le laissa s'installer sur lui, sentant son coeur battre plus vite à ce contact qu'il avait tant attendu. Il répondit à son baiser sans réfléchir, ses mains venant entourer le corps de Jekyll alors qu'il retrouvait sa bouche avec un plaisir non négligeable. Il se redressa légèrement pour se coller au corps du brun, ses mains parcourant le dos, les flancs de Jekyll comme s'il avait été affamé durant ces deux dernières années. Il rompit leur baiser, ses lèvres gonflées et le souffle court. Il passa une main dans les cheveux de Jekyll, secouant la tête alors que son corps lui demandait encore. "Je veux être le seul Jekyll, le seul avec toi." dit il d'une voix rauque. Il le voulait, plus que jamais. Il initia le second baiser, passionné, ses mains cherchant à s'infiltrer sous le haut du brun assit sur lui. Ca devenait un besoin vital et incontrolable. Deux années sans lui, sans ses mains, ses lèvres, son corps. Deux années interminables qui prenaient fin ce soir.
   
AVENGEDINCHAINS

_________________
sometimes, you get lost, and there will be someone to hold your hand and guide you through the dark. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I won't let you go (feat jekyll)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I won't let you go (feat jekyll)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
» Curiosity is a bad sin ! feat. Heath
» Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae
» La fille qui criait au loup feat Kim Jae Hwa
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE HUNTED :: radcliff, kentucky :: centre-ville :: appartements-
Sauter vers: